Les dieux grecs ont été déchus et réduits à l'etat de mortels par leurs descendants divins, ignorés de tous. Ils ont pris leurs places et créé la Nouvelle Olympe!
 
Nous avons fortement besoin de nouveaux dieux ayant des fonctions importantes! (Ciel, Nuit, Amour etc...)
Un nouveau thème de Printemps est arrivé!

" Alania "
avatar
Messages : 757
Date d'inscription : 25/09/2013
Age : 18
Localisation : Mont Olympe dans ma serre
Nouveau Dieu
Who am i !

Personnage
Physique: Cheveux longs verts, yeux verts, 1m82, fine
Caractère: Généralement plutôt gentille et généreuse, mais n'hésites pas à se montrer cassante et têtue
Liens: Aime tous les nouveaux dieux, hait les anciens notamment Héra

C'est ce qu'on appelle la Kryogénisation [PV Kryo]

MessageSujet: C'est ce qu'on appelle la Kryogénisation [PV Kryo] Mar 5 Avr - 21:40




    Cela faisait quelques semaines que notre invasion de l'Orphelinat Jean Moulin avait eu lieu. Elle ne s'était pas tout a fait passée comme prévue, mais nous avions tout de même réussi à enlever quelques dieux et demis-dieux parmi les pensionnaires. Les assaillants avaient subi quelques dégâts physiques, comme ma sœur, Aufaniae, qui s'est faite transpercer par la lance d'Enyo. De ce fait, nous avons dû attendre que les blessés soient totalement guéris avant d'entreprendre l'éducation des kidnappés.

    Ce jour là il faisait doux à l'Olympe, les premières chaleurs de printemps se faisaient sentir. Les oiseaux chantaient comme à leur habitude, et les habitants du Palais s'activaient à leurs occupations. Confortablement allongée sur mon lit, je pensais à ce que nous pourrions faire pour contrer les Anciens Dieux. Je décidai de laisser cette réflexion de côté, et me relevai. Je fis les cents pas dans ma cellule, puis je partis en direction des cachots de l'Olympe.
Plusieurs soldats gardaient l'entrée. A ma vue, ils baissèrent leurs lances et ouvrirent les imposantes portes plaquées or, qui basculèrent lourdement laissant jaillir une forte lumière blanche. Une longue allée marbrée se défilait devant moi, bordée de cellules aux barreaux brillants, dont la plupart étaient vides. Cette partie de l'Olympe fut aménagée par les nouveaux dieux après la chute des anciens, jugeant qu'il était plus facile de retenir les ennemis ou les invités dangereux lorsqu'ils étaient plus près de nous, au lieu de les jeter dans le Tartare.

    Au bout de quelques mètres, les premières cellules étaient habitée par un seul individu dans chaque. L'une était occupée par une jeune fille aux cheveux rouges, qui m'était d'ailleurs familière, une autre par un jeune homme encore endormi aux cheveux roses dont je distinguais mal le visage enfoui dans sa couche. Ils avaient tous une aura d'origine divine. Je m'arrêtai au niveau d'une cellule, dans laquelle se trouvait un jeune demi-dieu aux cheveux blancs. Il avait l'air... froid. Dans tous les sens du terme. En effet les murs de sa pièce étaient recouverts d'une fine couche de givre, et la température était plus basse que dans le reste de la prison. Je décidai de commencer l'apprentissage avec celui – ci.

-Bien le bonjour ! Je suis Alania, déesse des plantes et reine de la Nouvelle Olympe. Comment te sens tu ? As tu bien dormi ? Je suis désolée pour les conditions d'hébergement, malheureusement nous n'avons pas eu le choix... Vous méritez tous mieux. C'est pour cela que je t'invite à prendre connaissance de tes pouvoirs de demi-dieu, d'apprendre à les contrôler, et bénéficier de la protection Olympiale, si tu le veux bien. Annonçai-je, calmement et d'un ton amical. Peux tu me dire ton nom?



Revenir en haut Aller en bas
" Kryo "
avatar
Messages : 104
Date d'inscription : 02/07/2015
Age : 15
Nouveau Dieu
Who am i !

Personnage
Physique: Grand x Bien bâti x Regard charmeur x Cheveux pâles x Yeux bleus
Caractère: Egoïste x Froid x Solitaire x Manipulateur
Liens: http://mythologie-amis.forumactif.org/t675-in-an-ice-arena-out-there-deep-in-the-woods-of-arizona

C'est ce qu'on appelle la Kryogénisation [PV Kryo]

MessageSujet: Re: C'est ce qu'on appelle la Kryogénisation [PV Kryo] Mar 5 Avr - 23:39


Je ne savais pas combien de jours étaient passés depuis je ne sais plus quoi, et je ne sais plus comment. Mais ça m'irritait d'être là, depuis un nombre d'heures qui s'allongeait, un nombre de minutes qui s'étirait et un nombre de secondes qui défilait, dans une cellule, comme si j'étais un chien enragé, alors que je n'étais qu'un adolescent. Tout était bien trop différent de ma vie urbaine, j'avais l'impression d'avoir fait un saut dans le passé. Où était passée ma chambre de l'Orphelinat ? Pour une fois, sa sécurité et son confort me manquaient.

Je n'écoutais pas souvent les cours de latin quand j'étais jeune mais ça me rappelait ça, et les paroles de Clémence ne faisaient que me tourmenter. Tout prenait un peu sens, et je comprenais sa colère. Elle avait raison. J'avais tort. Mais qui aurait cru qu'ils existaient encore ? Pour moi aucune puissance divine n'existait, et encore moins celles grecques ou romaines. Qui y pensait encore ? Je ne voyais que ces pauvres fanatiques recroquevillés dans un coin sombre de la classe, le dos voûté à parler de choses incompréhensibles mais dans lesquels on comprenait les mots "Olympe", "gloire", "dieu".

Je relevai ma tête, observant mes mains brumeuses. Du givre étincelait sur les murs de ma cellule, arabesques froides et élégantes, qui faisaient frémir mon cœur par leur beauté et leur grâce. Il faisait bien trop chaud pour moi, ce qui m'étonnait, étant habitué à la chaleur de Paris. C'était peut-être à cause de ce concentré d'émotions, d'amertume et d'ignorance partagé par mes camarades emprisonnés. Je les entendais parfois discuter, seuls ou à deux, mais je ne répondais pas, bien trop occupé à réfléchir. Mais à quoi ? Je soupirai, avant que je ne relève mes yeux en apercevant de la lumière jaillir.

C'était une femme, jeune d'apparence qui venait de s'approcher, son ombre projetée sur le sol. Ses cheveux verts lui donnaient un aspect que je ne pouvais décrire, et elle était emprunte d'une certaine noblesse, de fierté. Je croisai son regard, mais j'étais bien trop occupé, obsédé par une autre pensée pour réagir. Je passai une de mes mains sur mon visage, avant qu'elle ne passe dans mes cheveux en bataille pour finir dans ma nuque. La voix de l'inconnue résonna alors, et devait sûrement s'adresser à moi. Je relevai alors ma tête, blasé mais avec une certaine arrogance.      

« Bien le bonjour ! Je suis Alania, déesse des plantes et reine de la Nouvelle Olympe. Comment te sens tu ? As tu bien dormi ? Je suis désolée pour les conditions d'hébergement, malheureusement nous n'avons pas eu le choix... Vous méritez tous mieux. C'est pour cela que je t'invite à prendre connaissance de tes pouvoirs de demi-dieu, d'apprendre à les contrôler, et bénéficier de la protection Olympiale, si tu le veux bien. Peux tu me dire ton nom? »

J'avais juste compris qu'on était le jour, le reste non, je ne voulais pas trop y croire. Cela ne faisait que confirmer mes réflexions, mes analyses. Je fermai mes yeux un moment, mes paupières voilant mes iris pâles. Tout le tourment de mes pensées avait disparu, laissant place à un vide étrange dans ma tête. C'était comme le beau temps après l'orage, un certain réconfort, une certaine chaleur. Je relevai alors mon regard au niveau d'Alania, avant de demander simplement, d'une voix un peu écorchée depuis le temps que je ne l'avais utilisée :

« Tu connais mon père, il était ici non ? Je veux juste savoir son nom. Je fis une pause, avant de reprendre avec plus de mépris, plus amer, l'esprit clair. Je comprends pas trop sinon, ça fait des semaines qu'on traîne là puis ça veut faire copain-copain. C'est comme ça que les dieux traitent leurs invités, les enfants de leurs potes ? »


Mon regard froid la dévisageait, et j'attendais de voir la frustration dans son regard, j'attendais de voir les traits de son visage se tendre, et ses sourcils froncer face à ses questions sans réponses. A quoi ça servait de savoir mon nom ? Comme si mon père avait un jour parlé de moi. Je ne savais pas comment elle allait réagir, et je me délectais de savoir la suite, cette délivrance de mon ignorance.

Revenir en haut Aller en bas
" Alania "
avatar
Messages : 757
Date d'inscription : 25/09/2013
Age : 18
Localisation : Mont Olympe dans ma serre
Nouveau Dieu
Who am i !

Personnage
Physique: Cheveux longs verts, yeux verts, 1m82, fine
Caractère: Généralement plutôt gentille et généreuse, mais n'hésites pas à se montrer cassante et têtue
Liens: Aime tous les nouveaux dieux, hait les anciens notamment Héra

C'est ce qu'on appelle la Kryogénisation [PV Kryo]

MessageSujet: Re: C'est ce qu'on appelle la Kryogénisation [PV Kryo] Ven 15 Avr - 20:40




Il se passa quelques secondes avant que le jeune homme réponde. Il ferma les yeux un instant, comme s'il se reposait et faisait le vide dans son esprit, comme s'il se préparait à attaquer, ou à se défendre. Puis, il le leva vers moi son regard dépourvu de sentiments, tellement clair qu'on aurait dit un aveugle, et parla. Sa voix quoiqu'un peu éraillée, était douce et monotone.


En même temps, je le comprenais assez bien. Toute cette histoire est allée extrêmement vite. Trop vite même. Nous n'avons pas pu nous organiser correctement afin de maximiser nos chances de réussite avec les demis-dieux. Et voilà qu'à présent, c'était presque raté. Ils avaient été jetés, presque  vulgairement, dans les cachots dorés de l'Olympe, juste soignés par les infirmières. Comment voulez vous qu'ils nous accordent notre confiance après ça ? Mais je ne pouvais me permettre d'exprimer ce ressenti devant lui, l'engrenage était lancé. Il fallait continuer.
Je réfléchis un instant, cherchant les mots apaisants mais sûrs d'eux, et glissai la main dans mes cheveux.

-Eh bien… Ton père ? Il s'appelle Fuyu. Je le connais peu. C'est un dieu solitaire. Un peu comme toi, je pense. Cependant cela ne veut pas dire qu'il ne pense pas à toi. Les dieux, ceux qui ont des enfants, sèment sur la vie de leur fruit des signes, afin de les aider à surmonter les aléas et les monstres.


Je fis une pause pour soupirer.


Je me doute que les conditions d'accueil sont ratées, n'est ce pas ? Pour le coup je dois t'avouer que nous aurions pu faire mieux certes. Mais nous sommes obligés de vous « kidnapper » de la sorte. Autrement, personne n'aurait voulu venir avec nous je peux te dire, et les gens nous auraient pris pour une belle bande de dérangés… Etonnant non ? Des dieux grecs qui prennent en compte le point des vue des êtres mortels ? Nous savons bien évidemment que les gens comme nous sont inconnus pour les humains, et qu'ils seraient traumatisés de nous voir débarquer ainsi. Pas comme certains… Bref, passons. Tu veux certainement savoir pourquoi nous vous avons amenés ici ? Tout simplement parce que vous êtes en danger sur Terre, seuls. Tout simplement. Je concède qu'Héra, ou, « Anne Hooper » si elle préfère, vous a élevés, soignés, donné tout son amour, mais elle n'est pas en mesure de vous apprendre à vous servir de vos pouvoirs. Et je pense sincèrement que tu es celui qui arrivera le mieux à les maîtriser avec nous. Tu vas me dire que tu les maîtrises déjà. Ce qui est faux. Tu maîtrises la partie émergée de l'iceberg. Avec notre aide, tu seras bien plus puissant et à même de surmonter les dangers qui t'entourent. Tu auras en plus la chance de visiter l'Olympe, la plus majestueuse des cités antiques et modernes ! Si tu acceptes, tu seras très bien traité, tu auras ta propre chambre, buffet à volonté à toute heure, tu seras libre de tes mouvements. Bon, tu seras tout de même un peu surveillé, on ne sait jamais, tu ne crois pas ? Qu'en dis tu ? Nous pourrions faire un travail extraordinaire ensemble!



Revenir en haut Aller en bas
" Kryo "
avatar
Messages : 104
Date d'inscription : 02/07/2015
Age : 15
Nouveau Dieu
Who am i !

Personnage
Physique: Grand x Bien bâti x Regard charmeur x Cheveux pâles x Yeux bleus
Caractère: Egoïste x Froid x Solitaire x Manipulateur
Liens: http://mythologie-amis.forumactif.org/t675-in-an-ice-arena-out-there-deep-in-the-woods-of-arizona

C'est ce qu'on appelle la Kryogénisation [PV Kryo]

MessageSujet: Re: C'est ce qu'on appelle la Kryogénisation [PV Kryo] Sam 16 Avr - 1:28


La femme, Alania, semblait réfléchir, comme pour choisir les bons mots, ou comme si elle essayait d'arranger ses pensées qui affluaient dans sa tête. Elle glissa une main dans ses cheveux verts, qui me faisaient toujours bizarre à moi qui aimais la simplicité. Elle finit par répondre, un peu hésitante avant que, mot après mot, elle s'affirme, comme prenant de l'assurance dans ses paroles. Dubitatif, je l'écoutais, avant de décrocher vers la fin que je ne comprenais pas, qui me paraissait fausse.

« Eh bien… Ton père ? Il s'appelle Fuyu. Je le connais peu. C'est un dieu solitaire. Un peu comme toi, je pense. Cependant cela ne veut pas dire qu'il ne pense pas à toi. Les dieux, ceux qui ont des enfants, sèment sur la vie de leur fruit des signes, afin de les aider à surmonter les aléas et les monstres. »


Je ne répondis pas. Comment pouvait-elle dire qu'il pensait à moi ? Comme tous les dieux, il n'en a qu'à faire des gosses qu'il pond sans faire exprès, alors qu'il enfournait une catin juste pour se faire plaisir. J'avais du mal à croire que mon géniteur me surveillait quelque part, m'aidait quelque part, car tous les problèmes que j'ai eu n'ont été que de sa faute. La déesse soupira, comme si ça l'épuisait de parler de ce gars-là. Elle reprit alors, sereine et sincère :

« Je me doute que les conditions d'accueil sont ratées, n'est ce pas ? Pour le coup je dois t'avouer que nous aurions pu faire mieux certes. Mais nous sommes obligés de vous « kidnapper » de la sorte. Autrement, personne n'aurait voulu venir avec nous je peux te dire, et les gens nous auraient pris pour une belle bande de dérangés… Etonnant non ? Des dieux grecs qui prennent en compte le point des vue des êtres mortels ? Nous savons bien évidemment que les gens comme nous sont inconnus pour les humains, et qu'ils seraient traumatisés de nous voir débarquer ainsi. Pas comme certains… Bref, passons. Tu veux certainement savoir pourquoi nous vous avons amenés ici ? Tout simplement parce que vous êtes en danger sur Terre, seuls. Tout simplement. Je concède qu'Héra, ou, « Anne Hooper » si elle préfère, vous a élevés, soignés, donné tout son amour, mais elle n'est pas en mesure de vous apprendre à vous servir de vos pouvoirs. Et je pense sincèrement que tu es celui qui arrivera le mieux à les maîtriser avec nous. Tu vas me dire que tu les maîtrises déjà. Ce qui est faux. Tu maîtrises la partie émergée de l'iceberg. Avec notre aide, tu seras bien plus puissant et à même de surmonter les dangers qui t'entourent. Tu auras en plus la chance de visiter l'Olympe, la plus majestueuse des cités antiques et modernes ! Si tu acceptes, tu seras très bien traité, tu auras ta propre chambre, buffet à volonté à toute heure, tu seras libre de tes mouvements. Bon, tu seras tout de même un peu surveillé, on ne sait jamais, tu ne crois pas ? Qu'en dis tu ? Nous pourrions faire un travail extraordinaire ensemble ! »


A vrai dire, elle avait raison sur tout son monologue, sur chaque phrase. Les dites conditions d'accueil n'ont pas été plaisantes, j'ai été traumatisé et je ne comprends rien à cette histoire de dieux, apprendre et rendre puissants mes pouvoirs m'intéressaient fortement. Et je pense que c'est pour cette seule et unique raison que je n'ai pas trop réfléchi, que j'ai écouté son discours manipulateur. Cette phrase égoïste et pleine d'ambition, mielleuse.

« Je veux bien m'dame, à une condition. »


Je fis une pause, avant de me redresser, m'approchant et croisant son regard lumineux et puissant. J'avais mon sourire malicieux et fougueux, mes cheveux pâles décoiffés. Je transpirais l'arrogance et un futur chantage dégueulasse. Je ne savais pas vraiment ce que je faisais, mais je savais que quelque chose ou quelqu'un -j'en sais rien- me poussait à faire ces choses-là. J'ai alors demandé, arrogant :

« Je veux être vu comme un dieu à part entière. Pas un apprenti, un gamin de quatre ans qui apprend la vie. J'ai esquissé un sourire, avant de reprendre, malicieux mais franc. Je te fais confiance. Alors fais-moi confiance. Me compare pas aux gosses capricieux et pleurnichards de l'orphelinat, c'est assez vexant. »


Je ne savais pas si elle allait accepter, mais voulait-elle perdre un des demi-dieux qu'elle a défendu avec ardeur pour les récupérer ? Le regard brillant, j'attendis son verdict avec patience.



Revenir en haut Aller en bas
" Alania "
avatar
Messages : 757
Date d'inscription : 25/09/2013
Age : 18
Localisation : Mont Olympe dans ma serre
Nouveau Dieu
Who am i !

Personnage
Physique: Cheveux longs verts, yeux verts, 1m82, fine
Caractère: Généralement plutôt gentille et généreuse, mais n'hésites pas à se montrer cassante et têtue
Liens: Aime tous les nouveaux dieux, hait les anciens notamment Héra

C'est ce qu'on appelle la Kryogénisation [PV Kryo]

MessageSujet: Re: C'est ce qu'on appelle la Kryogénisation [PV Kryo] Dim 24 Avr - 23:21




Il écoutait d'un air sage et attentif, presque comme s'il réfléchissait en même temps. Puis, tout en gardant tête baissée, il prononça cette phrase, assurée et égoïste.

« Je veux bien m'dame, à une condition. »

Le jeune homme fit une pause.
Une condition ? Il avait une drôle d'arrogance pour s'adresser ainsi à une déesse. Mais j'aime ça, ça prouve qu'il a assez de force pour supporter ses pouvoirs et son devoir de demi-dieu.
Il se releva nonchalamment, et planta ses yeux de cristal dans les miens, un léger sourire au visage :

« Je veux être vu comme un dieu à part entière. Pas un apprenti, un gamin de quatre ans qui apprend la vie. Je te fais confiance. Alors fais-moi confiance. Me compare pas aux gosses capricieux et pleurnichards de l'orphelinat, c'est assez vexant. »

Eh bien, il n'allait pas dans la dentelle ! Sa requête était pour le moins... folle. Mais possible. En effet j'avais déjà divinisé auparavant, des millénaires auparavant, Zéphios qui était alors un simple fils de Zeus. Alors, pourquoi ne pas recommencer à nouveau ? Cependant, je n'avais pas encore une totale confiance en lui. Que savais je de cet adolescent à part le fait qu'il soit le fils du dieu de la glace ? Par mesure de précaution, il serait préférable de ne pas le diviniser totalement pour l'instant.

« Eh bien, on peut dire que tu ne manques pas d'audace. Tu sais que rares sont les personnes comme toi qui osent me demander la divinisation en face ? Mais je pourrais apporter une dérogation à ta requête. J'ai déjà divinisé par le passé. Cependant, le rituel est rude, et seuls les personnes capables de supporter le poids d'être dieu peuvent le réussir. Autrement... »

Je laissai un silence qui voulait en dire long sur la conséquence de la défaite.

« Par contre, nous ne pouvons pas le faire ici. Il faut aller au Temple. Ca te dirait une petite visite guidée de l'Olympe par sa Reine elle même ? Pour qu'on puisse faire plus ample connaissance en attendant de pouvoir te diviniser. »

J'esquissai un large sourire amical, repassai la main dans mes cheveux et repris d'un air moqueur, plus bas :

« Quant aux gamins pleurnichards de l'orphelinat comme tu dis, ils sont dans les cellules à côtés, j'espère qu'ils ne t'ont pas entendus ! Mais sinon, tu as raison. Ils vont rapidement apprendre à ne plus chouiner pour rien. »

Je repris,  à haute voix,  un rictus amusé aux lèvres :

« Ah oui au fait, inutile de m'appeler madame, ou m'dame, je suis pas si vieille que ça!  Je n'ai que trois mille ans! Appelle moi Alania,  ou Ala' pour faire plus court si tu veux.   »




Revenir en haut Aller en bas
" Kryo "
avatar
Messages : 104
Date d'inscription : 02/07/2015
Age : 15
Nouveau Dieu
Who am i !

Personnage
Physique: Grand x Bien bâti x Regard charmeur x Cheveux pâles x Yeux bleus
Caractère: Egoïste x Froid x Solitaire x Manipulateur
Liens: http://mythologie-amis.forumactif.org/t675-in-an-ice-arena-out-there-deep-in-the-woods-of-arizona

C'est ce qu'on appelle la Kryogénisation [PV Kryo]

MessageSujet: Re: C'est ce qu'on appelle la Kryogénisation [PV Kryo] Mar 26 Juil - 14:29


Le couloir de marbre émanait la liberté et l'air frais extérieur, noyé dans la lumière depuis que la déesse qui se tenait devant moi avait ouvert les portes. J'aimerais tellement réduire en poussière ces barrières et enfin respirer ! Mais il n'y avait qu'Alania qui pouvait. C'est fou combien ça me dérangeait de savoir que ma vie était entre ses mains, c'est fou de savoir combien je détestais cette cellule.

Mon regard infaillible observait toujours le sien, puissant et impassible, tandis que mes mains cessèrent de briller, mon givre étincelant commençant à fondre en de petites gouttelettes froides.

« Eh bien, on peut dire que tu ne manques pas d'audace. Tu sais que rares sont les personnes comme toi qui osent me demander la divinisation en face ? Mais je pourrais apporter une dérogation à ta requête. J'ai déjà divinisé par le passé. Cependant, le rituel est rude, et seuls les personnes capables de supporter le poids d'être dieu peuvent le réussir. Autrement... »

Autrement la mort hein ? N'importe quel mortel en aurait peur. Pourtant je n'ai pas assez d'attache et d'ambition dans ma vie pour qu'elle me soit aussi importante. Puis je ne manquerai à personne si je finissais en cendres ou poignardé, mon cadavre gisant sur le sol. La déesse brisa à nouveau le silence, reprenant de sa voix féminine :

« Par contre, nous ne pouvons pas le faire ici. Il faut aller au Temple. Ça te dirait une petite visite guidée de l'Olympe par sa Reine elle même ? Pour qu'on puisse faire plus ample connaissance en attendant de pouvoir te diviniser. Elle m'adressa un sourire avant de se passer la main dans les cheveux, reprenant alors d'un ton moqueur. Quant aux gamins pleurnichards de l'orphelinat comme tu dis, ils sont dans les cellules à côtés, j'espère qu'ils ne t'ont pas entendus ! Mais sinon, tu as raison. Ils vont rapidement apprendre à ne plus chouiner pour rien.
- Ils m'importent peu tu sais. »

Et c'était vrai. A part Clémence je me suis jamais attaché à quiconque dans cet orphelinat. Ma chambre peut-être ? Et en réfléchissant, j'étais un peu débile d'être aussi grossier devant celle qui dirigeait l'Olympe et ses dieux. Enfin, ça se trouve elle aime ça, les petits gosses arrogants ? Elle reprit alors avant que je ne puisse répondre, en haussant la voix :

« Ah oui au fait, inutile de m'appeler madame, ou m'dame, je suis pas si vieille que ça! Je n'ai que trois mille ans! Appelle moi Alania, ou Ala' pour faire plus court si tu veux. »

Trois mille ans c'est pas mal quand même... Enfin, peut-être qu'un jour j'atteindrais son âge qui sait ? Un maigre sourire sur les lèvres, je finis par lui répondre, mon regard fougueux l'observant :

« Ça me tente bien de découvrir l'Olympe. Et j'aime bien vous appeler m'dame. Après une légère pause, je poursuivis à voix basse. Lorsque je serai dieu, je serai obligé de porter une toge et d'être à moitié à poil ? »


Car à vrai dire ça ne m'attire pas vraiment les toges, ça peut être sexy sur les femmes mais les hommes... Enfin je ne veux pas ressembler à Jules César. J'aime bien les vêtements. C'est agréable et doux. Mon regard papillonnait entre la sortie et Alania, exprimant mon désir ardant de sortir de cette cellule maudite. Je repris alors, répondant trois ans après sa question :

« Et au faite moi c'est Kryo. »


Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

C'est ce qu'on appelle la Kryogénisation [PV Kryo]

MessageSujet: Re: C'est ce qu'on appelle la Kryogénisation [PV Kryo]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Haiti-Premier ministre :Il s'appelle Ericq Pierre !
» comment s'appelle les habitants de....?
» comment appelle-t-on ?
» salut je m'appelle billie
» Le nouveau Gandhi s'appelle Sarkozy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mythologie et ses amis :: Terre des Dieux :: Le Palais des Dieux-