Les dieux grecs ont été déchus et réduits à l'etat de mortels par leurs descendants divins, ignorés de tous. Ils ont pris leurs places et créé la Nouvelle Olympe!
 
Nous avons fortement besoin de nouveaux dieux ayant des fonctions importantes! (Ciel, Nuit, Amour etc...)
Un nouveau thème de Printemps est arrivé!

" Invité "
avatar
Who am i !

Follow me and find the glory. Purify the city by the blood and tears

MessageSujet: Follow me and find the glory. Purify the city by the blood and tears Sam 7 Mar - 20:42

 

 
Nausicaa "Enyo" Zaïtsev


 
En bref...
Nom: Nausicaa, mais aussi Jeanne ou Rosamonde. Zaïtsev juste pour la frime russe, même si je donne parfois le nom de "Arc" pour signer. Mais l'on sait tous que mon véritable nom est Enyo.
   Âge: Si vous rencontrez Arès, sachez que j'ai le même âge que lui.
   Groupe: Divinité Déchue
   Rang: Ancienne Déesse des batailles et Destructrice de Ville
   Est il au courant de sa situation? de l'existence des dieux? Oui
   Siège t-il à l'Olympe? (enlevez cette partie si vous n'êtes pas un nouveau dieu) /

 
J'ai vécu ça...
Nous sommes nés lors d'un conflit déjà bien entamé. Ou alors les prémices d'une lutte sans merci entre nos deux parents. Qui sommes nous? Et bien... La descendance d'Héra et de Zeus. Héphaïstos, Hébé, Arès... Moi. C'est vrai. Je dois avouer que les grecs ont longtemps mis à savoir de qui je tenais. Et encore... Ils hésitèrent encore et encore. Mais le fait était là. Je savais qu'Héra m'avait donnée naissance. Cependant, c'était à mon frèrot tout adoré, Arès, d'être le mieux lotti, et ainsi le mieux réputé... Dans le mauvais sens, mais même. Attention, cela ne voulait absolument pas dire que je n'étais pas en reste. C'est vrai que pour certains, ce Dieu n'était qu'un rustre répugnant avide de combats, de guerre, de conflits. Seulement... Qui étais-je pour décrier cet homme qui avait certainement la plus grande volonté que tous les dieux réunis? Je ne le pouvais. A chaque fois qu'Arès se faisait battre, à chaque fois que ce Dieu mordait la poussière par un demi-dieu, voir même un mortel, il se relevait. Il se relevait.

Et ça, il semblerait que ces coincés du cul, assis sur leurs lauriers, ne le sachent pas: La guerre est un art, une industrie dont on doit mettre corps et âme pour réussir. Et si l'on se fait marcher dessus, et si à chaque fois on se faisait battre, l'artisan se devait de faire face à son échec. Alors qu'êtes vous, autres Dieux, pleurant d'histoires de coeurs, de jalousie, vous pouvez faire face à la grande industrie guerrière?

Je l'accompagnais, moi, Enyo. Je représentais après tout un de ses aspects. Si lui n'était que destruction et guerre, je représentais batailles et lutte. J'étais, je suis, et je serai pour toujours une déesse guerrière, comme la demi-soeur Athéna, qui prônait fièrement la victoire. Si elle avait son bouclier, son heaume et ses paroles, moi j'avais Kudoimos (Le Tumulte), mon envie de vaincre, et ma constitution de Berserker. Oui, je le clame haut et fort. Rien ne pouvait me battre, rien ne pouvait me faire écrouler définitivement. S'il fallait avoir cette poussière de destin, même si j'entendais les moires ricaner dans une demi-conscience, je me relevais, car tel était ma tâche. Les Batailles ne mourront jamais. Jamais elles ne se défairont aussi facilement.

Alors je m'élançais, tête la première, avec Arès, mais aussi Eris, et mes neveux Phobos et Deimos dans différents conflits pour combler la tâche qui m'incombe. Cependant, même avec nos prouesses, même si j'avais eu le même titre que mon cher frère... Pourquoi la haine allait directement vers lui, et pas moi? Pas nous?

Je ne comprenais pas. Je ne voyais sans doute pas mon frère de cette même façon. Je me souvenais comme si c'était hier. Lui, se changeant en un simple soldat Troyen, et qu'il me donna la tâche d'élancer les troupes à la bataille. Je ne pouvais qu'en être fière, même si je savais pertinemment qu'Arès devait être un Fléau, et ne pouvait pas être une figure symbolique pour les Troyens.

- ... LANCEZ L'ASSAUT! SUS AUX ATHENIENS!

J'en étais remplie de frisson *Frissonne de nouveau* Brrrrr. J'en frissonne encore. Les soldats qui s'en allèrent à l'assaut en hurlant à plein poumon leur rage de vaincre, les bruits de pas qui firent trembler la terre. L'Asie Mineure n'a jamais été aussi secouée depuis longtemps. Et vous allez me dire: Comment on-t-il pu suivre une femme?... Et bien... Je n'étais pas une femme en ce moment là. Mais après, ne vous inquiétez pas. J'ai repris mes vieilles habitudes. Le Tumulte en main, j'ai fais en sorte que les athéniens pleurent comme des fillettes avant de se faire lamentablement tué sous la main du Tumulte. Je m'élançais telle une furie dans la bataille. On me décrivit comme telle, alors je leur donne raison.

Cependant, il fallut qu'Athéna gagne de nouveau. Et je vis encore mon frère abattu. J'eus pousser un léger soupir, avant de le relever un peu plus tard, et de l'emmener au loin. Il avait encore perdu, mais je savais qu'il allait se relever. Et je savais que j'avais perdu cette bataille, et cette guerre. Je m'en fichais... On s'était bien battu, c'est ce qui comptait.

Je ne vais pas parler des déboires de mon frère, car c'est à lui seul qu'incombe cette tâche. Je vais juste passer à cette terrible nuit. A vrai dire... Je n'étais point non plus à cette fête. Mes festivités à moi étaient dans les pleurs et le sang, pas dans les rires et l'alcool. Alors j'étais sur terre, pour participer à un petit tournoi que les mortels avaient organisés. C'était aisé, mais c'était amusant. Ca a eu le mérite de me divertir un moment, et puis j'étais remontée par la porte d'entrée, tranquillement. Je n'allais pas vraiment me presser pour ces couards de Dieux... Je vais plutôt me contenter de parler de solitude, ce genre de chose. J'ouvris tranquillement le grand Portail, se dirigeant vers le Panthéon Divin. Cependant, un détail m'intriguait: C'est une plante qui avait réussi à grimper haut, très haut... Alors je me contentais de suivre. Et puis des cris s'en vinrent. Je me glissais derrière un pilier, invoquant posément le Tumulte dans la main, et un bouclier dans l'autre. J'osais jeter un coup d'oeil.

Arès, mon frère... Maîtrisé et... Non... Non... Jeté au dessus de l'Olympe. Pas de précipitation, ils ne m'avaient pas vu. Il ne reste plus qu'à prévenir les autres à l'intérieur et... Wow. Attendez... Comment est venu cette femme aux cheveux rose et marron devant moi? Et qui, sans un mot, elle brisa le pilier à côté. Sans doute pour attirer l'attention, puis s'éclipsa. J'ai du faire une roulade sur le côté... Et sortir de ma cachette. On avait les yeux rivés sur moi, maintenant. Bien, je ne pouvais plus fuir, maintenant. Et je dois venger mon frère... Même si je sais qu'il est quasiment intuable, ce combattant.

Alors je m'élançais en direction d'eux, troquant mon bouclier pour... un drapeau? Oui. Un Drapeau.

- Pour... MON ROYAUME!

Et après un saut félin bruyant, un des intrus s'est fait planté littéralement au sol, tel une toile de tente se faisant transpercer par son piquet. Je me relève ensuite. Resserrant le Tumulte dans mes mains, regardant vers les autres intrus. Cependant, celui qui se fit planter... Et bien il m'agrippa la cheville, à ma grande surprise. Comment il pouvait encore bouger? Comment? Alors j'ai du considérer autre chose dans mon paquetage: Je combattais des êtres immortels. Mon bras gauche reprit le bouclier, et d'un coup sec, lui brisa le poignet. Cela me laissa le temps de me dégager... Pour venir tout droit vers eux. Et comme pour Arès, ils mirent du temps, avant de me faire tomber du Mont Olympe.

J'avais perdu l'Olympe, j'avais perdu le Tumulte, j'avais perdu mon frère... Comme j'allais me perdre dans tout cela.

Je me suis réveillée plus tard sur la terre des mortels. J'avais tout perdu. Je n'étais qu'une pâle copie de moi-même à ce moment là. Mais c'était mal connaître mes talents guerriers, et même si j'avais des blessures graves, il fallait se résoudre au fait que l'on ne m'avait pas aussi facilement. Et j'ai attendu... Longtemps, trèèèèès longtemps. Je ne pouvais revenir réclamer l'Olympe. Il fallait que je retrouve les autres Dieux (Je sais qu'ils sont tombés hein, sinon je serai déjà de retour au Panthéon), mon frère, et que je recouvre mes pouvoirs. Mais... Je me suis permise une petite fantaisie. De me faire passer pour une sainte guerrière qui voulait bouter les anglais hors de France. Vous la connaissez voyons... Oui... La Pucelle d'Orléans.

Jeanne d'Arc, c'était moi. J'ai mené des hommes à la bataille, en me faisant passer pour une figure emblématique. J'ai mené des hommes à s'entretuer. C'était bien... Cependant, quand je finissais par devoir capituler, j'ai pris une paysanne que j'avais sous le bras, je l'ai forcée à porter l'armure, j'ai modifié son visage (Oui, je pouvais encore faire ça), et puis je me suis cassée comme une voleuse... Ou j'ai filé à l'anglaise. Ahah.

Après, des siècles se sont écoulés. J'ai préféré vagabonder dans tous les pays, assistant à chaque conflit dont je pouvais y accéder. Assiéger des villes, les détruire comme bon me semble. C'était une sensation qui me rendait nostalgique tout cela. Mais rien n'était pareille sans Arès, ni Eris, ni Phobos et Deimos. Cette nostalgie me poussa à retourner dans le pays de la Jeanne. Sous un nouveau nom: Nausicaa. Pourquoi? Parce que même si elle était Grecque, les soins qu'elle avait prodiguée à Ulysse me rappelait moi, Arès et la petite Eris. J'avais tellement envie de les enlacer encore une fois... Alors que je faisais une promenade nocturne en direction de la capitale, j'eus comme un coup de fatigue, quelque chose qui me cloua sur place, en plein milieu de la route. Ah non... Ce n'était pas le moment de mourir. Cependant, après un petit moment, j'ai pu rebouger un pied. Ah, mais la voiture qui allait venir ne semblait pas vouloir s'arrêter. Que faire?

C'est alors que je bougeais lentement mes mains, et miracle! Un bon vieil espadon tomba du ciel et transperça litérallement le moteur de la voiture. Ce qui la fit exploser, sous mes yeux ébahis. Je me suis prise l'explosion de plein fouet. Normalement, j'aurai du mourir. Et pourtant, je m'étais relevée, comme si ce n'était qu'une petite secousse. Je regarde mes mains, puis l'espadon... Puis je me suis mise à rire frénétiquement, un rire franc qui fit dissiper tout soupçon.

- Tumulte!

J'étais heureuse de le revoir, tiens. Je m'en approche pour pouvoir la saisir, et faire deux-trois moulinets. Hum... Cela me semblait vraiment être lui. Et je repartis tranquillement, comme si de rien n'était passé. Une chose était sure: Le carcan dont j'étais allait bientôt se dissiper. Et c'est pour cela que je vais dans la capitale.

Les évènements risquent de prendre une tournure intéressante.

 
Je suis un peu comme ça...
Caractère -
Enyo est le type de femme à se montrer très douce, attentionnée envers son entourage. Cela a toujours été le cas pour son frère Arès, dont elle prête une attention toute particulière. Liez cela avec un grand respect et une admiration on ne peut plus infaillible, et nous obtenons les jumeaux les plus soudés du Panthéon Divin. Elle apprécie aussi énormément ses neuveux que sont Phobos et Deimos, ainsi que la petite dernière des champs de Bataille, on parle bien sur d'Eris qui, pour Enyo, ne pourra jamais grandir. Elle restera toujours la toute mignonne petite dernière.

Mais n'allez pas croire que c'est une femme forte sympathique. Elle voue une haine viscérable envers les anciens dieux qui ne sont pas guerriers ou combattants, parce qu'ils ont jugé depuis longtemps son frère sans raison apparente, le traîtant comme un moins que rien, alors que eux, ils pouvaient faire ce qu'ils veulent sans se faire réprimander. Peut-être est-ce un raisonnement de pure gamine, elle le conçoit. Seulement, il faut finir de se foutre de la gueule du monde.

Il faut aussi savoir qu'elle a un comportement et des ordres assez expéditives. Mêle l'Inquisition espagnole aurait du prendre exemple sur elle. Ses ordres sont toujours clairs et précis. Rien n'est laissé de côté, rien du tout. Chaque mouvement, chaque décision demandait réflexion car, même si tu n'égaleras jamais la finesse de penser de la prestigieuse Athéna, est capable de réagir dans le vif de l'action, et coordonner des Hommes jusqu'à que Nikê daigne donner sa bénédiction. Mais il faut savoir que... La victoire, tu t'en fiches particulièrement. Ce que tu veux, c'est pouvoir cracher au monde les échos et les douces mélopées des batailles, que l'on chantent leurs louanges, que l'on agressent et massacrent femmes, enfants, civils, soldats, que l'on transgresse les règles fondamentales entres mortels. Que la colère, la rage, la tristesse, le désespoir et le doute inondent les êtres.

On va sans dire que son caractère conciliant et doux se contractent en un être à la volonté infaillible, dont son seul objectif est de faire couler le plus de sang autre que le sien. Elle devint soudainement étonement sérieuse, jamais emballée par la folie ambiante. Elle reste l'unique élément cohérante des champs de bataille, un pion qui sait exactement ce qu'il fait. Une Reine qui peut être à la fois pion sur l'échiquier et la joueuse.

Une adversaire tenace et redoutable, à ne pas sous-estimer.

Physique -
On ne va sans dire que la "jeune" déesse représente très bien ce qu'elle est. Une femme forte et fière. Cela se voit absolument sur sa posture droite emplie d'une fièreté sans bornes. Elle s'assume entièrement. On peut aussi remarquer une démarche très agile, souple, malgré le fait qu'elle ait l'habitude de porter armes et armures. On dirait presque qu'elle n'a rien sur le corps d'ailleurs. Le poids semblerait ne pas l'insupporter plus que cela. Elle avait de cette teinte légèrement bronzée qui faisait rappeler les douces couleurs de la méditerranée. Une musculature bien cachée, une constitution exceptionnelle, font de toi une femme qui inspire autant le respect que la crainte, du haut de ton mètre soiante quatorze. Oui, tu es grande. Et non, tu t'en contrefiches de ça.

Ses formes néanmoins féminines changeaient bien souvent, pour accentuer le fait que la Bataille n'avait aucune forme précise, et qui s'accomodait à tout le monde. Cependant, ta venue sur Terre pour être "mortaliser" fit de toi un être qui ne pouvait plus vraiment changer d'apparence. Tu te retrouve à devoir endosser la peau d'une jeune femme à la chevelure blanchie et aux yeux purement noisette.

Autre détail que l'on pourrait trouver cela intéressant: Elle ne cachera au grand jamais ses nombresues cicratrices parcourant son corps. On peut voir rien qu'à celles qu'elle a sur le dos pour savoir que la déesse a énormément bataillée, et que cela ne sert à rien de les compter.


Pouvoirs -
Armée de Tumulte: Le Tumulte est une arme changeante, troublante, dont on raconte que les individus l'ayant vu sont devenus soit fou, soit prônant un doute extrême. C'est l'arme de prédilection de la Déesse des Batailles, qu'elle laisse prendre forme à sa guise. Pour l'instant, elle ne peut utiliser tout son potentiel que de façon brève, mais plus tu retrouveras tes pouvoirs divins, et plus le Tumulte aura sa victoire d'antan. On raconte que seul Arès et Athéna peuvent le prendre et le manipuler sans se prendre le flot de doutes, de questionnements et d'incertitude de cette arme.
My Spirit will not fall: Le combat, tu connais. Les batailles, tu connais. Les peurs ou les atrocités, tu les as déjà commises ou vues. Alors il faudra être extrêmement rusée pour lui faire peur, si ce n'est impossible.
"Trève de bavardage, tu mourras!": La particularité d'Enyo, ce qui la différencie d'Arès, c'est qu'elle est infatiguable. Elle ne connait pas le répit, ni le repos tant qu'une bataille n'est pas finie. C'est ce qui la définie et a donné naissance aux Berserkers. Vous la mettez à terre, elle se relèvera, encore et encore. Même si elle a des côtes brisées, elle se relèvera. C'est juste pour vous dire qu'elle était largement plus résistante que les Dieux n'oeuvrant pas pour les batailles, alors vous pouvez imaginer qu'elle peut tenir la grappe à un nouveau Dieu aussi longtemps qu'il le faudra.
"Frappe et je te rendrai cela au centuple": Sa force est proportionnelle à ses dommages subis. Bon, elle a déjà une bonne poigne en bonne santé, alors n'imaginez pas la force qu'elle a à demi-inconsciente.
"Les batailles n'ont ni patrie, ni visage.": Elle a la capacité de modifier son apparence et celle des autres... Enfin, cela s'est grandement réduit. Pas de changement d'intonation de voix, pas de changement de sexe, et à durée limitée. C'est ça d'être bridée.

 
Mais en vrai, je suis ça...
Pseudo: Ciel ― Âge: 19 années ― Comment avez-vous découvert le forum ? Au hasard, en flânant sur un top-sites ― Vos impressions ? Bonne pour l'instant ― Avatar by, ou perso utilisé: Riven de League of Legends ― Et les codes du règlement? (mis sous hide)

 
(c) Code de Lou, pour Never-Utopia

 
Revenir en haut Aller en bas
" Alania "
avatar
Messages : 757
Date d'inscription : 25/09/2013
Age : 18
Localisation : Mont Olympe dans ma serre
Nouveau Dieu
Who am i !

Personnage
Physique: Cheveux longs verts, yeux verts, 1m82, fine
Caractère: Généralement plutôt gentille et généreuse, mais n'hésites pas à se montrer cassante et têtue
Liens: Aime tous les nouveaux dieux, hait les anciens notamment Héra

Follow me and find the glory. Purify the city by the blood and tears

MessageSujet: Re: Follow me and find the glory. Purify the city by the blood and tears Sam 7 Mar - 21:22
Bienvenue! Woulala ça n'annonce rien de bon pour les nouveaux dieux ça...
Sinon tu viens de me faire connaître une déesse dont j'ignorais l'existence.
Hâte de voir la suite ^w^
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Follow me and find the glory. Purify the city by the blood and tears

MessageSujet: Re: Follow me and find the glory. Purify the city by the blood and tears Sam 7 Mar - 22:30
Nausicaa... C'est pas avec Ulysse ça ? ô.o

En tout cas, bienvenue à toi !
Hâte d'en savoir plus sur cette déesse que tu vas interpréter. Wink
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 638
Date d'inscription : 19/03/2014
Age : 17
Localisation : Sous L'océan! Sous l'océan! Sous l'océ... Tais-toi Sebastien!
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Follow me and find the glory. Purify the city by the blood and tears

MessageSujet: Re: Follow me and find the glory. Purify the city by the blood and tears Mer 11 Mar - 21:02
J'ai hâte de lire cette présentation! Ca n'annonce que du bon une déesse des batailles. Trop classe! *__*
Sinon... Bienvenue!
Revenir en haut Aller en bas
" Alania "
avatar
Messages : 757
Date d'inscription : 25/09/2013
Age : 18
Localisation : Mont Olympe dans ma serre
Nouveau Dieu
Who am i !

Personnage
Physique: Cheveux longs verts, yeux verts, 1m82, fine
Caractère: Généralement plutôt gentille et généreuse, mais n'hésites pas à se montrer cassante et têtue
Liens: Aime tous les nouveaux dieux, hait les anciens notamment Héra

Follow me and find the glory. Purify the city by the blood and tears

MessageSujet: Re: Follow me and find the glory. Purify the city by the blood and tears Mer 25 Mar - 18:05
Little up?
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Follow me and find the glory. Purify the city by the blood and tears

MessageSujet: Re: Follow me and find the glory. Purify the city by the blood and tears Jeu 11 Juin - 13:37
Mah, ne meurs pas, ma sœur :'c ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 172
Date d'inscription : 01/11/2014
Age : 23
Localisation : Par delà le temps et l'espace
Dieu déchu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Follow me and find the glory. Purify the city by the blood and tears

MessageSujet: Re: Follow me and find the glory. Purify the city by the blood and tears Jeu 11 Juin - 14:03
Oublie pas que les transformations de Tumulte incluent le torchon et la poêle à frire. '-' Si si.
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Follow me and find the glory. Purify the city by the blood and tears

MessageSujet: Re: Follow me and find the glory. Purify the city by the blood and tears Ven 19 Juin - 10:52
Nous savons tous que l'arme suprême est la poêle à frire (Sisi tu sais).

Enfin bref, ceci est pour signaler que j'ai fini ma fiche de présentation~
Revenir en haut Aller en bas
" Alania "
avatar
Messages : 757
Date d'inscription : 25/09/2013
Age : 18
Localisation : Mont Olympe dans ma serre
Nouveau Dieu
Who am i !

Personnage
Physique: Cheveux longs verts, yeux verts, 1m82, fine
Caractère: Généralement plutôt gentille et généreuse, mais n'hésites pas à se montrer cassante et têtue
Liens: Aime tous les nouveaux dieux, hait les anciens notamment Héra

Follow me and find the glory. Purify the city by the blood and tears

MessageSujet: Re: Follow me and find the glory. Purify the city by the blood and tears Ven 19 Juin - 12:03
Hello!
Superbe fiche, rien à redire, je la trouve très bien écrite et précise.
Je valide donc! Tu peux RP
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Follow me and find the glory. Purify the city by the blood and tears

MessageSujet: Re: Follow me and find the glory. Purify the city by the blood and tears
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Follow me and find the glory. Purify the city by the blood and tears
» People's Glory
» MARQUE BATTLE HONORS et OLD GLORY votre avis?
» TNA Bound For Glory 2010
» I'll follow you until you love me, Papa~paparazzi ! [Pv Sasuke]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mythologie et ses amis :: Administration :: Viens te présenter! :: Présentations validées-