Les dieux grecs ont été déchus et réduits à l'etat de mortels par leurs descendants divins, ignorés de tous. Ils ont pris leurs places et créé la Nouvelle Olympe!
 
Nous avons fortement besoin de nouveaux dieux ayant des fonctions importantes! (Ciel, Nuit, Amour etc...)
Un nouveau thème de Printemps est arrivé!

" Invité "
avatar
Who am i !

Au sommet du monde [PV Elycios]

MessageSujet: Au sommet du monde [PV Elycios] Mer 29 Avr - 23:51
Un petit vent frais de printemps s’installa sur le haut d’un grand palais fait de marbre et d’or. Ce palais n’était rien d’autre que celui qui abritait les personnes fluctuant sur la vie des hommes sur leur terre: les Dieux. Plus précisément les Nouveaux Dieux, fils des anciens dieux déchus de leur fonctions par ceux qui les remplacent actuellement. Le vent glissa sur l’air et pénétra dans ce fabuleux palais, tombant sur une grande salle. Cette grande salle contenait plusieurs trônes, occupés ou non, rassemblé sous la forme d’un grand U. Derrière ces trônes se trouvait un grand feu, alimenté chaque jour et chaque nuit pour rendre la pièce plus chaleureuse que jamais. Le vent continua sa route et sortit du palais, pour descendre le grand escalier fait en pierre, seul chemin pour accéder à la demeure des Dieux. Au bout de cet escalier se trouvait un long chemin dallé menant au grand marché, l’endroit où les habitant de l’Olympe puissent acheter ce que bon leur semble. Mais le vent ne suivit pas cette route. Car, près des escaliers, assis au bord du chemin dallé, se trouvait une personne. Ses jambes pendantes dans le vide, il observait le monde en constant changement qui s’étalait sous ses yeux. Son regard trahissait ses émotions: regarder ces mortels essayer de survivre dans ce monde gouverné par ses semblables ne cessaient de lui apporter satisfaction. Oui, il aime voir les hommes vivre leur quotidien, aller travailler pour nourrir sa famille, étudier afin de devenir une grande personne, tomber amoureux de sa voisine… Mais ce qu’il aimait par dessus tout, c’est voir deux hommes se disputer pour une opinion différente. Et lorsque leur patience venait à bout, il ne cessait de sourire lorsqu’ils en arrivaient aux mains. Et cela arriva énormément. Quand les mortels connaissaient leur jours noirs, le premier présent parmi eux n’était autre que lui, se délectant de cette folie qu’est la guerre. Tout simplement car ce garçon est le Dieu de la Guerre.

Mais pour l’instant, il se contentait de regarder ces hommes évoluer au fil de la journée, toujours avec cette satisfaction de voir certains se disputer pour une place de parking, un morceau de gâteau, ou d’autres chamailleries.
Le petit vent se frotta au visage du garçon. Celui-ci leva vivement la tête et la tourna de droite à gauche, le regard en alerte. Visiblement, personne n’était là. Il soupira doucement et posa sa joue sur sa main, qui était maintenue en équilibre grâce à son coude sur sa cuisse.

-”Soit ce n’était qu’un simple vent, soit on me joue encore des tours...”

Oui, car Théra, le garçon, n’était pas très apprécié par ses confrères. En effet, celui-ci aimait bien voir tout le monde se disputer pour que cela mène à une bagarre ou une petite guerre. Et quand les hommes n’aboutissaient pas à ce qu’il voulait, il obtenait satisfaction sur ses semblables. Mais certains voient son petit jeu et hurlent à la manipulation, ce qui renforce à chaque fois la méfiance des Dieux à son égard. Cela lui importe peu, car il ressent la même chose pour eux. C’est les deux raisons pour laquelle il ne participait pas vraiment aux banquets et fêtes organisés par les Dieux, et qu’il restait souvent seul, à regarder ces humains des cieux.
Il commença à se lever en s’étirant et époussetant sa tenue. Il n’avait pas mit ses habituelles tenues de civils que portaient les mortels, car il n’était pas redescendu depuis un bout de temps. A la place, il portait un simple tissu en dessous d’une armure en cuir. Son épaule droite était recouverte d’une armure d’acier faite de trois plaques de métal d’une couleur rouge, allant jusqu’à son coude. Une protection supplémentaire fait du même métal rouge recouvrait ses avants bras et ses bottes étaient identiques à ceux-ci. A sa taille se trouvait un pagne fait de fer blanc sur les côtés, et une lourde ceinture de cuir serrait son abdomen. Et il portait évidemment ses fameux gants de combat, rouge comme le sang.
En regardant le soleil qui éclairait le ciel, il remarqua qu’il avait passé presque cinq bonnes heures assis ici, et il commençait à avoir faim.

*Peut-être qu’un peu d’ambroisie calmerait l’ardeur de mon estomac…*

Il haussa les épaules et se dirigea vers le grand escalier qui menait à sa “maison”. Mais quelque chose le contraria un peu: un garçon descendait les marches des escaliers et se dirigeait vers le marché. Il soupira une deuxième fois et monta les marches. Ce n’est pas la première fois qu’il croise un Dieu, mais les voir en dehors des réunions le piquait un peu.
Comme d’habitude, il l’ignorerait. Mais cela ne se passa pas comme il le prévoyait.
Revenir en haut Aller en bas
" Elycios "
avatar
Messages : 17
Date d'inscription : 29/03/2015
Age : 21
Localisation : Mont Olympe
Nouveau Dieu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Au sommet du monde [PV Elycios]

MessageSujet: Re: Au sommet du monde [PV Elycios] Dim 3 Mai - 17:52
Une nouvelle journée commençait et s'accompagnait du petit rituel matinal du jeune dieu. Elycios vérifiait avec un soin tout minutieux les mécanismes de ses bras, une clé à molette dans la main et un tournevis dans la bouche, et réglait avec précautions les pièces métalliques. Le dieu était d'un naturel perfectionniste et avait une peur immense de perdre la fonction de ses bras encore un fois. Son dur labeur dura une bonne demi-heure, bien qu'il n’eut trouvé aucun dysfonctionnement.
Sa journée ne faisait que commencer et Elycios ne savait déjà plus quoi faire pour la remplir. Il avait déjà préparer le planning de tous les orages pour les 2 prochains mois et il n'avait rien à faire, seul, dans son palais rempli de solitude. Un choix s'imposa alors à lui. Il devait aller au marché divin pour se rafraichir un peu les idées et acheter de la nourriture car le garde-manger était de plus en plus vide. Il allait quand même manger un peu avant de sortir. Il fit toaster du pain et se fit une tasse de café. Son repas s'éternisa mais il se le permit car il s'était levé tôt comme à son habitude.

Son repas finit le jeune dieu se para pour sa ballade dans les rues de l'Olympe. Il enfila sa cape par dessus sa tenue de "mortel" et vérifia si il avait bien fermé son palais à clé.
*Vous savez les vandales de nos jours! Ils rentrent dans vos palais et collent des posters de Nicki Minaj partout!*
Il se laissa guidé par ses pas sans vraiment faire attention à ce qui l'entourait, ses yeux perdus dans un autre monde, un monde remplis de souvenirs. Il aimait beaucoup son poste mais parfois il se demandait comment les anciens dieux se débrouillaient dans le monde des mortels. Il imaginait mal Héra et Zeus sans le moindre pouvoir. Il se demandait ce qu'était devenue sa mère.  Dans sa promenade autant spirituelle que physique, il ne se rendit pas compte de l'approche d'un de ses semblables. Malgré tout un soupir coupa court à ses pensées. Il se rendit compte de la présence du dieu, qui essayait de le dépasser, et, dans un vague moment de sursaut, agrippa le bras de ce dernier.
- Je m'excuse de vous déranger... Je... J'aimerais parler à quelqu'un. Je m'excuse.
Elycios était confus de sa réaction... Il est vrai qu'il était seul depuis quelque temps et qu'il commençait à ressentir une forte envie de s'exprimer. Il continua son déballage d'excuse, appuyant sur le vouvoiement tout en dévisageant le dieu. Il se rappelait vaguement de ce visage, il n'était présent que rarement aux banquets... Il était peu aimé... Le dieu de la Guerre, le semeur de zizanie.
- Vous êtes Théra, n'est-ce pas? Je n'ai jamais pu vous parler avant. C'est peu vu que nous vivons dans la même ville depuis des siècles...






Hors RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» « C'est au sommet de la montagne qu'on se sent le plus seul. »
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Inauguration de la plus puissante turbine à gaz au monde
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mythologie et ses amis :: Terre des Dieux :: Le Palais des Dieux-