Les dieux grecs ont été déchus et réduits à l'etat de mortels par leurs descendants divins, ignorés de tous. Ils ont pris leurs places et créé la Nouvelle Olympe!
 
Nous avons fortement besoin de nouveaux dieux ayant des fonctions importantes! (Ciel, Nuit, Amour etc...)
Un nouveau thème de Printemps est arrivé!

" Invité "
avatar
Who am i !

Je suis la Guerre, la Destruction ! Et accessoirement boutiquier. (ft. TOUT LE MONDE !)

MessageSujet: Je suis la Guerre, la Destruction ! Et accessoirement boutiquier. (ft. TOUT LE MONDE !) Dim 5 Juil - 19:25
Petit rappel des règles ici ! Il y a peu de chances qu'elles changent au fur et à mesure, mais gardez quand même un œil dessus, on sait jamais !

-Pas plus de 4 joueurs moi compris en même temps dans le RP.

-Chaque personne a un maximum de 72 heures, soit 3 jours, pour répondre (faut bien laisser la place à d'autres quand même), sinon quoi vous serez viré du magasin.

-En cas d'imprévu qui vous forcerait à vous absenter, faites de votre mieux pour le signaler, vous ne serez pas exclu mais "mis en pause".

-Dans le cas particulier où absolument personne n'est dans la boutique, je laisse libre choix au joueur qui rentrera après de choisir l'heure à laquelle il veut venir.

-Dans les cas de grosbillisme / powergaming / abus RP, je me permettrai en bon gérant de ce RP-là, de ne pas voiler mon pouvoir le temps de virer le fautif du RP. Il aura le droit de revenir en RP s'il nous assure de ne plus montrer d'abus.

Un plan de la boutique pour vous aider si jamais !

Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Je suis la Guerre, la Destruction ! Et accessoirement boutiquier. (ft. TOUT LE MONDE !)

MessageSujet: Re: Je suis la Guerre, la Destruction ! Et accessoirement boutiquier. (ft. TOUT LE MONDE !) Dim 5 Juil - 19:35
La demi-journée vient de passer. Comme à ton habitude, tu poirotais dans les rues de la capitale. Tu ne cherches rien de particulier. Pas une personne, pas un objet... Ni même un but. Tu aimes simplement marcher dans Paris. Tu ne visites plus les ruelles sombres depuis ton atterrissage peu glorieux dans leurs poubelles... Mais l'idée ne te déplairait pas du tout. C'est à cette pensée qu'un faible sourire en coin s'esquisse sur ton visage qui, toute la matinée, a été si inexpressif. Tu ne dis rien, tu ne fais rien... Pendant quelques instants tu es plongé dans tes pensées. Ah, ces jeunes voyous qui ont voulus te barrer la route... Ce, plutôt. Il n'en restait plus qu'un. Tu rigoles doucement, et c'est ce même rire qui te sort de tes gonds...

Ding ! Ding ! Ding !
Ça y est. Les premiers clients arrivent. Les clients habituels. Un vieux collectionneur, barbu, avec un béret à carreaux, une vieille chemise années 50 et un jean sali par le passage du temps. Une autre, une demoiselle, plus jeune, mais qui ne manque pas de style. Ses pics débordant de partout et son décolleté provoquant te font bien rire. Les jeunes d'aujourd'hui, j'vous jure... Tu fermes les yeux instants une fois accoudé au comptoir, et tu attends. Qu'un idiot se trompe pour mieux le renseigner, ou pour plumer un nouveau client... Peut-être même une petite visite surprise. Qui sait, il y aura peut-être de l'action aujourd'hui ?

Tu pris pour ça dans ta vision noircie par tes lourdes paupières. Tu as pourtant bien dormi, mais tu t'ennuies... Allez, ressaisis-toi, la Guerre. Tu représentes la Destruction, aie un peu de tenue ! C'est bon ? Ah. Tu relèves ton visage auparavant encadré dans les doigts de ta main, et tu t'étires un bon coup. Ce sont les bons réflexes. Au pire, tu as un peu de café dans l'arrière-boutique.

Espérons que la journée ne va pas être longue...
Revenir en haut Aller en bas
" Maxime "
avatar
Messages : 78
Date d'inscription : 10/11/2014
Age : 16
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Je suis la Guerre, la Destruction ! Et accessoirement boutiquier. (ft. TOUT LE MONDE !)

MessageSujet: Re: Je suis la Guerre, la Destruction ! Et accessoirement boutiquier. (ft. TOUT LE MONDE !) Dim 5 Juil - 20:16
Il était à peu près 13h, Maxime s'ennuyait. Il jouait avec son couteau papillon confectionner avec les gouttes de son sang vivant. Il s'ennuyait, mais se matin quelque chose, plutôt quelqu'un avait attirer son attention. Un homme, un peu plus grand que lui, peut-être 17 ou 18ans, c'était fait accosté par un groupe de jeunes d'une vingtaine d'années. Ils semblait vouloir le racketter, du moins, ils avaient essayer ... Ils poussèrent l'homme dans une ruelle. Celui-ci ressortit 20 sec plus tard, un grand sourire au lèvres. Maxime attendit qu'il s'en aille avant de s'engouffrer dans la ruelle à son tour. Là, c'était comme si un monstre était passer. Deux cadavre jonchait le sol. C'était deux des jeunes, et l'autre était entrain de pleurer en émettant de léger couinement. Il avait été rué de coup, ah, non. On lui avait porté un simple uppercut dans le ventre, se qui lui avait cassé deux ou trois côtes. Il crachait du sang, et il ne pourrait pas s'en sortir, il respirait bizarrement et il perdait beaucoup trop de sang. Maxime planta son couteau dans la partie gauche de son torax pour abréger ses souffrances, se releva puis s'en alla.
     

Depuis se matin, il cherchait l'homme qui était ressorti avec se grand sourire au lèvre. Il commençait à perdre espoir. Il marchait, il marchait, quand il vit à sa droite une vitrine, pleine d'armes. Il en examina une ou deux, puis rentra dans la boutique en faisant disparaître son couteau de sang. Il se demandait si il ne pourrais pas trouver un couteau avec lequel il pourrait s'amuser sans avoir à se faire saigner. Il y avait deux, peut-être trois autres personnes dans la boutique, il n'y faisait pas attention.

Il examinait les couteau quand il s'inquiéta de quelque chose, une présence, écrasante, qu'il s'avait pas ressenti tout de suite. Il ressentait vaguement la même chose avec la directrice de l'orphelinat, d'ou sa crainte de celle-ci. Il leva les yeux des armes, sur ses gardes et regarda rapidement toutes les personne présentes dans le magasin. Un vieux, une jeunes fille, le ven... le vendeur, l'homme qu'il avait vu se matin. Il tenta de ne pas paraître suspect, et continua de regarder les couteaux, un sourire au lèvre, un sourire d’excitation, et nerveux aussi. Sa présence était imposante, et une goutte de sueur perla le long du cou de Maxime. Qui pouvait bien être cet homme ?

Est-ce que ça te va ? J'ai pris un peu de liberté par rapport à se que Arès à fait le matin, j'espère avoir décrit la scène comme pouvant être un carnage du dieu de la guerre Smile
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Je suis la Guerre, la Destruction ! Et accessoirement boutiquier. (ft. TOUT LE MONDE !)

MessageSujet: Re: Je suis la Guerre, la Destruction ! Et accessoirement boutiquier. (ft. TOUT LE MONDE !) Lun 6 Juil - 14:19
Tiens... Tu as senti ça ? Cette présence ? Cette aura... ? Elle n'est pas si puissante que lors de tes retrouvailles avec ta mère ou ta sœur, mais c'est de la même nature... Pire encore... TA nature... Tu peux ressentir cette personne vagabonder dans tes rayons... Arriver lentement jusqu'à toi... Ton vœu aurait été exaucé ? Il semblerait que oui. Tant mieux, ça va t'occuper un petit moment. Pendant que tes lèvres forment un faible sourire en coin, tu gardes ton bras accoudé comme un soutien sous ton menton, le poing fermé et plat, et tu cherches cette présence du coin de l'œil. Tu la sens se rapprocher, et tu sais qu'elle vient vers toi.

Tu guettes... Tu guettes... Qui cela pourrait-il être ? Cette sensation... Plus faible et pourtant si forte... Elle te fait frémir d'envie. Tu te mords doucement la lèvre. Tu as envie d'en découdre. Cette impression que cette aura te donne... C'est comme si on venait t'offrir un adversaire de taille. Non, mieux... C'est comme si tu allais te battre contre toi-même... Ce serait tellement intriguant ! Rah, l'impatience t'atteint, et tu décides de sortir de ta tanière. Tu te glisses jusqu'à cette personne entre les rayons de fer et d'acier. Finalement tu distingues la jeune silhouette qui t'attire comme ça.

Tu prends une longueur d'avance et te glisse dans son dos. Tu hausses un sourcil hautain, plutôt déçu du résultat final... Tu t'attendais à un Ancien. Et vu la sensation qu'il dégage, tu avais pu croire à Enyo, ou bien encore Athéna... Mais non. Un jeune gamin, brun, les cheveux de taille moyenne, habillé comme les gens de son âge... Il te rappelle un peu toi-même, à une époque où tu te baladais sur Terre du temps du paroxysme de ta puissance... Qui peut bien être ce garçon ? Il te fallait une réponse. Tu croises les bras, gardes un regard jugeur, et puis l'intonation de ta voix suit l'impression mauvaise que tu donnes.

-... Je peux vous aider ?

C'est limite si tu crachais tes mots à sa figure, un peu comme un venin paralysant. M'enfin, s'il est vraiment ce que tu espères qu'il est, alors il ne sera pas si paralysé que ça... Tu souffles d'impatience par le nez, et tu penches la tête sur la droite. Tu n'allais pas bouger plus que ça pour lui. À son tour de faire un effort !
Revenir en haut Aller en bas
" Maxime "
avatar
Messages : 78
Date d'inscription : 10/11/2014
Age : 16
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Je suis la Guerre, la Destruction ! Et accessoirement boutiquier. (ft. TOUT LE MONDE !)

MessageSujet: Re: Je suis la Guerre, la Destruction ! Et accessoirement boutiquier. (ft. TOUT LE MONDE !) Lun 6 Juil - 21:16
Maxime regardais les couteaux, du moins en apparence. Il se concentrais sur cette présence. D'ailleurs, elle semblait se mettre à bouger, tout en gardant sa froideur, son poids, et l'adrénaline qu'elle procurait à Maxime. Elle se rapprochait de lui, trop vite à son gout, beaucoup trop vite ! Il voulait s'en aller, mais ses jambes ne voulait pas bougés. Son poing se sera, et une goutte coula le long de ses doigts. Il la stoppa net, et la fit regagner sa blessure.

Il senti quelqu'un se glisser dans son dos. Il était tellement tendu, et sur ses gardes, qu'il en avait presque mal au ventre.

-... Je peux vous aider ?

Grrrrr, des mots sans saveurs, seulement des mots lancés dans le vents pour capter l'attention, bien qu'il n'avait pas besoin de ça pour avoir son attention. Maxime se retourna doucement, cachant son stresse et son excitation. Il le regarda droit dans les yeux, de ses yeux vert.

-Hum ... oui, j'aimerais savoir lequel de vos couteaux papillons coupe le mieux, j'aimerais pouvoir me défendre correctement, j'ai vu au infos que trois cadavre avaient été retrouvé dans une ruelle pas très loin d'ici, et qu'ils avaient été tabassé à mort, sauf un, qui avait une plait au thorax ...

Il souriait sans quitter l'homme des yeux. Il faisait quoi ? 5cm de plus que lui. Il le regardait avec un regard que Maxime détestait, un regard méprisant, avec une pointe de déception. Sa présence pesait de tout son poids sur Maxime, mais celui-ci ne flanchait pas, il gardait les épaules hautes et le regard fixe. Cet homme lui rappelait vaguement quelqu'un, mais qui ? Allez savoir. De toute façon, il allait sans doute rapidement savoir qui était cet homme.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 172
Date d'inscription : 01/11/2014
Age : 23
Localisation : Par delà le temps et l'espace
Dieu déchu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Je suis la Guerre, la Destruction ! Et accessoirement boutiquier. (ft. TOUT LE MONDE !)

MessageSujet: Re: Je suis la Guerre, la Destruction ! Et accessoirement boutiquier. (ft. TOUT LE MONDE !) Mer 8 Juil - 2:57
Quinze heures tapantes et carillon sonnant ! Quoi de mieux de profiter de cette superbe après-midi libre pour rendre visite à ton très cher frère ? En espérant que le pauvre bougre se soit remis de votre précédente altercation... Déjà qu'il fut étonnant qu'aucun voisin n'ose appeler les flics pour signaler votre joyeux tapage diurne... Passons. Lui et toi n'étiez plus à ça près, de toute façon. Lentement, tu fais rouler les muscles de tes épaules, réveillant doucement ton bras encore légèrement stigmatisé par l’événement. En terme de régénération, ce n'était pas encore tout à fait ça, mais cela serait amplement suffisant. Ton enveloppe mortelle semblait avoir la décence de s'adapter de mieux en mieux au regain de tes capacités magiques.

ClinkClinkClink résonnent les petites clochettes cliquettant contre l'huis de verre et de métal, lorsque tu l'ouvres puis le referme dans ton sillage, alors que ton regard d'acier scanne rapidement la pièce... Qui est d'agencement légèrement différent à tes souvenirs.. Ça s'comprend. Haem. Oh, mais justement, qui voilà ? Mais ne serait-ce pas justement lui...? Tu arques un sourcil. Car te donnant le dos, il semblait cependant ne pas être seul. Tu laisses tes sens s'affûter un peu, juste assez pour cesser de dissimuler ton aura divine et te permettant d'identifier vaguement celles aux alentours. Pourtant, voilà qui est curieux... La troisième présence, inconnue de ta personne, au visage dissimulé par la solide charpente de ton frère, semblait posséder une essence au-delà d'un vulgaire mortel. Bien au-delà. Voilà qui promettait des choses pour le moins... fascinante.
... Bonjour Monsieur Kerev. Je vois que vous êtes occupé, j'attendrai que vous ayez fini avec votre... client, ajoutes-tu avec un sourire se partageant entre la politesse et le sarcasme.
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Je suis la Guerre, la Destruction ! Et accessoirement boutiquier. (ft. TOUT LE MONDE !)

MessageSujet: Re: Je suis la Guerre, la Destruction ! Et accessoirement boutiquier. (ft. TOUT LE MONDE !) Mer 8 Juil - 11:38
Tiens donc... Cette sensation-là par contre, tu la connais. Il ne t'a même pas fallu une seconde pour la reconnaître, et esquisser un large sourire sur tes lèvres roses. Tu te sens tout à coup de bonne humeur ! Peu importe s'il s'agit d'une visite de courtoisie ou bien plus encore, tu veux pouvoir t'occuper d'elle convenablement. Tu ramènes subitement une main sur l'épaule du jeune qui te titillait l'esprit il y a encore quelques secondes, et lui lance à la figure ton expression tout sourire de jeune insouciant heureux. Tu devais avoir l'air lunatique, ou bien très bizarre... Voire les deux.

-Oui, les couteaux... C'est par là, si vous voulez bien me suivre.

Ton intonation est passée elle aussi à un stade plus poli. Mais tu ne penses qu'à te dépêcher de servir ce client pour pouvoir te tourner vers Athéna, plutôt que de lui présenter ton dos, voilé par une nouvelle chemise blanche éclatante, mais laissant passer la vue de tes bandages de fortune rosis par ton sang. Quoique... Non, prends ton temps. Après tout, elle aussi aura ressentie ce petit quelque chose chez ce garçon. Et toi, dans un coin de la tête, tu cherches toujours pourquoi tu te sens aussi proche de lui... Tu le guide alors d'un pas calme et assuré vers le rayon des couteaux, qui voisinait ton comptoir. Tu présentes l'étalage d'un geste lent et gracieux, longeant les rebords en métal qui supportent le poids de l'acier durement acquis.

-Un couteau papillon avec un bon tranchant, vous dites...

Tu pouffes un peu en repensant à la remarque du jeune homme. "Lequel est le plus tranchant"... Comme si tu bâclais ton travail. Même une cuillère perdue dans ton arrière-boutique peut littéralement sectionner un bras mortel. Tu hoches la tête de gauche à droite, ton sourire faiblissant pour qu'il ne persiste plus que sur le coin gauche de ta bouche. Finalement, ta main finit de visiter tes étagères, et elle s'arrête net sur la lignée du milieu. Ton index se tend aussitôt et tâte le support.

-Des couteaux papillons. Que monsieur juge de leur qualité par lui-même...

Il y en avait de tous les styles. Pour des couteaux papillons, tous étaient très maniables, mais certains avaient une lame plus grande, d'autre plus petites, certains avec un acier plus arrondi... Il y en avait même une rangée un peu cachée au fond où la lame était gravée, et la poignée décorée. De vrais couteaux de guerre. Tu souriais à ton étalage, fier de ton dur labeur. Tu as traversé pas mal de difficultés pour avoir tout ce qu'il y a dans cette boutique. Chaque objet a son histoire, et tu te souviens de toutes... C'est drôle, parce qu'étant petit, tu t'endormais aussitôt qu'on t'en racontait une, pour le peu de personnes qui avaient assez pitié pour te parler...

Pendant que ton client fouille dans tes étagères à la recherche de son Saint-Graal, tu relèves doucement la tête vers tes pas, espérant que ta Sœur t'aie suivi toi et l'enfant. Tu la cherche du regard, attendant un quelconque signe, le sourire en coin devenu narquois.
Revenir en haut Aller en bas
" Maxime "
avatar
Messages : 78
Date d'inscription : 10/11/2014
Age : 16
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Je suis la Guerre, la Destruction ! Et accessoirement boutiquier. (ft. TOUT LE MONDE !)

MessageSujet: Re: Je suis la Guerre, la Destruction ! Et accessoirement boutiquier. (ft. TOUT LE MONDE !) Mer 8 Juil - 14:28
Maxime voit le visage de l'homme changé d'un coup, il à maintenant un sourire radieux. Il déposa une main sur son épaule. Il semblait bizarre ... Maxime se figea une demi-seconde, car il venait de sentir quelque chose. Un autre présence, plus calme, mais tout aussi pesante. Il ne ressentait pas du tout la même chose qu'avec l'homme qui était face à lui. Comme si l'une des présence était la force brut, et l'autre, une force subtile ... En tout cas Maxime était fasciné.

-Oui, les couteaux... C'est par là, si vous voulez bien me suivre.

Les mots, ils avaient changé d'intonation. l'homme était limite poli maintenant. Peut-être avait-il lui aussi capter cette autre présence. L'homme commença à marcher vers un étalage rempli de couteaux divers et varié, tous aussi magnifique les uns que les autres.

-Un couteau papillon avec un bon tranchant, vous dites...

Il examina son étalage un court instant avait de désigné une rangé de couteaux papillons, des magnifiques couteaux, scintillant. Maxime les regardais avec un œil presque expert, mais en tout cas passionné.

-Des couteaux papillons. Que monsieur juge de leur qualité par lui-même...

Maxime regarda les couteaux, sans cessé de se concentré sur les deux présence titanesque qui pesaient autour de lui. Il sourit, pris 3 couteaux et les posa à l'écart des autres. Là, il en pris un et commença à jouer avec, à le faire tourner autour de son doigts, à le lancer depuis le bas de son dos pour le rattraper au niveau de son épaule. La lame était trop grande, il n'arrivait pas à le manier correctement, et il s'entailla l'avant bras en faisait un mouvement qui aurait pu être magnifique si le couteaux avait été le sien. Celui qui est fait de son sang. Il ne jeta pas le moindre coup d'oeil à cette entaille. Il ordonna à son sang de ne pas couler, et en touchant la lame du couteaux, tout le sang présent sur celle-ci regagna son bras. Il espérait que personne ne l'avait vu.
Un des deux autres couteaux était trop souple à son gout. Le troisième, quand à lui, était trop lourd. Il soupira. Tans pis, il se contentera de se qu'il a déjà. Il replaça les couteaux à leur place, mais en aperçu un qui attira son attention, un couteaux à la lame gravée. Il le testa rapidement. Il l'adorait. Il se retourna et le montra au vendeur, qui semblait plus attirer par une femme, magnifique, qui se trouvait là à quelque mètres. C'était elle, la deuxième présence qu'il avait ressenti. Son regard semblait transpercer tout se qu'elle regardais d'une fine lame d'analyse. Il montra le couteau au vendeur en lui tapotant l'épaule pour capter son attention

- J'aime bien celui-ci ...

Il faillit sursauté tellement il était tendu quand il entendu le bruit de la sonnette de la porte. Le vieux collectionneur était parti. Une personne de moins dans cette boutique, et ils ne seraient que tout les trois, le vendeur à la force écrasante, la femme à l’œil affiné, et Maxime, un simple garçons, capable de commander son sang.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 172
Date d'inscription : 01/11/2014
Age : 23
Localisation : Par delà le temps et l'espace
Dieu déchu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Je suis la Guerre, la Destruction ! Et accessoirement boutiquier. (ft. TOUT LE MONDE !)

MessageSujet: Re: Je suis la Guerre, la Destruction ! Et accessoirement boutiquier. (ft. TOUT LE MONDE !) Jeu 9 Juil - 0:52
Pendant ce temps, tu déambules parmi les armes et armures, observant l'arsenal et la diversité du panel étalé devant tes yeux. Tu n'écoutes qu'à demi leur échange verbal, nullement concernée. Cela cause couteau et petits jeux de mains, pas de quoi te passionner plus que cela. Non, aujourd'hui, ce n'est pas ce qui t'intéresse. Ta cible du moment concerne plutôt le rayon des épées, espadons, sabre, et autre fines lames.

De tous les gabarits et de toutes les origines, l'acier côtoie le bronze et le fer sur les présentoirs de métal ou d'ivoire, flamboyant presque sous les mini-projecteurs les mettant en valeur. Toutes possèdent leur vécu, tu le sens et le devine, effleurant de le fil de certaines avec la pulpe de ton majeur. Cependant, bien que toutes sans exception soient d'excellentes factures, aucune ne correspond à ce que tu cherches. Trop lourdes pour la plupart, ou extravagantes dans leur courbure.

Alors tu décides de tenter ta chance dans le second rayon dédié aux épées... Et il semblerait que ce soit en effet un choix plus judicieux. La présence des deux autres zigotos, dans le rayon adjacent, ne te dérange guère; tu es concentrée sur l'objet de ta quête. Tu analyses chacune des lames alignées, l'une après l'autre. Trop longue. Trop fine. Pas assez "flexible". Quelques épées bâtardes, d'autres à une main et demi... De belles lames, mais toujours pas ce que tu- oh. Un fin sourire se dessine enfin sur ton visage. Une Flamberge. Voilà qui se rapprochait déjà plus de ce que tu cherchais, sans vraiment y correspondre. Continuons donc sur cette voie. D'autres se succèdent, tantôt plus imposantes, tantôt tirant sur le fantasques... Tu t'apprêtais à laisser tomber. Peut être n'étais-tu pas dans le bon rayon, qui sait, peut être y avait-il un troisième étal de merveilles servant à empaler les gens jusqu'à la garde... Mais c'est en commençant à détourner le regard, que tu la vis. Enfin. Enfin voilà quelque qui arrivait à la hauteur himalayenne de ton standard. Un petit bijou raffiné, trônant parmi ses congénères finement ciselés.

Délicatement, tu viens en saisir la poigne, caressant presque le métal froid, qui aurait pu mordre ta peau si la magie qui aurait pu parcourir le métal atteignait la beauté meurtrière qu'elle représentait. Équilibrée à la perfection, prudente et consciencieuse, tu tentes quelques mouvements d'estocs, une ou deux parades.... En oubliant complètement les deux autres à peine à deux mètres de toi.
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Je suis la Guerre, la Destruction ! Et accessoirement boutiquier. (ft. TOUT LE MONDE !)

MessageSujet: Re: Je suis la Guerre, la Destruction ! Et accessoirement boutiquier. (ft. TOUT LE MONDE !) Jeu 9 Juil - 12:15
Tu élargis ton sourire en coin quand tu vois ta sœur s'amuser dans tes rayons. Quand tu y penses, c'est un peu comme si les gens ici s'adonnaient à une sorte de chasse aux trésors. Ça te rappelle de bons souvenirs... Tu es plus ou moins en train de rattraper ton enfance, dans un certain sens. Mais tu ne peux pas dire que c'est une bonne chose. Après tout, si tu avais toujours été un Dieu plutôt qu'un dérivé des mortels, tu n'aurais eu aucun remord à ne pas avoir vécu comme tous les enfants de ce monde.

- J'aime bien celui-ci...

Tu te retourne aussitôt que tu sens une tape sur ton épaule. Le sourcil curieusement haussé, tu t'attendais à ce qu'on te demande des renseignements. Venant d'un jeune garçon, ça semblait logique... Mais non. Le petit a fait son choix. Et il semble avoir l'œil, et le bon. Ce petit couteau-papillon à la lame gravée porte une lame légère, faîte dans un acier creusé pour plus de légèreté tout en gardant un tranchant plus effilé que la moyenne. Pour les plus inventifs, on pourrait le remplir parce quelque chose qui permettrait de belles surprises... Tu souris doucement. Comme quoi, il n'y a pas que des abrutis dans ce monde... Tu prends doucement sa main et la serre fermement, puis tu pointes ton comptoir du bout du doigt.

-Tu as bon goût. J'aime ça. Va là-bas, je t'y rejoins vite.

Puis, une fois de plus, tu t'éclipses. Tu rejoins Athéna, toujours dans son dos. Tu ne sais pas vraiment pourquoi tu fais ça... Tu aimes simplement avoir ce faux effet de surprise. Tu trouves ça amusant, c'est tout. À ton tour tu ramènes ta main sur son épaule pour attirer l'attention si ce n'était déjà fait, et tu lui adresses un chaleureux sourire. Ceci fait, tu croises les bras et la fixe gentiment. Tu juges l'arme qu'elle tient dans ses mains; tu n'avais pas besoin de le voir pour la sentir tenter d'assassiner le vent à coup d'estoc. Ça te faisait rire, mais tu savais qu'elle se débrouillait bien. Tu espères alors juste que ça ne partira pas en vrille comme la dernière fois... Tu comptes sur la sagesse de ta sœur bien-aimée pour le savoir par elle-même. En attendant, cette flamberge d'argent au manche stylisé t'amuse. Tu ne te souvenais pas d'une si belle pièce !

-Mademoiselle aurait fait une belle trouvaille... ?
Revenir en haut Aller en bas
" Maxime "
avatar
Messages : 78
Date d'inscription : 10/11/2014
Age : 16
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Je suis la Guerre, la Destruction ! Et accessoirement boutiquier. (ft. TOUT LE MONDE !)

MessageSujet: Re: Je suis la Guerre, la Destruction ! Et accessoirement boutiquier. (ft. TOUT LE MONDE !) Jeu 9 Juil - 21:58
L'homme se retourne le sourcil haussé, puis sourit. Il lui prit la main et lui serra fermement, puis lui indiqua le comptoir du doigts. Maxime répondit à la poigne de l'homme du mieux qu'il pu.

-Tu as bon goût. J'aime ça. Va là-bas, je t'y rejoins vite.

Maxime apprécia le compliment, sans pour autant apprécier la façon dont cet homme lui parlait. Il lui parlait comme à un gosse de 8 ans, alors qu'il avait presque le double. Passons. Ils se dirigea vers le comptoir en commençant à jouer avec le couteau comme à son habitude. Il l'adorait déjà. Pendant qu'il jouait avec ce couteau il regardait la femme vers laquelle le vendeur se dirigeait. Elle jouait avec une épée, magnifique, une rapière avec une lame flamberge. le genre de lame qui passe sans problème entre deux côtes. Se type de lame était souvent utiliser sur les dagues prévu pour les assassinats ... Sa aide parfois les cours d'histoire, bien qu'ils soient peu intéressants pour la plus part. Maxime avait un grande attirance pour tout se qui était fantastique, mythologique ... et ceci depuis son plus jeune âge, sans raisons apparentes. Enfin bref. Il jouait toujours avec son couteau, limite inconsciemment, c'était devenu naturel avec le temps, il oubliait presque qu'il avait se couteau dans la main. Il avait la tête dans les nuages. Il regardait la fille encore présente dans le magasin. Pouvait-elle sentir les forces titanesque qui était présente à coté d'elle ? Elle ne semblait pas, elle regardais juste les armes avec un regard étincelant. Maxime se sentais certes écrasé, mais il se sentais bien dans cette boutique. Il eu un sourire, qu'on pouvait qualifié de flippant, étant donné qu'il avait un couteau dans la main qui tournoyait dans tout les sens à une vitesse assez rapide pour qu'on ne puisse plus distinguer parfaitement le couteau. Il regarda le vendeur et la femme. La femme venait de se retourner après une question du vendeur, d'après se qu'il pouvait voir et supposer. Il n'en pouvait plus d'attendre. Il lança le couteau en l'aire et le rattrapa, fermer, dans sa main avant de s'avancé pour écouter leur conversation, tout en restant plus ou moins discret et caché derrière les rangés d'armes. Il fit mine d'examiner une épée à une main, plus coupante que contondante. Elle lui plaisait bien et la fit légèrement tournoyer en faisant des moulinet avec sa main mais restait complètement concentrer sur la conversation qu'avait les deux adultes.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 172
Date d'inscription : 01/11/2014
Age : 23
Localisation : Par delà le temps et l'espace
Dieu déchu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Je suis la Guerre, la Destruction ! Et accessoirement boutiquier. (ft. TOUT LE MONDE !)

MessageSujet: Re: Je suis la Guerre, la Destruction ! Et accessoirement boutiquier. (ft. TOUT LE MONDE !) Ven 10 Juil - 6:52
Tu ne pouvais que laisser ton sourire s'élargir à la commissure gauche de tes lèvres. Oui, un rictus amusé en somme. Car ça, oui, tu l'étais... Par toute la délicatesse que ton frère venait d'user afin de capter ton attention. Lentement, après une ultime rotation du poignet, tu fais mine de dessiner un coup latéral tranchant, effleurant doucement la crinière sombre d'Arès, contrôlant ton mouvement et son peu de vitesse pour capter la moindre réaction de tes muscles à ce genre de coup pour le moins basique. Simple, mais à l'efficacité éprouvée.

Sans te presser tu jettes à nouveau un oeil sur l'étagère et récupère le fourreau de la rapière, avant de l'y glisser avec mille et unes précautions, le tenant légèrement au-dessus de ta hanche gauche. Bien que cela ne soit nullement ton arme de prédilection, l'épée et à fortiori la rapière, semblait pourtant te seoir plutôt bien. Tu poses ton regard d'argent, étonnamment doux, sur ton frère déchu.
Mademoiselle a déniché un présent qui correspond parfaitement à ses attentes... Comme à chaque fois qu'elle daigne venir pointer son nez dans la tanière de son Assailleur de Remparts adoré.
"Comme à chaque fois", bon, ce n'est que la seconde fois, mais cela n'importait guère à tes yeux. Etant le lieu de vie de ton cadet, tu ne pouvais t'empêcher de considérer cet endroit comme une sorte de second foyer, où il serait normal d'errer si la lubie t'en prenait, autrement que par la stricte nécessité. Qui plus est, à en juger par les bandes ceignant le torse et l'abdomen d'Arès, il devait encore porter quelques stigmates de ta première visite. M'enfin, ce n'était pas pour rien non plus que ces derniers temps, un foulard opaque venait couvrir ton avant-bras droit sur toute sa longueur lorsque tu n'étais pas en chemisier.... Comme aujourd'hui, en fait.
Mon instinct me susurre pourtant que ce ne sera pas la seule trouvaille de l'après-midi... Comme ton identité, jeune homme.

Dis-tu en observant l'inconnu à travers la rangée de métal, du coin de l'oeil, sans te détourner d'un iota de ton frère, la main toujours posée sur la poigne de ton arme. Pas que tu craignes vraiment une attaque, mais on est jamais trop prudent, par les temps qui courent...
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Je suis la Guerre, la Destruction ! Et accessoirement boutiquier. (ft. TOUT LE MONDE !)

MessageSujet: Re: Je suis la Guerre, la Destruction ! Et accessoirement boutiquier. (ft. TOUT LE MONDE !) Ven 10 Juil - 23:17
Ah, alors elle aussi l'a remarqué. Enfin, ce n'est pas franchement étonnant... Tu te demande même en réalité si ce n'est pas ce jeune garçon qui l'a attiré. Enfin, peu importe. Il était peut-être temps que le voile tombe... Personne n'émet une énergie pareille chez les humains. Personne. Le seul dont tu te souviens qui dégageait ce genre de puissance, c'était Héraclès. Alors il s'agit d'un Demi-Dieu ? Peut-être que oui, peut-être que non... Mais quel idiot ! Évidemment que oui, arrête de te tracasser comme ça ! ... Bon. Tu soupires doucement, en gardant un sourire niais aux lèvres. Et tu guides ta sœur en ouvrant la marche.

Une fois arrivé derrière le comptoir, tu transformes ton sourire en signe provocateur. Hors de question qu'il s'en aille avant de s'être exposé. Ne serait-ce qu'un minimum. Tu dois avoir la certitude que tes sens ne se moquent pas de toi. Tu glisses une main vive jusqu'à l'arme avec laquelle s'amuse le jeune garçon. Tu aurais bien pris du plaisir à placer une taxe supplémentaire sous prétexte d'utilisation anticipée non autorisée du produit en vente, mais... Non, sa présence te satisfait déjà. Et tu exprimes ta gratitude par une poigne de fer. Tu te fichais pas mal de gâcher le secret millénaire de l'origine de la planète...

-Pour les Engeances Divines, je fais une réduction de 50 %. Ça vous va ?

Tu rigoles doucement. C'est tout. Tu bloques la main de l'enfant sur le comptoir, et tu le fixe méchamment. Un sourire carnassier s'étend sur tes lèvres... Tu ne te force même pas de le garder réellement bloqué là, tu veux juste lui mettre la pression. Ton regard s'enflamme, et c'est limite à se demander quand est-ce que tu vas enfin lui sauter à la gorge. Et en attendant, Athéna est sûrement en train de te traiter de tous les noms dans sa tête pour l'idiotie que tu étais en train de commettre. Il restait pas même un client dans la salle, et tu ne t'embêtes même pas en baissant le ton de la voix.
Revenir en haut Aller en bas
" Maxime "
avatar
Messages : 78
Date d'inscription : 10/11/2014
Age : 16
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Je suis la Guerre, la Destruction ! Et accessoirement boutiquier. (ft. TOUT LE MONDE !)

MessageSujet: Re: Je suis la Guerre, la Destruction ! Et accessoirement boutiquier. (ft. TOUT LE MONDE !) Sam 11 Juil - 15:31
Ton post corrigé:
 



Oups, Maxime n'était pas dutout assez discret.

Mon instinct me susurre pourtant que ce ne sera pas la seule trouvaille de l'après-midi... Comme ton identité, jeune homme.

La femme l'avait repérer et il sentais son regarde le fixer. Il rigola doucement en continuant a faire quelques moulinés. Quand le vendeur lui pris l'arme des main. Il la rangea puis lui empoigna la main et la bloqua contre le comptoir. Il avait un sourire provocateur à en faire froid dans le dos.

-Pour les Engeances Divines, je fais une réduction de 50 %. Ça vous va ?

Les engeances divines ?! Mais qui était se mec ? Il avait un petit rire accompagné d'un regard de braise, méchant, et fixe. Son sourire était carnassier, et Maxime ne comptais pas laissé sa main à un homme comme sa. Il sortie le couteaux papillon de sa poche, toujours fermé et le lança à la tête du vendeur, juste pour le déconcentré assez pour enlever sa main. Il recula d'un coup sec en remontant sa manche du coté ou il c'était ouvert l'avant bras avec l'un des couteaux. Puis il fixa l'homme de ses deux yeux rouges.

Bordel vous êtes qui ? D'abord vous tabassez trois mec à main nue sans même finir le boulot. Ensuite vous me parlez d'engeances divines ! Il se passe quoi ici ?

Il fit un léger mouvement de tête vers la femme.

Et elle c'est qui ? vous dégagez presque la même chose, sauf que elle en plus elle à une rapière à la ceinture et on va dire que c'est pas se qu'il y a de plus plaisant.

Il commença à faire doucement couler son sang le long de son bras, près à se défendre en cas d'attaque. Se défendre, il savait que sa ne serrait pas très utile car ces deux personnes n'était pas normal, mais il ne se laisserais pas faire pour autant. Il tout les muscles de son corps tendu. Il attendait une réponse, ou bien une attaque.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 106
Date d'inscription : 22/11/2014
Age : 21
Localisation : au Ritz, Paris
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Je suis la Guerre, la Destruction ! Et accessoirement boutiquier. (ft. TOUT LE MONDE !)

MessageSujet: Re: Je suis la Guerre, la Destruction ! Et accessoirement boutiquier. (ft. TOUT LE MONDE !) Sam 11 Juil - 17:07
Ton post corrigé:
 




Ha! quoi de plus plaisant que de flâner dans Paris, entres ses grand boulevards ou les gens se pressaient et les petite ruelles connues des seules habitués, il y avait de quoi se distraire.
Mais aujourd’hui Le Comte avait un objectif, il fit garer sa voiture à deux rue de celui-ci, un homme en descendit aussitôt et ouvrant un porte il révéla Rhadamanthe, rapidement il sortit et commença à se diriger vers l'objets de sa venu, une petite boutique où il espérait faire quelque trouvailles.

Marchant d'un pas rapide et décidé il était plus sur de lui que jamais; ses 6 gardes du corps qui contrastaient avec l’allure pittoresque de la rue le suivait de près. Arrivé devant le magasin tant convoité il s’arrêtât de façon théâtrale et sans même un regard pour ses hommes il lâchât:

"-attendez ici... n'entrer pas!"

D’ailleur en parlant d'entrer, il allais de voir soigner la sienne, car après tout on est un Comte jusqu’au bout ou on ne l'est pas.
Rhadamanthe d'éploya alors son aura de juge, c'était un moyen bien pratique de mettre les mortelles mal à l'aise et ainsi de confirmer sa position de dominance. Enfin il rentrât, poussant la port de la pointe de sa chaussure.Le Comte pénétrât dans la boutique au doux son de la cloche qui annonce ton entrée.

Il reste sur l'entré de la boutique et ne semble pas voir les autres clients, après tout Rhadamanthe est venu pour les objets, non pour les personnes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 172
Date d'inscription : 01/11/2014
Age : 23
Localisation : Par delà le temps et l'espace
Dieu déchu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Je suis la Guerre, la Destruction ! Et accessoirement boutiquier. (ft. TOUT LE MONDE !)

MessageSujet: Re: Je suis la Guerre, la Destruction ! Et accessoirement boutiquier. (ft. TOUT LE MONDE !) Sam 11 Juil - 20:59
Aux mots de l'adolescent, tu arques un sourcil en observant ton cadet, accoudée au comptoir et menton posé sur sa paume ouverte. Cette scène pour le moins fulgurante te laisse de marbre, ton regard acéré allant de l'un à l'autre alors que ton aura continue à tenter d'identifier le pourquoi de cette familiarité d'essence divine... Même le lancer de couteau ne te fait pas tressaillir.
Farouche le petiot... Petiot qui semble aussi pouvoir sentir vos auras, à en juger ses paroles. Trois possibilités; soit il s'agissait d'une Créature quelconque, auquel cas il serait étonnant qu'il ne sache pas identifier un Dieu, qu'il soit Ancien ou Nouveau. La seconde possibilité, qu'il soit un lointain descendant d'un Héros... Mais eux, leur aura est différente... De plus, les générations passant, peu probable qu'à l'heure actuelle il possède assez de magie dans les veines pour vous sentir. Ce qui nous laisse la troisième possibilité, qu'il soit directement fils de Dieu... Et à en juger l'énergie qui se diffusait de façon latente de son être, qu'il soit à fortiori celui d'Arès lui-même.

Le fait qu'il remonte sa manche t'interpella direct. Fixant son estafilade, tu fronces les sourcils en voyant le mouvement qu'effectue la ligne vermillon de son sang. Mais à peine as-tu le temps de t'interroger davantage, les clochettes de l'entrée te coupent dans ton élan. Et l'aura qui vient de se déployer t'irrites au plus haut point. Tu connais cette pression spirituelle divine. Encore un frère... Un frère que tu aurais préféré voir renié... Ou au moins un brin plus impartial, surtout pour le poste qu'il occupe.
Tu ferais mieux de cacher ça tout de suite mon petit, et plus vite que ça. Y'a quelqu'un d'autre qui vient d'entrer dans la boutique, et c'est pas le moment d'aller tout balancer pour un malentendu. Vous verrez qui qui n'en a la plus grosse après si vous voulez.
Et pour appuyer ta bonne foi, tu poses la rapière sur le comptoir en fixant ton cadet, la mâchoire un brin crispée cependant, à cause du demi-frère qui a pénétré les lieux à l'instant. Tu ne donneras pas ce plaisir au Juge à deux drachmes de te voir perdre ta maîtrise de toi... Surtout qu'il semble avoir finit par développer un complexe d'infériorité, avec les siècles. Avoir besoin de poster six mortels à l'extérieur ? Vraiment ? Qui croyait-il impressionner ? Il avait tant besoin de faire étalage de ses maigres capacités ? L'égocentrisme avait ses limites, tout de même...
Combien vous dois-je, Monsieur Kérèv ? Demantes-tu, conservant la main sur la poigne de l'arme, tout en gardant tes sens acérés sur les alentours pour anticiper les évènements à venir...
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Je suis la Guerre, la Destruction ! Et accessoirement boutiquier. (ft. TOUT LE MONDE !)

MessageSujet: Re: Je suis la Guerre, la Destruction ! Et accessoirement boutiquier. (ft. TOUT LE MONDE !) Dim 12 Juil - 10:31
Décidément, c'est la fête, ici. Les derniers clients défilent, et voilà que d'autres arrivent... Tu reconnais cette aura. Zeus ? Non, elle n'est pas aussi prétentieuse. Quoiqu'il faudrait revoir ta définition de la prétention, ma pauvre Guerre... Sinon, revenons à nos moutons. Tu te doute bien que les six Mortels postés en amont de la boutique ne sont pas là que pour décorer. Mais ici, c'est ta boutique. Ton territoire. Et cet orgueil qui vient te chatouiller les narines n'aura pas le choix que de te laisser garder le contrôle du territoire.

En attendant, tu souffles doucement. Et tu rigoles, aussi. Doucement. Tu étouffes ton rire dans tes lèvres. Une fois que ta tête, que tu avais préalablement penchée sur le côté pour esquiver le jet, soit revenue à sa place, tu continues dans ta tentative d'oppression sur ce gamin. Il t'intéresse vraiment... Et son caractère te plaît. On dirait toi... Mais il ne te donne pas qu'une bonne impression. Il a l'air de ne rien connaître, le pauvre. C'est dommage... Il faudra que tu t'occupes de lui apprendre la vie. Et ça ne sous-entend pas lui encastrer la mâchoire dans le bitume. Cependant, il semble plus en savoir que tu ne le crois.... Au final, tu vacilles entre la sous-estimation et l'inverse.

-Je ne sais pas trop quoi penser de toi, gamin... Mais ici, tu es sur mon territoire. JE pose les questions. Et maintenant, tu vas éclairer ma lanterne... *Tu affiches un sourire narquois, toujours aussi provocateur, et l'air de vraiment t'amuser* ... Qui es-tu exactement ?

Quelques paroles sages plus tard, tu remercies Athéna du regard. C'est vrai, tu n'avais pas remarqué la manœuvre du petit. Au final, il vaudrait mieux le sur-estimer. Ainsi, tu prendras toujours les précautions de ne pas te faire piétiner. Mais ce serait lui donner assez de confiance pour le faire. Restons au centre... La nouvelle arrivée dans le magasin vient de franchir les rayons. Tu la vois se discerner entre les supports de métal qui abritent divers sets d'armes, tous aussi variés les uns que les autres. Occidentaux, orientaux, épées, dagues, masses... Tout y est. Et tu n'as même pas adressé la parole à ce type que tu veux déjà lui faire comprendre qui est le patron ici.

Finalement, tu glisses une note d'en dessous du comptoir à ta sœur. Tu ne venais pas de l'écrire, non. En vérité, tu préparais toujours ce genre de choses au cas où tu devrais gérer plusieurs clients en même temps. Et tu n'es pas peu fier de ton idée, maintenant qu'elle sert... Sur la note, dépliée face à elle, elle pouvait lire la note. Avec une bonne petite remise des familles.~

Quant à l'enfant, tu ramasses son couteau papillon, alors tombé à tes pieds, et tu le pose sur le comptoir. Tu le lui présente comme un cadeau.

-Prends-le.

Pas besoin de dire quoi que ce soit de plus. C'est juste au cas où, mais la fougue de ce jeune te donne envie de lui faire confiance. Tu le fixe alors sérieusement, espérant qu'il comprenne que pour sa sécurité, c'est bien mieux. Et puis tu relèves la tête. Ce richard avec son complexe d'infériorité qui le pousse à se couvrir d'hommes de main est désormais en face de vous...

-... Bien le bonjour, monsieur ! Que puis-je pour vous ?

... Sérieusement ?! Mais bordel, c'est quoi ça ? Tu l'accueilles avec le sourire forcé le plus bordélique du monde ! Un mélange entre le sarcasme, la haine et j'en passe ! Alors qu'il y a à peine trente secondes, tu étais tout à fait sérieux ! *sigh*... Z'êtes pas sortis de l'auberge, vous là...
Revenir en haut Aller en bas
" Maxime "
avatar
Messages : 78
Date d'inscription : 10/11/2014
Age : 16
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Je suis la Guerre, la Destruction ! Et accessoirement boutiquier. (ft. TOUT LE MONDE !)

MessageSujet: Re: Je suis la Guerre, la Destruction ! Et accessoirement boutiquier. (ft. TOUT LE MONDE !) Lun 13 Juil - 20:22
La troisième aura qui était arrivé dans le magasin semblait presque prétentieuse. Maxime prit le couteau sur le comptoir et lança un regard sanglant a la femme qui était resté près du comptoir la main sur sa rapière. Il la dévisagea, puis se rapprocha d'elle en metant son couteau dans sa poche. Il lui glissa la chaîne rouge sang sur lequel son noms était gravé qu'on avait trouvé autour de son cou quand on l'avait trouvé devant la porte de l'orphelinat, ainsi qu'un bout de papier avec son numéro. Il essaya de prendre une intonation de voix la plus assuré possible puis il se retourna et dit calmement.

Je ne vais pas rester plus longtemps, vous avez l'air assez sympa vous, mais l'autre je ne lui fait pas confiance. J'ai du finir le travail à sa place se matin. Cette chaîne c'est tout se que je suis, je n'en sait pas plus. Si j'aimerais bien poser plus de questions, mais je ne me sens pas du tout à l'abri ici. Si vous savez qui je suis réellement, appelé moi.

Il avait peur de cette femme, mais avait tout fait pour en montré le moins possible. Il a cette manie de sembler très calme et d'aborder les inconnus comme si il les connaissait depuis des années. Il fit craquer ses doigts. S'approcher aussi près d'une personne qui dégage une telle présence lui semblait déjà être une tentative de suicide. Il prit une grand inspiration et se dirigea vers la sortie en jetant un coup d’œil au vendeur et la troisième personne. Un noble. Il n'en vu pas plus, et sortie en vitesse. Là, 6 hommes en costard attendait. Maxime eu un grand sourire. Il avança vers eux avec se grand sourire avec une marche assuré et un regard presque flippant

Le premier qui me touche peut dire adieu aux autres.

Il leur sourit gaiement puis avança droit devant lui. Ils le regardèrent avec un regard méprisant mais se décalèrent légèrement sur son chemin. Maxime adorait se sentiment de puissance que ça lui donnait. Puis il prit la direction de l'orphelinat.


FIN POUR L'INSTANT POUR MOI
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 106
Date d'inscription : 22/11/2014
Age : 21
Localisation : au Ritz, Paris
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Je suis la Guerre, la Destruction ! Et accessoirement boutiquier. (ft. TOUT LE MONDE !)

MessageSujet: Re: Je suis la Guerre, la Destruction ! Et accessoirement boutiquier. (ft. TOUT LE MONDE !) Jeu 16 Juil - 15:44
Bien qu'il ne soit, à l'origine pas plus venu pour les clients que pour voir la  couleur du plafond, Rhadamanthe pris soin d’examiner un instant leur âmes. Alors qu'avons-nous là. Tout d'abords, Arès, enfin cela allait de soi car apprêt tous c'était lui qui tenait la boutique, ensuite... Ah sa chère et tendre demi sœur, armé d'une rapière pour l’occasion et enfin, un demi dieu, ou quelque chose qui s'en approchait. Celui-ci échangea quelque mots avec Athéna puis en prenant soin de l'éviter sortit du magasin, profitant que la porte était ouverte, le comte fit signe à ses hommes de main de le laisser passer.

Faisant quelque pas dans la salle, le juge fit enfler quelque peu son aura.  Il observait les présentoirs: épées et sabre y côtoyait des couteaux ouvragé est des lances. Il se fendit d'un grand sourire et fit une ample révérence.

"-Bien maintenant que nous somme entre nous, je voudrais tout d'abord complimenter ma très chère et tendre sœur, tu es resplendissante. Quand à toi Arès tu possède surement un article qui saurât me convaincre."

Sans plus leur accordé un regard il déambulât dans les rayons, prenant en main tantôt une masse, puis un poignard, enchaînât sur une épée, avant de rapidement les reposer un air insatisfait sur le visage. Commençant à jouer avec sa corde autour de son coup, il se décide finalement à se planter derrière Athéna.

"-Alors tu à trouver ton bonheur?"

Après tout ce n'est pas parce que l'on est un aristocrate que l'on ne se préoccupe pas des autre, non?

Ps: vraiment désoler pour le temps de réponse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 172
Date d'inscription : 01/11/2014
Age : 23
Localisation : Par delà le temps et l'espace
Dieu déchu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Je suis la Guerre, la Destruction ! Et accessoirement boutiquier. (ft. TOUT LE MONDE !)

MessageSujet: Re: Je suis la Guerre, la Destruction ! Et accessoirement boutiquier. (ft. TOUT LE MONDE !) Jeu 16 Juil - 18:29
Menton toujours calé au creux de ta paume, tu baisses finalement les yeux vers la note griffonnée, n’accordant qu’une oreille distraite au jeune homme qui s’enfuit peu après, sans demander la moindre miette de son reste. Arès bâclerait son travail ? Non… Juste que sans frisson dans une bataille, pourquoi se donner la peine d’achever son adversaire ? Économie d’énergie, rien de plus. Quoi qu’il en soit, ce n’était nullement ton problème. Glissant la main dans ton sac, tu restes aux aguets, en voyant ton frère se décaler pour mieux s’adresser au Juge.

Le ton de voix qui parvient jusqu’à tes oreilles t’arrache un mince sourire, d’un côté comme l’autre. Effeuillant la liasse sans te presser, tu finis par réunir la somme nécessaire à ton achat, avant de t’en défaire sur le comptoir puis de récupérer ta toute nouvelle acquisition. Cependant, un léger étonnement fait jour sur ton visage. Vient-il vraiment d’ignorer Arès en déambulant dans les allées, afin de mieux t’approcher par la suite ?

Quelle erreur de jugement… Qui ne devait être ni la première, et certainement pas la dernière, du peu relatif que tu lui connaissais. Sans brusquerie, tu pivotes finalement, lui faisant face, rapière rangée dans son fourreau, le tout glissé et noué à ta ceinture. Le voir ainsi tripoter le nœud coulant à son cou te donnerai presque envie de le serrer d’un coup contre sa gorge… Mais cela n’aurait aucun intérêt. L’expression neutre, tu le détailles de pied en cap, pesant tes mots avec soin avant de les laisser franchir tes lèvres.
Si je n’avais pas trouvé mon « bonheur », je ne serai pas restée davantage entre ces murs. Je ne m’encombre pas de visites triviales d’ordinaire, alors quand il s’agit d’apparaître dans la tanière d’Arès. Pourtant, il semblerait que tes désirs restent incontentés, en matière d’armement… Ce n’est pas à moi que tu devrais t’adresser pour cela. Pire que cela, je ne puis que te conseiller de ne pas tourner le dos aux maîtres des lieux.
Un sourire amusé joue sur tes lèvres, dans l’instant qui suit ta dernière phrase, impatiente et expectative quant à ce qui va suivre sous peu…
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Je suis la Guerre, la Destruction ! Et accessoirement boutiquier. (ft. TOUT LE MONDE !)

MessageSujet: Re: Je suis la Guerre, la Destruction ! Et accessoirement boutiquier. (ft. TOUT LE MONDE !) Ven 17 Juil - 15:28
Ce manque de respect... Qu'est-ce que tu en rigoles ! Tu n'attendais que ça, après tout. Le bon moment, et le bon élément déclencheur pour pouvoir te déchaîner. Un léger sourire en coin se joue doucement, dévoilant lentement une mâchoire carnassière, qui te donne plus un air de démon que d'humain. Ou ne serait-ce que l'air d'un Déchu. Pourtant tu aimes bien montrer ce petit côté... Toi-même. Seulement, les conditions actuelles de ta Déchéance te forcent à ne pas pouvoir te laisser agir comme bon te semble... Quand tu veux, en tout cas.

D'ailleurs, quand tu y repenses... Ce gamin était vraiment au courant de ces gars que tu avais croisé à ton Réveil ? C'est assez intriguant, quand on y pense. Mais pourtant, tu étais sûr d'avoir laissé aucun témoin... Et puis, pour qui il se prend, à dire que ton travail est bâclé ? Oui, tu tues, mais pas que ! Faire souffrir, c'est tout un art ! Et ils pleuraient comme des chiens après quelques secondes. Non, tu as très bien géré la chose. Il faudra lui faire comprendre, à ce gosse...

Mais ça attendra. Voilà qu'il s'est éclipsé. Heureusement, il a semble-t-il laissé les coordonnées à ta sœur. Tu les lui demanderas plus tard, tu as un client particulier dont tu dois bien t'occuper... Il se cache habilement derrière Athéna. Mais pas pour longtemps. Sa voix prétentieuse te pousse à sortir de ton comptoir. Tu fais longer ta main le long de l'arrête du meuble, puis tu poses ta main sur l'épaule droite de la Stratégie Guerrière, et alors vous vous tenez tous les deux face au Juge. Tu hausses la tête pour apercevoir les quelques hommes assez stupides pour traîner par ici.

Puis tu ramènes un regard hautain vers Rhadamanthe. Tu fronces un peu les sourcils et élargit son sourire en coin. Si Athéna devait te regarder, elle pourrait croire voir un requin sur le point de se jeter sur le pauvre Maître Nageur incompétent et grande gueule venu draguer la plus belle de la plage... Pfeuh.

-Ramène tes chiens de garde ici.

L'intonation sèche et agressive de ta voix donnait l'impression d'un ordre. "Fais-le, ou meurs". C'était tout simple. Tu serres doucement le poing droit, pendant dans le vide, et tu resserres doucement ta main sur l'épaule de Sœurette.

Mais qu'il obéisse ou non, ça va saigner.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 106
Date d'inscription : 22/11/2014
Age : 21
Localisation : au Ritz, Paris
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Je suis la Guerre, la Destruction ! Et accessoirement boutiquier. (ft. TOUT LE MONDE !)

MessageSujet: Re: Je suis la Guerre, la Destruction ! Et accessoirement boutiquier. (ft. TOUT LE MONDE !) Mar 6 Oct - 16:42
Et bien, la déchéance ne les avais pas rendu plus sympathique à son égard, Arès le regardait d'un air dédaigneux, celui la même qu'il réservait à ceux qui lui demandait son aide.

-Ramène tes chiens de garde ici.

Tout en cette phrase transpirait la haine et l’envie d'en découdre.En voila des manière, lui qui était venu dans le seul but d’effectuer un achat et de pavoiser avec le vendeur, se retrouvait soudain menacé par celui-ci. Se retournant légèrement, faisant enter dans son champ de vision le dieu de la guerre. Le Comte haussât un sourcil et semblat réfléchir quelque secondes.

-"hmff, Non, je ne croix pas. Dans mon souvenir tu ne t'abaissait pas à tuer les insectes qui rampaient à la surface du globe non? Alors ne viens pas me demander d'envoyer à la mort des hommes qui me sont loyaux. "

Continuant de farfouiller dans les étales il regardait maintenant les rapières et autres lame légères et distinguées.

-"Dit moi, n'aurait tu pas d'arme plus discrète, telle une canne épée ou autre chose dans se goût la?"

Et oui car de nos jour on ne pouvait plus parader une épée à la ceinture sans déclencher une crise de panique chez les passant et les force de l'ordre. remettant en place un mèche blonde, Rhadamanthe prit appui sur un rayon remplit de poignards acérés et fit tourner dans ces doigts la corde qui pendait à son coup.Il restât la à attendre la réaction du maître des lieux, ou à défaut, celle de sa sœur.

Quel que soit la suite des événement, Il risquait fort d'être en retard chez son tailleur favori pour la confection de son tout nouveau costume, Ha... les affres de la vie de famille.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 172
Date d'inscription : 01/11/2014
Age : 23
Localisation : Par delà le temps et l'espace
Dieu déchu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Je suis la Guerre, la Destruction ! Et accessoirement boutiquier. (ft. TOUT LE MONDE !)

MessageSujet: Re: Je suis la Guerre, la Destruction ! Et accessoirement boutiquier. (ft. TOUT LE MONDE !) Mer 7 Oct - 19:31
Rapière sous le manteau, menton toujours dans la paume, tu observes les facéties du blondinet un peu plus loin. Facéties qui semblent picoter allègrement les nerfs de ton autre frère. Un juge partial qui s'exprime sur la notion de loyauté... Tu parles. C'en devenait presque grotesque. Mais alors, pourquoi ne pas quitter les lieux ? L'objet de ta quête désormais en ta possession, pourquoi t'attarder ? Simple. Ce n'était pas tous les jours que tu pouvais observer les interactions entre ces deux frères-ci...

D'ailleurs, force était d'admettre que le blondinet avait su développer une certaine forme de résistance. Restait à savoir si cette fameuse résistance tiendrait bon face au Dieu de la Guerre, dont la marchandise soigneusement étalé se faisait manipuler, tripatouiller, entre les doigts fins du Juge. Sans commentaire sur la demande de Rhadamanthe, tu te dis qu'au fond, la Déchéance ne l'a pas tant changé... Pourtant, tu restes là, immobile, si ce n'est le mouvement de tes yeux argentés, passant de l'un à l'autre en silence.

Ni Juge ni Jugée, dans la sobre neutralité qui est la tienne, en silence, tu observes.

Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Je suis la Guerre, la Destruction ! Et accessoirement boutiquier. (ft. TOUT LE MONDE !)

MessageSujet: Re: Je suis la Guerre, la Destruction ! Et accessoirement boutiquier. (ft. TOUT LE MONDE !)
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» MOI JE SUIS UN CEANTISTE ET JE LE DIS A TOUT LE MONDE LOL !
» jamie | tout le monde pense que je suis hypocondriaque, ça me rend malade
» Tout le monde pense que je suis hypocondriaque. Ça me rend malade. (Ft. Ashley Benson)
» [4eme année] Cours de Biologie
» Jace + je suis les Guns'n'Roses, trésor, j’ai un appétit pour la destruction.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mythologie et ses amis :: Paris :: Rues de Paris :: La Prise de la Bastille-