Les dieux grecs ont été déchus et réduits à l'etat de mortels par leurs descendants divins, ignorés de tous. Ils ont pris leurs places et créé la Nouvelle Olympe!
 
Nous avons fortement besoin de nouveaux dieux ayant des fonctions importantes! (Ciel, Nuit, Amour etc...)
Un nouveau thème de Printemps est arrivé!

" Invité "
avatar
Who am i !

Retrouvailles au clair de Lune .. [Arès & Héra]

MessageSujet: Retrouvailles au clair de Lune .. [Arès & Héra] Mar 11 Nov - 17:39
Une nouvelle nuit passait . Le travail était terminé . Les combats me manquent ... Mais je suis bien trop occupé pour ça . L'air de rien, l'affaire marche . Je ne comprends pas comment le Vieillard n'a pas pu se payer les soins nécessaires ...

Mais passons ... Je marche, seul, éclairé par la lumière de la Lune, obstruant la vue à toutes les autres étoiles . Ce soir, elle me sourit . Ses rayons éclairent ma voie .  Ce soir, je dois renouveler le stock de la boutique . Un contact m'a vendu une grosse caisse de glaives . Je dois retrouver la caisse au centre de la place ... Je m'y dirige donc, calmement et sûrement ... Sans savoir ce qui allait arriver ... Et pourtant, c'est comme si cette étoile à l'éclat pur guidait mes pas vers ma destinée .

À croire que mes les Dieux ont un chemin tout tracé ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 322
Date d'inscription : 06/12/2013
Localisation : A l'Orphelinat Jean Moulin.
Dieu déchu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Retrouvailles au clair de Lune .. [Arès & Héra]

MessageSujet: Re: Retrouvailles au clair de Lune .. [Arès & Héra] Mar 11 Nov - 19:34
>CODAGE by Liliebia sur Epicode






Ita Diis Placuit !


Héra se retourna plusieurs fois dans son lit, incapable de trouver le sommeil salvateur. Elle ne savait pas pourquoi mais depuis quelques semaines, elle se sentait inquiète et ne pouvait empêcher son esprit de vagabonder. Elle ne cessait de penser à tout un tas de choses, certaines étaient absurdes, d'autres plus préoccupantes. Au bout de quelques temps passé les yeux fermés, essayant de forcer le sommeil, la reine déchue, excédée, décida de se lever et d'aller faire un tour pour se fatiguer, espérait-elle, pour chasser ses pensées et prendre l'air, surtout.

Anne se leva, frissonnant à cause de l'air froid qui contrastait avec la chaleur diffuse de son lit. Elle se changea rapidement et enfila un lourd manteau fourré, puis protégea son cou avec un échappe, elle finit par mettre des gants avant de sortir de l'orphelinat à pas de loup pour ne pas réveiller ses pensionnaires.  

Dehors il faisait encore plus froid, Anne aurait bien reproché la chose à Boréas, mais elle n'était même pas sûre qu'il soit encore en charge du vent du nord. Elle passa rapidement les diverses rues silencieuses simplement éclairées de lampadaires qui diffusaient une lumière orange.  Ce n'était pas des plus rassurant, un briguant pouvait certainement se cacher dans l'ombre d'un ruelle étroite, attendant de sauter sur une proie sans défenses. Mais, Anne n'était pas plus inquiète que ça. Elle avançait avec l'assurance d'une reine qui connaît son rang.

Bientôt ses pas la menèrent à une place, la place de la Concorde au vu de l'obélisque siégeant fièrement au centre de la place. Ancien vestige d'une ancienne civilisation. Il était un peu comme elle, vieux, oublié, perdu dans un univers qui n'était pas le sien. Sur le coup, une petite voix dans sa conscient lui dit que c'était parfaitement idiot que de se comparer à un bout de cailloux mais elle n'y prêta pas attention. Son attention s'était maintenant tournée vers cette ombre qui se dirigeait vers le centre de la place.

Elle ne l'avait pas remarqué avant, peut-être venait-il simplement d'arriver. Elle remarqua alors la boite. Drôle de boite d'ailleurs. Que faisait-elle là, en plein milieu de la place. Et lui, que faisait-il dehors à cette heure, il n'y avait pas un chat dans les rues, ou tout du moins, elle n'avait croisé personne jusqu'à lors. Alors que faisait-il ici ? Anne était curieuse et intriguée. Elle essaya de s'approcher aussi discrètement que possible, ce qui était assez compliqué avec ses talons qui claquaient contre le sol. Elle fit quelques pas hésitant, veillant à ne pas faire de bruit puis abandonnant cette idée, elle se dirigea vers lui d'un pas décidé.

Peut-être que cet homme était un trafiquant. Cela expliquerait certaines choses, comme sa présence ici, à une heure pareille. Quoi qu'a bien y réfléchir, elle aussi était assez louche.  Enfin, sa décision était prise, elle avançait maintenant d'un pas franc, avalant la distance qui la séparait de cet inconnu. Qui était-il, que cherchait-il ?

Elle resta finalement a un petit mètre de lui, sous la lumière du lampadaire :

-Je peux savoir ce que vous faites ici à cet heure ?

Demanda-t-elle d'une voix cassante, la même voix dont elle usait alors qu'elle reprochait à son fils ses excès de zèle.


Nil Sine Numini


© Halloween


Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Retrouvailles au clair de Lune .. [Arès & Héra]

MessageSujet: Re: Retrouvailles au clair de Lune .. [Arès & Héra] Mar 11 Nov - 20:20
Finalement, je pouvais distinguer la silhouette de la caisse que mon contact m'avait laissé . Je m'en approchais doucement, la lumière de la Lune éclairait paisiblement le milieu de la place et reflétait même un peu sur l'obélisque avec la rosée du soir ... La caisse se trouvait juste à côté .
Confiant, les mains en poches, je m'avance en direction de l'objet de mes convoitises ... Une douce brise m'accompagnait, et laissait quelques frissons me parcourir l'échine ... Une sensation que j'apprécie désormais à sa juste valeur ... Cette sensation, qui me rappelle un peu la montée d'adrénaline en hurlant de rage, avant d'entrer dans la bataille ... C'est un peu la même chose, à vrai dire .
Mon cœur crie au combat, et je m'avance fièrement, armé de ma volonté, face à la vie .
Et comme dans toute bataille, il faut des armes . j'arrive finalement face à mon but, et je commence par ouvrir la caisse . Les glaives y sont bel et bien . Je souris doucement, avant d'entendre le son d'une voix qui m'est plus que familière ... Une voix qui sonne à mes oreilles comme familiale ... Un fantôme du passé, qui reviendrait me hanter ... ?

-Je peux savoir ce que vous faîtes ici à cette heure ?

Une voix ... Si proche de moi ... Et pourtant, cela fait bien des années que je ne l'ai plus entendue ... Est-ce qu'il s'agirait de ... ? Non, c'est impossible ... Les tourments de mes mémoires doivent prendre le dessus .
Mais pour confirmer tout cela, je me retourne doucement, en affichant un air confiant et assuré .
Une femme se tenait sous un lampadaire, habillée comme une des riches personnes qui vivent ici et là, à Paris ... Elle était aussi banale que les autres, vêtue d'un manteau de fourrure bien touffu qui semblait lui tenir plutôt chaud, une écharpe un peu vieille mais toujours en bon état, et des gants de velours, un peu comme ces femmes qu'on appelle des "Duchesses" ... Oui, c'est un peu ça en fin de compte . Une duchesse peut-être ? Je n'en sais strictement rien ...

Je décide finalement d'avancer d'un pas respectueux, je pris une voix galante et décida de répondre à cette inconnue qui me semble pourtant si proche ...

-Je pourrais vous retourner la question ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 322
Date d'inscription : 06/12/2013
Localisation : A l'Orphelinat Jean Moulin.
Dieu déchu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Retrouvailles au clair de Lune .. [Arès & Héra]

MessageSujet: Re: Retrouvailles au clair de Lune .. [Arès & Héra] Jeu 13 Nov - 18:11
>CODAGE by Liliebia sur Epicode






Ita Diis Placuit !


-Je pourrais vous retourner la question ...

Anne fronça les sourcils à cette réponse. Le garçon fuyait la confrontation et détournait sa question. C'était une réaction normale après tout, quiconque aurait fait ça, Anne elle même aurait certainement répondu de même. Mais le fait est qu'il n'avait pas répondu à sa question et ça agaçait un peu la déesse déchue. Elle n'avait pas envie de tourner autour du pot pendant des heures pour finalement perdre son temps, non pas qu'elle ai autre chose à faire de toue manière.

Une autre chose dérangeait Héra, outre l'air froid de la nuit qui tentait de s'infiltrer sous son manteau, la voix de ce garçon faisait écho dans ses souvenirs. Quoique garçon ne soit pas le terme approprié. C'était plutôt un jeune homme, dans la vingtaine, le visage fin, les cheveux bruns furibonds, vêtu simplement, il ne semblait pas craindre le froid de l'hiver. Elle préféra lui répondre pendant qu'elle tentait de déchiffrer cette sensation de déjà vu.

-En effet, vous pourriez, mais vous n'avez pas répondu à ma question pour autant, Monsieur …. ?

Elle laissa un flottement pour laisser l'inconnu répondre. Héra savait qu'elle avait la solution sur le bout de la langue, cette voix lui disait décidément quelque chose ! Dès fois, sa mémoire défaillante d'humaine l'énervait, elle n'avait pas ce genre de problèmes alors qu'elle avait encore ses pouvoirs divins, maintenant elle peinait à reconnaître  une rencontre faite il y a 300 ans, alors se rappeler de cette voix, d'autant plus que l'enveloppe charnelle ne trouvait pas de réelle correspondance dans ses souvenirs, était une tache des plus difficiles. Autant, le faire parler pour être sûre, peut-être qu'à force d'écouter cette voix , les souvenirs ressurgirons ?

Anne se pencha un peu sur le côté pour apercevoir la boite derrière le jeune homme, une boite en bois, assez conséquente qui devait refermer quelques trésors.  Tant que ce 'était pas des armes, la directrice n'avait pour l'instant aucun souci à se faire, l'inconnu ne lui avait pas l'air non plus agressif, alors pour l'instant elle était assez détendue. Héra était en fait très réveillée ce qui était assez ironique car le but premier de cette sortie nocturne était de se fatiguer. Finalement, elle se remit droite et demanda de sa voix toujours fière et un peu hautaine :

-Et votre boite, qu'est-ce que vous avez dedans. Vous êtes assez louche vous savez ?

Elle ne prenait pas des pincettes quand elle parlait, ça non. Un autre jour peut-être aurait-elle essayé d'être plus subtile, ou alors elle aurait simplement laissé tombé la chose et aurait continué son chemin. Mais, le garçon avait attiré son attention d'un part et de l'autre, elle devait être finalement un peu fatiguée.

Un oiseau passa dans le ciel, pendant que les feuilles de l'automne  bruissaient sur le sol, s'envolant au rythme du vent. Les ampoules grésillaient un peu mais on pouvait certainement apercevoir les étoiles dans le ciel sombre. Anne ne préférait pas détacher son regard de l'inconnu en face d'elle pour vérifier. Un hibou hulula au loin. Anne rentra ses mains dans ses poches pour les réchauffer, les gants ne faisaient pas tout. Non, elle n'arrivait pas à trouver d'où venait cette voix, néanmoins, dans les flashs de souvenirs qui lui revenaient, elle sentait que cette voix la mettait auparavant en colère. Mais qui était donc ce jeune homme ?!


Nil Sine Numini


© Halloween


Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Retrouvailles au clair de Lune .. [Arès & Héra]

MessageSujet: Re: Retrouvailles au clair de Lune .. [Arès & Héra] Jeu 13 Nov - 19:49
Je m'asseyais sur la caisse après l'avoir bien renfermé, décidé à cacher son contenu . Après tout, voir quelqu'un se balader avec un stock d'armes en ville, même anciennes, ce n'est pas si banal dans ce monde qui n'est pas le mien ...

Finalement, cette voix me disait bien quelque chose ... On aurait dit ... Je ne sais trop que dire de cela, à vrai dire mais ... Je crois que ... Cela me revient ... Les images défilent dans ma tête à toute allure, comme si ma vie me donnait un dernier aperçu de cette dernière avant qu'elle ne m'envoie au trépas . Je ne sais pas ... Je ne sais plus ... Et je sais tout en même temps . Je dois faire avancer la discussion si je veux pouvoir être sûr de mon hypothèse ... Mais cela semble si farfelu, si dingue ...
Et si cela s'avérait être la vérité, est-ce que j'obtiendrais les réponses aux questions que je me pose depuis ces 300 dernières années ... ?

-Eh bien, pour répondre à vos deux questions ... Je tiens une boutique en ville ... "La Prise de la Bastille", peut-être que cela vous parle ... Et je me fiche pas mal de ce que les gens peuvent penser de moi .

Je parlais d'un ton assuré ... À vrai dire, même si cette femme me semblait inconnue, je me sentais quand même assez en sécurité pour pouvoir lui dire ce que je viens de lui dévoiler ... Je ne savais pas ce qui se passait ou bien ce qui allait se dérouler ensuite, mais je ne me sentais pas menacé . Et pourtant, ce n'est pas dans mes habitudes de familiariser si rapidement avec un inconnu ... Une, pour le coup . Et pourtant ... Son ton familier et son caractère à l'air bien trempé me rappelait quelqu'un, qui même si elle ne m'appréciait pas tant que ça, me tenait à cœur ...

... Après tout, elle me rappelle ma mère .
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 322
Date d'inscription : 06/12/2013
Localisation : A l'Orphelinat Jean Moulin.
Dieu déchu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Retrouvailles au clair de Lune .. [Arès & Héra]

MessageSujet: Re: Retrouvailles au clair de Lune .. [Arès & Héra] Sam 15 Nov - 12:00
>CODAGE by Liliebia sur Epicode





Ita Diis Placuit !


-Eh bien, pour répondre à vos deux questions ... Je tiens une boutique en ville ... "La Prise de la Bastille", peut-être que cela vous parle ... Et je me fiche pas mal de ce que les gens peuvent penser de moi.

Réfléchit quelques secondes, ''La Prise de la Bastille'', non ça ne lui disait rien comme boutique.  Cependant, il y avait eut quelque chose dans ses paroles, comme une sorte de déclic. Cette phrase, cette dernière phrase « Je me fiche pas mal de ce que les gens peuvent penser de moi. », elle l'avait déjà entendu quelque part.  Soudain, elle se rappela. Cette voix, bien sûr que oui qu'elle la connaissait.  Comment avait-elle même pu l'oublier. C'était impensable, ignoble. Héra avait honte, oh combien honte d'avoir oublié le son de la voix de son fils. De son fils bagarreur, impatient, impulsif. Comment avait-elle pu oublier Arès.

Anne se sentait bizarre, c'était un mélange de joie et de tristesse. Que faisait son fils ici, au beau milieu de la nuit. Elle voulait le serrer dans ses bras, s'assurer que c'était bien lui, là, en chair et en os et non pas une illusion de son esprit. Mais, si elle s'était trompée, si ce n'était pas lui mais un autre. Car il ne ressemble pas tellement à son fils. Mais cette voix, cette voix. C'était lui, mais comment être sûre. Cela faisait tant de temps, il était vivant et se portait bien.

Elle pouvait sentir des larmes qui se frayent un chemin vers ses yeux pour couler comme des rivières. Elle ne les laissait pas faire, elle devait être forte, si c'était réellement Arès, il n'aurait pas aimé la voir pleurer. Pourtant, elle avait envie de pleurer, de soulagement, d'émotions contenues.  Elle fit un pas hésitant vers le garçon.

-Arès ?


C'était idiot absurde, ce n'était peut-être pas lui, il pourrait tout aussi bien la prendre pour une folle. Mais, cet instinct surpassait tout. Elle voulait en être sûre. Elle espérait que c'était lui. Elle voulait que ce soit lui.


Nil Sine Numini


© Halloween




[HS: Bon, c'est pas super, si tu aimes pas, dit le, je recommencerais ^^]
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Retrouvailles au clair de Lune .. [Arès & Héra]

MessageSujet: Re: Retrouvailles au clair de Lune .. [Arès & Héra] Sam 15 Nov - 14:28
(HS : T'inquiètes pas, j'aime beaucoup ^^ J'ai l'impression de sentir les émotions derrière x) :p)

-Arès ?

... Mes soupçons venaient de se révéler être la vérité . C'est comme si tout à coup, un poids venait de disparaître sur mon cœur . Il n'y a bien qu'elle pour m'appeler par mon prénom sans savoir s'il s'agit bien de moi ... Tellement de souvenirs qui resurgissent si soudainement ... On aurait dit une montagne d'émotion qui se serait formé en moins d'une seconde .
Les déformations sur le sol sont si brutales ... Ce sol, solide, impassible et indifférent aux sentiments des autres, c'était moi . Et les déformations qui venaient d'apparaître étaient ... Comme un mélange de sensations que je n'ai plus ressenti depuis des lustres ... Ce sentiment qui vous fait frémir de soulagement ... Un peu comme ... De l'amour ... ?
Mais c'était un peu différent ... Ce n'était pas tout à fait de l'amour . C'était ma mère ...

Je me redresse, et je ne peux contrôler les émotions qui s'affichent sur mon visage ... Une impression d'énorme surprise mêlée à de la joie et de la tristesse ... Ma mère se tenait juste devant moi ... Je ne pouvais dire si cela tenait du miracle ou bien de la malédiction . Mais peu importe . Je venais de retrouver une des rares personnes comme moi dans ce monde si éphémère .. Je m'avançais d'un pas supplémentaire, sans me rendre compte que je commençais à trembler . Des frissons me parcouraient tout le long de mon corps, maintenant submergé de joie et de haine ...

Je n'arrivais toujours pas à le croire . Je ne réalisais pas encore tout à fait la chance que j'avais de me tenir une nouvelle fois face à ma mère après 3 siècles d'humiliation et d'indignation ..
Je ne sais pas pourquoi, mais ma voix s'égayait et je commençais à bégayer ..

Je ne voulais pas que ma mère me voie comme tel .. Ce serait déshonorant ... Mais j'avais tellement envie ... Je ne sais pas ... De lui montrer combien elle m'a manqué, sans pour autant me laisser m'emporter . Après tout, je n'ai pas non plus oublié la haine et le mépris des miens à mon égard ...

-Hé.. M-Mère ... ?

J'étais perdu entre deux mondes . Peut-être même trois . Je ne savais plus où donner de la tête . J'en oubliais même le but premier de ma venue à cette place ...
Et honnêtement, je m'en fichais . Je venais de trouver la clé de tous ces mystères qui me tourmentaient ... Et je venais de retrouver une personne très chère à mes yeux ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 322
Date d'inscription : 06/12/2013
Localisation : A l'Orphelinat Jean Moulin.
Dieu déchu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Retrouvailles au clair de Lune .. [Arès & Héra]

MessageSujet: Re: Retrouvailles au clair de Lune .. [Arès & Héra] Dim 16 Nov - 13:15
>CODAGE by Liliebia sur Epicode





Ita Diis Placuit !


-Hé.. M-Mère ... ?

Anne crut que son cœur ratait in battement en même temps que se respiration se bloquait dans sa gorge. C'était bien lui, son fils., le fougueux dieu de la guerre. La directrice fis quelques pas de plus vers lui, avalant la distance qui la séparait de son enfant indomptable. Elle leva doucement la main et lui toucha la joue, tout son soulagement, toutes ses émotions, transmises dans ce tendre geste. Elle aurait voulu le prendre dans ses bras, mais, Héra savait que ce geste d'amour maternel aurait été mal venu. Anne avait beaucoup changé depuis sa déchéance mais certains dieux n'était peut-être pas prêts à accepter ces changements. Ainsi, Héra qui avait toujours entretenu une relation tendue avec ses enfants souhaitait maintenant les revoir plus que tout au monde. On se rend compte de ce que l'on possède qu'une fois que l'on l'a perdu, n'est-ce pas ? La directrice regarda quelques secondes son fils dans les yeux, s’imprégnant de son sombre regard avant de se décider à parler, après avoir baissé sa main :

-Par Ouranos, Arès ! C'est vraiment toi ... ! Je n'espérait plus ! Bon sang, qu'est-tu devenu pendant tout ce temps ? Je croyais vous avoir tous perdus... elle fronça ensuite un peu les sourcil, Tu n'étais pas là, lors de la fête, tu n'étais pas là, où étais-tu ? Est-ce qu'ils t'ont toi aussi …. ? Oui certainement, sinon tu ne serais pas là ….

Anne se tut. Elle savait désormais elle savait qu'Arès était en ville, il en était de même pour Athéna. Les anciens dieux semblaient s'être rassemblé dans la capitale de la France, cela voulait-il dire qu'Héra pourrait aussi espérer y trouver Zeus, Héphaïstos, Ilithyie et Hébé ? Pourrait-elle un jour, reconstituer sa famille, vaincre Alania et ses sous-fifres, reprendre son trône. Il n'était cependant pas temps de penser à ça, pour l'instant, elle devait simplement profiter du moment présent, il était encore trop tôt pour penser à vaincre la verdure. Il était pour l'instant, temps à célébré le retour de son fils. Qui sais peut-être voudrait-il vivre avec elle à l'Orphelinat. Néanmoins, à peine cette idée eut-elle traversée la tête d'Anne, qu'elle sut que c'était impossible, il s'était creusé, en plusieurs millénaires, un écart entre son fils et elle qu'elle ne pourrait combler.

Cependant, elle avait déjà retrouvé son fils, peut-être qu'avec le temps, elle pourra créer un lien avec lui. Elle se demandait, si lui aussi était devenu plus humain depuis sa déchéance. S'il avait développé du remord, de la compassion. Elle se demandait, aussi si tout allait bien pour lui. S'il avait de tout ce dont il avait besoin.

[HS : Désolé c'est très court :/]


Nil Sine Numini


© Halloween


Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Retrouvailles au clair de Lune .. [Arès & Héra]

MessageSujet: Re: Retrouvailles au clair de Lune .. [Arès & Héra] Dim 16 Nov - 14:25
(H.S : Ne t'excuse pas, ton RP est bien mieux que le mien :p !)

-Par Ouranos, Arès ! C'est vraiment toi ... ! Je n'espérait plus ! Bon sang, qu'est-tu devenu pendant tout ce temps ? Je croyais vous avoir tous perdus... Tu n'étais pas là, lors de la fête, tu n'étais pas là, où étais-tu ? Est-ce qu'ils t'ont toi aussi …. ? Oui certainement, sinon tu ne serais pas là ….

... J'étais soudainement empli d'un sentiment que je n'avais pas ressenti depuis des lustres ... L'acte de folie qu'était de lui demander s'il s'agissait bien là de ma mère venait de m'offrir la lueur d'espoir que j'attends depuis trois siècles ... Trois siècles que j'ai passé seul, dans l'ombre ... L'ombre à laquelle je me suis habitué depuis tout ce temps ... L'ombre qui venait de laisser, certes une petite place, mais toujours une place à la lumière . Je ne savais trop que dire, que faire ...

Aussi brusquement que cela puisse paraître, je ressentais comme un feu qui viendrait tout juste de se rallumer au fond de moi . C'était la lueur d'espoir qui venait de renaître tout au fond de mon être ... Je venais de retrouver la seule personne que je voulais un tant soit peu revoir à tout prix ... Pourquoi elle, je ne sais pas ... Mais maintenant, c'est chose faite . Je la revoit à nouveau ... Mon impression de surprise inconsidérée s'accompagnait d'une pair de joues qui rougissaient doucement mais sûrement . Je me sentais quelque peu embarrassé, mais à présent je m'en fichais pas mal ...

... Car j'étais encore plus embarrassant que cela . Au moment où je pense tout cela, je me rendis compte que j'étais en train de serrer ma chère mère contre moi ... Je ne savais pas quelle mouche m'avait piqué, mais elle n'y était pas allée de main morte . Mon cœur battait si fort et si rapidement qu'il réchauffait mon corps de la tête aux pieds en quelques secondes ... Je fermais les yeux, glissais une main dans le dos d'Héra pendant que l'autre maintenait doucement et confortablement sa tête sur mon épaule . J'aurais pu me contenter de la simple caresse qu'elle m'avait donnée ... Mais ce n'était pas assez pour lui montrer à quel point je tenais à elle .

Et quand je sus que je pensais sincèrement tout cela, je me rendais compte que ces trois cents dernières années m'ont changé ... En bien ou en mal, je ne sais pas, mais elles m'ont changé en tout cas . C'est plutôt surprenant, quand je sais qu'il y a des centaines d'années de cela, je n'aurais même pas osé lui adresser la parole ... J'espère que cela ne la trouble pas, en tout cas ... Cet instant me semblait passer pour une éternité, comme un rêve ... Un rêve duquel je me réveillais tout à coup .

Je me rendis compte de ce que je faisais, et embarrassé, je retirais rapidement mes bras d'autour de ma mère . Je recule d'un pas marqué de rougissements et d'un peu de honte, et je fixe Héra un peu dépité ... Je l'avait probablement mise dans une position délicate .

-Je... Je m'excuse, je ne voulais pas ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 322
Date d'inscription : 06/12/2013
Localisation : A l'Orphelinat Jean Moulin.
Dieu déchu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Retrouvailles au clair de Lune .. [Arès & Héra]

MessageSujet: Re: Retrouvailles au clair de Lune .. [Arès & Héra] Lun 17 Nov - 19:05
>CODAGE by Liliebia sur Epicode





Ita Diis Placuit !


Héra continuait de se reprocher mentalement ses actions passées. Elle savait bien qu'elle avait été horrible, cruelle même, alors qu'elle était encore la divinité protectrice d'Argos, elle avait ruiné tant de vie par pure jalousie, par vengeance. Elle avait été tellement obnubilée par l'amour désespéré de Zeus, elle voulait qu'il la remarque, qu'il soit réellement amoureux d'elle et seulement d'elle, qu'elle en avait délaissé ses propres enfants. Héphaïstos ? Jeté d'une montagne à sa naissance car il était trop laid et qu'il aurait été une honte, une honte par rapport aux merveilleux enfants de Zeus. Hébé, reléguée au rang de simple servante, la seule fois ou elle avait remplis son rôle de mère avec la plus douce de ses quatre enfants, c'était quand elle lui avait donné sa bénédiction pour que celle-ci puisse épouser Héraclès, et encore, ce n'était que son rôle de déesse du mariage. Ilithyie, oubliée, lors que la jeune fille perdit son rôle au profit d'Artémis, Héra ne dit rien. Et enfin, Arès. Le garçon fougueux qui n'a pas pu, au même titre que les autres, profiter de l'amour d'une mère. Celui qui était rejeté pour sa violence. Héra se sentait terriblement coupable, chacun d'entre eux, elle aurait dû les protéger, les chouchouter, les cajoler, les aimer. A la place de ça, elle les a délaissé et abandonné. Arès ne serait peut-être pas le monstre qu'il était si la reine des dieux avait daigné lui accorder un peu d'importance alors qu'il était bambin.

Non, Héra avait honte de ses actions. Actions que toute la bonne volonté du monde ne pouvait réparer. Ces quatre là ne connaîtrons jamais l'amour d'une mère au cours de leur enfance. Elle avait tellement honte. Elle ne les méritait pas, aucun d'entre eux. Ni Arès, ni  Hébé, ni Ilithyie, ni Héphaïstos. Elle ne méritait pas ce geste. Ni même d'être appelé mère.  Et pourtant …

Arès était là. La serrant dans ses bras. Lui offrant tout l'amour qu'un fils puisse offrir à sa mère. La serrant, elle cette cruelle et vile sorcière sans cœur. Lui donnant un gage d'amour sincère. Elle avait honte. Comment pouvait-il prétendre l'aimer après tout ce qu'elle avait fait. Tout le mal qu'elle lui avait infligé. Pendant tant de temps, tant de siècles, elle l'avait renié, traité comme un parjure, lui son propre fils. Elle s'était caché de ses actions, s'était opposés à chacun de ses gestes. Pire que tout, elle avait eu honte de lui. De lui qui maintenant la serrait sans plus la lâcher, comme s'il avait peur que s'il la lâchait, elle allait partir.  Anne voulait lui dire, que tout allait bien de passer, qu'elle serait toujours là pour lui, qu'il n'avait rien à craindre. Elle voulait lui dire qu'elle l'aimait, que quoi qu'il advienne qu'elle l'aimait et qu'elle l'avait toujours aimé. Qu'il était son fils, son fils à elle. Mais, elle ne pouvait pas dire ça. Non pas après l'avoir tant fait souffrir. Pas après avoir été absente ces derniers 300 ans au moment ou il avait eu le plus besoin d'elle. Elle n'avait plus ce droit.

La chaleur rassurante qui émanait d'Arès laissa place au froid mordant de l'hiver. La lumière de cet acte d'amour fut remplacé par les ténèbres de la nuit. Héra se sentait seule et insignifiante sous cette lune d'albâtre. Le garçon, son garçon s'était retiré mais, il n'était pas bien loin, juste à une porté de main, elle pouvait le toucher si elle tendait le bras. Mais, elle se sentait lourde. Ses pieds étaient comme cloués au sol, sa langue pâteuse. Elle avait froid. Elle avait peur, peur de perdre encore une fois ce fils qu'elle n'avait jamais réellement eut.

Elle ne pleurait pas. Pourquoi aurait-elle pleuré, cette reine au cœur de pierre. Pourquoi ?

-Je... Je m'excuse, je ne voulais pas ...

Comment aurait-elle pu bouger, si ce n'est muée d'un instinct maternel. Cet phrase avait atteint ses sens endormis, raisonné dans son cerveau brumeux, réveillé ses muscles qui l'avaient abandonnée. Elle avait fait un pas, puis deux, elle avait pris son fils dans ses bras. Il était un peu plus grand qu'elle. Elle l'avait serré et ne l'avait pas lâché, elle n'avait pas l'intention de le lâcher. Elle voulait le garder pour elle, pour toujours. Peut importait le fait qu'elle en ai le droit, le mérite ou non. Peut importait ce qu'en pensaient les autres. Cette femme de pierre avait bougé, il y avait comme une fissure dans sa carapace. Et pour une fois, elle sentit son cœur battre au même rythme que celui de son fils. Elle le pressait contre lui, voulant profiter de chaque micro secondes de cet instant. Le garder contre elle, son petit enfant. Son fougueux petit démon. Celui qui s'amusait à piquer la brosse de sa sœur pour s'amuser. Celui qui courait dans les jardins du palais pourchassant les méchants envahisseurs invisible. Son petit soldat.

-Arès, Je t'aime … mon fils … !

Son fils.


Nil Sine Numini


© Halloween


Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Retrouvailles au clair de Lune .. [Arès & Héra]

MessageSujet: Re: Retrouvailles au clair de Lune .. [Arès & Héra] Mar 18 Nov - 18:56
-Arès, je t'aime ... Mon fils ... !

Je fus en cet instant précis l'homme le plus heureux du monde . Il n'y a rien de plus appréciable que l'amour d'une mère ... Et j'en sais quelque chose . Je ne pensais pas cela il y a des années, mais maintenant je sais que je donnerais ma vie pour recevoir ce divin présent . À ce moment-là, je ne voyaus plus le temps s'écouler . C'est comme si je vivais une éternité ... Comme si j'avais rattrapé le retard de toute une vie en une seconde, voire bien moins .. Je n'aurais jamais pensé qu'un tel moment puisse arriver dans ma vie ... Je n'aurais jamais pensé qu'un jour ... Je puisse recevoir l'attention que j'attendais de la seule personne qui comptait réellement pour moi ... Je n'apercevais plus la frontière entre mon monde personnel, où les caractérisques qui ne reconnaissent que ma triste personne sont la solitude, la colère et le désarroi, et le monde de l'amour . C'est bien la première fois que j'y mets les pieds réellement, sans compter mes aventures avec Aphrodite ... C'est un royaume magnifique . Les cerisiers de l'amour poussent, aussi rosâtres que mon cœur explosait de joie à chaque battement .. La brise était douce, réchauffante et rassurante, comme un vent de bienveillance .. Et un parfum de bonheur envahissait les lieux ... Comme un signe préventif que ce bonheur était, ou allait finalement arriver ... Et dans mon cas, en cet instant précis ... Il était arrivé .

Cette nuit fut la plus magique de toute ma vie ... Si on oublie les nuits d'embuscades éclairées par une demi-lune, horrifiée par les mares de sang dans lesquelles je laissais se baigner le corps de mes ennemis . Même si cela fait bien 300 ans que j'attends patiemment des nouvelles, même si cela fait si longtemps que je me demande si les miens me haïssaient au point de m'abandonner ... Je ne pouvais qu'apprécier une retrouvaille comme celle-ci . Qui plus est, ma mère adorée et moi-même avons réellement changé, durant tout ce temps ... Je ne pensais pas non plus cela possible d'arriver un jour ... Et pourtant, en ce moment même, nous partageons les mêmes sentiments l'un pour l'autre ... Et je comptais bien savourer cet instant à sa juste valeur .
Une fois encore, je reserrais mes bras autour d'elle, cette fois parfaitement confiant . Je glisse ma main droite dans ses cheveux tandis que la main gauche est occupée à caresser doucement son dos, chaleureusement . Je souris tendrement et ferme les yeux ... Et mêmes fermés, j'apercevais encore cette magnifique lueur d'espoir ... Mon cœur battait à un rythme calme, même un peu doux, bercant cette émouvante étreinte ... Mais cela fut de courte durée .. Une fois encore, j'eu un ressurgissement très soudain de vieux souvenirs . Cette fois-ci, il s'agissait de mes questions . J'aurais pu dire qu'il était en fait question de la haine qu'Héra portait pour moi, et pourquoi elle a décidé de se montrer si ... Clémente avec moi, ce soir ... Mais si elle l'est, c'est bien parce qu'elle a dû changé au fond d'elle ... Je ne sais pas si j'étais prêt à oublier tout ça, mais c'était le dernier de mes soucis ... Cette nuit, cette rencontre inattendue pour laquelle j'ai tout de même patienté des années durantes est arrivée ... Et je suis bien loin de la regretter .

Mais je m'égare ... Une fois encore, ces rares sentiments prennent le dessus, n'ayant pas l'habitude de pouvoir les ressentir régulièrement ... Toujours est-il que je dois garder mon objectif en tête . Celui que j'attends après avoir atterri dans cette ruelle, étourdi et tourmenté par toute une floppée de questions aussi incompréhensibles les unes que les autres . J'en oubliais même mes bonnes manières, mais cela peut paraître normal pour la personne que je suis, après tout ...
Je déserre lentement ma mère bien aimée, caressant son corps du bout des doigts quand mes bras la longèrent avant de revenir se recroiser sur ma poitrine, que je bombais fièrement, heureux d'avoir retrouvé Héra . J'affichais un sourire ... Le genre de sourire que l'on ne peut décrire tant il s'agit d'un rare sourire, celui que l'on esquisse lors d'évènements si ... Imprévisibles et pourtant si profitables ... Je ne savais pas s'il s'agissaient là des bons mots pour décrire tout cela, mais comme je l'ai dit, il n'y a rien qui puisse le décrire . Finalement, je secoue la tête soudainement, laissant mes cheveux ébouriffés mener la danse à la fiévreuse brise qui espiait nos faits et gestes depuis le début . Je ne répondis cependant pas à la dernière réplique de ma mère, à laquelle je me contentais de répondre par ma stature . Connaissant Héra, elle ne sera pas assez idiote pour ne pas comprendre cela ... Et puis, ce serait stupide de s'attarder sur tout cela . J'ai des questions à poser .

-... Et ... Que fais-tu ici ... ? Je ne pensais jamais te revoir ... Et si tu es là, cela signifie-t-il que les autres aussi ? Que s'est-il passé ... ? ... Je ... Je m'étais tout simplement absenté, comme à l'époque tout le monde semblait bien mieux se porter sans moi, et je marchais le long d'une falaise ... Puis, je me suis retrouvé si ... Si rapidement dans ce monde .... Affaibli, et complètement perdu ... S'il te plaît, s'il y a une explication à tout cela ... Donne-la moi ...

Je sais que cela pouvait paraître un peu dur, incohérent ou bien encore me faire passer pour une personne totalement indifférente aux sentiments de sa mère ... Et si c'est le cas, le peu de Dieux qui m'écoutent savent ô combien j'en suis navré . Mais je veux à tout prix savoir ce qu'il se trame depuis tout ce temps ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 322
Date d'inscription : 06/12/2013
Localisation : A l'Orphelinat Jean Moulin.
Dieu déchu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Retrouvailles au clair de Lune .. [Arès & Héra]

MessageSujet: Re: Retrouvailles au clair de Lune .. [Arès & Héra] Sam 22 Nov - 11:43
>CODAGE by Liliebia sur Epicode





Ita Diis Placuit !


Héra était maintenant emplie d'un calme serein, comme apaisée. En quelques millénaires elle ne s'était jamais sentie aussi calme, elle était presque en paix si ce n'était toujours cette ombre qui hantait son cœur. Il y aurait toujours ce poison sombre rongeant son esprit. Peut-être un jour pourra-t-elle trouver un semblant de paix, quand sa famille sera enfin réunie. Un grand pas avait été fait aujourd'hui, elle avait enfin retrouvé Arès. Anne profita ainsi, de la vue, pour le moins unique, de son fils belliqueux entrain de sourire. Il avait l'air tellement heureux, fier. Elle même ressentait une toute nouvelle fierté, c'était son fils. Mais, il n'était plus temps pour les câlineries. Il était temps d'aborder les sujets sérieux bien que la reine aurait préféré ne plus avoir à penser à ces mauvais souvenirs.

-... Et ... Que fais-tu ici ... ? Je ne pensais jamais te revoir ... Et si tu es là, cela signifie-t-il que les autres aussi ? Que s'est-il passé ... ? ... Je ... Je m'étais tout simplement absenté, comme à l'époque tout le monde semblait bien mieux se porter sans moi, et je marchais le long d'une falaise ... Puis, je me suis retrouvé si ... Si rapidement dans ce monde .... Affaibli, et complètement perdu ... S'il te plaît, s'il y a une explication à tout cela ... Donne-la moi ...

L'expression d'Anne se figea un peu, oui, bien sûr, toujours et encore. Il fallait toujours que ça en revienne à ce même point, la trahison. Elle ne pouvait pas ignorer ce moment et l'enterrer. Elle ne pouvait tout simplement pas fuir son passé, c'était autant une question de fierté, qu'une question de devoir. Non pas qu'elle veuille pardonner à ces traîtres leurs actes mais, elle aurait aimé profiter de ce moment particulier sans avoir à subir la mémoire d'Alania. Cependant, Arès avait droit à des réponses, il avait eut l'air presque suppliant, perdu, elle était triste pour lui. Elle aurait dû être là, avec lui pendant tout ce temps. Héra se décida à lui répondre en soupirant doucement.

-Tu l'as dit toi même. Veni, vidi, vici, si je puis dire. Ils avaient prévu le coup depuis un moment, visiblement, car ils étaient parfaitement organisés. En deux en trois mouvements, nous voilà à genoux, humiliés, vaincus, elle se tut quelques secondes, Te rappelle-tu d'Alania ? La fille illégitime de Poséidon ? C'est elle qui a dirigé cette révolte. Ils voulaient, sois-disement se venger des mauvais traitements qu'on leur avait infligé bla bla bla, ce n'est tout de même pas ma faute si Poséidon ne sait pas gérer ses enfants. Enfin, nous vaincre ne leur avait pas suffit, Alania et ses pairs on trouvé « amusant » de nous faire devenir humain, ce qui explique le fait que tu sois affaiblit et ici, parmi les mortels.

Anne cessa de parler, gênée. Comment pouvait-elle avouer à son fils qu'elle, la reine de l'Olympe était devenue une … directrice d'orphelinat. Elle qui n'avait même pas pu élever ses propres enfants allait élever ceux des autres. Elle secoua la tête, dégoûtée avant de replonger son regard dans celui de son fils.

-Nous ne sommes plus des dieux, nous n'avons plus nos pouvoirs. Nous ne sommes pas non plus des hommes puis que nous sommes toujours immortels. Pire que tout, nous avons été tous séparés. Je n'ai strictement aucune idée de là ou peu se trouver ton père, tes sœurs et ton frère … Que veux-tu savoir d'autre ? Ce que je suis devenue ? Directrice d'Orphelinat, ah ! Et ne rigole pas, je sais que ça ne me correspond absolument pas ! Sinon, les mortels me connaissent sous le nom d'Anne Hooper. Enfin, il n'y a pas grand chose à rajouter je crois.

Non, il n'avait rien à ajouter. Ils s'étaient fait battre à pleine couture et maintenant ils étaient déchus. Ça aurait presque pu être pire si les traîtres avaient décidé de les enfermer dans le Tartare. Anne frissonna à l'idée d'avoir à faire face à son père et aux géants. Elle avait gardé de terribles souvenirs de ses rencontres avec eux et espérait ne jamais plus avoir affaire à eux. Enfin, là n'était pas le sujet de la conversation. Mais c'était tout de même une préoccupation légitime. Qui sais ce qu'étaient entrain de tramer les nouveaux dieux, comme ils s'appellent, dans leur palais ?

[HS: Désolé j'ai mit du temps et en plus c'est pourri u.u]


Nil Sine Numini


© Halloween


Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Retrouvailles au clair de Lune .. [Arès & Héra]

MessageSujet: Re: Retrouvailles au clair de Lune .. [Arès & Héra] Dim 23 Nov - 8:30
(H.S : Souviens-toi de not' pacte ... Ton RP n'est pas pourri du tout Very Happy !)

-Tu l'as dit toi même. Veni, vidi, vici, si je puis dire. Ils avaient prévu le coup depuis un moment, visiblement, car ils étaient parfaitement organisés. En deux en trois mouvements, nous voilà à genoux, humiliés, vaincus .. Te rappelle-tu d'Alania ? La fille illégitime de Poséidon ? C'est elle qui a dirigé cette révolte. Ils voulaient, sois-disement se venger des mauvais traitements qu'on leur avait infligé bla bla bla, ce n'est tout de même pas ma faute si Poséidon ne sait pas gérer ses enfants. Enfin, nous vaincre ne leur avait pas suffit, Alania et ses pairs on trouvé « amusant » de nous faire devenir humain, ce qui explique le fait que tu sois affaiblit et ici, parmi les mortels.
...
-Nous ne sommes plus des dieux, nous n'avons plus nos pouvoirs. Nous ne sommes pas non plus des hommes puis que nous sommes toujours immortels. Pire que tout, nous avons été tous séparés. Je n'ai strictement aucune idée de là ou peu se trouver ton père, tes sœurs et ton frère … Que veux-tu savoir d'autre ? Ce que je suis devenue ? Directrice d'Orphelinat, ah ! Et ne rigole pas, je sais que ça ne me correspond absolument pas ! Sinon, les mortels me connaissent sous le nom d'Anne Hooper. Enfin, il n'y a pas grand chose à rajouter je crois.

Je soupire longuement, une impression de désarroi s'affichant sur mon visage . Voilà des réponses bien inattendues ... Donc, pour résumer tout cela, nous avons été victimes d'une conspiration de nos fils et filles, et maintenant nous nous retrouvons à moitié mortels, à moitié immortels et forcés à dans un monde qui nous ne méritons clairement pas . Et comme si cela ne suffisait pas, il se peut que les autres soient perdus ailleurs sur cette Terre ... Je ne savais que dire . À vrai dire, je n'osais rien dire . Une bande de mioches, pas même âgés de moins d'une quinzaine d'années, avaient réussis à nous humilier ... Nous, des Dieux millénaires et tout-puissant ! J'avais honte, vraiment ... Mon visage se crispait à cette pensée, et mes poings se reserraient d'une haine et une soif de vengeance que je n'ai pas souvent l'occasion de savourer ... Car oui, le monde semble aussi avoir oublié ma fonction de Dieu Vengeur . Je jure, ici et maintenant, face à ma mère bien aimée, en marmonnant à voix basse ..

-Je vais les étriper ... Un par un . Ou non, mieux ... Les torturer ... Les humilier en public ...

Finalement, je me reprends et secoue fiévreusement la tête . Dans mon état actuel, et au vu des moments que je viens de vivre, il serait malvenu de ma part que je commence à réagir à nouveau ainsi ... Du moins, pour le moment . Mais j'étais empli d'une colère quasi-inimaginable . Bon sang, des enfants à l'Olympe ! C'est complètement sordide ! ... Je soupire encore une fois, puis je redresse mon regard vers ma chère mère, à laquelle je lance un regard qui donnait une impression de compatie . Puis je passais à la suite ... Cela ne servait strictement à rien de rester bloqué sur la même pensée, surtout maintenant . En plus de tout cela, Héra est donc une directrice d'orphelinat ... Voilà qui est intéressant . Au moins, des enfants pourront profiter de leur jeunesse avec l'amour d'une femme qui aurait grandement besoin de faire ressentir ceci à ses proches ... Mais connaissant les vieilles habitudes de ma mère, il me semblait plutôt logique qu'elle ne se donne pas à ce genre d'activité sentimentale ...
Je m'approche donc d'elle, d'un pas rassurant, et je pose doucement ma main contre son cou . Je commençais à caresser délicatement sa peau douce et frileuse du bout de mes doigts, réchauffés par un amour qui attend de se réveiller depuis maintenant des centaines de milliers d'années ... Puis je souris tendrement, sans montrer aucun signe moqueur .. Au contraire, on pouvait bien lire ma fierté sur mon visage à ce moment-là .

-Eh bien, au moins, ne perpétue pas les mêmes erreurs qu'avec moi ... Prends bien soin de ces enfants, et considère-les comme les tiens . Aime-les, je suis sûr qu'ils le méritent .. Tout comme tu mérites de pouvoir aimer tes proches, à mon instar ... Je pourrais peut-être t'y rendre visite .. ? ∟a me changera de l'arrière-boutique poussiéreuse de mon magasin .. Et, si jamais je finis par le faire ... Appelle-moi Derek . Derek Kerev . C'est comme ça que les inconnus m'appellent .

Finalement je retire doucement ma main, caressant une dernière fois d'un geste attentionné ma mère adorée . Même après tous ces sentiments de haine indomptable et de vengeance à savourer, je ressentais toujours cette douce flamme au fond de mon cœur ... Et je pense que je la ressentirai encore pour un bon moment .. Heureusement . Mais je m'égare une fois de plus ...

-En tout cas ... Merci, pour ces réponses . Un poids vient de se libérer de mon fardeau ... Mais j'aurais une autre question pour toi ... Tu ne saurais pas où se trouvent les autres ... ? Et s'il n'y a que nos confrères dans cette ville de mortels ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 322
Date d'inscription : 06/12/2013
Localisation : A l'Orphelinat Jean Moulin.
Dieu déchu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Retrouvailles au clair de Lune .. [Arès & Héra]

MessageSujet: Re: Retrouvailles au clair de Lune .. [Arès & Héra] Dim 23 Nov - 16:20
>CODAGE by Liliebia sur Epicode





Ita Diis Placuit !


Anne sentit son cœur accélérer un peu plus lorsque qu'Arès lui carréssa doucement la joue tout en souriant. Son fils avait bien grandi. Il semblait plus sage, plus mature. Lui qu'elle voyait encore comme un grand enfant capricieux était enfin devenu un brave homme. Elle était tellement fière de lui. Elle voulait essayer d'apprendre à la connaître, le découvrir sous un nouveau jour. Rattraper le temps perdu, lui montrer qui elle était devenue. Que la reine froide et cruelle était toujours là mais, qu'elle pouvait aussi être une mère, juste une mère.

-Eh bien, au moins, ne perpétue pas les mêmes erreurs qu'avec moi ...

Le cœur d'Héra se serra à la remarque, elle sentait que son fils n'avait pas dit cela pour la blesser mais pourtant … La reine déchue savait que toutes ses actions passées se répercuterons toujours dans son avenir et que si elle ne pouvait pas les changer, qu'elle devait au moins essayer de l'améliorer pour l'avenir, elle était immortelle, alors, elle avait tout son temps.

-Prends bien soin de ces enfants, et considère-les comme les tiens . Aime-les, je suis sûr qu'ils le méritent .. Tout comme tu mérites de pouvoir aimer tes proches, à mon instar ... Je pourrais peut-être t'y rendre visite .. ? Ça me changera de l'arrière-boutique poussiéreuse de mon magasin .. Et, si jamais je finis par le faire ... Appelle-moi Derek. Derek Kerev. C'est comme ça que les inconnus m'appellent.

Anne ne pu s'empêcher de sourire de joie. Oui, bien sûr que oui qu'elle voulait passer plus de temps avec son fils, lui montrer son Orphelinat dont elle était si fière. Lui présenter ses pensionnaires, Asuka, Keane, Aris, Alyssa, Cassie, Melody et tant d'autres, puis Robine bien sûr. Bien qu'elle se demandait s'il allait apprécier cette dernière et son caractère pour le moins extravagant. Beaucoup se demandaient comment la stricte Anne avait-elle pu être la mère, certes adoptive,  de cette gamine survoltée et naïve. Enfin.

-En tout cas ... Merci, pour ces réponses . Un poids vient de se libérer de mon fardeau ... Mais j'aurais une autre question pour toi ... Tu ne saurais pas où se trouvent les autres ... ? Et s'il n'y a que nos confrères dans cette ville de mortels ?

Anne réfléchit quelques secondes à cette question, Athéna lui avait bien dit qu'il y avait Hermès dans le coin. Après c'était tout ce qu'elle savait, pas grand chose en somme.

-Premièrement, n'hésite pas à venir me voir quand tu veux, j'aimerais … rattraper le temps perdu, si tu veux bien ? On me connais là-bas sous le nom d'Anne Hooper. Enfin, ça va être difficile de m'habituer à t'appeler Derek … Sinon, pour ce qui est des autres, je sais qu'il y a Athéna et Hermès en ville, selon ce dernier il y aurait d'autres dieux rassemblés, après je ne sais pas lesquels... Oh ! Est-ce que tu aurais un numéro, au cas ou, si j'ai besoin de te contacter ?

Anne pensait à sa dernière rencontre avec Athéna, si les choses continuaient dans ce sens, les traîtres ne resterons pas bien longtemps au pouvoir.

[HS: J'ai pas oublié ! mais, tu sais tout de même ce que je penses, surtout avec celui-là (de RP)]


Nil Sine Numini


© Halloween


Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Retrouvailles au clair de Lune .. [Arès & Héra]

MessageSujet: Re: Retrouvailles au clair de Lune .. [Arès & Héra] Mer 26 Nov - 16:01
-Premièrement, n'hésite pas à venir me voir quand tu veux, j'aimerais … rattraper le temps perdu, si tu veux bien ?
On me connait là-bas sous le nom d'Anne Hooper. Enfin, ça va être difficile de m'habituer à t'appeler Derek …


À peine ma chère mère avait terminé cette phrase, que mon cœur était reparti faire un tour, et mon sourire était éclatant de joie, comme pour lui dire volontiers ... Je ne le dirai jamais assez ... Je suis fou de joie à l'idée de pouvoir revoir ma mère . Et rien n'y changera .. J'ai toutes les raisons de la haïr, elle et tous les autres ... Mais je n'y arrive tout simplement pas . Je dirais quelque peu embarrassant quelque part ... Le Dieu de la Guerre et de la destruction, incapable de pouvoir haîr une personne ... Je suppose que tout le monde a ses limites, même les Dieux eux-mêmes . Et puis de toute manière, il ne s'agit pas là d'une personne .. Il est question d'haïr une femme qui mérite tout mon amour et toute mon attention, une femme que je pourrais serrer dans mes bras à longueur de journée, pour la remercier d'être ma mère, peu importe si elle m'a renié ou non ...
... Et je me rends compte que mes pensées sont quelque peu rhétoriques et stupides . Après, cela paraît évident ...
Je ne peux qu'aimer ma mère .

-Sinon, pour ce qui est des autres, je sais qu'il y a Athéna et Hermès en ville, selon ce dernier il y aurait d'autres dieux rassemblés, après je ne sais pas lesquels...

Je reviens à des questions plus importantes pour le moment, et me voici complètement informé . Et aussi très heureux . Athéna aussi est là ? Que de surprises ! Je me demande bien ce qu'elle peut faire ... La connaissant, elle doit être une sorte de conseillère . C'est son rôle après tout . Je rigolais doucement à cette petite pensée taquine, mais je devais passer pour un petit idiot de l'extérieur . Ou peut-être pas . Et sinon, Hermès est aussi parmi nous ... Qui plus est, d'autres Dieux seraient avec nous . Cette nuit est si imprévisible .... À croire que dans la seconde qui suit, nous pourrions nous retrouver de nouveau sur nos trônes, à commander et à agir comme notre bon vouloir . Mais je rêvais un peu trop ... Il faudrait d'abord qu'on retrouve tous nos confrères . Ou du moins, les plus forts . Si Père était là ... Cela aurait pu tout changer ... Et puis surtout, si nous ne nous étions pas laissé aller pendant cette soirée, rien de tout cela ne serait arrivé de toute manière . Mais je ne peux pas leur en vouloir ... Moi-même je n'ai pas été fichu de me battre . Moi, Arès, celui dont la maîtrise du combat est paraît-il si incomparable ! C'est une honte ... Un terrible affront, que je laverai dans le sang . Celui de ces traîtres de fils et filles qui osent nous prendre de haut . Ils le regretteront tous ...

-Oh ! Est-ce que tu aurais un numéro, au cas ou, si j'ai besoin de te contacter ?

... Soudain, je me fais arrêter dans mes pensées morbides, qui consistaient surtout à imaginer des décapitations en série, et je secoue la tête brusquement . Par surprise, je la secoue comme si je répondais non à ma mère .

-Euh... Si, si !

J'acquiesse rapidement pour rattraper ma stupide erreur de déconcentration, et je cherche sur moi un bout de papier ... Mais ce n'est pas dans mes habitudes de me trimballer avec des feuilles ... Je me retourne vite et j'arrache rapidement un bout de la notice "Attention fragile" sur la caisse, qui était le but premier de ma venue ici, et je trouve en revanche un stylo sur moi . Celui que j'ai utilisé pour signer plus tôt dans la journée la transaction afin d'acquérir ces merveilles antiques, coincées entre quatre planches .
Et j'écris donc . D'un mouvement rapide, mais très propre, j'écris le numéro de ma boutique, puis je me rappelle qu'il serait plus judicieux de lui donner celui de mon téléphone portable . L'air de rien, j'écris les deux dans un style italique très fin, que j'ai appris à faire suite à un tas d'entraînements avec le Vieillard ... Même manier l'épée est plus facile que d'écrire !
Je soupire, mes propres pensées finissent par m'exaspérer . Mais je ne voulais pas donner l'impression à ma mère adorée qu'elle m'ennuyait . Je finis donc d'écrire mon numéro, et puis je lui donne le fragment de papier .

-Voilà pour toi . Je viendrai dès que possible ... C'est une promesse !

Je fus si heureux à l'idée de passer du temps avec elle ... Cela sembait être comme un rêve que l'on exaucerait en guise de récompense, pour ne pas avoir passer ces trois cents années à massacrer la populace . J'esquisse de nouveau un grand sourire ... Mais je ne savais plus quoi dire . J'avais les réponses à toutes mes questions ... Et j'ai partagé un moment merveilleux avec ma mère . Quelle est donc la suite ... ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 322
Date d'inscription : 06/12/2013
Localisation : A l'Orphelinat Jean Moulin.
Dieu déchu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Retrouvailles au clair de Lune .. [Arès & Héra]

MessageSujet: Re: Retrouvailles au clair de Lune .. [Arès & Héra] Lun 1 Déc - 14:19
>CODAGE by Liliebia sur Epicode





Ita Diis Placuit !


-Euh... Si, si !

Anne regarda son fils qui semblait un peu perdu mais, plutôt dans le sens « mal-organisé » cette fois. C'était drôle que de voir le grand guerrier grec désemparé. Elle le regarda donc fouiller dans ses poches à la recherche de quoi écrire. C'est bien vrai, qu'elle même n'avait ni bout de papier, ni stylo dans ses poches, elle avait bien un sachet de mouchoir, une vieille sucette à moitié mangée ayant appartenu à Robine, un cuillère en plastique qui avait certainement été utilisée pour manger une glace il y a longtemps et un chouchou. Pour tout dire, Anne ne vidait pas souvent ses poches, on pouvait donc y trouver tout un tas d'instruments insolites et totalement inutile mais jamais ce dont on avait besoin. La directrice avait cette fâcheuse manie de tout mettre dans ses poches, il y avait encore quelques temps elle y avait un petit cailloux blanc, comme ceux qui bordent les allées. Généralement, ces objets venaient de Robine qui alors qu'elle était plus jeune avait la fâcheuse manie de donner à sa mère adoptive tout ce qu'elle trouvait, depuis, Anne gardait certains trucs, certainement par sentimentalisme idiot. Elle nota qu'Arès avait enfin trouvé un papier pour écrire son numéro de téléphone. Parfait. Le garçon lui tendit le mot qu'elle pris, le regardant quelques secondes avant de le fourrer dans sa poche avec les autres bidules.

-Voilà pour toi . Je viendrai dès que possible ... C'est une promesse !

Anne sourit à cette affirmation optimiste, son fils, Arès, avait parfois l'air d'un grand garçon et non de l'adulte qu'il était. Mais, elle aimait ça, elle se disait que c'était encore son garçon à elle. D'ailleurs, la cloche qui retentit dans la nuit, rompant l'instant. Un coup, deux coups … silence. Il devait être vraiment tard. Suffisamment tard pour Anne commence à ressentir les effets de la fatigue, le Sommeil arrive enfin. Ses pensionnaires aussi, sont seuls depuis trop longtemps. Elle sent qu'elle doit rentrer si elle ne veut pas qu'un malheur subvienne en son absence, ses pensionnaires étaient capable du pire comme du meilleur, même si c'était généralement le pire qui l'emportait sur le meilleur. Passons, elle devait quitter. Pour mieux retrouver son fils plus tard. Après tout il lui avait promis qu'il viendrait la voir et elle avait toute confiance en sa parole. S'il l'avait dit, il le ferait. C'est pourquoi elle n'hésita pas trop longtemps avant de se décider :

-Ar- … Derek ? C'est bien ça ? Il faut que je rentre, je n'aime pas vraiment laisser mes pensionnaires, je ne sais jamais ce qui peut arriver en mon absence. Et puis … Tu m'as promis que tu viendrais, je compte sur toi.

Héra serra son fils dans ses bras, avant de se reculer lentement.

-Il est certainement trop tard pour dire ça, mais si tu savais comme je suis fière de toi, mon fils...

Sur-ce elle lui sourit doucement. Il était temps de rentrer à la maison. Les temps avaient changé, désormais, les dieux reprenaient de la force, ils commençaient  retrouver leurs grandeur passée. Bientôt, une bataille aura lieu, entre déchus et traîtres. Mais pas tout de suite, pour l'heure la reine déchue rentrait chez, elle heureuse et sereine. L'orphelinat se dressait imposant et intimidant, pour tant, Anne était rassurée par la vue de cette grande bâtisse qui au fils des ans était devenue sa maison.  En fond se découpait la lune, magnifique croissant d'albâtre. La directrice poussa les lourdes portes de l'Orphelinat avant de rejoindre lentement sa chambre. Elle se coucha après s'être mise en tenue de nuit, fatiguée et l'esprit en paix. Elle rêvait de son fils.

[HS: Désolé c'est super pourri, en plus c'est beaucoup trop rapide ! T^T Désolé, c'est nul.]


Nil Sine Numini


© Halloween


Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Retrouvailles au clair de Lune .. [Arès & Héra]

MessageSujet: Re: Retrouvailles au clair de Lune .. [Arès & Héra] Mer 3 Déc - 15:26
-Ar- … Derek ? C'est bien ça ? Il faut que je rentre, je n'aime pas vraiment laisser mes pensionnaires, je ne sais jamais ce qui peut arriver en mon absence. Et puis … Tu m'as promis que tu viendrais, je compte sur toi.

Je ne répondais pas ... Mon sourire approbateur suffisait . Du moins, je pense . Par précaution, j'acquiesse tout de même . Le dong qui résonnait dans la cité, au milieu du noir complet accompagnait cette sensation de fatigue qui s'emparait doucement de moi, tout autant que ma mère à ce que je vois ... Cette soirée fut tellement chargée ... En tout, et en rien .. Mais surtout en tout . Cette nuit restera l'une des plus mémorables, gravée à jamais entre mes neurones . Que je suis heureux ... Je vais pouvoir revoir ma mère, je vais pouvoir l'aimer, la protéger ... Je vais pouvoir rattraper le temps perdu . Évidemment que j'allais tenir ma promesse ! Et cette détermination se renforça lorsqu'elle me prit à nouveau dans ses bras . C'était si confortable ... Je me blotissais contre elle, fier d'être le fils de cette femme si chère à mes yeux malgré tous les bostacles que j'ai du affronter ... C'était doux et chaud .. Je me croirais dans un nuage . Mais au même moment, j'y repensais ... Nous n'avons plus rien à nous dire ? Cette conversation serait donc finie ... ? ... Eh bien je suppose que toutes les bonnes choses ont une fin . Dans le creux de l'épaule d'Héra, j'esquissais un triste visage . J'aimerais que ce moment dure éternellement ... Je ne m'étonnais plus . Le Dieu de la Guerre, qui pensait à aimer sa mère . Ça semble si fou ... Et pourtant, je me fiche de ma propre opinion . À croire qu'on serait plusieurs à penser dans ce crâne .. Mais de toute manière, ce n'est pas grave . Je savais que je reverrai Héra . Et peut-être même Athéna, voire même Père ! ... Je sens que cette période de déchéance n'a pas servi à rien, finalement . Je retrouve petit à petit mes repères, mes pouvoirs, ma gloire .. Et surtout ma famille . C'est ce qu'il y a de plus précieux, et je ne m'en rends compte que maintenant ... Mais je n'ai pas à m'inquiéter . Du moins, je pense ... Les connaissant, ils n'ont pas besoin d'aide pour s'en sortir . Si moi j'y suis arrivé ...
Mais toute cette histoire s'arrête soudainement . Je serre ma mère aussi fortement que tendrement contre moi . Je ne veux pas qu'elle s'en aille ... Mais en me rendant compte qu'elle tente de se dégager, je la relâche, et je l'aperçoit se retirer doucement .

-Il est certainement trop tard pour dire ça, mais si tu savais comme je suis fière de toi, mon fils...

... Et bien, moi qui pensait que j'allais la gêner suite à ma réaction quelque peu exagérée ... Quoique ? Non, qu'est-ce que je dis ... Je n'exagère rien ! ... Je l'aime, c'est tout . Et cette sensation nouvelle ne cesse de croître ... Ma mère est fière de moi . Ce bonheur n'en finira jamais ... Tant mieux ... J'affiche un sourire heureux, tendre, peut-être même un peu enfantin . J'étais si content de la voir, de savoir que je la rend fier ... Si ça continue, je mourrai de joie avant l'aube !
Je ne disais plus rien, paralysé par l'excès de bonheur .. Et je fixais ma mère s'en aller doucement, pas à pas . Finalement, elle disparut dans l'ombre ... Je clos mes paupières et je respire un grand coup .. Je tourne la tête aux cieux, rouvrant doucement les yeux, et je fixe les étoiles, un sourire en coin ... Et les larmes aux yeux .
Un vrai héros ne pleurt pas parce qu'il est faible, mais parce qu'il a été fort trop longtemps .

... Je ne me vois pas comme un héros . Mais je me sens comme tel ... J'ai réussi quelque chose qui me paraissait impossible : Être aimé ...

-Merci ...

Ce soir, je remercie les étoiles de m'avoir octroyé cet instant d'amour . Je ne saurai jamais assez comment vous remercier ...

Dans mon élan de joie immense, je suis coupé par quelque chose . Une longue et lente inspiration, terminée par une expiration . Je baillais . Il se fait vraiment tard ... Je secoue légèrement ma tête, mes cheveux suivant le mouvement, et je cherche ce que je faisais ici ... Ah, oui, la caisse . Je l'emporte avec moi, aisément . J'arrive finalement dans mon taudis ... Je pose la caisse sur le comptoir, je rangerai tout ça plus tard . Je suis trop fatigué ... Je déboutonne ma veste, la retire et la pose sur la chaise de l'arrière-boutique, avant de rejoindre mon lit . Mes paupières se sentent lourdes ... Je les laisse se fermer délicatement, et je souris dans mon sommeil ...

"-Il est certainement trop tard pour dire ça, mais si tu savais comme je suis fière de toi, mon fils ..."
... Il n'est jamais trop tard ... Et pour toi, je patienterai une éternité ...

... Maman
.
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Retrouvailles au clair de Lune .. [Arès & Héra]

MessageSujet: Re: Retrouvailles au clair de Lune .. [Arès & Héra]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Retrouvailles au clair de Lune .. [Arès & Héra]
» Edition Clair de Lune
» Un rendez-vous au clair de Lune [PV Melody]
» Pratiquant la magie au clair de lune...
» [UploadHero] La Septième compagnie au clair de lune [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mythologie et ses amis :: Paris :: Rues de Paris :: Place de la Concorde-