Les dieux grecs ont été déchus et réduits à l'etat de mortels par leurs descendants divins, ignorés de tous. Ils ont pris leurs places et créé la Nouvelle Olympe!
 
Nous avons fortement besoin de nouveaux dieux ayant des fonctions importantes! (Ciel, Nuit, Amour etc...)
Un nouveau thème de Printemps est arrivé!

" Maxime "
avatar
Messages : 78
Date d'inscription : 10/11/2014
Age : 16
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

C'est seulement après la douleur que l'on peut savourer le bonheur (ft. Clem)

MessageSujet: C'est seulement après la douleur que l'on peut savourer le bonheur (ft. Clem) Mar 14 Juil - 0:38
Il faisait chaud se matin ... Ou du moins se midi. Maxime s'étira, se leva et ouvrit la porte de sa salle de bain. Il se regarda dans la glace et passa un coup d'eau sur la figure pour se reveiller. Puis il sorti de la salle de bain et commença son entrainement quotidien : Quelques centaine de pompes, un petit millier d'abdos, et des triceps jusqu'a ne plus pouvoir en faire sur le bord de son lit. Il enleva son débardeur blanc qu'il mettait pour faire du sport ainsi que son pantalon de survêtement et les mit au sale. Puis se rediriga vers la salle de bain pour prendre une douche. Il fit couler l'eau froide sur sa tête pendant quelque minutes en regardabt le sol, le regard vide. Il réfléchissait. Il se demandait quel serrait son but, sa raison de vivre quand il aurait trouvé son père. Il y réfléchit pendant 10 bonnes minutes avant de reprebdre un semblant de lucidité. Il se lava en prenant son temps sous l'eau froide. Anne demande aux pensionnaire de ne orendre que des douches de moins de 10mins pour conserver un maximum d'eau chaude. Mais comme il prennait des douches froides, Maxime n'en avait rien à faire. Au bout de 20mins, il se sècha, s'habilla en jean et en chemise blanche à manches courtes. Il se regarda rapidement dans la glace puis sortit de sa chambre. Il faisait chaud, trop chaud. Quelques enfants jouaient dans les couloirs. Il passa entre eux sans trop se soucier de se qu'il se passait autour. Il attrapa le jouet d'un des enfants, avec lequel celui-ci s'appretait a taper son camarade. Mauvaise idée. L'enfant le poussa dans les escaliers. Maxime ne s'y attendais pas et tomba sur une marche puis roula sur quelques autres avant de s'arretter à l'étage du dessous, l'avant bras ouvert et le dos les hanches et les épaules en feux. Le boucant de semblait pas avoir attirer grand monde. A part les enfants qui jouait dans les couloirs et une fille de son âge. Il se releva en grognant, ne pouvant pas user de son pouvoir pour stopper l'hémoragie devant tout le monde, et commença à remonter calmement les marches une à une pour aller nettoyer sa plait dans sa chambre à l'abri des regards.
Revenir en haut Aller en bas
" Clémence "
avatar
Messages : 133
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 17
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

C'est seulement après la douleur que l'on peut savourer le bonheur (ft. Clem)

MessageSujet: Re: C'est seulement après la douleur que l'on peut savourer le bonheur (ft. Clem) Mar 14 Juil - 22:01

C'était une belle journée , la chaleur avait envahit l'orphelinat . Les pensionnaires sortaient leurs vêtements d'été , les batailles d'eau ne semblaient pas bien loin . Mais pour ça il faudrait faire attention de ne pas croiser la directrice qui nous passerait un sacrée savon . Je m'étais assez vite habituée à l'orphelinat a ma plus grande surprise . Ca change de ne plus être seule , mais d'un sens ça fait du bien . Du moment que l'on ne vient  pas me déranger dans ma chambre ou que l'on ne me colle pas , tout va bien .
Heureusement j'avais le droit de sortir pour me promener dans la capitale. Je ne l'aurais pas supporté si on me l'avait interdit . Enfin bref J'étais tranquillement assise  à bouquiner sur mon lit . J'étais habillée léger ce jour la d Un short et un débardeur bleu marine . Mon regard quitta les lignes de mon livre pour regarder la porte  , je pouvais entendre les enfants jouer dans les couloirs . Ils ne sont vraiment pas discrets . J'avais  pu remarquer que certains pensionnaires étaient des demi dieux et d'autre non . Il faut donc faire très attention à ne pas montrer nos pouvoirs . Un autre point positif à avoir intégré l'orphelinat c était que je n'avais plus à travailler , ce qui m'arrangeais beaucoup. Ayant marre de lire je m'etira et me leva pour sortir de ma chambre .
Pile au moment ou je sortis un grand bruit retentit . J'avançais alors d'un pas rapide dans le couloir à la recherche de la cause du bruit . Je pus voir les enfants courir vers les escaliers . J'en déduisis  que ça venait de la . Je m'avança  donc me frayant un passage entre les gamins , je remarqua que l'un d'eux avait un petit sourire . Le genre de sourire satisfait , fourbe .
Enfin bref il n'y avait rien dans les escaliers je décidais donc de faire demi tour , avec un peu de chance Plumia serait dans sa chambre . J'allais le faire quand je vis  un garçon qui  devait sûrement avoir mon age , je  l'avais  déjà croisé  une ou deux fois depuis mon arrivé. Il était lui aussi habillé d'affaire d'été , il avait des cheveux  couleur nuit .  Comment il s'appelle déjà ? J'avais  son prénom sur le bout de la langue . M.. Maxime , oui c'est ça. Mon visage afficha une petite grimace quand je vis la jolie coupure qu'ornait son avant bras . Je soupira d'exaspération, sérieusement comment pouvait ton être aussi maladroit pour tomber dans les escaliers au point de se faire une coupure pareille ?
Je le laissa remonter les escaliers , c'est alors que je le ressentis une nouvelle fois . C'était comme Plumia ou Kryo . Un demi dieux donc . Cela attira ma curiosité, de quel Parent divin était-il le fils ? Je lança un regard aux enfants qui regardaient Max et sa coupure . Certains l'harcelaient déjà pour savoir ci ça faisait mal , la naïveté de l'enfance . Je me décida donc à agir faisant comprendre au enfants qu'il fallait le laisser tranquille . Étant limite froide avec les retissants à obéir . Une fois cela fait je le regarda . Autant l'aider je n'avais rien a faire de toute façons. Je disais alors à Max.

- Tu veux que j'aille chercher de quoi te faire un bandage ? ça saigne pas mal , tu as du faire une belle chute .

Je marchais a côté de lui attendant une réponse , j'aurais du aller chercher la trousse de secours tout de suite mais après tout c'était un demi dieux peut être qu'il avait plus d'un tour dans son sac . De plus beaucoup de personnes auraient déjà paniqué en ayant une coupure pareille et seraient vite aller voir la directrice pour se faire soigner alors que lui non .
Revenir en haut Aller en bas
" Maxime "
avatar
Messages : 78
Date d'inscription : 10/11/2014
Age : 16
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

C'est seulement après la douleur que l'on peut savourer le bonheur (ft. Clem)

MessageSujet: Re: C'est seulement après la douleur que l'on peut savourer le bonheur (ft. Clem) Mer 15 Juil - 0:44
Maxime n'avait jamais réellement fait attention à cette fille, pourtant elle était dans la chambre juste a droite de la sienne, de l'autre coté du couloir. Il savait juste qu'elle s'appellait Clémence. Maxime avança vers le môme qui l'avait poussé et lui tendit le jouet que Maxime li avait prit. Il lui fit un sourire ironique et flippant puis reprit la direction de sa chambre. Sa blessure ne lui faisait presque pas mal, mais il n'aimait pas laissé sont sang couler. Sa chemise commençait à tourner au rouge au niveau du ventre, a cause des frottement de la blessure contre elle. Quand à Clémence, elle calma les petits qui n'arrêtait pas de poser des questions a Maxime, tans dis que celui-ci continuait de marcher calmement vers sa chambre. Ensuite elle le rejoignit et lui demanda:

- Tu veux que j'aille chercher de quoi te faire un bandage ? ça saigne pas mal , tu as du faire une belle chute .

Une belle chute. Il ne pu s’empêcher de sourire. Il venait de se faire pousser dans les escaliers par un gamin et était tombé comme une pierre. Puis il remarqua qu'elle dégageait une présence qui l'intrigua. La présence était presque familière, tout du moins calme, et plutôt apaisante. Elle avait les yeux verts, comme lui. Elle se tenait droite, et n'était presque pas maquillé. Elle lui plaisait bien, car il détestait les filles qui ne savait pas se montrer autrement que sous 30kg de maquillage. Elle lui proposait de l'aide, mais bien qu'il pouvait se débrouillé tout seul, il vit une occasion de faire connaissance avec elle, et puis il aurait eu honte de refuser l'aide d'une fille aussi mignonne. Il regarda son avant bras, puis répondit à Clémence d'un ton plutôt joyeux :

Merci mais j'en ais déjà dans ma chambre. Par contre je ne serrais pas contre un peu d'aide pour nettoyer tout ça.

Elle hocha la tête et le suivit dans sa chambre. Il la laissa entrer, puis ferma la porte derrière lui. Il enleva sa chemise maintenant tacher de sang et rangea quelque affaires qui traînaient ici et là. Il regarda Clémence de haut en bas et s’interrogea. Quel pouvait être son pouvoir à elle ? Elle le regardait avec un regard interrogateur. Elle semblait sur la défensive. Maxime sourit et alla chercher sa trousse de secours et en sortir un rouleau de bandage et une aiguille et du file. Il regarda Clémence puis ses yeux virèrent au rouge sang et le sang commença à regagné sa plait. Puis il tendit le file et l'aiguille à Clémence.

- Si tu pouvais m'aider à recoudre sa ça serrait cool, c'est dur à faire tout seul.

Il ne savait pas comment elle allait réagir, mais il espérait qu'elle n'irait pas s'enfuir en courant au moins. Et puis elle avait l'air gentille, et la première impression qu'il avait d'elle ne lui déplaisait pas. Sa n'est pas tout les jours que quelqu'un venait lui adressé la parole, il faisait très souvent peur au gens, avec son aire insociable et trop calme. Il n'avait pas montré son pouvoir à grand monde, mais il lui faisait confiance, bien qu'il ne la connaisse pas plus que sa.
Revenir en haut Aller en bas
" Clémence "
avatar
Messages : 133
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 17
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

C'est seulement après la douleur que l'on peut savourer le bonheur (ft. Clem)

MessageSujet: Re: C'est seulement après la douleur que l'on peut savourer le bonheur (ft. Clem) Mer 15 Juil - 13:40

Merci mais j'en ais déjà dans ma chambre. Par contre je ne serrais pas contre un peu d'aide pour nettoyer tout ça.

Dit-il d'un ton joyeux qui me surpris sur le coup . Je jetta à nouveau un coup d'œil à sa plaie . Pourquoi pas , Apres tout en lui proposant d'aller chercher des bandages je lui avais proposé mon aide . Je n'allais pas le laisser tomber maintenant . Je hochai  juste la tête en signe de réponse et le suivi  jusqu'à ça chambre , je remarquai qu'elle était proche de la mienne . J'entrai  dans la pièce et l'observai quelques secondes . La chambre faisait la même taille que la mienne et les murs étaient  blanc comme toutes les autres chambre de l'orphelinat. Mon attention se reporta sur Maxime qui ferma la porte . Une fois cela fait il enleva sa chemise blanche enfin pu tout à fait car le sang avait coulé au niveau du ventre. Je détourna le regard me focalisant sur la fenêtre regardant quelques oiseaux voler . Je remarqua tout de même qu'il rangeait quelques affaires . Faut avouer que ce n'était pas super bien rangé mais il y avait largement pire . Perso je ne suis pas maniaque mais je préfère ne pas laisser traîner mes affaires car c'est gênant quand quelqu'un vient dans ta chambre . Mon regard croisa le sien quand il me regarda de haut en bas ce que je n'aimais guère . Je restais alors complètement neutre , ne lui faisant pas confiance  Apres tout je ne le connaissais pas. Il me Souria avant d'aller chercher sa trousse de secours . Il en sortit le bandage ainsi que l'aiguille et le fil . Ces yeux se mirent à virer au rouge sang , ça me surpris mais pas tant que ça. Je le savais qu'il était un demi dieu , le sang de sa plaie retourna a l'intérieur de son corps . Ses yeux devenaient  rouges quand il utilisait son pouvoir , c'était  bon a savoir . Il me tendit l'aiguille et le fil que je pris doucement.

- Si tu pouvais m'aider à recoudre sa ça serrait cool, c'est dur à faire tout seul.

Je ne pus empêcher un soupir et une petite grimace en regardant la plaie . Comme tu as pu le deviner recoudre des plaies n'est pas mon truc . Bon je me disais que je devais prendre ça comme un défi  puis ça pourrait me servir plus tard qui sait ?
Et si je lui fais mal ce sera de sa faute .
Bon j'avoue qu'à ce moment la je n'étais pas à l'aise vu que je n'avais jamais recousu une plaie . En plus l'idiot n'avait pas remis de chemise ou même un t shirt ce qui était d'autant plus gênant . Heureusement que je n'étais pas sensible à la vue du sang sinon j'aurais été mal . Hop tombée dans les pommes et une visite du médecin. Je tenais donc son  bras d'une main et commençais à recoudre de l'autre . J'étais tellement concentrée et stressais de lui faire mal que le moindre bruit aurait pu me faire sursauter . Je réussis tout de même à dire de façon neutre ne lâchant pas des yeux la plaie .

- Tu n'aurais pas pu remettre un t shirt  ?

Oui c'était la première chose que me venait à l'esprit . J'avais presque fini à mon plus grand soulagement . Je lui demandai tout de même curieuse .

- Et qui est ton parent divin ?

Autant être franche et ne pas passer par quatre  chemins . Son pouvoir était d'utiliser son sang à ce que j'avais pu comprendre . Je n'arrivais pas à deviner  qui pouvait être son parent divin . Une fois la plaie recousue un soupire de soulagement m'échappa . Je posa l'aiguille sur le meuble le plus proche .
Je ne referai  pas ça une deuxième fois ! Enfin bref j'attendais les réponses à mes questions surtout à l'une d'elles .
Revenir en haut Aller en bas
" Maxime "
avatar
Messages : 78
Date d'inscription : 10/11/2014
Age : 16
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

C'est seulement après la douleur que l'on peut savourer le bonheur (ft. Clem)

MessageSujet: Re: C'est seulement après la douleur que l'on peut savourer le bonheur (ft. Clem) Mer 15 Juil - 16:37
Clémence grimaça, se qui fit sourire Maxime. Elle le regarda rapidement avant de se concentrer sur l'aiguille. Elle prit son bras d'une main et l'aiguille de l'autre. C'était clairement la première fois qu'elle manipulait une aiguille et un fil. Pourtant c'est toujours utile de savoir coudre, que se soit une plait, ou un jean. Elle était hyper concentrer sur la plait, et sa main tremblait presque. Maxime était assez habille de ses doigts, donc que se soit recoudre une plait, faire la cuisine, jouer avec un couteau ou faire tourner un bâton, il n'avait presque aucun problème. Une mouche virvoltait au dessus de la tête de Clem. C'est chiant l'été. Il l'attrapa au vol et l'envoya dans la poubelle sans que Clémence ne s'aperçoivent de rien. Puis sans lâché la plait du regard elle demanda d'un ton très sérieux :
-Tu n'aurais pas pu remettre un t shirt ?

Il faillit éclater de rire mais il préféra se retenir pour la laisser finir son boulot. Elle était marrante avec ses yeux grands ouverts sur la plaie.

- Et qui est ton parent divin ?

Oh... C'était la deuxième fois qu'il entendait parler de dieux, mais il ne savait toujours pas de quels dieux on lui parlait. Son pouvoir lui viendrait donc d'un dieu, dont il serrait le fils. Tout cela le fit réfléchir.Quelque chose au fond de lui lui disait quelle parlait d'un dieu de la mythologie grec, car c'était les seuls dieux en lesquels il pourrait croire, et c'était les seuls qui l'attirait depuis son plus jeune âge. Le pouvoir de contrôler son sang pouvait lui venir de Hadès peut-être ... Non, plus de Arès, il était surnommer le souillé de sang. Clémence avait finit de recoudre tout sa. Il jeta un coup d’œil à sa plait. Sa n'était pas trop mal pour une première fois. I la regarda avec son sourire habituelle et lui répondit:

Honnêtement, je n'en sais rien, jusqu’à il y a quelque jours, je n'aurais jamais imaginer pouvoir être le fils d'un dieu, mais comme tu es la deuxième personne à me le demander c'est que sa doit être vrai. J'ai réfléchi et si je devais ressembler à un dieu je dirais Arès. Mais je ne suis pas sur dutout. Puis il rigola légèrement Et puis sur que si que j'aurais pu remettre un tshirt, mais le regard que tu as fais quand je l'ai enlevé et la gêne que tu as sembler avoir m'on fait dire que sa n'aurait pas été drôle.

Il se leva, prit le bandage, et le rangea. Pas besoin de bandage pour une plaie comme celle-ci, le sang commençait déjà à coaguler pour refermer la plaie. Il rangea le reste du fil, et jeta l'aiguille. Puis il se retourna vers Clémence.

Merci de m'avoir aider, c'est rare que les gens m'adresse la parole ou ne fasse attention à moi. Tu as besoin d'aide pour quelque chose en particulier? Histoire que je me rend utile à mon tour.

Il ne parlait pas souvent, et ne savait pas vraiment tenir un fil de conversation, il préférait entendre les autres parler, les laisser poser les questions ou raconter leur vie. De toutes façon, il était habitué à se que personne ne s’intéresse à lui. Les rares personnes qui lui posait des questions sur lui était sa psy qu'il voyait de temps en temps car il était un peu obligé à cause de son comportement insociable, et parfois la directrice, qui lui demandait comment il allait. On aurait pu le lâcher sur une île déserte qu'il n'aurait pas vu la différence. Enfin, ses yeux redevinrent vert et il regarda Clémence attendant sa réponse, mais s'attendant tout de même à se qu'elle lui dise qu'elle n'avait besoin de rien et qu'elle allait le laisser.
Revenir en haut Aller en bas
" Clémence "
avatar
Messages : 133
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 17
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

C'est seulement après la douleur que l'on peut savourer le bonheur (ft. Clem)

MessageSujet: Re: C'est seulement après la douleur que l'on peut savourer le bonheur (ft. Clem) Mer 15 Juil - 22:15

Honnêtement, je n'en sais rien, jusqu’à il y a quelque jours, je n'aurais jamais imaginer pouvoir être le fils d'un dieu, mais comme tu es la deuxième personne à me le demander c'est que sa doit être vrai. J'ai réfléchi et si je devais ressembler à un dieu je dirais Arès. Mais je ne suis pas sur dutout. Puis il rigola légèrement Et puis sur que si que j'aurais pu remettre un tshirt, mais le regard que tu as fais quand je l'ai enlevé et la gêne que tu as sembler avoir m'on fait dire que sa n'aurait pas été drôle.

Il n'était donc pas sur , mais il est vrai que Arès correspondait  . Arès le dieu de la guerre , ça fait le lien avec le sang . Il ne semblait pas très surpris que les dieux existent , ce n'était pas banal pourtant . Je me souvins  encore du jour où Cassandra m'avait expliqué que les dieux existaient , j'avais cru que c'était une mauvaise blague mais pourtant c'était bel et bien vrai . Même la directrice était une déesse enfin c'est ce que je pensais , je le sentais par son aura .
Maxime rangeait sa trousse de secours , récupérant le bandage qui en fin de compte n'aura pas servi. Je me demandai s'il savait que les dieux étaient déchu ? Je n'en savais que très peu sur cette histoire mais a ce que j'avais compris les dieux se sont fait battre par leurs enfants qui sont alors devenue les nouveaux dieux . Les dieux déchus devaient sûrement avoir envie de se venger . Une guerre éclatera-t'elle ? Seul l'avenir ne nous le dira  . Les nouveaux Dieux je n'en avais encore jamais croisés , qui avait raison les dieux déchus ou les nouveaux ? Je préférais rester neutre sur cette histoire .  Enfin bref je lui expliquerai plus tard s'il le souhaite  .

Merci de m'avoir aider, c'est rare que les gens m'adresse la parole ou ne fasse attention à moi. Tu as besoin d'aide pour quelque chose en particulier? Histoire que je me rend utile à mon tour.  

Besoin d'aide , je n'en avais pas vraiment besoin .Si j'étais encore seule à mon appart j'aurais effectivement eu besoin d'aide mais maintenant que j'avais emménagé à l'orphelinat je n'avais besoin de rien . mais j'avais une question  dont je voulais la réponse .
J'étais la deuxième personne a lui dire que les dieux existaient  , qui était la première personne ? Le pouvoir de contrôler son propre sang , j'aimerai  bien voir ce qu'il peut faire avec son pouvoir. Je marchai jusqu'à la fenêtre , regardant les oiseaux . Dommage que les animaux soient interdit dans orphelinat . Ces paroles me revinrent , il ne parlait pas a grand monde . Il n'avait pas l'air mauvais , j'étais sûr  que s'il s'ouvrait plus il se ferait des amis  . J'étais moi même discrète mais j'osais tout de même aller voir les autres .  Je tournai la tête vers lui et dis .
- Pourtant tu as l'air sympa peut-être être que si t'ouvrais plus tu te ferais des amis et je n'ai besoin de rien mais j'ai une ou deux questions à te poser .  

Je le m'adossai contre le mur et le regarda , il n'avait pas remis de t-shirt pour m'embêter sûrement . Mais bon ça ne me gênait plus et ça lui ferait  trop plaisir que je détourne le regard encore une fois . Je commença alors à le questionner .
- Qui est la première personne qui t'a parlé des dieux ? Et que peux tu faire d'autre avec ton pouvoir ?

Oui j'ai toujours été  curieuse et je n'aimais pas   laisser des questions en suspend. Lui aussi devait en avoir des questions alors je lui dis .
- Si tu as des questions n'hésite pas , j'essayerais d'y répondre du mieux que je pourrais .

Autant se soutenir entre demi-dieux non ? En plus J'en savais déjà plus que lui , je pourrais donc éclairer sa lanterne sur certain point . Même si moi aussi j'avais encore beaucoup de questions sur les dieux qui n'avaient  pas trouvé leurs réponses .
Revenir en haut Aller en bas
" Maxime "
avatar
Messages : 78
Date d'inscription : 10/11/2014
Age : 16
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

C'est seulement après la douleur que l'on peut savourer le bonheur (ft. Clem)

MessageSujet: Re: C'est seulement après la douleur que l'on peut savourer le bonheur (ft. Clem) Sam 18 Juil - 22:55
Maxime ne pu s’empêcher de rigoler. S'ouvrir. Il avait déjà essayé, mais la dernière fois, il avait ouvert le crane d'un enfant de son âge car il lui avait prit un bonbon. Il n'arrivait pas a s'ouvrir. Il ne comprenait pas forcement les gens, et les gens ne le comprenaient pas. Maxime était du genre gentil et serviable du moment qu'on le laisse vivre tranquillement. Une fois un homme l'avait bousculé dans la rue, et c'était retrouvé avec l'épaule déboîtée car cela avait gêné Maxime. Il n'aimait pas faire d'effort pour les autres, sauf si il décide que cette personne est digne d’intérêt. Elle était devant la fenêtre puis se retourna et le regarda en s'adossant au mur. Son regard passa du torse de Maxime à ses yeux. Il se regarda avec un sourire et se rendit compte qu'il avait oublier de remettre un tshirt. Tans pis, il faisait chaud.

Maxime prit une petite inspiration. puis répondit auxq questions de Clémence :

- La première personne fut un homme qui tenait une boutique d'arme, j'ai acheté un couteau et il m'a regarder dans les yeux en me disant qu'il y avait une réduction pour les " Engeances Divines" ... Il dégageait quelque chose de fort, bien plus fort que se que tu dégages pour tout te dire. Il sourit puis continua J'ai préférer m’éclipser dès que possible.

Il se demandait si il n'aurait pas du rester plus longtemps, pour avoir plus d'explication. Puis il se mordit le pouce et laissa son sang couler vers sa main en levant légèrement celle-ci. Puis il commença à le matérialisé en une balle, puis un cube, puis un couteau,une batte de baseball, une épée, une lance, un bouclier, un rose qu'il tendit à Clémence, mais avant qu'elle ne fasse le moindre mouvement pour la prendre, elle se transforma en un petit rouge gorge, qui bougeait la tête.

-Comme tu le vois je peux faire plein de chose avec se pouvoir, mais cette oisea par exemple, ne volera jamais, et il n'est pas "vivant" il bouge seulement car je change sa tête de position. Et pour arrivé à tout sa je m’entraîne depuis que j'ai découvert se pouvoir.Il s'avança d'un pas en lui metant l'oiseau dans les mains J'ai bien répondu à tes question ?

Il sourit en disant ça, la regardant de ses yeux rouges sang. Il ne voulait pas montrer sa véritable façon d'être dès la première fois qui parlait à cette fille. Elle prendrait peut-être peur. Enfin, il était lui même, mais il ne voulait pas s'énervé devant elle.
Revenir en haut Aller en bas
" Clémence "
avatar
Messages : 133
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 17
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

C'est seulement après la douleur que l'on peut savourer le bonheur (ft. Clem)

MessageSujet: Re: C'est seulement après la douleur que l'on peut savourer le bonheur (ft. Clem) Lun 20 Juil - 21:41

- La première personne fut un homme qui tenait une boutique d'arme, j'ai acheté un couteau et il m'a regarder dans les yeux en me disant qu'il y avait une réduction pour les " Engeances Divines" ... Il dégageait quelque chose de fort, bien plus fort que se que tu dégages pour tout te dire.  J'ai préférer m’éclipser dès que possible.

Une aura plus forte que la mienne , un nouveau dieux ? Non qu'est-ce que ferait un nouveau dieux dans le monde des humains . J'en déduis donc que c'est un Dieu Déchu , un dieu déchu qui tient un magasin d'armes . Je réfléchissais alors aux différents dieux déchus et un en particulier me vint à l'esprit . Ares ancien dieu de la guerre , adorant les armes ne serait ce pas logique qu'il ouvre une boutique d'armes ? Pauvre Maxime sans s'en rendre compte il a vu et parlé a son père . Faudrait peut être que je lui dise ? Je n'étais pas sûr de moi mais ça me paraissait tellement évident . Il mordit son pouce  , les gouttes écarlates coulèrent le long de sa main . Petit a petit une balle se forma , s'en suivit de plusieurs objets différents . Je le regardais , ça devait vraiment être pratique de pouvoir matérialiser n'importe quel objet avec son sang . Une rose de sang apparut , il me la tendit . J'allais tendre le bras pour la prendre mais la rose devint rouge gorge . Celui ci bougeait doucement la tête comme si il regardait autour de lui . Je le regardais curieuse attendant des explications.

-Comme tu le vois je peux faire plein chose avec se pouvoir, mais cette oiseau  par exemple, ne volera jamais, et il n'est pas "vivant" il bouge seulement car je change sa tête de position. Et pour arriver à tout ça je m’entraîne depuis que j'ai découvert ce pouvoir.J'ai bien répondu à tes questions ?

Je hocha la tête et regarda à nouveau l'oiseau . J'avais eu pendant quelques secondes peur qu'il revienne à l'état de liquide . Il avait dû beaucoup s'entraîner pour faire ça , ce n'était pas facile d'apprendre à contrôler ces pouvoirs . Je posa doucement l'oiseau sur le bord de la fenêtre . Maxime me regardait , je lui souria avant de me mettre face à la fenêtre et l'ouvrir . Je tourna la tête vers lui et je dis avec un petit sourire au lèvres.

- Je préfère les oiseaux vivants  

Mon regard retomba sur un oiseau ou plus précisément un rouge gorge  qui était sur la branche d'un arbre en face la fenêtre . Les oiseaux restaient beaucoup à l'ombre , comme nous ils devaient avoir chaud . Je siffla et l'oiseau tourna la tête vers moi , je laissa mon aura s'échapper  un peu plus faisant comprendre à l'oiseau qui j'étais  . Mes yeux brillaient  un peu , je tendis légèrement ma main en dehors de la fenêtre l'incitant à venir s'y poser . Ce qu'il fit , je me retourna vers Max lui faisant voir l'oiseau qui piaillait .
Celui ci s'envola et fit un tour rapide de la chambre sûrement pour chercher quelque chose à picorer . Ne trouvant rien il revint se poser sur mon épaule . Je lui caressa doucement la tête en disant .

- Dommage que l'on puisse pas avoir d'animaux de compagnie.

J'aurais bien adopté un chat ou un furet . Je trouvais ces petites bêtes marrantes , toujours à fouiner partout . Enfin je devais déjà m'estimer heureuse je pouvais faire rentrer les oiseaux dans ma chambre . Mais chut c'est un secret ,je ne pense pas que Héra serait heureuse de l'apprendre . Je le regarda et continua.

- Et pour l'homme que tu as rencontré dans la boutique je pense que c'est un Dieu Déchu  , je ne suis pas sûr de ce que j'avance mais je pense que c'était Arès. Un dieu déchu  qui tient une boutique d'armes  ne semble t'il pas logique que ce soit lui ?

Dieux Déchu , Nouveaux Dieux ou même demi dieux devait être des termes inconnue pour lui . Pour l'instant il ne m'a posé aucune question a croire que tout cela n'attire pas sa curiosité. Peut être que suite à cela il retournera à la boutique pour voir L'ancien dieu de la guerre . Il a bien de la chance de pouvoir parler à son père , je n'ai jamais parlé a ma mère et j'en ai perdue l'espoir . Je continua à caresser le rouge gorge qui était totalement docile avec moi , je ne pus m'empêcher de dire.
- Il y a plus de personne comme nous que tu ne le pense dans cette orphelinat.

Je connaissais  déjà 4 demi dieux qui vivaient ici , et par les auras que je ressentais il n'y avait  aucun doute  que d'autres enfants de Dieux habitaient  en ce lieu .
Revenir en haut Aller en bas
" Maxime "
avatar
Messages : 78
Date d'inscription : 10/11/2014
Age : 16
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

C'est seulement après la douleur que l'on peut savourer le bonheur (ft. Clem)

MessageSujet: Re: C'est seulement après la douleur que l'on peut savourer le bonheur (ft. Clem) Jeu 23 Juil - 18:39
Il ne pu s’empêcher de sourire, un sourire qui faisait peur, puis il reprit son sourire de gamin niait. Clémence ne l'avait pas vu, mais l'oiseau sur son épaule se mit à piailler. Maxime avait peut-être enfin retrouvé son père, celui qui l'avait abandonné, celui qui l'avait laissé grandir seul. Il se demandait comment il pourrais se venger de sa. Puis, toujours avec son sourire sur le visage il fixa l'oiseau en faisant son possible pour avoir une présence négative et agressive, se qui apeura l'oiseau qui s'envola. Puis il se posa sur son lit et répondit à Clémence, faisant mine de ne pas avoir prêter attention à se qu'elle avait dis sur l'homme de la boutique.

J'aurais aimer avoir un chat si ça avait été possible. Et quand tu parles de personnes comme nous tu parles de personne qui dégage une présence plus fortes que la normal ? Si c'est le cas j'en ais compté plus ou moins vingts...

Il avait essayer de les différencier mais avait beaucoup de mal. Clémence il avait apprit à la reconnaître, car il savait que c'était celle qu'il ressentait à sa gauche tout les soirs quand ils allait se coucher depuis quelque semaines. D’ailleurs elle était là et elle le regardait. Le silence qui régnait le mettait mal à l'aise. Il ne savait pas quoi dire, quoi demandé, quoi faire. Il eu une idée, laissa échappé un "euh ..." puis se tu, ayant complètement oublié se qu'il voulait dire. Il n'avait aucune idée de pourquoi mais se silence le gênais et il avait du mal à regardé dans la direction de Clémence. Il n'avait JAMAIS été en face à face avec quelqu'un de son âge et encore moins avec une fille. Il se sentait con de ne rien dire , et prit une autre chemise pour ne pas rester torse nu.
Revenir en haut Aller en bas
" Clémence "
avatar
Messages : 133
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 17
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

C'est seulement après la douleur que l'on peut savourer le bonheur (ft. Clem)

MessageSujet: Re: C'est seulement après la douleur que l'on peut savourer le bonheur (ft. Clem) Ven 24 Juil - 21:48


Maxime me souria , un sourire enfantin . Le rouge gorge commençait à s'agiter sur mon épaule voulant me dire quelque chose . Je caressa sa tête montrant que je l'écoutais  , il parla . Apparement Maxime avait arboré un tout autre sourire quelques secondes auparavant. Max n'avait peut être pas deviné que je pouvait comprendre les animaux . Je calma donc l'oiseau chuchotant quelques mots pourtant ça ne le calma pas . Il finit par déployer ses ailes  me disant  qu'une présence le gênait puis  s'envola ,sûrement pour aller se réfugier dans un arbre non loin de la . Je fronça un peu les sourcils , les animaux ressentent les fortes émotions à ce qu'il paraît . Je regardais donc Maxime derrière ce sourire niais ce cachait  une toute autre émotion . Il me disait  alors

J'aurais aimer avoir un chat si ça avait été possible. Et quand tu parles de personnes comme nous tu parles de personne qui dégage une présence plus fortes que la normal ? Si c'est le cas j'en ais compté plus ou moins vingts...

Il ne connaît pas le terme de demi dieux apparement . Et c'est vrai  on était beaucoup dans l'orphelinat a posséder des pouvoirs .
Je laissa un silence réfléchissant à comment lui dire et je le regardais en même temps . Il cachait des choses , apparement son sourire plutôt mauvais avait apparue après que je parle de son père . Lui en voulait il ? Sûrement , en même temps les Parents divins abandonnent très souvent leurs progénitures les laissant avec le parent mortel. Personnellement je n'étais pas rancunière et avait pardonné à ma mère de toute façon je ne la reverrais sûrement jamais . Il était gêné ça se voyait , cela me fit sourire . Maxime se décida enfin à remettre une chemise c'est la que je me décida à parler .

- On nous appelle des demi dieux . Des enfants d'un mortel et d'un dieux . Après tu a pu sentir l'aura de nouveaux dieux qui résident aussi a l'orphelinat. Ce sont des personnes née de deux dieux , ils sont donc immortel .

J'essayais d'expliquée du mieux possible en faisant court . Je regarde de nouveau quelques instants la pièce puis lui demanda a mon tour.
- Tu en veux  a ton père n'est ce pas ?
Je plantais mon regard dans le sien attendant une réponse que j'espérais sincère .
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

C'est seulement après la douleur que l'on peut savourer le bonheur (ft. Clem)

MessageSujet: Re: C'est seulement après la douleur que l'on peut savourer le bonheur (ft. Clem)
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Les Américains ne pourront pas changer la donne à Cuba après Castro.
» Perte des points en dextérité après Up
» Le rôle du Canada dans l’Haïti de l’après-Aristide :
» La douleur de la montagne.
» Deux semaines après le séisme, elle est retrouvé vivante sous les décombres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mythologie et ses amis :: Paris :: Orphelinat Jean Moulin-