Les dieux grecs ont été déchus et réduits à l'etat de mortels par leurs descendants divins, ignorés de tous. Ils ont pris leurs places et créé la Nouvelle Olympe!
 
Nous avons fortement besoin de nouveaux dieux ayant des fonctions importantes! (Ciel, Nuit, Amour etc...)
Un nouveau thème de Printemps est arrivé!

avatar
Messages : 322
Date d'inscription : 06/12/2013
Localisation : A l'Orphelinat Jean Moulin.
Dieu déchu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Discussion autour d'un café [PV Lysandre]

MessageSujet: Discussion autour d'un café [PV Lysandre] Dim 21 Fév - 18:43


Anne avala un longue gorgée de café, laissant le liquide brûlant la réchauffer. Elle avait le nez et les joues légèrement rougies par le froid mordant de Février, emmitouflée dans son long manteau, une écharpe bien serrée autour du cou, son regard tourné vers la vitre du petit bistrot parisien semblait passer à travers les passants sans les voir. Elle savourait le calme du lieu, écoutant passivement le murmure des conversations. Tout semblait si normal. Une journée comme une autre dans la capitale française.

Son esprit vagabondait entre différents sujets, il fallait qu'elle rachète des lits pour ses pensionnaires, ça faisait une semaine déjà depuis l'attaque, ils ne pouvaient plus dormir à même le sol dans le hall d'entré, elle demanderait certainement à Athéna de s'occuper des achats, elle risquerait de râler cependant. Il faudra aussi qu'elle refasse le plein de nourriture, le garde-mangé avait été en parti détruit. Elle devait aussi trouver un moyen de gérer les crises d'angoisse de certains des enfants et elle voyait mal Zeus ou Arès jouer les psychologues !

Elle commençait déjà à se réchauffer et sa dernière pensée avait réussit à lui soutirer un sourire. Héra étira ses muscles endoloris, qui avait dit que les fauteuils roulant étaient confortables ? Elle décida de rester un peu plus longtemps, l'orphelinat n'allait, normalement, pas s’effondrer en son absence et elle avait besoin d'un peu de temps pour décompresser des derniers jours qui avaient été tant éprouvant mentalement que physiquement.

A vrai dire, elle avait aussi besoin de mettre son poing dans la face d'Alania.

Mais il y avait peu de chance que cela arrive. Malheureusement.

La porte du café tinta lorsqu'un nouveau client entra. Jeune, dans la vingtaine, il aurait pu passer pour un garçon banal au yeux des humains. Mais Anne avait suffisamment côtoyé de dieux dans sa vie, et surtout durant cette dernière semaine, pour pouvoir en reconnaître un du premier coup d’œil. Non, ce n'était décidément pas un mortel quelconque, lorsqu'on le regardait plus attentivement on lui découvrait un charme discret qui devait faire fondre plus d'un cœur, une certaine perfection subtile presque irréelle.

Elle hésita à l'appeler. Son visage ne lui disait rien et si l'aura qu'il dégageait lui était vaguement familière, elle n'arrivait pas à mettre un nom dessus. Elle craignait avoir à faire à un Nouveau Dieu. La peur de devoir faire face à l'un d'entre eux sitôt après l'attaque la tétanisa quelques secondes. Il lui fallu du courage pour passer outre la terreur qui lui serrait la gorge pour adresser un signe au garçon.
 
feat. Lysandre ▲ dialogue #DC143Chrp.


J'ai donc posé le contexte :
-Héra est dans un café, entrain de boire … du café! Quand Lysandre entre, là elle l'invite d'un signe à venir s'asseoir à sa table.

Maintenant niveau RP :
-Tu vas devoir répondre à la suite, en expliquant ce que Lysandre fait là, est-ce qu'il est venu boire un verre à son bistrot habituel ? Ou bien était-il venu faire du shopping quand il a senti l'aura d'Héra et est venu inspecter ? A toi de voir, tu peux inventer la raison qui plaît. Ensuite, tu devras donner une réponse à l'invitation d'Héra, est-ce que tu l'ignore ? Est-ce que tu lui lance du sel dessus ? Libre à toi de voir encore une fois la réaction de ton personnage. A partir de là, tu inventes dans le but de faire avancer « l'intrigue ». Tu peux lui poser des questions ou bien la fixer dans le blanc des yeux.

Bon, c'est assez logique me diras-tu. Cependant il y a certaines choses que tu ne dois pas faire :
-Faire bouger/parler/penser Héra (ou le personnage avec lequel tu RP) sans l'accord du membre. C'est pour ça qu'on laisse des fins ouvertes aux RPs pour laisser la possibilité à l'autre de réagir comme bon lui semble.
-Aussi, ton personnage ne peut normalement pas lire dans les pensées du mien, logique aussi. Sauf bien sûr si tu as un don de télépathie.
-A part ça, tu peux globalement tout faire, dans la limite du réalisme. Si tu veux faire parler le serveur, vas-y ! Si tu veux qu'un pigeon vole le goûter d'un gamin, tu peux aussi ! Ce sont des PNJ (personnage non joueurs) tu peux donc les faire intervenir comme tu veux dans ton RP.

Comme tu le vois, c'est pas bien compliqué, et vu que tu écris très bien, tu n'aura aucun mal à t'adapter à ces quelques règles. Si tu as des questions n'hésite pas à me les poser par MP (Message Privé). Voilà, à toi de jouer ~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 16
Date d'inscription : 24/01/2016
Age : 21
Localisation : France
Dieu déchu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Discussion autour d'un café [PV Lysandre]

MessageSujet: Re: Discussion autour d'un café [PV Lysandre] Mar 22 Mar - 20:47
Le vent froid s'engouffrait dans la rue fourmillant de passants matinaux. Parmi eux marchait un jeune homme qui se rendait à la petite bibliothèque du quartier pour rendre les tomes qu'il avait emprunté. Il avait déjà quelques jours de retard, la bibliothécaire sera encore furieuse. Mais bon, il s'en fichait pas mal au fond. Lysandre aimait observer les parisiens en déambulant dans leur rue ; malgré les années qu'il avait passé en leur compagnie, il se sentait toutefois différent. Ce matin était plutôt agréable, quoique froid. Lysandre soufflait dans ses gants pour réchauffer ses mains.

Malgré le monde qui l'entourait, il se sentait seul. Il a souvent été seul. Il a toujours été seul. Qui de ces humains ont déjà entendu parler de lui ? Qui des dieux déchus le cherche encore ? Ah ! Qui des dieux déchus l'a déjà cherché ? Un malaise lui monta à la tête, il pensait à l'Olympe habitée par ces parias, une Olympe défigurée. Une triste mélancolie, suivit d'une profonde colère anima le jeune homme. Les nouveaux dieux les avaient condamnés à un sort pire que la mort : l'éternité. Il en voulait soudainement à tout ce qui vivait sur Terre, et tout particulièrement à lui-même. Depuis qu'il existe, il n'avait rien accompli de grand ! Il n'était que le jumeau timide de Cupidon ! Son sang ne fit qu'un tour, ces joues rougies par le froid n'en furent que plus écarlates. Il frappa du poing le mur haussmannien qu'il longeait, dans un accès de rage incontrôlée. Une colère d'ampleur divine, mais pourtant si humaine. La douleur qui suivit le fit regretter cet excès. Lysandre enleva son gant, pour essuyer sa peau égratignée. En dévêtissent sa main, le tissu révéla sa montre ; Lysandre sourit. Par habitude, il s'était préparé comme pour aller en cours, mais il était bien trop tôt : la petite librairie n'ouvrait que dans plus d'une heure et demie.
,
Comme il était tout près de la place de Clichy, il allait prendre un café pour passer le temps. En arrivant au bout de la rue qui débouchait sur la place, le jeune homme prit sur la droite pour rejoindre le café le plus proche, mais freina brusquement, se cachant le visage. Dans le bistrot venait d'entrer Mélissa, une camarade de psycho, qui l’aguichait depuis la rentrée. Ce comportement l'agaçait ! Il détourna au plus vite sa route, pour se rendre à un estaminet ou à un bureau radialement opposé à celui là. Il hâtait le pas : Mélissa ne devait pas le reconnaître.

Hors d'haleine quand il arriva à son but, l'étudiant poussa la porte du café. L'air chaud tendit ses joues, et il profita de cet agréable sensation. Quand la chaleur se dissipa, Lysandre perçut une aura familière. Son cœur se mit à battre à tout rompre. C'était une aura divine, qui émanait dans ce café mouvementé. Il avança d'un pas, et regarda autour de lui. Non loin du seuil, à seulement quelques tables, une femme agitait la main. L'esprit du jeune homme fut poussé par un choc violent. Pour la première depuis de longues années, il voyait un visage familier. C'était Héra, la mère d'Arès, son père, donc par définition sa grand-mère ! Malgré les âges, sa face inexorable était restée inchangée. Une joie immense, comme il n'en n'avait jamais ressenti, s'empara de lui, en même temps qu'une certaine crainte pour la déesse connue vengeresse et rancunière. Il attendit. Finalement, il n'avait rien à craindre ! C'était bien à lui qu'elle faisait signe, elle l'avait sûrement reconnu. Ou peut-être pas, vu qu'un certain doute dans ce mouvement de main était palpable. Peu importe, Lysandre voulait la rejoindre, l'étreindre, la questionner. Il eut dit qu'Anankè eut tout ourdi !

Comme si l'Univers s'était mis entre elle et lui, comme si sa vie en dépendait, le jeune homme entama une course effrénée vers cette table. Il ne voulait pas laissé cette occasion filer. Lysandre eut l'impression de traverser la plus longue distance qu'il n'ait jamais parcouru. Cette sensation était ineffable : il n'existe pas de mot humain pour décrire la joie procurée par l'obtention de ce que l'on attend depuis des millénaires ! Seulement, à quelques pas de son but, un client pressé se retira de sa chaise. Lysandre s'entrava le pied dans le siège en métal, trébucha sur celle face à Héra, qui en basculant fit effet levier sur la table. Cette dernière oscilla dangereusement, alors que Lysandre se rétamait au sol. Un bruit de verre cassé résonna dans la pièce. La soutasse d'Héra s'était éclaté par terre. Le jeune homme avait honte, non pas devant ces gens effarés qui venaient d'observer sa chute, mais devant sa grand-mère. Il espérait que les vêtements d'Héra soient restés indemnes de tâches de café brûlant, sans quoi elle le pulvériserait. Le table chancela périodiquement, mais son mouvement s’amortit pour qu'elle reprenne sa position d'équilibre. Lysandre se releva promptement, remettant la chaise en place. Il n'osait pas regarder Héra dans les yeux. Une grosse serveuse se détacha du comptoir pour s'approcher des deux dieux.
LA SERVEUSE – Il va falloir payer pour ça !
Lysandre n'en avait rien à faire, et le regard baissé, il dit à la reine de déesse :
LYSANDRE – Désolé, c'est n'est pas comme ça que je voyais notre rencontre. Mais je suis tellement heureux, mamie ; comme dirait les français !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 322
Date d'inscription : 06/12/2013
Localisation : A l'Orphelinat Jean Moulin.
Dieu déchu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Discussion autour d'un café [PV Lysandre]

MessageSujet: Re: Discussion autour d'un café [PV Lysandre] Jeu 24 Mar - 20:17


Anne regardait le dieu avant vers elle avec un mélange de stupeur, de crainte et d'exaspération qui pouvait se lire sur son visage. Le garçon mettait beaucoup trop d'enthousiasme dans ses pas. Comme un enfant qui revoit sa mère longtemps absente, il accourait de toute ses forces, avec le désespoir de celui qui n'a pas vu un semblable depuis des millénaires. La femme aux yeux émeraudes connaissait trop bien cette sensation malheureusement. Plus que la perte de son trône ou de ses pouvoirs, la séparation avec sa famille avait été le châtiment le dur à supporter pour l'ancienne reine, l'immortalité était le plus lourd des fardeaux si tu n'avais personne avec qui le partager. Héra avait durant trop d'années supporté cette solitude pour compatir avec le jeune homme mais, tout de même, il devrait penser à se tempérer quelque peu, il avait faillit renverser une serveuse. Et Héra regrettait presque de lui avoir fait signe. Elle venait de libérer une tornade dans le café, une tornade très enthousiaste et qui se dirigeait vers elle à grandes enjambées.

Bien sûr, ce qui devait arriver, arriva. Le dieu trop excité se pris les pieds dans quelque chose et chuta avec une grâce quelque peu relative, ce qui entraîna une réaction en chaîne incontrôlée à l'horreur de la serveuse et de la déesse. La table vacilla sur son pied, la sous-tasse alla s'éclater contre le sol en un fracas qui raisonna dans la salle désormais silencieuse, alors qu'Anne était éclaboussée par le café. La déesse fit un bond en poussant un petit cri qui était tout sauf brave, secouant le vêtement tâché dans le but d'atténuer la sensation de brûlure.

La regard noir qu'elle lança au dieu fautif en aurait fait tressaillir plus d'un en son temps en tant que reine des Dieux. Elle était furieuse de voir son manteau taché, vexée d'avoir crié ainsi et exaspérée par tant de désinvolture. Il ne fallait pas être Athéna pour se douter que quelque chose comme ça allait se passer ! Elle allait ouvrir la bouche pour lui faire comprendre le fond de sa pensée mais il parla avant elle, s’épargnant un flot de reproches. Si la colère d'Héra n'était pas totalement partie, elle n'en était pas moins un peu calmée. « Mamie » n'était pas un terme qu'elle entendait tous les jours. Le dieu était donc son petit fils, Eros ? Non, il n'était pas assez rayonnant. Elle avait le nom sur le bout de la langue, il fallait juste qu'elle s'en souvienne. Mais, plus important encore, faire comprendre à ce dieu, qu'elle n'aimait pas, mais alors pas du tout, se faire brûler par du café.

-Désolé ? Parce que vous croyez réellement que vos excuses vont nettoyer mon manteau ? s'écria-t-elle outrée.

Héra le fixait intensément, le dieu brun avait vraiment l'air penaud avec ses yeux baissés, comme effrayé par un possible éclat de colère qui était la marque de fabrique de la déesse déchue du mariage. A l'époque, il n'était pas étonnant d'entendre l'Olympe raisonner des cris de rage de la femme suite à la découverte d'une énième maîtresse de son cavaleur d'époux. La directrice se rasséréna un peu, elle ne voulait pas attirer les regards plus que nécessaire, et n'avait donc aucunement l'attention de faire scandale dans ce bistrot pour quelques gouttes de liquide chaud, aussi vexée soit-elle.

-Nettoyez donc votre gâchis, comme vous l'a demandé la demoiselle. Nous discuterons après, elle ajouta plus bas, moi qui croyais pouvoir profiter du calme pour une fois.

Anne soupira avant de s’appuyer contre le dossier de son fauteuil. Ces derniers temps, les catastrophes, grandes comme petites semblaient la suivre. Qu'avait-elle donc fait, par Ourannos, pour mériter le courroux d'Ananké ?
 
feat. Lysandre ▲ dialogue #DC143Chrp


Ton RP était fantastique ! J'ai adoré le lire, c'était vraiment super, Lysandre est super attachant et j'ai bien rit quand il est tombé. Tu as parfaitement compris comment ça fonctionnait.^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 16
Date d'inscription : 24/01/2016
Age : 21
Localisation : France
Dieu déchu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Discussion autour d'un café [PV Lysandre]

MessageSujet: Re: Discussion autour d'un café [PV Lysandre] Mer 8 Juin - 0:29
Lysandre entendait à peine les bruits de conversations l'entourant, tant la contrition lui broyait le coeur . Après la surprise de la chute s'installait en lui une honte plus durable et plus sociale. Son pouls s'accélérait, la sueur perlait sur sa face. Il lisait sur le visage de son aïeule une colère mêlée d'indulgence, et une retenue expressive. Sa joie n'avait pas ni disparu ni terni, il espérait seulement que la situation s'améliore. Il ne savait pas comment faire.

HERA - Nettoyez donc votre gâchis, comme vous l'a demandé la demoiselle. Nous discuterons après, moi qui croyais pouvoir profiter du calme pour une fois.

La serveuse avait l'air exaspéré. Il fallait qu'il arrange ceci. Lysandre s'empressa de trouver une solution. Il sembla que repayer un café à Héra s'imposa comme la solution la plus respectueuse, quoiqu'il douta que ce put réjouir la déesse. Peut-être qu'avec toutes ses années ... Il balbutia alors :

LYSANDRE - Tenez, pour le café de madame. Et pour les dommages.


Il tendit un billet à la femme enrobée, qui lui arracha des mains et lui lança un regard noir.

LYSANDRE - Je pense qu'il y a assez pour un deuxième café pour madame et un pour moi.

Entretemps, une autre personne était venue balayer et essorer là où la tasse s'était brisée. Il ne restait plus qu'une question à poser à Héra, mais non des moindres :

LYSANDRE - Puis-je m'asseoir ici pour partager un café ?


Les regards s'étaient détournés des deux dieux, tout redevenait normal aux alentours.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 322
Date d'inscription : 06/12/2013
Localisation : A l'Orphelinat Jean Moulin.
Dieu déchu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Discussion autour d'un café [PV Lysandre]

MessageSujet: Re: Discussion autour d'un café [PV Lysandre] Lun 4 Juil - 15:57


En même temps que le jeune dieu s'adressait à la serveuse, se sortant habillement du mauvais pas dans lequel il était tombé. Littéralement. Anne essayait d'évaluer les dégâts fait à son manteau en rouspétant intérieurement. Ne pouvant rien faire pour enlever les tâches pour l'instant, elle décida de l'enlever. Heureusement pour la directrice qui était assez frileuse, l'intérieur du café était suffisamment chauffé pour qu'elle n'aie pas froid. Elle aurait tout de même préféré garder son manteau sur elle.

-Oui, asseyez-vous avant de tomber une nouvelle fois, répliqua-t-elle avec sarcasme.

Malgré ce que son ton pouvait indiquer, Héra était assez heureuse de le voir s’asseoir avec elle. Sa famille, aussi dysfonctionnelle qu'elle puisse être, lui avait manqué. Aussi elle était curieuse de savoir comment ces derniers siècles s'étaient passés pour lui.

-Comment suis-je supposé vous appeler ? John Doe ? Monsieur Catastrophe ? demanda-t-elle. Sinon, cela fait longtemps que vous êtes arrivé à Paris ?

Elle-même avait vécu dans cette ville depuis le XIXème siècle, sous différents noms et sans croiser d'autre dieux jusqu'au début du XXIème siècle. Elle avait abandonné ses recherches il y a plus de mille ans, n'ayant alors trouvé aucun dieux. Et voilà que désormais c'était ceux qui venaient à elle !

feat. Lysandre ▲ dialogue #DC143Chrp Désolé pour le temps de réponse !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 16
Date d'inscription : 24/01/2016
Age : 21
Localisation : France
Dieu déchu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Discussion autour d'un café [PV Lysandre]

MessageSujet: Re: Discussion autour d'un café [PV Lysandre] Mer 6 Juil - 18:54
Après avoir eu l'autorisation de la déesse, Lysandre s'assit sur la chaise qu'il avait fait basculer. Le calme était revenu, et malgré l'outrage fait à Héra, le jeune homme sentait dans son attitude une volonté de bienveillance. Il avait repris ses esprits. Une fois assi, Lysandre huma l'aura chaleureuse qui se propageait dans la salle bondée. Cette sensation, qu'il avait recherché pendant des années, lui avait terriblement manqué. Il se baignait dans ce flux de réconfort avec un air béat et niais.

HÉRA – Comment suis-je supposé vous appeler ? John Doe ? Monsieur Catastrophe ? Sinon cela fait longtemps que vous êtes arrivé à Paris ?

Ainsi, sa grand-mère ne l'avait pas reconnu. C'est normal. Lui ne pouvait pas oublier son visage sévère, quand elle rayonnait encore sur son trône de lumière. Le ciel lui manquait. La nostalgie qui lui serrait la gorge l'empêchait soudainement de répondre. Lysandre esquissa un sourire forcé pour masquer les émotions sur son visage. Il versa même une larme. Il reprit une bouffée d'air ; il n'allait pas réagir comme ça face à Héra !

LYSANDRE – Je suis à Paris depuis presque deux ans. J'essaie de changer de ville, de pays et d'identité aussi souvent que possible, pour retrouver de potentiels dieux déchus, et pour que personne ne se rende compte que je ne vieillis pas.

Il eut un rictus.

LYSANDRE – Je garde souvent le même prénom, Lysandre dans les pays francophones, ou Lysander dans les autres. Mais les grecs me nommaient Antéros, l'amour retourné. J'espérais que vous m'ayez reconnu. Peut-être vous rappelez-vous des disputes que mon frère et moi avions pour la palme fleurie ?


Cette palme ! Il avait réussi à la dérober juste avant la chute de l'ancienne Olympe, et il l'a conservait toujours chez lui. C'était son espoir, l'un des derniers souvenirs du temps révolu, avec son arc en bois, ses quelques flèches, sa toge blanche en tissu léger délavé par le temps et ses caliges, qu'il ne porte plus aujourd'hui, mais qu'il garde précieusement.
Son cœur battait de curiosité. Il avait maintes questions à poser à l'ancienne reine de l'Olympe, des questions qui lui brûlait les lèvres.

LYSANDRE – Quelle occupation avez-vous bien pu trouver à Paris ? Surtout, avez-vous des contacts avec d'autres dieux ? … Vous avez retrouvé mon frère ?

Lysandre regrettait le "surtout", et il essayait de cacher l'espoir fou qu'il mettait dans la dernière interrogation. Après que le café est servi, il en but une gorgée chaude.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 322
Date d'inscription : 06/12/2013
Localisation : A l'Orphelinat Jean Moulin.
Dieu déchu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Discussion autour d'un café [PV Lysandre]

MessageSujet: Re: Discussion autour d'un café [PV Lysandre] Jeu 14 Juil - 21:14


Le garçon semblait tout bonnement heureux. Heureux de pouvoir s’asseoir à sa table et heureux de la revoir. Ce joie simple et pure, fit fondre les réticences de la déesse, qui esquissa un léger sourire. La douceur du garçon influençait sur elle, la faisant se détendre quelque peu, ce qu'elle n'avait pas fait depuis les événements précédents. Elle était jusqu'à lors toujours restée sur ses gardes, sans réellement prendre de temps pour elle. Aussi, Héra fut attristée lorsque l'humeur du dieu changea pour laisser place à une profonde nostalgie. Son instinct maternel l'encourageait à le prendre dans ses bras pour le rassurer, lui dire qu'il n'était plus seul désormais. Elle aussi avait connu ces moments difficiles où il fallait partir, recommencer de zéro, changer d'identité, s'adapter à une nouvelle vie.
Ce changement d'identité allait devenir plus difficile alors que la technologie humaine avançait. Elle commençait à craindre qu'un jour, les mortels redécouvrent leur existence. Qui sait comment ils pourraient réagir.

Elle tendit son bras par dessus la table pour prendre la main du garçon dans la sienne. Antéros. Héra se sentait coupable d'avoir oublié son petit fils. C'était à une époque où elle n'avait pas appris à apprécier sa famille. Le temps passé l'avait transformé, elle était désormais plus humaine que déesse.

« Oui, je me rappelle de vous deux. Et cette palme n'était certainement pas votre première dispute. Ni même votre dernière. » répondit-elle. « En ce moment je m’appelle Anne Hooper et je … dirige un orphelinat. » Anne baissa les yeux et murmura pour elle même « Je ne suis même pas sûre de pouvoir encore dire ça. »

L'orphelinat avait été en parti détruit par Alania et ses sbires et la majorité de ses pensionnaires kidnappés sans qu'Héra aie put faire quoi que ce soit. La sorcière verte avait aussi enlevé sa fille adoptive, Robine. Encore un être cher qui lui était arraché par la déesse des plantes.

« Enfin, si ça peut te rassurer oui j'ai retrouvé quelques olympiens. Athéna d'abord, puis mon époux, Zeus. Je suis désolée, je n'ai pas de nouvelles d'Eros depuis la chute. Mais je suis persuadée qu'il va bien. »

Héra regardait Antéros avec pitié. Elle pouvait comprendre la douleur qu'il pouvait ressentir avec la disparition de son frère. Elle même avait souffert de l'absence de Zeus.

« Et toi ? Qu'est-ce que tu fais ? Tu travaille sur … un site de rencontre ? Qu'est-ce qu'un dieu de l'amour peut-il bien faire de ses journées ? »

Anne tentait de détourner la conversation vers un sujet moins morose. Elle ne voulait pas attrister Lysandre avec de telles nouvelles.

feat. Lysandre ▲ dialogue #DC143Chrp Désolé pour le temps de réponse !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 16
Date d'inscription : 24/01/2016
Age : 21
Localisation : France
Dieu déchu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Discussion autour d'un café [PV Lysandre]

MessageSujet: Re: Discussion autour d'un café [PV Lysandre] Sam 3 Sep - 0:06
Héra lui saisit la main. Avec ce geste, tous doutes furent chassés de son esprit. Désormais, et pour le restant de ses jours, il pourra faire face à l'avenir avec quelqu'un. La profonde sollicitude d'Héra le rassura au point de le faire grimacer, de peur que le destin cruel ne lui ôte ce qu'il a si durement retrouvé.

HERA - Je suis désolée, je n'ai pas de nouvelles d'Eros depuis la chute. Mais je suis persuadée qu'il va bien ... Et toi ? Qu'est-ce que tu fais ? Tu travaille sur … un site de rencontre ? Qu'est-ce qu'un dieu de l'amour peut-il bien faire de ses journées ?


Lysandre sourit. Héra essayait de détendre l'atmosphère, et ce ne pouvait pas faire de mal. Après tout, ce moment précis marque une transition entre deux grandes phases de sa vie.

LYSANDRE - Non, pas du tout. J'ai étudié dans plusieurs domaines, la littérature, la psychologie, parfois les sciences. J'étudie des ouvrages écrits par des personnes que j'ai parfois côtoyer. Le temps était long.


Comme si la réalité des faits devenait plus lointaine, la joie se mût en espoir pour l'avenir dans le cœur du jeune homme. Il lança sur un ton de mépris :

LYSANDRE - Et en ce qui concerne ces médiocres nouveaux dieux ? Je suppose qu'ils cherchent encore à vous réduire, ou alors vous ont-ils laissé la paix que nous méritons ?

Comme ''paix'' résonnait encore parmi les bavardages des clients de moins en moins nombreux, comme si le cœur de Lysandre remontait par sa gorge, il hurla en implorant :

LYSANDRE - Ne m'abandonnez pas de nouveau. Je veux vous suivre, vous suivre partout. Je veux lutter avec vous contre le monde. Je ne veux plus avoir la crainte d'être seul. Je vous aime, toute ma famille, et je ne puis vous perdre à nouveau ! ...

Il essuyait quelques larmes.
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Discussion autour d'un café [PV Lysandre]

MessageSujet: Re: Discussion autour d'un café [PV Lysandre]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Discussion autour d'un café [PV Lysandre]
» Discussion autour d'une pinte [Iris]
» Discussion autour d'une tasse de café (PV : Akira, Lop)
» À 5h30 autour d'un café. [Marlon & December]
» Discussion autour d'un feu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mythologie et ses amis :: Paris :: Rues de Paris :: Place Clichy-