Les dieux grecs ont été déchus et réduits à l'etat de mortels par leurs descendants divins, ignorés de tous. Ils ont pris leurs places et créé la Nouvelle Olympe!
 
Nous avons fortement besoin de nouveaux dieux ayant des fonctions importantes! (Ciel, Nuit, Amour etc...)
Un nouveau thème de Printemps est arrivé!

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
" Invité "
avatar
Who am i !

Welcome to (P)Aris ! (suite)

MessageSujet: Re: Welcome to (P)Aris ! (suite) Mer 11 Juin - 22:28
Welcome to (P)Aris !


Nous sommes en France, bordel !

  Après avoir fait la rencontre de la fille aux cheveux rouges, je me retrouvais embarqué par la foule puis l'on se fit photographier par la photographe. Arf, j'ai trouvé un nouvel ennemi : l'appareil photo. Enfin, le flash pour être exact.
  Une fois la photo de groupe prise, je partis en direction du buffet, pris une brique de jus de fraise et commençais à la boire quand j'entendis une voix crier : Mme Hooper.
  J'écoutais attentivement ce qu'elle disait et fronçais les sourcils au fur et à mesure qu'elle déballait son discours. Mais je pétai réellement un câble en voyant Keane s'agenouiller. Je faisais un mouvement pour le rejoindre et intervenir quand une sorte de force me repoussa :

- Non Aris, n'interviens pas, me murmura une voix.
- Mais Père, commençai-je.
- Reste en dehors de ça, m'interrompit-il.

  Je rageai intérieurement, mais la phrase de Keane, dictée par Héra, résonnait dans ma tête en écho. « Je suis désolé Samuel d'avoir brûlé ton lit, je suis un idiot pathétique, s'il te plait sois miséricordieux, accepte ces humbles excuses venant de ma pitoyable personne. ». Ce n'est pas la personne qui est pathétique, c'est la phrase en elle-même.
  Etant trop agacé, j'écrasai ma brique de jus, c'est tout bonnement inacceptable et injuste ! Et ça, quelqu'un non loin de moi l'avait compris : la brune photographe. D'ailleurs, vu ses pensées, elle ne devait pas être normale. Non, elle sait qui est cette Mme Hooper. Or, cette femme est externe à l'orphelinat, il ne peut s'agir que d'une divinité. Mais la vraie question est : laquelle ?
  Soudain, la femme brune changea d'apparence, prenant celle d'une jeune femme aux cheveux verts et aux yeux de la même couleur. Mais cela ne dura qu'un temps, mais un temps suffisant pour confirmer mon hypothèse.
  La jeune femme brune... enfin verte... Bref, la déesse ! avait menacé Mme Hooper de prévenir les services sociaux. J'ai pu constaté aussi qu'elle l'a tutoyée. Conclusion : elles se connaissent. Ou plutôt, la verte connait la directrice mais celle-ci ne reconnait pas la brune. Roh, je m'embrouille tout seul ! Si seulement je savais quelle était son nom... Hmm, cheveux verts... Déméter ?
  La déesse photographe s'éclipsa, mais un homme blond aux yeux bleus-verts apparut, sortant de nulle part. Cependant, deux trucs me marquèrent chez lui : sa beauté presque divine et l'espèce d'aura dorée autour de lui. Encore un dieu ? C'est réunion ou quoi ? Bon, blond, brillant, beau, divin... Hmm... Je dirais Apollon, mais Hélios n'est pas exclu. Quoique, il peut pas descendre sur Terre, le soleil disparaîtrait. Non, je reste sur mes positions : Apollon.
  Cet homme réprimanda le soit-disant Samuel. A vrai dire, c'était pas une grosse perte.
  Je détournai le regard et le posai sur Keane : il était anéanti, honteux, bref, pas bien quoi. Et moi, en tant que mec qui aime les défis, les problèmes et la bagarre, ben je me suis incrusté. Que voulez-vous, on ne pourra jamais me changer.
  Pour attirer l'attention, je claquais fortement des doigts. Tout le monde tourna son regard vers moi. Allez, c'est parti pour le speech !

- Mme Hooper, avec tout le respect que je vous dois, je ne vous comprends pas. Nous sommes jeunes, nous sommes humains, dis-je, évitant d'esquisser un sourire sur mon dernier mot. Nous faisons des erreurs, nous en tirons des leçons, mais ce n'est en aucun cas une raison pour nous humilier publiquement. Ce n'est pas parce que vous avez été humiliée, trahie et tout ce qu'on veut auparavant qu'il vous faut nous faire subir la même chose. Vous nous obligez à nettoyer l'orphelinat en entier, mais le seul endroit qu'on a sali, c'est le hall ! Quant à Keane, il faut avoir connaissance de toute l'histoire pour pouvoir juger qui a tort et qui a raison. Pensez-vous réellement que Keane a voulu enflammer le lit de Samuel juste pour le fun ? Ne vous êtes-vous pas demandé pourquoi Keane a fait ça ? Et cette fête ! Vous punissez les gens parce qu'ils m'accueillent ? Mais Madame, vous avez la tête dans les nuages ! Nous sommes sur Terre, endroit où les gens bienveillants se font rare de nos jours. Mais vous, vous osez punir ces gens bons, chaleureux, accueillants ?! Est-ce là la justice que l'on fait là-haut ? Si oui, cela me déçoit !
- Aris, arrête tout de suite ou... me menaça mon père intérieurement.
- Mais pourquoi ?! hurlai-je, faisant sursauter des pensionnaires. Pourquoi nous sanctionner et nous crier dessus ? Est-ce là votre meilleur passe-temps ? Vous avez beau être la reine de l'orphelinat Madame, il faut être juste pour se faire obéir, et non autoritaire. Faîtes la nuance, et vous serez respectée. Pas crainte, respectée.

  Je repris ma respiration, sous le regard éberlué de tous les pensionnaires, ainsi que celui d'Héra. Je pense que personne n'avait osé lui parler sur ce ton, pas même Zeus. Mais bon, faut pas exagérer quoi ! On est en France, dans un pays libre et démocratique, c'est pas une dictature là !
  Je traversais la salle et allais la quitter quand Héra m'appela. Je me retournai, lui lançai mon regard le plus froid et pensai très fort :

- Je sais ce que vous pensez de moi, et je sais qui vous êtes... Héra.

  Je partis sans demander mon reste, direction non pas ma chambre, mais dehors. Une fois à l'air libre, je pris une grande inspiration et expirai.

- C'est une guerre que tu veux ?! pesta mon père, furieux.
- Non.

  Je marquai un temps d'arrêt, levai les yeux vers le ciel noir et poursuivis :

- C'est la vérité et la justice que je veux.

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 322
Date d'inscription : 06/12/2013
Localisation : A l'Orphelinat Jean Moulin.
Dieu déchu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Welcome to (P)Aris ! (suite)

MessageSujet: Re: Welcome to (P)Aris ! (suite) Jeu 12 Juin - 19:33
>CODAGE by Liliebia sur Epicode






Ita Diis Placuit !


Anne regardait, satisfaite, Keane s'agenouiller devant Samuel et s'excuser, comme elle le lui avait indiqué. Comme ça s'ils n'avaient pas compris qu'on ne joue pas avec les consignes qu'elle donnait et qu'on de transgresse pas ses règles, eh bien alors ils ne comprendraient jamais rien de leur vie. Si la punition pouvait paraître dure, c'est que Anne n'aimait pas se répéter et préférait punir de manière humiliante pour qu'il s'en souvienne toute sa vie, plutôt que de lui faire copier bêtement des lignes pour qu'il récidive quelques semaines après. Non, les orphelins comprenait une fois et ne le refaisait plus après, où alors ils trouvaient un moyen de ne pas se faire prendre et de tout manière, ce serait utile dans leur vie future. S'il y avait bien une chose pour laquelle, Anne était intransigeante, c'était les règles et le respect, mais ça, visiblement ils ne l'avaient pas tous compris. Enfin, ses punitions pouvaient paraître dignes des châtiments mythologiques, mais elle pensait pratique. Premièrement, les femmes de ménage auront moins de travail, deuxièmement, les enfants devaient tout de même apprendre à mettre la main à la patte. Ensuite, pour le cas de Keane, Anne devait avouer qu'elle avait peut-être un peu exagéré, mais c'est le côté « Héra » qui ressort malgré elle, on ne peut pas surpasser les anciennes habitudes, peu importe combien elles sont mauvaises. Néanmoins, le jeune homme avait par deux fois, dans la même journée, contourné les règles et mit en danger la vie d'un camarade, Anne jugeait donc la punition pas si injuste que ça, la prochaine fois il y repensera deux fois avant de mettre le feu au lit de son camarade.

Héra fixant son regard d'aigle sur le jeune homme, ne vit pas la photographe, non loin au milieu des pensionnaires, qui agissait pas si naturellement que ça. A vrai dire quand on commence à tourner vert et à briller comme un mini soleil, on ne peut pas s'estimer normal. Une chance pour la suite des évènements que la directrice soit trop absorbée par les excuses forcées du fautif pour faire attention aux alentours, au quel cas, la fête aurait certainement pris un tour dramatique que personne ne voulait voir arriver. Non en effet, Anne n'avait pas reconnu la chef des nouveaux dieux, son ennemie mortelle, Alania. A la place elle répondait plutôt à la question posée par Keane :

-Non M. Tate, vous n'êtes pas obligé de venir, considérez que notre entretient à été avancé de quelques minutes.


Le jeune homme avait été suffisamment puni sans qu'elle ait besoin d'en rajouter une couche, de plus, elle n'avait rien d'autre à ajouter. Ce pourquoi, trop occupée à répondre au rouquin, elle fut on ne peu plus surprise lorsqu'elle se retrouva nez à nez avec la photographe. Cette dernière avait les yeux qui lançaient des éclairs et si on pouvait tuer d'un regard, Anne serait morte. Elle fut d'autant plus surprise, car, elle seule savait ainsi toiser les gens, c'est pourquoi, la bouche entre ouverte, elle ne répliqua rien quand la photographe commença à lui hurler dessus. A vrai dire, Anne n'arrivait pas a aligner deux pensée cohérentes tant elle était choquée et surprise. Jamais, dans sa vie entière de déesse et de mortelle, on ne lui avait ainsi parlé. Pas même Zeus lors d'une de ses colères les plus noires n'avait … quoique si, il lui avait déjà parlé comme ça, mais elle devait certainement le mériter ! Alors que là, une femme sortie de nulle part comme une mauvaise herbe, qu'Anne ne connaissait ni d'Ouranos ou Gaia, lui hurlait dessus en la tutoyant, devant tous ses pensionnaires!

-J'espère que tu t'es bien défoulée car maintenant, tu vas arrêter de maltraiter ces enfants qui n'ont rien fait de mal. Ce n'est pas parce que tu as un sale caractère que tu peux tout te permettre. Sache que si j'apprends que tu as humilié ainsi un autre pensionnaire, je t'envoie les services de contrôle pour que tu te prennes une bonne amende. Ca t'apprendra à bien traiter les enfants. Maintenant, si tu veux bien m'excuser, je m'en vais. Mais je peux t'assurer que je reviendrai.


Sur ce elle fit demi-tour, ignorant superbement la directrice. Anne la regarda partir, sans rien tenter. Elle avait repris ses esprits et observait curieusement, la femme qui claquait la porte en sortant du bâtiment. Elle savait que c'était une bataille perdue, si elle avait voulut répliquer, elle n'aurait fait que s'enfoncer et perdre ce qui lui restait de dignité. Non à la place elle resta là ou elle était, la tête haute avec un masque imperturbable. C'était comme s'ils ne s'était rien passé, Anne se tourna simplement vers les adolescents. C'était cette femme qui entrait clandestinement dans son orphelinat avec peut-être de mauvaises intentions et c'était contre elle que ça se retournait. La seule chose que faisait Anne était de protéger ses orphelins des dangers du mondes : les montres et les dieux dissidents entre autre. Et là, Anne passait pour la méchante, encore une fois. A croire que tout la destinait pour ce rôle. Cependant, elle ne voulait pas être la méchante, c'était ce qu'ils voulaient qu'elle soit.

Soudain, un homme apparut, habillé comme tout le monde, il semblait être apparut comme par magie. Auréolé comme il l'était d'une lumière on aurait put le prendre pour un ange ou une apparition divine. Il arrivait en héros. Et c'est donc en Héros qu'il défendit Keane. Tout s'enchainait trop vite pour qu'Anne ai le temps de tout assimiler et de tout gérer. Les gens semblaient entrer dans son orphelinat comme dans un moulin et intervenaient sans gènes dans des affaires qui ne les regardaient pas. Qui était cette photographe pour lui dire quoi faire ? Qu'elle soit professeur ou même assistante sociale lui aurait, et encore que non, permit de la juger, mais là elle n'était rien pour ces enfants. Tous les jours Anne veillait sur eux pour qu'ils ne manquent de rien, elle s’assurait toujours de leur trouver la bonne famille d'accueil qui leur permettrait de s'épanouir, en échange elle demandait juste du respect et de l’obéissance. Cependant, malgré cette forte envie de chasser tout le monde de son territoire pour être enfin tranquille, elle laissa parler l'homme nouvellement venu :

- Excusez-moi, mais j'ai entendu des cris en passant devant... Je suis Nick Fiori, nouvellement arrivé dans la brigade des mineurs. On m'a chargé de venir voir de temps à autre ce qu'il se passait par ici, et j'ai bien fait de passer maintenant on dirait... Quant à vous, j'ai entendu parler de vous comme étant une brute épaisse, qui n'aimait pas les enfants quels qu'ils soient... Votre CV est long comme mon bras, aussi vous prierai-je de quitter cet endroit immédiatement.

Qu'est-ce que cet homme insinuait ? Qu'elle les battait ou autre ? Elle ne faisait que punir, certes sévèrement, les adolescents ! Et puis CV ? Brute épaisse qui n'aime pas les enfants ? De qui parlait-il ? D'elle ou bien de Samuel ? Mais Samuel n'était qu'un adolescent ! Enfin qu'est-ce qui prouvait que lui, Nick Fiori, était bel et bien un vrai agent ? Ou était son badge ? Son insigne ? Toute cette affaire commençait sérieusement à mal tourner et Anne ne pensait pas être capable de gérer cette situation, dans ce monde, crier un bon coup et faire gronder le tonnerre ne servait à rien. Le discourt que prononça Aris fut comme un poignard dans son dos :

-Mme Hooper, avec tout le respect que je vous dois, je ne vous comprends pas. Nous sommes jeunes, nous sommes humains.


Non justement vous ne l’êtes pas tous, voulait protester Héra. Aris et les autres demi-dieux auraient dû le savoir plus que les autres. Chaque jour, Anne devait gérer un incident causé par un semi-divin, chaque jour ils se mettaient en danger en utilisant leurs pouvoirs à tors et à travers sans aucune idées des conséquences. Combien de fois elle avait dû se battre bec et ongles pour expliquer à un parent que non, l'orphelin ne vient pas de faire pousser des plantes et que non, Robine Clase ne vole pas. Alors l'incident avec Keane était un peu arrivé au mauvais moment, surtout que quelques jours avant Héra avait eu une altercation avec Zephios, le père biologique de Robine.

-Nous faisons des erreurs, nous en tirons des leçons, mais ce n'est en aucun cas une raison pour nous humilier publiquement. Ce n'est pas parce que vous avez été humiliée, trahie et tout ce qu'on veut auparavant qu'il vous faut nous faire subir la même chose.

Anne hoqueta les yeux écarquillés la main sur sa poitrine. Comment pouvait-il dire une telle chose ? Que savait-il de sa vie ? Il n'en savait rien ! D'accord c'est le passé qui façonne ce que l'on est aujourd'hui, mais Anne faisait tout pour ne pas laisser le passer prendre le dessus justement, au quel cas, trois quart des demi-dieux de l'orphelinat seraient morts par ses mains car ils étaient descendants des Traitres. A la place elle les protégeait et leur offrait un toit.

-Vous nous obligez à nettoyer l'orphelinat en entier, mais le seul endroit qu'on a sali, c'est le hall ! Quant à Keane, il faut avoir connaissance de toute l'histoire pour pouvoir juger qui a tort et qui a raison. Pensez-vous réellement que Keane a voulu enflammer le lit de Samuel juste pour le fun ? Ne vous êtes-vous pas demandé pourquoi Keane a fait ça ? Et cette fête ! Vous punissez les gens parce qu'ils m'accueillent ? Mais Madame, vous avez la tête dans les nuages ! Nous sommes sur Terre, endroit où les gens bienveillants se font rare de nos jours. Mais vous, vous osez punir ces gens bons, chaleureux, accueillants ?! Est-ce là la justice que l'on fait là-haut ? Si oui, cela me déçoit !

De quoi parlait-il ? La tête dans les nuages ? Anne pensait sérieusement à se dire qu'elle était la seule ici à avoir la tête sur les épaules. Quand au fait d'accueillir avec une fête, Anne ne s'y serait pas opposée, S'ILS LE LUI AVAIENT DIT ! Et le jeune homme était-il si naïf ? La plus part des adolescents ci présent n'étaient là que pour faire la fête et profiter du goûter, ils se contrefichaient parfaitement d'Aris !

- Mais pourquoi ?!


Anne sursauta d'un même mouvement que ses pensionnaires, elle ne s'attendait pas à cet éclat.

-Pourquoi nous sanctionner et nous crier dessus ? Est-ce là votre meilleur passe-temps ? Vous avez beau être la reine de l'orphelinat Madame, il faut être juste pour se faire obéir, et non autoritaire. Faîtes la nuance, et vous serez respectée. Pas crainte, respectée.


Anne ne bougeait plus, les bras balans, ses yeux piquaient et elle sentait comme un grand vide à la place de son cœur. Déjà le jeune homme tournait les talons comma l'avait pas avant lui, la photographe. Anne essaya de le retenir, elle avait avancé de quelques pas, le bras à demi tendu devant elle :

-Aris attends !

Elle n'aimait pas la manière dont sonnait sa voix, comme si un sanglot était coincé dans sa gorge. Quand elle l'avait appelé, cela avait sonné comme une sorte de plainte. Le jeune homme s'était retourné et lui lança un regard qui la figea sur place :

-Je sais ce que vous pensez de moi, et je sais qui vous êtes... Héra.

Elle resta là à le regarder partir. Il savait qui elle était comment ? Pourquoi ? Ce.. Morphée lui avait-il dit ? Et si lui, un demi-dieu savait qui elle était, qui d'autre le savait ? Et pire que tout, il le savait, il savait donc que tout ce qu'elle faisait était pour leurs bien, pourtant, pourtant il l'avait dénigré devant tous. Il lui faisait tant penser à cette Alania et ses nouveaux dieux. La bouche entre-ouverte, elle se tourna vers les autres pensionnaires :

-Alors c'est ça ? C'est ça que vous pensez tous ? Je suis une sorte de Méchante Reine ? Un Tyran ? Suis-je réellement si terrible que ça ? Vous pensez que cette punition était injustifiée ? Peut-être aurais-je dû laisser Keane brûler le lit de son camarade sans aucune répercussion, ainsi il aurait pu recommencer. C'est ça que vous voulez ? Anne criait maintenant, Que voulez vous que je vous dise ? Désolé ? Désolé d'être inquiète pour votre avenir, désolé, d'essayer de vous éduquer, désolé d'essayer de jouer à la fois le père et la mère pour une centaine de gamin ? Je ne sais même pas pourquoi je perds mon temps à m'expliquer, de toute manière vous vous en fichez puis que je suis la méchante madame Hooper et que personne n'écoute la méchante madame Hooper !

Anne termina ainsi en tirant une chaise pour s'assoir, car elle sentait que si elle restait debout, ses jambes la lâcheraient. Elle se cachait les yeux avec sa main et tenait de retenir les larmes. Ses nerfs avaient lâché. Peut-être avaient-ils finalement raison, mais elle n'y pouvait rien, c'était dans sa nature. Héra voulait tout contrôler pour que tout soit au mieux, comme elle le voulait, cependant, même pour un dieu la vie n'est pas parfaite. Elle s'en voulait de ne pas savoir outrepasser ses instincts et de laisser libre cours à ses sentiments ainsi. C'était quelque chose de terriblement humain.


Nil Sine Numini


© Halloween


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 604
Date d'inscription : 10/01/2014
Age : 17
Localisation : Dans le bureau de cette chère Mme Hooper
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Welcome to (P)Aris ! (suite)

MessageSujet: Re: Welcome to (P)Aris ! (suite) Ven 13 Juin - 19:35


Welcome to (P)Aris !
Burn, burn, burn !



-Non M. Tate, vous n'êtes pas obligé de venir, considérez que notre entretient à été avancé de quelques minutes.

Il soupira discrètement de soulagement mais continua de sentir le poids des regards sur lui. Ses joues le brûlaient. Pourtant, avant d’avoir pu sortir du hall désormais haï, il entendit dans son dos une voix qu’il n’avait entendue que peu de fois. Keane se retourna et vit la photographe, hurlant, s’adresser à Anne Hooper. Il écarquilla les yeux et se stoppa avant d’écouter avec inquiétude. Il avait peur de ce qui allait se passer. Pourtant, la directrice n’esquissa pas un geste lorsque la femme partit, ni ne prononça un mot. Elle restait haute et fière, et à ce moment-là, Keane la compara à une statue de marbre, froide et impassible. Le silence, pesant, prit place après l’explosion de bruit. Soudain, enchaînant les étrangetés, un homme apparut à la porte de l’orphelinat et se présenta. Keane écarquilla une nouvelle fois les yeux en reconnaissant l’homme qui lui avait tout révélé, et ensuite réconforté. Il se souvenait encore de sa présence rassurante, tout comme de son sourire. D’un coup, le garçon se sentit un peu mieux. Lorsque ‘Nick Fiori’ lui lança un clin d’œil, Keane lui retourna un sourire. Et puis, tout se bouscula de nouveau et Keane ne put que suivre l’échange à sens unique avec étonnement.

- Je sais ce que vous pensez de moi, et je sais qui vous êtes... Héra.

Le nom résonnait dans la tête du garçon. De quoi Aris voulait-il parler ? Héra… Héra, la Héra de la mythologie grecque ? Absurde ! Et puis il réfléchit quelques secondes, avant de se rendre compte que non, ce n’était pas absurde. Keane ferma les yeux, puis les rouvrit à l’entente de la voix de la directrice devenue d’un coup si étrangère aux yeux du jeune homme. Il fixait Anne Hooper, ou Héra, ou qui qu’elle soit, abandonner un à un ses masques d’impassibilité, d’autorité, pour se briser lentement. Keane sentit son cœur se serrer. Ca l’attristait de la voir s’effondrer. Elle était effrayante, mais il l’aimait quand même. Même si elle n’était peut-être pas celle qu’elle prétendait être. Keane voulait faire quelque chose, il voyait qu’elle était au bord des larmes. Mais il était plongé dans ce moment où il ne savait pas quoi faire. Il ne pouvait plus bouger et seulement observer impuissant, comme lors de l’incendie. Il tressaillit à ce souvenir.
Comme à chaque fois qu’il ne savait pas quoi faire, Keane posait son regard sur toutes les personnes présentes. D’abord la directrice, sur la chaise, elle ne lui inspirait pas de pitié, mais plutôt un sentiment triste, il savait que si elle pleurait, il serait terriblement mal à l’aise et dégagerait les pensionnaires pour qu’elle puisse se laisser submerger par ses émotions.
Ensuite, ce fut Melody qui entra dans son champ de vision. Elle avait teint ses cheveux en bruns mais elle était toujours aussi belle. Il la savait très bonne amie, même sa meilleure. Il tenta un sourire.
Après, c’était Nick Fiori qui semblait si sûr de lui et qui dégageait une vague de chaleur rassurante, non pas une chaleur étouffante, plutôt agréable.
Robine, elle semblait elle aussi effondrée et le garçon se demanda à quel moment elle accourrait auprès de Mme Hooper, Keane savait qu’elle tenait beaucoup à elle et la considérait comme une mère.
Thaumas, qu’il ne connaissait que peu. Un grand solitaire.
Il soupira, stoppant son observation. Il se sentait oppressé, la plupart fixaient Anne Hooper comme l’avait fait Keane, mais d’autres le fixaient lui, Nick, ou encore la porte par laquelle était sorti Aris. Keane balaya le hall du regard, et se mit en marche. Ses pas le menèrent instinctivement vers la sortie et lorsqu’il fut à l’extérieur du bâtiment, il prit une longue bouffée d’air et expira avec calme. Il ne devait pas s’énerver, ne pas s’abandonner aux pulsions violentes qui l’agitaient intérieurement. Keane tenta de maîtriser sa respiration qui était devenue, à l’intérieur de l’orphelinat, saccadé.

_____________________

Au fait, ma couleur, c'est #0080FF.

© Par Yamashita sur epicode

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 145
Date d'inscription : 15/05/2014
Age : 22
Dieu déchu
Who am i !

Welcome to (P)Aris ! (suite)

MessageSujet: Re: Welcome to (P)Aris ! (suite) Ven 13 Juin - 19:57

Welcome to (P)Aris !
 Le bluff d'Apollon avait peut-être fonctionné. Mais il n'eut pas le loisir de le vérifier : Héra commençait à perdre son sang-froid légendaire et à fondre en larmes. Alors là, c'était la première fois en trois millénaires que le dieu des Arts voyait la reine de l'Olympe montrer sa part humaine qu'elle avait toujours refoulée au fond de son cœur. Le discours du garçon l'avait énormément touchée...

Il vit Keane sortir et s'approcha d'Héra et lui posa une main affectueuse sur l'épaule en déclarant :

Bon, puisque vous savez qui est votre directrice, je vais vous révéler qui je suis. Je me nomme Apollon, dieu de la Lumière, des Arts et de la Prophétie. Même si elle est sévère en apparence, madame Hooper est une excellente personne. Malgré ma bâtardise, elle m'a accepté comme tel, et essaie de faire de même avec vous, qui n'avez plus de parent pour s'occuper de vous, de quelconque manière que ce soit. Malgré son air strict et sévère, elle ne saurait être la meilleure pour vous éduquer. Respectez-la, aimez-la pour ce qu'elle est. C'est tout ce que j'avais à dire.

Il serra doucement l'épaule d'Héra avant de sortir rejoindre Keane, qui entre temps avait été rejoint par le garçon qui avait reconnu Héra ; une fois sorti, il s'étira et lança, anodin :

Pfiou, ça n'a pas l'air facile à vivre, j'espère que ça se calmera...

Puis il s'assit sur le perron, l'air innocent et malicieux, regardant Keane pour voir si le garçon le reconnaîtrait.

© CN.JUNE, NEVER UTOPIA
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Welcome to (P)Aris ! (suite)

MessageSujet: Re: Welcome to (P)Aris ! (suite) Ven 13 Juin - 22:20
Remarque pour Keane et Apollon :
Sachez qu'à la base, Aris a parlé mentalement à Héra seulement et vous n'êtes pas pas censés savoir ce qu'a dit Aris à la directrice.
Mais bon, on va dire qu'Aris ne gère pas ses pouvoirs et que certains ont pu entendre cette voix... Wink

Welcome to (P)Aris !


If crows of regrets come, chase them

  Je regardai les étoiles dans le ciel. L'univers et la nature sont vraiment les plus beaux chefs d’œuvres. Je me demande s'il existe une planète avec des habitants, des dieux et autres créatures magiques. Bah, on ne le saura probablement jamais.
  Alors que j'étudiais ces planètes et ces astres dans la nuit noire, mes yeux se posèrent sur la Lune en forme de croissant. Je tournai la tête de façon à la voir comme un sourire, puis dans l'autre sens. Cela me fit penser à Mme Hooper. Je souris tristement. J'ai vraiment été injuste avec elle : cela fait quelques heures que je la connais et voilà que je lui sors des remarques, plutôt des critiques d'ailleurs... Elle ne méritait pas ça, vraiment.
  Un corbeau croassa dans l'ombre. Je fouillai des yeux le paysage afin de trouver l'animal, en vain : il se fond trop bien dans le décor, ce bougre.
  C'est alors que j'eus une illumination : un corbeau, c'est mauvais symboliquement. Héra a fait des choses mauvaises et injustes auparavant. Non, finalement, je ne regrette pas vraiment ce que je lui ai dis... Bon, si, mais juste un peu !
  L'oiseau noir s'envola dans un bruit assourdissant tandis que je le suivais des yeux. A ce moment-là, une voix masculine déclara :

- Pfiou, ça n'a pas l'air facile à vivre, j'espère que ça se calmera...

  Du coin de l'oeil, je vis Apollon assis, à côté de Keane. Mon coloc' semblait aller un peu mieux et Apollon avait l'air prêt à l'aider. Je fis un mouvement dans leur direction mais m'arrêtai. C'est vrai, après tout, je ne vais pas troubler ce moment calme. Je suis le pro pour briser les moments plutôt positifs, alors pour une fois, si je peux éviter de dire ou faire quelque chose de déplacé...
  Néanmoins, je ne lâchai pas Keane du regard. Quelque chose en lui m'intriguait. Quoi ? Ah bah ça, j'aimerai bien le savoir...

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 604
Date d'inscription : 10/01/2014
Age : 17
Localisation : Dans le bureau de cette chère Mme Hooper
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Welcome to (P)Aris ! (suite)

MessageSujet: Re: Welcome to (P)Aris ! (suite) Ven 13 Juin - 22:45


Welcome to (P)Aris !
Burn, burn, burn !



Il faisait frais mais Keane ne frissonnait pas malgré le simple haut qu’il portait. Être le fils de la déesse du feu comportait plusieurs avantages. Il détendait ses muscles, jugulait le trop plein d’émotions en lui, et retrouva une plus ou moins harmonieuse paix intérieur. Il ouvrit les yeux et tourna la tête vers le nouvel arrivant, rayonnant presque dans la nuit qui s’installait. Nick Fiori. Apollon. Cet homme. Les yeux de Keane brillèrent.

- Pfiou, ça n'a pas l'air facile à vivre, j'espère que ça se calmera...

Un sourire étira les lèvres du garçon et il se retint de se précipiter dans les bras de l’homme. Un lien spécial s’était tissé entre eux, lors de cette rencontre extraordinaire à Montmartre. Keane s’assit à côté du dieu et simplement, son tempérament vif et enflammé pour l’instant calmé, dit :

- Je suis heureux de vous revoir, m’sieur.

Une vague de chagrin l’atteignit alors qu’il portait son regard sur Apollon. Aussi de nostalgie. Il lui faisait tellement penser à son père. Il lui manquait, terriblement, horriblement. Juste par moments, mais ceux-ci étaient douloureux pour Keane, souvent seul lorsqu’il se laissait submergé par son passé. Des larmes voulurent s’évader mais le garçon les retint, comme un maître tire son chien. Pourtant, pas encore capable de demeurer complètement impassible, quelques larmes rebelles coulèrent doucement sur ses joues, larmes qu’il sécha vivement. Il fronça les sourcils. *Pourquoi est-ce que je suis aussi bouleversé en sa présence ?* De nouveau, il posa ses yeux sur Nick. *J’ai besoin de contacts physiques.* comprit-il. Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas enlacé quelqu’un, bien trop longtemps pour un enfant.

_____________________

Au fait, ma couleur, c'est #0080FF.

© Par Yamashita sur epicode


Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Welcome to (P)Aris ! (suite)

MessageSujet: Re: Welcome to (P)Aris ! (suite) Sam 14 Juin - 14:38
Welcome to (P)Aris !


Pleure avant, chante maintenant

  Je contemplai encore un peu Keane, puis finis par le lâcher, regardant fixement droit devant moi. Une idée me traversa l'esprit, et je rentrai à l'intérieur. Ma chambre, où est ma chambre ?
  Je me baladai dans les couloirs, ouvrant toutes les portes... Enfin, presque.

- Tiens, c'est pas la salle secrète ça ? murmurai-je.

  Je m'arrêtai, mis ma main sur la poignée et attendis. Je le fais, j'le fais pas...
  Après quelques secondes d'hésitation, je retirai ma main. Non, je n'ouvrirai pas cette porte. Si ça se trouve, elle cache les secrets de la directrice. Je n'aimerai pas que l'on voit les miens alors non. Je ne ferai pas ça.
  Je continuai mon chemin et arrivai enfin dans ma chambre. Je me précipitai vers la house de ma guitare, l'ouvris et souris. Cependant, un détail cassa ma joie : je n'ai pas d'ampli. Or, une guitare électrique sans ampli, ben ça a pas grand intérêt...
  Je m'assis sur le lit, déçu de ne pas pouvoir accomplir mon but quand la voix de mon père résonna dans mon esprit :

- Bah alors, qu'est-ce qu'il y a Aris ?
- Rien... Je viens juste de me rendre compte que je ne peux pas réellement jouer de la guitare.
- Ah bon, tu en es sûr ? Vérifie.

  Je jetai un rapide coup d'oeil à ma guitare et détournai le regard avant de... QUOI ?!
  J'ouvris ma house et vis non plus ma magnifique guitare électrique, mais une guitare acoustique !

- M-Mais Papa !, m'écriai-je.
- Hé, ne m'agresse pas, j'ai juste transformé ta guitare, elle peut reprendre son ancienne forme tu sais ! Si tu veux la forme acoustique, tu joues avec ce médiator, dit mon père en faisant tomber du plafond un triangle multicolore en plastique. Sinon, tu joues avec ton médiator habituel et cela te permettra de jouer avec ta "vraie" guitare.

  J'arquai un sourcil. C'est compliqué tout ça...
  Néanmoins, je remerciai mon père et repartis à la recherche d'Apollon et Keane. Lorsque je revins, je vis Apollon serrer Keane dans ses bras. Je m'assis sur un banc derrière eux, pris discrètement une grande inspiration et commençai à jouer avec le "médiator du rêve". Oui, je lui ai déjà donné un nom. Je ne tarde jamais à trouver des noms aux choses.

- ♪ We are young, we are strong, we're not looking for where we belong, we're not cool, we are free, and we're running with blood on our knees... ♫, entonnai-je.



  Je finis ma chanson et relevai la tête ; je croisai le regard vert et ambré de Keane, puis je tournai la tête vers Apollon qui m'étudiait avec ses yeux pers. Oh God, j'avais oublié... Je viens de jouer de la musique et chanter devant le dieu de la musique. Achevez-moi...

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1086
Date d'inscription : 28/09/2013
Age : 18
Localisation : l'Orphelinat Jean Moulin
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique: 1m68, fine au corps ferme, cheveux long ondulés rouge, yeux rouges, mignonne :3
Caractère: gentille, aime s'amuser, n'aime pas qu'on parle mal de sa maman
Liens: maman biologique: totalement inconue; papa: nouveau dieu du vent, Zephios ; maman adoptive: Héra/Anne Hooper

Welcome to (P)Aris ! (suite)

MessageSujet: Re: Welcome to (P)Aris ! (suite) Dim 15 Juin - 10:48


Welcome to (P)Aris !
avec tout le monde

J'étais totalement perdu, tout c'est enchaîné trop vite. Anne est venu et nous à tous punis, Keane a été humilier publiquement et est partie, puis la photographe (qui est en vrai Alania, je crois que j'ai fait une boulette) luis à dit quelque chose et est partie elle aussi. Et, sortie de nulle part, un homme est entré et à sermonner Samuel, et Aris a pété un câble. Quand Aris est reparti comme tous les autres avant lui, Anne s'est assise et a essayée de retenir des larmes. Qu'est ce que je pourrai faire, je n'en ai aucune idée. Je devais au moins renvoyer tous les pensionnaires dans leurs chambre pour ne pas qu'ils voient Anne en pleure, elle n'aime pas montrer ses sentiments.

-Bon, allez tout le monde va se coucher et si vous avez faim je vous apporterais des plats, allez, allez! Dis-je de sorte que tout le monde entendent.

Pendant que tout le monde sortaient, je me suis dirigeais vers Anne est lui ai dis:

-Aris a dit tout ça car il trouvait que nous punir de la sorte été injuste mais je comprends pourquoi tu l'a fais, mais ai confiance en nous, nous grandissons et nous devenons plus mature, mais inquiète, je serais toujours ton gros bébé,  

Je lui fis un câlin. Je ne savais pas si tout le monde étaient partis et je m'en fichais, tout ce qui conté, c'étais que Anne aille mieux.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 145
Date d'inscription : 15/05/2014
Age : 22
Dieu déchu
Who am i !

Welcome to (P)Aris ! (suite)

MessageSujet: Re: Welcome to (P)Aris ! (suite) Dim 15 Juin - 12:59

Welcome to (P)Aris !
Apollon sourit en voyant que Keane l'avait reconnu et qu'il était content de le revoir. L'enfant du feu lui lança :

Je suis heureux de vous revoir, m’sieur.

Apollon resta muet, mais son sourire voulait faire passer la réponse claire : lui aussi, il était content de le revoir. Entre temps, il nota que le garçon qui avait parlé à Héra de manière un peu... brute avait amorcé un mouvement vers eux, avant de faire demi-tour. L'aura de Morphée se dégageait de lui : ainsi donc, il était aussi un demi-dieu de l'Olympe, d'une certaine manière... Un jour, ils devraient discuter, Morphée et Apollon.

Revenant sur terre, il prit Keane contre lui avec affection, comme un père avec son fils, et lui frotta l'épaule doucement avant de lui dire :

Je ne remplacerai pas ton père, mais j'essaierai de me comporter comme tel. Désolé de ne pas être intervenu plus tôt pour empêcher ton humiliation, mais à l'avenir ça ne se reproduira plus. Je te le jure sur le Styx.

Grondement de tonnerre sourd : Zeus prend encore note...

© CN.JUNE, NEVER UTOPIA
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 604
Date d'inscription : 10/01/2014
Age : 17
Localisation : Dans le bureau de cette chère Mme Hooper
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Welcome to (P)Aris ! (suite)

MessageSujet: Re: Welcome to (P)Aris ! (suite) Dim 15 Juin - 13:52



« Welcome to (P)Aris ! »

♪ Smile, darlin’, don’t be sad… ♫



Keane leva les yeux vers la Lune, un croissant brillant lui faisant penser à un sourire innocent. Les étoiles apparaissaient peu à peu, dans le silence de la nuit. Il ne fit plus attention à rien et continua de fixer le ciel. Il ne dit rien lorsqu’Apollon l’attira contre lui, apaisante présence, apaisante voix.

- Je ne remplacerai pas ton père, mais j'essaierai de me comporter comme tel. Désolé de ne pas être intervenu plus tôt pour empêcher ton humiliation, mais à l'avenir ça ne se reproduira plus. Je te le jure sur le Styx.

Un grondement de tonnerre se fit entendre mais Keane s’en fichait. Il était bien, avec Apollon. La douce chaleur qu’il dégageait faisait que son corps n’était pas froid, contrairement aux autres, et pour cela et pour tant d’autres choses, le garçon l’appréciait. Keane refoula la vague qui menaçait de l’emporter et ferma les yeux aux premières notes planant dans l’air frais.

Keane posa sa tête contre l’épaule d’Apollon, et côte à côte, ils écoutèrent la chanson. Le premier était redevenu serein. Et puis, les dernières notes s’envolant pour rejoindre la Lune, Keane ouvrit les yeux et vit Aris, avec sa guitare. Le fils du feu esquissa un sourire. Et puis, il repensa aux paroles du dieu. Ne bougeant toujours pas, il dit dans un souffle.

- Mme Hooper a eu raison de me punir. C'est de ma faute, j'ai eu tort, je n'avais pas à faire ça. Elle avait raison.

_____________________

Au fait, ma couleur, c'est #0080FF.




Codage par Natu De C.G



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 145
Date d'inscription : 15/05/2014
Age : 22
Dieu déchu
Who am i !

Welcome to (P)Aris ! (suite)

MessageSujet: Re: Welcome to (P)Aris ! (suite) Jeu 19 Juin - 10:16


Welcome to (P)Aris !
Orphelinat Jean Moulin



Ni Apollon ni Keane ne bronchèrent pendant que retentissaient des notes de guitare. L'enfant du feu avait sa tête posée sur l'épaule du dieu, et Apollon le retenait contre lui par un bras autour de ses épaules. Tous deux avaient les yeux fermés et écoutaient sagement les notes, pendant qu'elles montaient jusqu'à la Lune. La Lune... Le symbole d'Artémis, la sœur jumelle chérie d'Apollon. Où pouvait-elle bien être après ce qui leur était arrivé ?

Apollon resta muet pendant un bon moment, perdant la notion du temps. Il revint cependant sur terre lorsqu'il entendit Keane lui souffler :

Mme Hooper a eu raison de me punir. C'est de ma faute, j'ai eu tort, je n'avais pas à faire ça. Elle avait raison.

Il sourit et serra davantage le garçon contre lui avant de répondre doucement :

Je n'ai jamais dit le contraire. C'était une bonne reine, une bonne déesse et une bonne... mère pour la plupart d'entre nous. Je suis heureux de voir que de ce point de vue-là, elle n'a pas changé. Mais par moment, elle est un peu... bref. Raison ou pas raison, ce qui est fait est fait, on ne peut pas revenir en arrière.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 638
Date d'inscription : 19/03/2014
Age : 17
Localisation : Sous L'océan! Sous l'océan! Sous l'océ... Tais-toi Sebastien!
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Welcome to (P)Aris ! (suite)

MessageSujet: Re: Welcome to (P)Aris ! (suite) Jeu 26 Juin - 19:53
Avec quasi tout le monde~
Welcome to (P)Aris!





Ok... Anne était arrivée telle une tempête, avait humilié Keane et un type blond était arrivé pour l'aider et Aris avait sortie une super phrase bien cassante pour notre directrice. Keane était dans de bonnes mains... mais pas les miennes. JE SUIS INUTILE A MON MEILLEUR AMI!
Je restais donc seule dans la pièce principale, entouré d'ados parfaitement débiles et gueulant.

- TAISEZ-VOUS BANDES D'IMBECILE FINIS!
Et sur cette crise de nerfs complètement surfait, je tournais les talons et remonta dans ma chambre. Raaaaah... Ils m'énervent. Et puis pourquoi Keane et Aris sont partis.... J'ai même pas pu lui dire bienvenue...
*Depuis quand j'essaye d'être sociable moi?*
Je soupirais et rentra dans ma chambre... A quoi bon s'amuser avec les autres? Ils ne comprendront jamais se que je ressens... Mère n'est plus revenu depuis la mort de Père et je n'ai rencontré aucun demi-dieux... Je me sens définitivement seule. Je n'ai réussie à sympathiser que avec de rare gens comme Robine et Keane et puis quelques filles un peu cruches et très superficielles... Un peu comme l'ancienne moi. Parfois mon ancienne vie me manque: les bonnes notes, les amies, les garçons, le shopping, la télévision et mon ordi... tout ces bêtises que j'évite maintenant... Je ne comprends pas comment j'en suis arrivé là... A me morfondre sur me vie dans une chambre remplie de livre... Je m'allongeais sur mon lit et remercia Père de m'avoir trouvé le moyens d'avoir une chambre seule.
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Welcome to (P)Aris ! (suite)

MessageSujet: Re: Welcome to (P)Aris ! (suite) Sam 28 Juin - 19:10
Welcome to (P)Aris !


Les paroles s'envolent mais les écrits restent

  Je regardais les deux hommes devant moi. Enfin, homme et presque homme.
  Je baillais. J'ai tendance à ne pas tenir longtemps et à aimer dormir. Oui, je suis un gros dormeur, je l'avoue.
  Je rangeai mon médiator dans la poche de mon pantalon, pris ma guitare par le manche et partis, laissant les deux gars ensemble. J'ai comme l'impression qu'ils sont une famille. Une famille... J'aimerai bien serrer mes parents dans mes bras moi.
  Je marchai rapidement jusqu'à ma chambre, rangeai ma guitare dans sa house et y glissai le triangle en plastique dans la poche de devant. Je me dirigeai vers l'armoire, attrapai un caleçon bleu nuit, mon gel douche et une serviette puis refermai la porte avant de partir, direction les douches. Il n'y avait personne dans la salle d'eau commune des garçons. En même temps, il est quand même plus de 21 heures... Les personnes qui se douchent au delà de cette heure dans un orphelinat sont rares.
  J'ouvris une cabine et m'enfermai à l'intérieur. Je retirai mes habits et les posai par terre sur ma serviette et allumai la douche. Je me frottai énergiquement le corps, étalant le gel au parfum citron vert et verveine, tout en pensant encore à Mme Hooper. Il faudrait que je lui écrive une lettre d'excuse. Yes, it's a good idea.
  Je me séchai, enfilai mon caleçon, ramassai mes affaires et sortis, la serviette autour de la taille. Je revenais dans ma chambre, déposai mes affaires d'aujourd'hui dans un coin et m'assis au bureau. Une fois installé, je m'armais d'une feuille et d'un magnifique stylo plume et je commençai à écrire, le plus soigneusement possible bien sûr.

Chère Madame Hooper,
Je suis désolé de m'être ainsi emporté et de vous avoir dit tout ce que je vous ai sorti. Je m'emporte beaucoup en ce moment, et j'ai horreur de la violence et de l'humiliation. J'ai vécu ça une journée durant, et je peux vous assurer que cela m'a suffi.
Mais ce n'est pas de mon cas dont il est question. Je vous écris pour vous présenter mes excuses. S'il faut me punir, faîtes-le, bien que je ne recommencerai plus à vous traiter de la sorte.
Je vous prie d'agréer, Madame, mes meilleures salutations.

  Je relisais rapidement ma lettre. Bon, elle est brève, mais au moins, je ne m'en voudrai pas. Pas trop, du moins.
  Je me levai, courus presque jusqu'au bureau de Madame Hooper et toquai. Heureusement, elle n'était toujours pas là. Ben oui, je me balade en serviette, rappelez-vous.
  Je glissai la lettre sous la porte et repartis dans ma chambre. Je jetai un dernier coup d'oeil dehors puis je m'allongeai dans mon lit pour finalement m'endormir peu après.

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 604
Date d'inscription : 10/01/2014
Age : 17
Localisation : Dans le bureau de cette chère Mme Hooper
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Welcome to (P)Aris ! (suite)

MessageSujet: Re: Welcome to (P)Aris ! (suite) Lun 7 Juil - 12:08



« Welcome to (P)Aris ! »

♪ Stars are gonna shine tonight... ♫


Apollon serra le garçon plus fort contre lui et lui répondit :

- Je n'ai jamais dit le contraire. C'était une bonne reine, une bonne déesse et une bonne... mère pour la plupart d'entre nous. Je suis heureux de voir que de ce point de vue-là, elle n'a pas changé. Mais par moment, elle est un peu... bref. Raison ou pas raison, ce qui est fait est fait, on ne peut pas revenir en arrière.

*Ah oui, j’avais oublié que Anne Hooper était Héra, et que donc Apollon et elle était comme… Mère et fils ? Oui, c’est ça. Mais c’est aussi la Reine de l’Olympe… Ah non, c’était. Bons dieux, c’est compliqué !*
Keane avait rapidement assimilé le fait que les dieux existaient, même si ce n’étaient pas les mêmes que ceux de la mythologie grecque, ni nordique, ou quoi que ce soit. Des nouveaux dieux… Il les avait souvent imaginés. Surtout sa mère. Il savait déjà qu’elle était la déesse du feu… Il la voyait entourée de flammes, drappée dans un tissu rouge.

Sortant de ses pensées, Keane leva les yeux vers la Lune, puis soupira.

- Merci, Apollon. Ou devrais-je vous appeler Nick ? dit-il, un léger sourire aux lèvres.

Il reprit :

- Je vais rentrer… En essayant d’éviter Mme Hooper pendant un moment.





Codage par Natu De C.G




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 322
Date d'inscription : 06/12/2013
Localisation : A l'Orphelinat Jean Moulin.
Dieu déchu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Welcome to (P)Aris ! (suite)

MessageSujet: Re: Welcome to (P)Aris ! (suite) Mer 9 Juil - 15:43
>CODAGE by Liliebia sur Epicode






Ita Diis Placuit !


Elle commençait sérieusement à douter de son endurance mentale. Plus les années passaient sous cette enveloppe mortelle, plus elle perdait pied avec ses émotions et ses réactions en devenaient encore plus disproportionnées que d'habitude. C'était comme un volcan en activité, qui menaçait d'exploser à chaque instant. Elle ne comprenait pas pourquoi elle réagissait ainsi, elle n'arrivait plus à se contrôler et à garder son sang froid. A chaque fois qu'un dilemme se posait, qu'on l'attaquait, le volcan explosait et libérait un flot d'émotion plus violente les unes que les autres. Des émotions qu'Héra n'était pas habituée à ressentir ainsi. La vie divine est bien plus simple que la vie de mortel. Quand tu es un dieu, tu possède une nature propre dont tu ne peux dévier. Ainsi, Héra sera toujours la femme jalouse, Zeus sera toujours un coureur de jupons, Athéna sera toujours raisonnée. Cependant tout cela avait changé lorsqu'ils avaient perdu leur royaume. Ils étaient maintenant des humains à part entière et si quelques brides de leurs anciens pouvoirs persistaient, ils restent des mortels, avec des besoins de mortels et des émotions de mortels. Ce pourquoi, Héra, qui était déjà crainte pour ses colères, ne peut, n'arrive plus a se contrôler et tout sors sans qu'elle n'aie le temps d'y réfléchir. Ensuite, elle doit faire face aux conséquences.

Anne n'écoutait même pas se qui se passait autour d'elle, coupée du monde. La directrice tendait d’endiguer de flot de larme qui menaçait de couler de ses yeux. Le pire, c'est qu'elle ne savait même pas pourquoi elle voulait pleurer. Certes, elle venait de se faire ridiculiser devant tout les enfants, certes, ils avaient avoué ce qu'elle redoutait, ils la haïssaient presque autant qu'ils la craignaient. Cependant, rien de tout cela n'aurait pu ébranler la déesse au point de la mettre au bord des larmes. De plus elle avait honte de s'exposer ainsi devant les orphelins, devant Robine surtout, ils n'avaient pas besoin de la voir perdre ses moyens. Anne leva timidement la tête en entendant des pas qui s'approchaient. Robine. L'adolescente se tenait devant elle, elle avait l'air gênée et assez triste. Anne n'aimait pas voir Robine triste. Elle la laissant cependant parler, écoutant chacun de ses mots avec attention :

-Aris a dit tout ça car il trouvait que nous punir de la sorte été injuste mais je comprends pourquoi tu l'a fais, mais ai confiance en nous, nous grandissons et nous devenons plus mature, mais inquiète, je serais toujours ton gros bébé.  

Alors, quand Robine eut fini, quand elle s'avança doucement, écarta ses bras et serra sa mère adoptive dans un câlin, pour la réconforter, Héra su qu'elle n'était pas si haie que ça et qu'elle avait fait au moins quelque chose de bien depuis qu'elle avait perdu ses pouvoirs. Anne bougea un peu pour être plus confortable et passa ses bras autour du corps de la demi-déesse, la serrant un peu, doucement, comme pour s’assurer qu'elle ne partira pas. Anne resta là quelques minutes, a profiter de l'instant. C'était un des rares moments de tendresse qui avait le don de calmer la reine déchue plus que n'importe quel autre tour de magie.

Après un certain temps, Anne s'écarta un peu et pris la tête de sa fille entre ses mains en souriant doucement. Elle était si innocente, ils l'étaient tous, Aris, Keane, Mélody, ils n'avaient pas conscience des monstres qui les guettaient et des dieux qui les convoitaient. La menace était d'autant plus réelle, car quelques jours au paravent, Zephios s'était infiltré dans l'orphelinat. Alors si lui avait réussit a y rentrer sans alerter Héra, qui d'autre pourrait y rentrer ?

-Robine, il faut que tu aille dans ta chambre, ordonna doucement Anne.

Héra ne s'excusera pas peut importe combien elle avait tord. Le pire c'est qu'elle le savait, elle avait tord et Aris avait raison. Cependant, se fierté mal placée l’empêchait de s'excuser au près de Keane ou de lever la punition. Quoiqu'elle pense toujours que cette punition générale était méritée, un peu de ménage ne leur fera pas de mal. Anne se leva en tirant un peu sur sa chemise pour la réajuster, avant de reporter son attention sur sa protégée.

-Ça va aller chérie, allez, ouste.

Anne voulait lui dire qu'elle était désolée, qu'elle voulait juste retourner chez elle, sur l'Olympe mais, elle ne pouvait pas. Non, elle ne pouvait pas. Cependant, elle pouvait faire quelque chose : se battre. Se battre pour protéger les orphelins malgré ce qu'ils pensaient d'elle, se battre pour retrouver son trône et sa famille. Mais pour l'instant, elle pouvait surtout aller manger, comme lui indiquait son ventre. Anne laissa donc le Hall en grommelant contre ce corps de mortel des plus inutile et encombrant. La directrice se ravisa au dernier moment et pris une part de gâteau sur le buffet ainsi qu'un verre d'eau et monta dans sa chambre. On verra demain pour ce qui est de ranger le Hall, pour l'instant elle ne voulait que s'enfermer dans sa chambre et oublier les cris. Tandis qu'elle parcourait les couloirs, elle apprécia le fait que les pensionnaires étaient tous partis se coucher, cependant une pensée amère passa dans son esprit.

*En réalité, ils sont juste allés dans leur chambre car ils avaient peur de se faire disputer une nouvelle fois ! *

Anne croqua distraitement dans le gâteau et dû tout de même admettre malgré elle, que cette « fête » était assez réussie, Aris avait dû être content. Cette fête avait au moins eut pour mérite de les divertir pendant quelques heures avec les préparatifs et tout le reste. Ce qui embêtait aussi Anne c'était cette photographe. Comment avait-elle pu entrer dans l'orphelinat sans qu'Anne ne s'en rende compte. Normalement quand on passe la porte, une clochette tinte et la directrice accourt aussitôt, mais là, rien. Alors soit la clochette était cassée, soit elle était rentrée autrement, ce qui était tout de même assez inquiétant. Anne enleva rapidement ses talons et s'assit lourdement sur son lit. Elle avait bien-sûr fini le gâteau entre temps, pas de miettes dans la chambre. Héra fini le verre d'un trait et le posa sur sa table de chevet, elle se mit ensuite rapidement en pyjama après avoir prit une douche. Le pyjama fut une grande découverte pour la reine nouvellement déchue, elle trouvait le concept on ne peu plus amusant. Ainsi, ne vous étonnez pas de la croiser avec un pyjama a motif de carottes. Cette aparté étant finie, retournons dans le vif du sujet.

Anne, dont le bureau était relié a sa chambre par une porte, entra dans ce premier pour fermer les fenêtres. Cependant quelque chose attira son regard, sous sa porte il y avait un rectangle blanc. Une lettre. Qui parmi tous les Divinités Olympiennes aurait pu lui envoyer une lettre, quoique le terme d'envoyer ne soit pas trop approprié. Héra pris l'enveloppe et le retourna de tous les côtés pour chercher un indice sur l'identité de l'envoyeur. Elle décida finalement de la lire dans sa chambre.

Assise en tailleur sur le lit, ses cheveux tombant devant ses yeux avec son pyjama à carottes, Anne n'avait pas l'air d'une déesse et encore moins de la reine des dieux. Mais elle ne s'en souciait guère pour le moment, toute son attention était tournée vers la lettre. Elle l'ouvrit doucement, pour dévoiler une écriture cursive, soignée et propre, cependant elle ne parvenait pas identifier a qui elle apartenait. Ce n'était pas signé. Intriguée, elle commença a lire les sourcils froncés.

Chère Madame Hooper,
Je suis désolé de m'être ainsi emporté et de vous avoir dit tout ce que je vous ai sorti. Je m'emporte beaucoup en ce moment, et j'ai horreur de la violence et de l'humiliation. J'ai vécu ça une journée durant, et je peux vous assurer que cela m'a suffi.
Mais ce n'est pas de mon cas dont il est question. Je vous écris pour vous présenter mes excuses. S'il faut me punir, faîtes-le, bien que je ne recommencerai plus à vous traiter de la sorte.
Je vous prie d'agréer, Madame, mes meilleures salutations.

Diverses émotions purent se lire sur son visage, surprise, admiration, honte. Surprise, elle ne s’attendait certainement pas à ce qu'Aris, car c'était bien lui qui avait écrit cette lettre, ne s'excuse. Admiration, car il avait eu le courage de lui écrire une lettre et de s'excuser dans cette même lettre. Enfin, Honte, honte d'avoir ainsi agit, honte de ne pas s'être excusée, honte d'avoir gâché cette fête qui finalement était une bonne idée. Elle n'avait même pas envisagé la possibilité qu'il puisse s'excuser. Elle trouvait cela très mature.

Anne ne dit rien et posa finalement la lettre sur sa table de chevet à côté du verre. Elle resta assise pensive. Elle lèverait la punition de Keane, ou tout du moins la partie ou il doit acheter le matelas. Anne se fit une note mentale pour ne pas oublier, elle irait prévenir M.Tate demain. Il était pour l'instant l'heure de se coucher.
Nil Sine Numini


© Halloween


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 145
Date d'inscription : 15/05/2014
Age : 22
Dieu déchu
Who am i !

Welcome to (P)Aris ! (suite)

MessageSujet: Re: Welcome to (P)Aris ! (suite) Jeu 10 Juil - 21:15
Apollon vit Keane lever la tête vers la Lune et l'entendit soupirer avant qu'il ne déclare :

Merci, Apollon. Ou devrais-je vous appeler Nick ?

Le dieu sourit sans répondre, appréciant le mince sourire qui se dessinait sur les lèvres du garçon avant qu'il ne reprenne :

Je vais rentrer… En essayant d’éviter Mme Hooper pendant un moment.

Apollon haussa les épaules en continuant de sourire avant de répondre :

Ne t'inquiète pas, sa tristesse, mauvaise humeur, appelle ça comme tu veux, ne va pas durer. Et appelle-moi comme tu veux, ça dépend de si tu préfères mon côté immortel ou mon côté mortel. Repose-toi bien et à la prochaine, Keane.

Il lui ébouriffa les cheveux avant de commencer à disparaître doucement en une pluie dorée, sans but précis. Errer, c'est bien comme solution aussi...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 604
Date d'inscription : 10/01/2014
Age : 17
Localisation : Dans le bureau de cette chère Mme Hooper
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Welcome to (P)Aris ! (suite)

MessageSujet: Re: Welcome to (P)Aris ! (suite) Dim 13 Juil - 2:04



« Welcome to (P)Aris ! »

Sleep well tonight ~


Le garçon suivit des yeux ce qui ressemblait à de la poussière d'étoiles et sa seule pensée à ce moment fut : Apollon gère, niveau disparition...

Il resta un moment à fixer la Lune. Une minute, une heure ? Il ne savait pas. Il faisait toujours aussi sombre, malgré la clarté de l'astre lunaire et Keane ne voulait pas traîner dehors, avec tous les pédophiles et kidnappeurs qui pouvaient rôder... Il rentra dans le bâtiment. Le hall était encore en bordel et Keane faillit glisser sur une serviette en papier. Il jura à voix basse puis prit le chemin pour retourner dans sa chambre. Il poussa la porte et s'apprêtait à s'exclamer quelque d'inutile quand il vit Aris endormi dans son lit. *Ah ouais c'est vrai, j'ai un colocataire maintenant.*

Keane s'approcha du jeune homme, ses pieds ne produisant qu'un bruit feutré, et le dévisagea un instant. De tout ce qu'il avait appris aujourd'hui, le rouquin pouvait dire qu'Aris était vraiment sympathique, drôle et... un peu mignon -même s'il n'allait sûrement jamais l'avouer. Un de ces colocataires parfaits qui étaient aussi rares à trouver que des sourires sur le visage de Thaumas. Keane rit discrètement à cette métaphore, toujours penché sur son colocataire, puis se changea dans la pénombre. Il lança un dernier regard à Aris -il se demandait vraiment s'il allait se prendre une raclée par Mme Hooper- et monta dans son lit, qui était tout juste au dessus de celui du nouveau.

Épuisé par les événements, il ne fallut pas longtemps pour qu'il s'endorme.




Codage par Natu De C.G




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1086
Date d'inscription : 28/09/2013
Age : 18
Localisation : l'Orphelinat Jean Moulin
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique: 1m68, fine au corps ferme, cheveux long ondulés rouge, yeux rouges, mignonne :3
Caractère: gentille, aime s'amuser, n'aime pas qu'on parle mal de sa maman
Liens: maman biologique: totalement inconue; papa: nouveau dieu du vent, Zephios ; maman adoptive: Héra/Anne Hooper

Welcome to (P)Aris ! (suite)

MessageSujet: Re: Welcome to (P)Aris ! (suite) Dim 13 Juil - 14:58


Welcome to (P)Aris !
avec tout le monde

Après un bref moment Anne pris ma tête entre ses mains et me dit :

-Robine, il faut que tu aille dans ta chambre.

Elle se leva et répondit:

-Ça va aller chérie, allez, ouste.


J'attendis qu'Anne sorte du hall. Quand je fus sur qu'elle se soit bien dirigeait vers sa chambre, je commençais à ranger le hall. *Je ne peux quant même pas le laisser dans cette état et en plus, ça fera moins de boulot pour les autres demain. Bon je dois d'abord mettre la nourriture au frais.* Je fis des allés et retours du hall à la cuisine. Après avoir pris une dernière part de gâteau, et oui moi j'ai toujours pas mangé, je commençais à décrocher les décorations. Quand j'allais prendre le balais, je vis une ombre, il devait rester un pensionnaire, alors je dis:

-Il y a quelqu'un ? Montrez-vous !!

J'attendis que cette personne sorte de sa cachette.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Welcome to (P)Aris ! (suite)

MessageSujet: Re: Welcome to (P)Aris ! (suite) Dim 13 Juil - 18:53
Welcome to (P)Aris


'Cause nightmares could be real...

  J'étais dans un cimetière. Il faisait nuit ; cependant, le ciel était dégagé et la lune, pleine et blanche, rayonnait comme un diamant dans le ciel. Je marchai machinalement, foulant l'herbe de cendre, le vent caressant mon corps simplement vêtu d'un sweat et d'un short. La bise soulevait mes cheveux gris clair, presque blancs, tandis que mon regard azur fixait le sol craquelé. Et je marchais, sans savoir où j'allais, sans savoir où me mèneraient mes pas.
  Soudain, un croassement me figea, un de ces bruits qui vous immobilisent, comme une porte qui grince ou un ongle qui s'inscrit dans un tableau de craie. Néanmoins, je tournai la tête vers la droite : un corbeau trônait sur une pierre tombale et m'observait avec ses billes ébène. J'ouvris la bouche et la refermai. Cet oiseau était étrange, et il me faisait peur. Habituellement, je ne crains pas les rapaces, mais celui-là avait un regard à vous glacer le sang.
  Après un long silence pesant, j'osai analyser le volatile, essayant de déchiffrer le pourquoi il m'inquiétait. C'est alors que son bec s'entrouvrit et une voix étonnamment aiguë sortit de là :

- Il y a quelqu'un ? Montrez-vous !

  Mes yeux s’agrandirent de surprise et je me recroquevillai par terre. Mais c'est quoi ce bordel ? Qu'est-ce que j'fous dans un cimetière ? J'étais tranquillement en train de dormir dans la chambre de... Ah mais attendez... Cette voix, elle ne m'est pas inconnue.
  L'oiseau penchait sa tête vers la droite et continua de fixer ma cachette, c'est-à-dire un pauvre tronc d'arbre. Puis, il sauta de son perchoir et fit quelques pas dans ma direction. Les battements de mon coeur s'accélérèrent et je fermai les yeux. Aris, ce n'est qu'un oiseau, tu es un dieu, que peut-il te faire ? Et puis, si tu as peur d'un simple piaf, qu'est-ce que ça donnerait si tu te retrouvais face à un monstre ?!
  Je me relevai et m'éloignai de l'arbre mort. Je m'avançai jusqu'au corbeau et je dis, d'une voix forte et sûre :

- Aris Sylvaner.

  Soudain, une voix grave masculine résonna dans l'air :

- Bravo Aris, tu as surmonté ta peur de l'obscurité. Tu as ainsi montré que tu pouvais faire preuve de persuasion, l'un de tes pouvoirs. En effet, tu peux persuader quelqu'un, toi ou un autre, de faire ce que tu veux, et ce qu'avec la pensée. L'épreuve que tu viens de vivre n'est que l'initiation à la découverte de tes pouvoirs. Je t'attribue donc cette marque, signe que tu as réussi cette épreuve.

  Mon cou commença à me brûler. Je posai ma main sur le côté gauche de ma nuque et m'agenouillai, les larmes aux yeux. Le corbeau noir me dévisageait, visiblement surpris. Je tendis ma main libre vers l'oiseau et celui-ci me donna son aile qui finit par se changer en bras. Tout le décor sombre et mortel qui m'entourait disparut, et la réalité m'apparut.


  Je battis des cils, chassant mes larmes qui hésitaient à couler, puis j'ouvris les yeux. J'étais dans la salle où avait eu lieu la fête de bienvenue. Mon cou avait cessé de me faire mal ; la marque devait être enfin inscrite, je suppose.
  Je retirai ma main et baissai les yeux sur mon bras qui était agrippé par les doigts fins du corbeau, ou plutôt, de son côté humain. Je remontai la tête et mes yeux la virent, ils virent le visage de la fille aux cheveux rouges. Robine Clase.

______________________________________________
Oui, je suis parti dans quelque chose d'assez... bizarre. ^^'
Dîtes-vous que c'est une sorte de cauchemar-test éveillé : Aris était bien dans l'orphelinat, mais le décor n'était pas le même. Une sorte de somnambulisme conscient (oxymore là ^^' ).

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 334
Date d'inscription : 05/06/2014
Age : 17
Localisation : Derrière mes larmes.
Créature
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Welcome to (P)Aris ! (suite)

MessageSujet: Re: Welcome to (P)Aris ! (suite) Lun 14 Juil - 21:41
Aris: C'était pour Thaumas!^^ Mais bon je posté que dans deux semaines donc tu peux toujours créer un sentiment de jalousie dans le oeur de mon Thaumas caché derrière le buffet!! Bon Rp à vous e faites rager mon renard!
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Welcome to (P)Aris ! (suite)

MessageSujet: Re: Welcome to (P)Aris ! (suite) Mar 15 Juil - 3:06
Oui, je m'en étais douté, mais comprends-moi, j'avais rien à faire et le texte ne cessait de me faire des clins d'oeil... Et j'ai pas résisté. Wink

Mais désolé Thaumas. :$ Et re-désolé Plumia...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1086
Date d'inscription : 28/09/2013
Age : 18
Localisation : l'Orphelinat Jean Moulin
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique: 1m68, fine au corps ferme, cheveux long ondulés rouge, yeux rouges, mignonne :3
Caractère: gentille, aime s'amuser, n'aime pas qu'on parle mal de sa maman
Liens: maman biologique: totalement inconue; papa: nouveau dieu du vent, Zephios ; maman adoptive: Héra/Anne Hooper

Welcome to (P)Aris ! (suite)

MessageSujet: Re: Welcome to (P)Aris ! (suite) Ven 18 Juil - 17:04


Welcome to (P)Aris !
avec tout le monde

Je m'approchais un peu plus de l'ombre doucement. Soudain elle se levaet je le reconnu, c'était le nouveau heu Aris voilà et il dit:

- Aris Sylvaner.

Après un bref moment, il mis sa main sur sa nuque et s'agenouilla les larmes aux yeux. Il me tendit une main que je pris sans hésitation. Il releva la tête et me regarda avec des yeux surpris, je ne comprenais pas pourquoi.

- Euh tout va bien Aris ? tu à l'aire dans les vapes. Viens t’asseoir?

Je le pris plus fermement pour ne pas qu'il s'écroule on ne sais jamais et le conduisis vers une chaise. "je me demande ce qu'il a, il y avait un truc bizarre autour de lui, comme une orra ou un truc du genre comme Alania, trop bizarre." Je l'assis et lui dis:

-Ça va mieux? tu veux que je te rapporte un verre d'eau ou du sucre? il reste du gâteau.

Sans lui laisser le temps de répondre, je courus à la cuisine et lui pris une part de gâteau au chocolat. Je voulais prendre un verre mais je n'arrivais pas à les atteindre, alors je regardais si quelqu'un pouvait me voir et ne voyant personne, je me mis à voler que quelque seconde. "pourvue que personne ne met vu avec mes ailes en train de voler si non je vais me faire tuer par Anne." Je suis revenu dans le hall avec une part de gâteau et un verre d'eau dans les mains et les posa sur la table devant Aris :

-Voilà fait toi plaisir! dis-je avec un grand sourire


Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Welcome to (P)Aris ! (suite)

MessageSujet: Re: Welcome to (P)Aris ! (suite) Ven 18 Juil - 17:51
Welcome to (P)Aris


Marqué à jamais

- Euh tout va bien Aris ? Tu as l'air dans les vapes. Viens t’asseoir.

  Je ne me fis pas prier et me laissai faire. Décidément, Robine est vraiment attentionnée comme fille.

- Je me demande ce qu'il a, il y avait un truc bizarre autour de lui, comme une aura ou un truc du genre, comme Alania. Trop bizarre.

  J'avais envie de lui dire que moi aussi, je trouvais ça bizarre qu'un cauchemar nous affecte dans la réalité, mais bon... J'y peux rien. D'ailleurs, j'sais même pas qui est la personne qui m'a fait passer ce test ! C'était horrible !
  Robine me fit asseoir sur une chaise et déclara :

- Ça va mieux? Tu veux que je te rapporte un verre d'eau ou du sucre? Il reste du gâteau.

  Du... sucre ? Pourquoi ? Je suis pas une mouche !
  Avant même d'avoir le temps de protester, elle partit, me laissant seul sur mon trône en bois. Je regardais fixement le sol d'un air las et réalisai que je ne savais pas à quoi ressemblait ma marque.
  J'allais me lever pour partir à la recherche d'un miroir quand j'entendis la fille aux cheveux rouges parler :

- Pourvu que personne ne m'ait vu avec mes ailes en train de voler sinon je vais me faire tuer par Anne.

  Des ailes ? Robine a des ailes ? Si c'est pas classe ça !
  Elle revint quelques secondes plus tard, une part de gâteau en main. Elle me la tendit et me dit, accompagné d'un large sourire :

- Voilà fais-toi plaisir !

  Je souris à mon tour. Cette fille est vraiment adorable.
  Alors que j'entamais la part du gâteau, je lui demandai :

- Dis Robine, as-tu un téléphone, ou truc du genre ? Si oui, tu peux me le prêter deux minutes ?

  Elle hocha la tête et me donna son portable. Cependant, ses sourcils étaient arqués : elle était vraisemblablement perdue.
  Je la remerciai et pris en photo mon cou, ce qui étonna Robine. J'allais regarder dans "Mes Images" quand Robine posa une main sur sa bouche, retenant un cri. C'est si moche que ça ?
  Pressé, je cliquai sur l'icône "Images" et sur les dernières prises : on y voyait mon cou où des sortes de symboles, comme des lettres de l'ancien alphabet grec, formaient un cercle de couleur bleu gris. Des flammes vert turquoise entouraient le rond de signes. Je fermai les yeux. Mais qu'est-ce que c'est que cette marque ? Et surtout, que signifie-t-elle ? En tout cas, une chose est sûre : je suis marqué à jamais.

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1086
Date d'inscription : 28/09/2013
Age : 18
Localisation : l'Orphelinat Jean Moulin
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique: 1m68, fine au corps ferme, cheveux long ondulés rouge, yeux rouges, mignonne :3
Caractère: gentille, aime s'amuser, n'aime pas qu'on parle mal de sa maman
Liens: maman biologique: totalement inconue; papa: nouveau dieu du vent, Zephios ; maman adoptive: Héra/Anne Hooper

Welcome to (P)Aris ! (suite)

MessageSujet: Re: Welcome to (P)Aris ! (suite) Sam 19 Juil - 16:27


Welcome to (P)Aris !
avec tout le monde

Il me regarda et sourie. Il entama le gâteau et me demanda:

- Dis Robine, as-tu un téléphone, ou truc du genre ? Si oui, tu peux me le prêter deux minutes ?

Je lui tendis mais je ne comprenais pas pourquoi il voulait mon portable, qu'est ce qu'il voulais bien faire?  Il me remercia et pris sa nuque en photo. Je ne comprenais pas jusqu'à ce que je vois les marques qu'ils avait. Je fus tellement surprise de les voire que j'ai faillie crier de surprise mais je mis mes mains pour ne pas faire de bruit. *c'est beau quant même* dis-je fascinée. *on dirait des écritures grec, je me demande ce que ça veut dire, je n'arrive pas à le déchiffrer, je devrais demander à ma prof de latin/grec*   Je regardais de plus près pour pouvoir tout distinguer. L'écriture était vraiment belle et soignée et la couleur magnifique. Sans pouvoir me contrôler, je touchais les lettres, délicatement, pour ne pas faire mal à Aris, elles étaient vraiment bien faites, je ne pouvais détacher mon regard, j'étais comme hypnotisée. Quand je réussi à me re-concentrer Je pris un boue de papier qui traînait dans une poche, un crayon qui été posé sur une table et je demandais à Aris:

-Dis, je peux recopier ces écritures s'il te plaie? J'aimerais vérifier un truc plus tard.



je savais pas quoi écrire dsl
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Welcome to (P)Aris ! (suite)

MessageSujet: Re: Welcome to (P)Aris ! (suite) Sam 19 Juil - 17:27
Welcome to (P)Aris


Translation, por favor !

  Alors que je rendais le téléphone à Robine, elle dit :

- C'est beau quant même.

  Je la remerciai du regard quand elle reprit :

- On dirait des écritures grec. Je me demande ce que ça veut dire. Je n'arrive pas à le déchiffrer, je devrais demander à ma prof de latin/grec.

  Oh, mais c'est pas bête ça !
  Robine s'approcha de moi et effleura mon « tatouage non désiré ». Je la laissais faire. C'est clair que c'est curieux, ce truc. Fascinant, même.
  Au bout d'un moment, elle dût se reprendre car elle se redressa et attrapa une feuille et un stylo présents sur une table voisine. Elle plongea son regard dans le mien puis demanda :

- Dis, je peux recopier ces écritures s'il te plait ? J'aimerais vérifier un truc plus tard.
- Oui, tu peux les montrer à ta prof de latin et de grec, si tu veux. Tu pourras me dire leurs significations en échange ?

  Elle fronça les sourcils et me fixa d'un air suspicieux. Finalement, elle haussa les épaules et se mit à recopier ma marque tandis que je levais la tête pour qu'elle fût plus visible. Son dessin complété, elle me remercia. Je fermai les yeux et hochai la tête. Je tournai la tête vers un mur et tombai sur une horloge qui indiquait qu'il était plus de vingt-deux heures. Je reposai mon regard sur Robine et lui annonçai :

- Bon, je suis désolé Robine, mais je vais devoir te laisser, je suis claqué. Bonne nuit.

  Je déposai un léger baiser sur sa joue gauche puis partis en direction des dortoirs. Je finis par trouver ma chambre, enfin, la chambre de Keane et moi quoi. J'ouvris la porte et vis Keane profondément endormi, ce qui me fit sourire. Trop mignon quand il dort... Mais qu'est-ce que je dis et pense moi sérieux ?!
  Je soupirai. En fait, je n'ai pas réellement envie de dormir. Je veux m'amuser. J'ai trop peur de refaire un cauchemar-test. C'est flippant et douloureux ces conneries.
  Je me mis en boxer et levai la tête. Keane était vraiment dead. Je grimpai à son échelle et m'allongeai à côté de lui. Peu importe s'il est d'accord ou non ; il m'engueulera demain.

A suivre...

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Welcome to (P)Aris ! (suite)

MessageSujet: Re: Welcome to (P)Aris ! (suite)
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Sujets similaires

-
» Welcome to (P)Aris ! (suite)
» Décès « suite à un malaise » du numéro deux de la police dans le Nord-Ouest.
» urgent caniche de 12ans à placer suite décés ADOPTE
» Journée Portes-Ouvertes [Suite]
» Pas de suite pour Spirit of the Sun

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mythologie et ses amis :: Paris :: Orphelinat Jean Moulin-