Les dieux grecs ont été déchus et réduits à l'etat de mortels par leurs descendants divins, ignorés de tous. Ils ont pris leurs places et créé la Nouvelle Olympe!
 
Nous avons fortement besoin de nouveaux dieux ayant des fonctions importantes! (Ciel, Nuit, Amour etc...)
Un nouveau thème de Printemps est arrivé!

" Invité "
avatar
Who am i !

Welcome to (P)Aris !

MessageSujet: Welcome to (P)Aris ! Mer 28 Mai - 19:33

 ❝Welcome to (P)Aris❞


« Terminus, gare Montparnasse. Terminus, gare Montparnasse, répétait une voix à l'écho métallique. »
   J'attrapai ma valise, mis mon casque de musique autour du cou et me frayai un chemin jusqu'à la porte. Le métro freina brusquement, comme à son habitude, et les portes s'ouvrirent. Je descendis du wagon, mon bagage bien en main et ma housse de guitare sur le dos, puis cherchai des yeux un quelconque panneau. Je vais vous confier un truc : j'ai jamais su me repérer dans le métro, encore moins dans un métro français. C'est déjà un miracle que je sois arrivé à la bonne station...
   Je poussai un soupir, marchai un peu et m'arrêtai un peu plus loin en esquissant un sourire.
« Hallelujah, un panneau ! m'exclamai-je. »
   Je pris quelques secondes à déchiffrer et à comprendre le mot inscrit : « Sortie ». Ah oui, c'est par là qu'on sort... C'est dans ces moments-là que je me félicite d'avoir pris français comme première langue vivante. Enfin, passons.
   Je tirai donc ma valise jusqu'à l'escalator et sortis une fois à l'étage. Je me retrouvais devant une tour, mais quand je dis une tour, c'est une grande tour noire.
« Alors c'est ça, la tour Montparnasse, soufflai-je. C'est époustouflant. »
   Je me remis de mes émotions et tournai la tête à gauche puis à droite. Bon, et où est sensé être cet orphelinat ? Je ne connais pas le chemin moi !
   Pour une raison inconnue, un frisson me parcourut le corps. Quelque chose me dictait de me retourner, ce que je fis. Je me retrouvais nez à nez avec une femme, assez belle d'ailleurs, sûrement âgée d'un trentaine d'années. Ses cheveux chocolat étaient attachés en un parfait chignon et ses yeux noisette me fixaient. Ou me détaillaient. Bah, peut-être les deux.
   Je plongeai mon regard dans le sien et j'entendis une voix féminine douce et ferme à la fois.
« Alors c'est lui, le fils de Morphée... Il a ses yeux, et les cheveux de sa mère. »
   Je fronçai les sourcils et déclarai :
« Comment savez-vous pour moi ? »
   Ce fut le tour de cette parfaite inconnue d'arquer un sourcil. Bah quoi, elle a parlé, non ?

@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 322
Date d'inscription : 06/12/2013
Localisation : A l'Orphelinat Jean Moulin.
Dieu déchu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Welcome to (P)Aris !

MessageSujet: Re: Welcome to (P)Aris ! Jeu 29 Mai - 15:30
>CODAGE by Liliebia sur Epicode






Ita Diis Placuit !


Il y a quelques mois, Anne avait reçut une lettre. C'était une belle lettre bleutée rédigée avec une écriture soignée et une encre dorée. Bien sûr la lettre était écrite en grec ancien. La Directrice avait à peine été surprise quand elle découvrit que celui qui lui avait envoyé cette lettre était un des dieux olympiens, Morphée pour être exact. La reine déchue parcourut rapidement la lettre, les sourcils froncés. Alors comme ça Morphée avait un nouveau fils. Aris de son nom. Héra se demandait quand est-ce que le dieu était tombé amoureux.

Le dieu déchu lui demandait de s'occuper de son fils qui arrivait d’Angleterre, elle devait donc le prendre dans son orphelinat, sous sa protection. Il arrivait dans 3 mois, d'ici là elle devait se préparer à accueillir un nouveau pensionnaire. Il dormirait dans la chambre à côté de son bureau pour pouvoir le surveiller. Enfin, l'orphelinat aller pouvoir accueillir son nouveau pensionnaire.

Le jour J, Anne prit sa voiture pour aller chercher l'adolescent. Elle traversa les encombrées rues de Paris, essayant d'éviter au mieux les embouteillages. Heureusement pour elle, la directrice était partie en avance, ainsi elle attendit quelques temps l'arrivée du garçon. Morphée avait dit : « Tu le reconnaîtra ». Elle cherchait donc quelqu'un pouvant ressembler de près où de loin à la divinité des rêves. Puis elle le vit. Tâche blanche parmi un océan de tintes foncées. C'était lui, la femme brune n'avait aucun doute là dessus. Elle vérifia rapidement son chignon et essaya de couper à travers la foule pour le rejoindre. Anne pris le jeune homme à revers et fut surprise quand il se retourna, alors qu'elle n'avait même pas signalé sa présence. La directrice en profita pour détailler l'adolescent. Il tenait un valise dans sa main et un gros sac allongé sur son épaule. Anne se demandait bien ce que ça pouvait contenir, elle avait déjà vu Apollon se balader avec un pareil objet mais n'avait jamais vraiment prêté attention au contenu. Néanmoins, ce qui frappa la reine déchue c'était son visage. Des yeux azurs et des cheveux comme neige.

*Alors c'est lui le fils de Morphée … Il a ses yeux et les cheveux de sa mère. * pensa doucement la reine déchue.

Avoir cet air familier devant elle lui faisait plaisir, certes, ce n'était pas Morphée, mais voir un descendant des Olympiens lui faisait plaisir. Tant que ce n'était pas ces traîtres, bien entendu. Anne fut surprise quand Aris s'adressa à elle, non pas par le fait qu'il parle, mais par ses propos :

-Comment savez-vous pour moi ?

-Que suis-je censée savoir sur vous ? Vous êtes bien Aris, je me trompe ? Je suis Anne Hooper.


Anne tendit la main pour que le jeune homme le serre, avant de continuer.

-Allons-y. Ma voiture est garée un peu plus loin, suivez-moi.

Elle passa devant suivit du jeune homme et mit la valise dans la voiture. Anne ouvrit la portière pour laisser entrer le jeune homme avant de s’asseoir à son tour. La voiture rejoignit la rue principale.

-Je suppose que vous n'avez jamais visité Paris.

*Je suppose surtout qu'il ne sait même pas qu'il est un demi-dieu * pensa amèrement Anne.

Elle se demandait ce que devenait Morphée, savait-il ce qui était advenu des autres ? Mystère, Anne n'avait, malheureusement, pas eut le loisir de répondre à la lettre faute d'adresse. Elle se demandait aussi quel genre de personne était Aris, était-il plutôt turbulent, ou plutôt discret. Quelles étaient ses capacités ? Morphée n'avait rien évoqué dans son courrier. Ce n'était pas ce qu'on appelle être organisé. Héra était curieuse d'apprendre à connaître, le garçon. Peut-être pourrait-elle le présenter à Keane, Melody et Robine, trois autres demi-dieux, qui sait, ils pourraient s'entendre. Anne faisait un détour en passant devant la Tour Eiffel, afin que le jeune homme puisse admirer le paysage parisien.



Nil Sine Numini


© Halloween


Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Welcome to (P)Aris !

MessageSujet: Re: Welcome to (P)Aris ! Sam 31 Mai - 23:58




















 ❝ Welcome to (P)Aris ❞

~ Feins l'ignorance et écoute le chant du silence ~




« Que suis-je censée savoir sur vous ? Vous êtes bien Aris, je me trompe ? Je suis Anne Hooper. »
  Oh, voici donc cette chère directrice, celle de l'établissement où je vais. Elle semble plutôt jeune. Hmm, jeune, mais stricte.
  Mme Hooper me tendit sa main, que je n'hésitai pas à prendre. Quand je la serrai, je ressentis de la nostalgie et de la mélancolie. C'est ce que m'inspirait cette femme, qui affichait pourtant une mine souriante. Bah, sûrement un de mes délires.
  Entre temps, la directrice ajouta :
« Allons-y. Ma voiture est garée un peu plus loin, suivez-moi. »
  Puis elle partit d'un pas rapide vers une jolie voiture. Je la suivis et m'apprêtai à ranger ma guitare et ma valise dans le coffre quand elle les prit, chaque chose dans une main. Eh ben, c'est Musclor cette madame ou what ?
  J'haussai les épaules, la remerciai d'un signe de tête et m'installai à l'avant de la voiture, côté passager. Elle rentra à l'intérieur quelques secondes plus tard, et démarra. Alors qu'elle commençait à rouler, elle me demanda :
« Je suppose que vous n'avez jamais visité Paris. »
  J'allais répondre que oui quand elle surenchérit :
« Je suppose surtout qu'il ne sait même pas qu'il est un demi-dieu. »
  J'arquai un sourcil. Cette femme est vraiment bizarre : une fois sur deux elle parle de moi à la troisième personne du singulier. Je connais une seule personne qui fait ça et c'est Jaqen H'ghar de Game of Thrones, un personnage tout sauf réel. Donc je dois avouer que je trouve ça vraiment, mais alors vraiment chelou et flippant...
  Cependant, sa phrase me fit esquisser un sourire en coin. A vrai dire, je sais ce que je suis, et elle-même ne le sait pas totalement, ce qui pourra peut-être jouer en ma faveur plus tard. Mais je me demande comment elle sait pour mes origines...
  Je ne pipais mot, me contentant d'hocher la tête et de sourire à chaque monument qu'elle me présentait. Au bout d'un moment, la voiture s'arrêta, et nous nous retrouvâmes devant une bâtisse, assez grande d'ailleurs. Mme Hooper gara la voiture et nous sortîmes. Je pris mes affaires et rejoignis la directrice qui rentrait déjà dans l'orphelinat. Elle veut me semer ? Elle a un train à prendre ? Franchement, je serai capable de me perdre dans une boîte à chaussures, alors merci de ne pas me laisser tomber !
  Je gardai en moi mes reproches et poussai la porte d'entrée, ce qui fit tinter une clochette. A ce moment-là, je commençai à entendre des voix, des dizaines qui résonnaient dans ma tête comme en écho. Je plaquai mes mains sur mes oreilles, retenant un cri de douleur. Pourquoi ces enfants et ados crient-ils ?
« Arrêtez ! hurlai-je. »
  Mais les voix restèrent. Mme Hooper se retourna et me regarda, mi-horrifié, mi-inquiète.
« Aidez-moi, faîtes-les taire ! demandai-je, en me mordant la lèvre. »
  La directrice me fixait, oscillant entre la panique et l'incompréhension. Pourquoi n'entend-elle rien ? Comment cela se fait-il qu'elle ne souffre pas, elle ?



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 322
Date d'inscription : 06/12/2013
Localisation : A l'Orphelinat Jean Moulin.
Dieu déchu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Welcome to (P)Aris !

MessageSujet: Re: Welcome to (P)Aris ! Mer 4 Juin - 17:35
>CODAGE by Liliebia sur Epicode






Ita Diis Placuit !


Anne gara rapidement la voiture devant l'Orphelinat. Déjà le ciel prenait au loin cette teinte rosée des crépuscules parisiens, de plus, malgré l'emplacement isolé de l'Orphelinat, on pouvait toujours entendre au loin les klaxons des habitants qui rentre du boulot après une dure journée. Une douce brise soufflait, faisant voler les feuilles tombées.

L'Orphelinat était là, imposant avec ses grilles de fer forgées menaçantes qui protégeaient l'enceinte du bâtiment d'éventuels visiteurs indésirés. Les montres, même, n'osaient s'en approcher. Anne poussa les portes de l'ancien manoir et déboucha sur la Hall, la petite clochette qui sonna à son entrée la fit sourire. Ce son cassa le silence dans lequel était plongé l'Orphelinat comme une goutte d'eau vient briser la surface. La Vaste salle de bois ciré datant de la renaissance, l'endroit était éclairé de quelques chandelles artificielles pour éviter que les enfants ne se brûlent. Un large escalier central menait au première étage. Le lieu était assez sombre et austère comme peut l'être sa directrice mais on pouvait essayer de tendre l'oreille pour tenter de percevoir les conversations animées des pensionnaires, qui faisaient comme un doux ronronnement à peine audible. Avec cette odeur de vieux objets, la même odeur que l'on peut sentir lorsque l'on s'aventure dans une Antiquaire, Héra se sentait enfin chez-soi.

C'est pourquoi elle fut plus que surprise, quand Aris, qui la suivait sagement malgré son pas vif,  s'arrêta les mains plaquées sur ses oreilles, une expression de douleur intense tordant son visage angélique. Anne pouvait presque entendre son cri silencieux qui lui tordaient les entrailles. Elle avait peur pour lui. Que lui arrivait-il ?

-Arrêtez !  

Héra tressaillit quand le jeune homme cria. Il semblait perdu, il souffrait. Anne fit un pas dans sa direction le bras en avant.

-Aidez-moi, faîtes-les taire !

La directrice n'eut pas besoin d'en entendre plus, déjà elle était à ses côtés, abandonnant les valises qui chutèrent lourdement sur le sol provoquant un bruit sourd. Elle s'agenouilla devant le jeune homme, cherchant ses yeux du regard, lui tenant ses bras. Héra pouvait sentir ses entrailles se tordant sous l'effet de la panique, elle ne savait pas comment réagir, elle ne pouvait rien faire pour apaiser ses souffrances si elle ne pouvait pas savoir ce qui lui causait cette douleur.

-Aris, Aris ! Regarde moi, calme toi, je suis là. Dit moi ce qui ne va pas, Aris !

Bien qu'elle tentait de garder une apparence calme on pouvait clairement sentir la panique dans sa voix et dans ses mimiques.

-Aris, ça va aller, d'accord, respire lentement. Inspire, expire, inspire, expire, oui, voilà, comme ça. C'est bien, tout doux, ça va aller, tout va bien se passer, là, calme toi.

Petit à petit Anne se mit à faire des cercles dans le dos d'Aris tout en parlant de plus en plus calmement. Elle ne disait pas ça seulement pour lui, mais aussi pour elle, elle devait se calmer et prendre en main la situation. Tout d'abord identifier le problème, ensuite, le résoudre. C'était méthodique, simple. Elle pourrait résoudre le problème. Déjà, ce n'était pas un monstre, elle l'aurait sentit. Non c'était autre chose.

*Bon sang Morphée ! Dit moi ce qui se passe avec ton fils * pensait-elle.

Bien sûr le dieu n'allait pas lui répondre, encore fallait-il qu'il l'entende. Le pouvait-il ? Héra en doutait. Elle était seule et Aris souffrait. L'esprit de la déesse fonctionnait à cent à l'heure malgré l'apparence calme et détachée qu'elle conservait. Elle avait presque l'air maternelle, c'était certainement une habitude qu'elle avait pris avec Robine au fils des ans.

-Hey,  Aris, ça va aller, je suis là, dit moi ce qui ne va pas, demanda-t-elle doucement.


Nil Sine Numini


© Halloween


Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Welcome to (P)Aris !

MessageSujet: Re: Welcome to (P)Aris !
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Aris, dieu de la pensée, alias "Celui qui n'aimait pas le pain de mie"
» Haïti-Drogue Les Etats-Unis renvoient en Haïti l’ex-président du Sénat sous Aris
» Persentation Paris Potter
» [DC-14] J'aime pas courir... sauf après mes rêves. [Keane et Aris]
» Le monde est petit, tout est lié... [Relations d'Aris]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mythologie et ses amis :: Paris :: Rues de Paris :: Tour Montparnasse-