Les dieux grecs ont été déchus et réduits à l'etat de mortels par leurs descendants divins, ignorés de tous. Ils ont pris leurs places et créé la Nouvelle Olympe!
 
Nous avons fortement besoin de nouveaux dieux ayant des fonctions importantes! (Ciel, Nuit, Amour etc...)
Un nouveau thème de Printemps est arrivé!

avatar
Messages : 2
Date d'inscription : 23/04/2016
Age : 21
Dieu déchu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Hadès - "En ta visite je m'épanouie, comme une fleur fleurissant à l'aube d'une journée d'hiver" [Fin]

MessageSujet: Hadès - "En ta visite je m'épanouie, comme une fleur fleurissant à l'aube d'une journée d'hiver" [Fin] Sam 23 Avr - 21:04


Hadès


    Nom: Qui ne connait point Hadès? Chez les humains, il arbore la nomination Arkheros Mesmurr.

    Age: Être le troisième membre de la famille de la lignée des enfants de Cronos, je vous laisse deviner son âge.

    Sexe: Masculin, bien évidement.

    Groupe:Divinité Déchue

    Rang: Lui, de son trône dans le royaume des Enfers, regardait de haut ce monde souterrain divisé en trois partie, il en était le Roi.

    Pouvoirs: Hadès, malgré la régression de ses pouvoirs, a su conserver quelques unes de ses capacités d'antan:
- Il peut bien évidement converser avec les âmes défuntes, jusqu'à ce que la Mort la guide aux enfers. Toujours être à l'écoute de l'état de son royaume est primordial
- Il peut insuffler, par ses paroles, des sentiments aux êtres, pour les tirer de plus en plus vers la porte des Enfers. L'individu aura ainsi des idées morbides, sombre, et sera poussé encore et encore dans ses questionnements d'existence, jusqu'à que cette barrière se brise. Cependant, il déteste utiliser cela, car cela ne fera qu'affirmer l'autorité du provisoire dieu des Enfers.
- Le Dieu a aussi conservé son casque, permettant ainsi de se rendre invisible aux yeux de tous.
- Depuis peu, il a retrouvé sa capacité à infliger des illusions plus ou moins fantasmagoriques à une personne en particulier.

    Orientation sexuelle: Hétérosexuel, et tente à chaque fois d'être fidèle à son épouse. Par rapport à son courtisant de frère, il sait bien se contrôler.

    Connais tu l'existence des dieux?: ... Si c'était une blague, elle n'était pas drôle.

    Pour quel camp es tu?: Les divinités déchues, bien sur. Vivement qu'il récupère son trône et sa place. A ce qu'il sache, aucune prophétie leur a annoncé qu'ils allaient être renversé.

    Si tu es un nouveau dieu, siège tu à l'Olympe?: X




     Prénom: Puet

     Age: 20 ans

     Codes du règlement: Le dodo, le cyclisme, la blanquette de veau et Ectoplasma

     Comment avez vous déniché notre forum?: Dans une pochette surprise

     Impressions sur le forum?: Bien. La seule chose que j'aurai à dire est de changer le fond de la chatbox. Ce n'est pas très esthétique de garder le contour de la police d'écriture blanc.

     Avatar issu de: Hajime Saito de la série Hakuouki
Physique


        Bel homme. C'est hélas ce qu'est Hadès. Il ne pouvait pas vraiment se sortir de ce carcan dû à son titre divin. Lui qui cherche par-dessus tout sa discrétion, jamais il ne pourra l'avoir. Sa taille n'aide en rien à le rendre peu visible. Mesurant le mètre quatre vingt douze, il est de ces grands hommes ayant un point de vue différent des autres personnes, obligés de se recroquevillé pour rentrer dans des portes ou pièce non aménagées à sa hauteur. Il possède une stature fine, et étrangement raffinée, pour une divinité sensée gouverner les Enfers d'une main de fer. Ses gestes prouvent d'ailleurs toutes les attentions qu'il peut dégager, et semble prendre soin des objets dont il est en interaction. D'une démarche d'une banalité sans nom, afin de s'acclimater à ces choses nouvelles, il peut compter cependant sur sa prestance, distante et froide aux premiers abords pour pouvoir enfin profiter de sa tranquillité.

       Toute cette froideur et douceur sont cependant bien dépeignées sur son visage. Aux traits fins, propice à ses quelques rares expressions du visage, il se montre presque glacial. Rien qu'en tentant d'admirer sa chevelure aux reflets violacées, l'on remarque rapidement ce regard d'un bleu transperçant, démontrant ainsi que son titre n'a jamais été contesté durant son règne. Il possède ainsi une force de pression, poussant en général les mortels à détourner le regard, et surtout à se préparer au pire avec cet homme. Sa voix, sèche et détachée, ne pourra que consolider les murs qu'il sépare de vous, illustre inconnu, à Hadès, illustre Déchu.

Malgré son envie de discrétion, il ne peut s'empêcher de démontrer une certaine élégance dans sa tenue vestimentaire, souvent teinte de la couleur des ombres rongeant les enfers: Noir.
Caractère


        De prime abord, vous le voyez comme un être distant. Et c'est exactement le cas. Ce Dieu est après tout un souverain, avant d'être une divinité. En prenant ainsi ses distances envers les individus, il peut ainsi abattre froidement les sentences qu'il imposait, si ce n'était pas les trois juges. Se montrant ainsi aussi peu parlant qu'un dieu ayant bu l'eau du Styx, il se montrait ainsi impartial. Ses mots étaient solennels, et étaient la seule loi outrepassant les autres. Dès qu'il parlait, les habitants des enfers retenant son souffle, à la fois émerveillé, intrigué, et horrifié par cette autorité qu'il avait sur eux. Et si vous croyez que ce n'est qu'une brute sanguinaire, c'est que vous vous trompez. Le dieu est parfaitement apte d'user ses capacités intellectuelles, prendre son temps et analyser des situations complexes. Il se montrait ainsi être un parfait régent. Et croyez le ou non, mais si vous arrivez à sortir cette Divinité de ses gongs, il pourra vous montrer clairement que le Tartare est un simple marathon à ses yeux. Il déteste par-dessous tout les individus ennuyeux, dont il a juste envie de les faire supplier à ses genoux pour le simple plaisir d'affirmer son autorité. Tout son monde n'est que le souffle endiablé des âmes se reposant, souffrant ou se consumant. Cependant, il existe une personne qui a pu le retirer de son règne tyrannique multi-millénaire.

Et cette personne se nommait humblement Perséphone.

Envers ses déesses, les portes s'abaissent lentement, pour permettre au Dieu d'arborer un sourire des plus radieux. Disons que l'énergie prodiguée par ce soleil illuminait pour lui toute la voûte qui tapissait les Enfers, montrant un firmament radieux. Oui. Il l'aime. Et bien plus que vous pouvez le pensez. Il se montre d'un individu de toute douceur, apprenant de cette dernières des notions qu'il avait depuis longtemps effacé de sa mémoire. Ainsi, il put ainsi percevoir les nuances lors des cas qu'il devait rarement traiter. Elle lui montre ainsi comment afficher un sourire, comment se montrer digne d'une personne. Le dieu devint ainsi une divinité à peu près sortable. Avant la Mort, il y avait aussi la vie. Et cette vie, il ne pouvait que de la prendre avec des pincettes, prouvant ainsi toutes les attentions qu'il peut avoir envers ceux qu'il tenait dans ses mains. Pour elle, il serait presque capable de tout faire, et remuer ainsi Cieux, Terre et Enfers pour ne serait-ce la retrouver. Il s'acclimate ainsi que peu à cette condition de la voir qu'un tiers de son temps aux Enfers, malgré le fait qu'il ne dit rien. Et d'ailleurs... Ne le croyez pas que la luxure de son frère l'atteint. Loin de là. Il déteste tromper la femme qu'il aime, et les rares fois qu'il la fait, se comptant à peine sur les doigts de ses mains, il s'en voudra toujours d'avoir ces âmes à sa conscience, sentant à chaque être créé comme un fruit qui n'aurait jamais du grandir. Avec eux, il ne peut vraiment se sentir compatissant, ni aimable à leur première venue. La tolérance est la plupart du temps la seule chose qu'il peut leur donner.

A chaque fois qu'il voit une de ces abominations, son cœur se serre lentement. Il se sent coupable que la déesse Perséphone ne puisse partager l'héritage avec lui.
   
Histoire


Hadès - "Mon frère."
Zeus - "Hadès. Que puis-je pour toi, mon frère?"
Hadès - "Hum... Malgré le fait que je sois ton frère aîné, que je ne suis point sous ta gouverne, tu restes néanmoins ceux nous ayant secouru de Cronos, notre défunt père. Je désire te demander une requête."
Zeus - "Je ne vois pas en quoi tu devrais passer par moi, mon frère."
Hadès - "Je ne te parle pas en temps que Divinité, mais comme frère. M'accorderas-tu le temps de conter le but de ma venue?"
Zeus - "Bien sur. Parle, mon frère."
Hadès - "Pour commencer, je reçus la rumeur qu'une de tes enfants Perséphone était d'une beauté rare."
Zeus- "Exact. Et donc?"
Hadès - "Je tenais à vérifier la véracité de cette information moi même, alors je me suis déplacé en personne. J'ai trouvé des yeux la déesse et..."
Zeus - "Ettttt?..."
Hadès - " Zeus, je ne veux pas aller par quatre chemins. Cette femme doit être la reine de mon royaume et de ses trésors renfermés. Zeus, mon frère, je sais bien que c'est autant l'enfant de Déméter que le tien. C'est pour cela que je te demande si tu acceptes que je prenne Perséphone comme Reine."
Zeus - "Hm... Je te connais depuis longtemps, mon frère. Je sais aussi que tu es un homme de parole, et que jamais tu t'es entiché d'une autre femme. Héhé. Mais je dois te dire que ta demande est surprenante de ta part."
Hadès - "... Aphrodite aime rendre les choses hasardeuses de ce côté là."
Zeus - "Ahahahah. En effet. Bien sur que j'accepte que tu ais sa main. Va donc retrouver ton amour."
Hadès - "Bien mon frère, et je t'en remercie bien."

C'est sous cette discussion que l'on pouvait conter la plus célèbre des légendes autour du Dieu infernal. Après cette courte rencontre, le dieu enfila la Kunée, présent offert par les cyclopes, pour se fondre ainsi, mettant ses chevaux cachés, dans un recoin boisé, avant de se diriger vers la Plaine de Nysie, là où elle avait déjà vu la déesse, retirant son casque par la même occasion. Elle devait le voir, et elle devait lui dire oui. Attendant patiemment qu'elle quitte le cortège des deux déesses, dont sa grande sœur Déméter et de sa nièce Athéna, avant de se sortir de sa furtivité, déclinant en lui son identité, et sa volonté de faire d'elle la plus grande des Souveraines. Cependant... Elle refusa. Le Dieu ne pouvait le supporter, et estimant avec l'accord de Zeus, lui prit le poignée et le tira en direction de son char attelé, remettant en même temps son casque. Perséphone se débattait dans ses bras, hurlait, criait à l'aide, mais il était trop tard. Tu le savais... Elle le savait... Déméter allait le savoir. Et sans un mot, Hadès disparut du monde mortel, laissant une mère implorant son enfant, et sa future femme entre ses bras.

Déméter - "HADES! JE SAIS CE QUE TU AS FAIS!"
Hadès - "... Et qu'ai-je fait pour attirer tes foudres, Déméter?"
Déméter - "Rend moi ma fille..."
Hadès - "Malgré tout le respect que je te dois, je me refuse à te la rendre. Zeus lui même m'a accordé sa main. Et tu sais qu'il ne faut pas discuter ses ordres."
Déméter - "... Nous verrons cela, Hadès. Et prépare toi au retour de flamme."
Hadès - "Portez vous bien sœur."

A cet époque là, il avait commencé à converser avec la déesse. D'abord réticente, elle comprit bien vite que ce Dieu ne voulait lui faire aucun mal, se montrait étrangement amical pour le roi des enfers dont on aurait pu lui décrire... Et surtout attentionné, attentif à ses désirs. Hadès pensa enfin au fait. Cette magnifique femme, de son apparence adulte venait peu à peu à remplacer Hélios dans ce monde infernal. En parlant d'Hélios, Hadès devina sans aucun doute que ce dernier. Il l'aimait... Mais elle l'aimait? La voyait-il comme un être aimant, ou alors comme un tortionnaire? Il voulait exclure la deuxième solution.

Hermès - "Grand Dieu Hadès. Votre frère, Zeus, désire vous entretenir avec vous."
Hadès - "Et de quoi donc? Je comptais montrer à ma Reine les Elysées."
Hermès - "Justement... C'est à propos de Dame Perséphone."
Hadès - "Hm... Serait-ce en lien avec la sécheresse des récoltes sur la terre des mortels?"
Hermès - "C'est exact. Dame Déméter a décidé d'assécher toutes les récoltes tant que l'on n'aura pas redonné sa fille. Vous comprenez que vous présence est fortement conviée."
Hadès - "... Quelle sotte. Et bien soit, si mon frère me le recommande fortement, j'irai à l'Olympe avec Perséphone, afin de défendre mon point de vue."
Hermès - "Bien, je me retire donc Seigneur Hadès."

En regardant le messager, soudainement, un sentiment grondait dans ton ventre, et sans demander l'avis de personne, il prit un vase et le fracassa au visage d'un des sbires du château, râlant, rageant de sa condition. Il fallait qu'elle reste ici, il le fallait. Alors comment faire?... Oh oui... Elle veut des récoltes? Déméter, grande déesse, ton attribut vaudra la victoire de ton opposant. Le dieu alors, avant de convier Perséphone à aller à cette réunion, lui proposa un des fruits poussant dans son Royaume, pour qu'elle se délecte de cette douce sensation. Il en naquit un sourire... Un sourire victorieux. Elle était tienne, à jamais...

Zeus - "Et c'est ainsi que nous laisseront Hadès avoir Perséphone la saison hivernal , pendant que les beaux jours, lorsque les prés seront verdoyants et les fleurs afficheront leurs plus belles couleurs, Déméter aura son enfant."

C'était un coup dur pour le Dieu. Cette victoire était à demi teinte pour lui. Seulement quatre mois Perséphone, sa douce et tendre Perséphone... Il fallait faire avec. Les liens du sang ont eu raison du statut, cette fois ci. Et il n'y pouvait pas faire grand chose. Une chose était sur pour le Dieu. Perséphone ne le détestait point, car jamais elle aurait englouti cette graine de grenade.

Et c'est ainsi que cette relation se noua au couple régent les enfers. De sa poigne de fer, la magnifique et grande Déesse, de son apparence adulte, donna tout aussi bien des jugements, sous une autorité qu'Hadès cru reconnaître. Il était devenu accommodé à cette situation.


Hadès - "Mais que..."
Soldat infernal - "Monseigneur. L'on me signale que l'Olympe fut attaquée dans la nuit, et les dieux attrapés déchus."
Hadès - "... Et Perséphone? Où est Perséphone?"
Soldat - "Elle fut attrapée, monseigneur. Des nouveaux Dieux se sont révoltés."
Hadès - "... Je quitte le royaume."
Soldat - "... Pardon monseigneur?"
Hadès - "Tu m'as bien entendu! Je ne reviendrais pas d'ici tant que je n'aurais pas retrouvé Perséphone!"
Soldat - "Mais... Maître... Votre trône..."
Hadès - "Qu'il le prenne! De toute façon, je ne pourrais pas les contenir. Je dois retrouver les autres... Et surtout Perséphone. Faites comme si vous êtes servile envers mon successeur, et préparez vous à la révolte, même s'il faille des siècles pour cela. Fais porter ce message, sur le champ!"

Hurlant toute sa rage, l'homme inspira, avant d'enfiler son casque, se calmant. S'il arrivait à retirer Perséphone de ces malotrues, ce serait le bon point. Hélas, malgré son instrument d'invisibilité, en allant sur l'Olympe, il ne pouvait voir que de nouvelles têtes, riant, souriant, acclamant haut et fort leur victoire. C'était... Intolérable, mais il devait faire avec. Descendant sur la terre des mortels, il sentit ses forces divines le quitter petit à petit. Il le savait... Dès que son trône serait pris, sa puissance serait amoindrie. Mais il fallait trouver les autres dieux, voulant se battre pour retrouver leur place, s'adaptant au train de vie humain. A chaque fois qu'il voyait une splendide femme lui rappelant Perséphone, il ne pouvait s'empêcher de faire l'analogie... Il avait du mal. Il avait mal, et laissait le fruit de son désespoir derrière lui.

Les jours sont passés, les mois sont passés, les années sont passées, les siècles sont passées et les millénaires sont passés. Et lui n'avait toujours pas trouvé son but. Voguant comme célèbre journaliste de la rubrique Nécrologie, doublé d'un anthropologue, il devait se rendre à l'évidence.

Perséphone n'était pas loin. Cette femme pouvait vraiment se mêler aux plus belles des mannequins que les presses les déifiaient. Mais elle restait la seule, l'Unique hantant encore et encore ton cœur.

Dépêchez vous. Rassemblez vous. Cette condition l'insupportait de plus en plus.
Revenir en haut Aller en bas
" Alania "
avatar
Messages : 757
Date d'inscription : 25/09/2013
Age : 18
Localisation : Mont Olympe dans ma serre
Nouveau Dieu
Who am i !

Personnage
Physique: Cheveux longs verts, yeux verts, 1m82, fine
Caractère: Généralement plutôt gentille et généreuse, mais n'hésites pas à se montrer cassante et têtue
Liens: Aime tous les nouveaux dieux, hait les anciens notamment Héra

Hadès - "En ta visite je m'épanouie, comme une fleur fleurissant à l'aube d'une journée d'hiver" [Fin]

MessageSujet: Re: Hadès - "En ta visite je m'épanouie, comme une fleur fleurissant à l'aube d'une journée d'hiver" [Fin] Dim 24 Avr - 17:57
Bonjour!
Je te souhaite la bienvenue ici!
Je suis en admiration devant ta fiche, elle est tout simplement superbe. Tout est super bien écrit, le personnage est très interessant, et l'histoire est en parfait accord avec le contexte!

Si tu as des questions n'hésites surtout pas!

Sur ce je te valide, et tu peux commencer à RP!
Amuses toi bien chez nous Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
" Kryo "
avatar
Messages : 104
Date d'inscription : 02/07/2015
Age : 15
Nouveau Dieu
Who am i !

Personnage
Physique: Grand x Bien bâti x Regard charmeur x Cheveux pâles x Yeux bleus
Caractère: Egoïste x Froid x Solitaire x Manipulateur
Liens: http://mythologie-amis.forumactif.org/t675-in-an-ice-arena-out-there-deep-in-the-woods-of-arizona

Hadès - "En ta visite je m'épanouie, comme une fleur fleurissant à l'aube d'une journée d'hiver" [Fin]

MessageSujet: Re: Hadès - "En ta visite je m'épanouie, comme une fleur fleurissant à l'aube d'une journée d'hiver" [Fin] Dim 24 Avr - 20:13
Bienvenue Hadès ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1086
Date d'inscription : 28/09/2013
Age : 18
Localisation : l'Orphelinat Jean Moulin
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique: 1m68, fine au corps ferme, cheveux long ondulés rouge, yeux rouges, mignonne :3
Caractère: gentille, aime s'amuser, n'aime pas qu'on parle mal de sa maman
Liens: maman biologique: totalement inconue; papa: nouveau dieu du vent, Zephios ; maman adoptive: Héra/Anne Hooper

Hadès - "En ta visite je m'épanouie, comme une fleur fleurissant à l'aube d'une journée d'hiver" [Fin]

MessageSujet: Re: Hadès - "En ta visite je m'épanouie, comme une fleur fleurissant à l'aube d'une journée d'hiver" [Fin] Sam 30 Avr - 11:51
ouah bienvenue ^^
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Hadès - "En ta visite je m'épanouie, comme une fleur fleurissant à l'aube d'une journée d'hiver" [Fin]

MessageSujet: Re: Hadès - "En ta visite je m'épanouie, comme une fleur fleurissant à l'aube d'une journée d'hiver" [Fin]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» salle de visite médicale n°3 infirmière Noeliana
» Visite au musée archéologique du Val d''Oise.
» visite chez le gynéco
» Que pensez-vous de la visite du President Iranien à Columbia
» le forum de claude ! une visite s'impose les ami(e)s! merci

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mythologie et ses amis :: Administration :: Viens te présenter! :: Présentations validées-