Les dieux grecs ont été déchus et réduits à l'etat de mortels par leurs descendants divins, ignorés de tous. Ils ont pris leurs places et créé la Nouvelle Olympe!
 
Nous avons fortement besoin de nouveaux dieux ayant des fonctions importantes! (Ciel, Nuit, Amour etc...)
Un nouveau thème de Printemps est arrivé!

avatar
Messages : 322
Date d'inscription : 06/12/2013
Localisation : A l'Orphelinat Jean Moulin.
Dieu déchu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Quand les rôles s'inversent [PV: Robine]

MessageSujet: Quand les rôles s'inversent [PV: Robine] Dim 8 Fév - 18:08
>CODAGE by Liliebia sur Epicode





Ita Diis Placuit !


Anne se réveilla vers midi. Ce n'était pas dans ses habitudes, généralement, elle se levait au plus tard vers 9h20-9h40, elle veillait à toujours être levée avant l'heure du repas et souvent avant les pensionnaires. Aujourd'hui, elle n'avait pas été tirée des songes par son horloge interne ni même par le réveil posé sur sa table de chevet qui avait pourtant raisonné de longues minutes dans la pièce. La directrice était restée plongée dans un sommeil brumeux et imperturbable.

Héra cligna des yeux péniblement. Un gémissement s’échappa de sa bouche entre ouverte. Son crâne battait à un rythme lancinant qui lui arrachait quelques soupir de douleur. Elle s'était recroquevillée en boule sous sa couverture, espérant certainement calmer la douleur. La déesse déchue ne se rappelait pas avoir jamais ressentit cela auparavant. C'était nouveau et tout bonnement horrible. Elle soupçonnait vaguement une intervention d'Alania mais son esprit embrumé par la douleur crânienne peinait à analyser la situation. Elle voulait juste que ça s'arrête une bonne fois pour toute.

A vrai dire, cela faisait déjà plusieurs jours que la Directrice ne se sentait pas au mieux de sa forme, le teint blafard, elle était assez désorienté, presque dans la lune. Elle avait eu quelques nausée et vertiges qui avait disparu après quelque temps, elle ne s'en était donc pas alarmée. Ce qui l'avait plus dérangée c'était le mal de tête qui était apparu hier. Elle avait mit ça sur le compte du bruit constant qui allait de pair avec les enfants qu’accueillait l'orphelinat. Elle s'était donc couchée le soir avec l'espoir que la migraine disparaisse durant la nuit. Manque de bol, celle-ci avait empiré.

Anne jeta un regard flou vers le réveille, elle déchiffra difficilement qu'il était 12h46. Elle aurait dû être à la cantine en train de manger à cette heure là, pourtant, elle n'avait pas faim, juste une terrible envie de fermer les yeux pour dormir. Elle serra un peu plus sa couette contre elle, il ne faisait pas très chaud. Elle avait certainement oublié d'allumer le chauffage avant d'aller se coucher, elle n'était pas très attentive ces derniers jours. Elle se rappelait vaguement avoir eu une conversation sans queue ni tête avec Robine hier soir. La petite était inquiète pour elle, peut-être avec raison, Anne lui avait répondu que tout allait pour le mieux, elle n'aurait peut-être pas dû. Ses pensées étaient désordonnés, elle n'arrivait pas à se concentrer sur une idée bien précise autre que le fait qu'elle devait se lever.

Rien que le fait de devoir sortir du lit lui prit plusieurs longues minutes, elle fut presque tentée de comparer la simple action de s’asseoir sur le rebord du lit à l'un des douze travaux d'Héraclès mais cela aurait été de mauvais goût. Elle fut prise d'un vertige alors qu'elle allait se lever, le sol semblait tourner sous l'effet d'une distorsion quelconque. Héra se laissa retomber lourdement sur le lit se tenant la tête. Elle perdait pied et ne contrôlait plus rien. Oh, non Anne n'aimait pas ça. Cette sensation de faiblesse immense. Et puis cette douleur qui ne voulait partir.

Son bon sens lui disait de revenir se coucher, elle ne tenait pas debout et de plus, elle ne voyait pas bien ce qu'elle pouvait faire. Cependant sa fierté mal placée lui disait qu'elle DEVAIT se rendre au réfectoire, elle était la directrice de cet orphelinat par Zeus ! Il était de son devoir de respecter ces mêmes règles qu'elle impose aux pensionnaires. Enfin, à cette heure-ci, les pensionnaires devaient déjà avoir fini leurs repas mais, ça Anne ne s'en était pas rendu compte.

Alors qu'elle allait à nouveau tenter de se lever, le bruit d'une porte qu'on ouvre et qu'on referme la fit se stopper. Issac ? Le garçon avait tendance à s'inviter inopinément dans son bureau, s'il la voyait ainsi, tremblante, blanche comme un fantôme et surtout toujours en pyjama, les cheveux un peu en pétard, soit il partirait en hurlant de terreur, soit il reste planté là comme un arbre, bouche bée. Ou tout du moins c'est ce qu'elle supposait.

Les pas se firent entendre raisonnant sur le parquet en même temps de la personne avançait. Et son mal de tête ne faisait qu'empirer. Ferment les yeux, elle se mit en position fœtal, les mains de chaque côté de la tête. Ça va passer, c'est rien, juste un petit mal de tête, ça va passer … pensait-elle dans une veine tentative pour se rassurer. En plus elle avait froid à cause du carreau cassé et toujours pas réparé. Cependant, les chauffages étaient allumés ...



Nil Sine Numini


© Halloween


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1086
Date d'inscription : 28/09/2013
Age : 18
Localisation : l'Orphelinat Jean Moulin
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique: 1m68, fine au corps ferme, cheveux long ondulés rouge, yeux rouges, mignonne :3
Caractère: gentille, aime s'amuser, n'aime pas qu'on parle mal de sa maman
Liens: maman biologique: totalement inconue; papa: nouveau dieu du vent, Zephios ; maman adoptive: Héra/Anne Hooper

Quand les rôles s'inversent [PV: Robine]

MessageSujet: Re: Quand les rôles s'inversent [PV: Robine] Sam 14 Fév - 16:53



Quand les rôles s'inversent

Feat Anne

J'étais inquiète par rapport a maman, cela faisait plusieurs jours déjà que je la voyais avec le teint plus blanc que d'habitude avec l'air absent, je lui en avais parlé hier soir, mais ne m'avait pas écouté.
Ce midi, je fus surprise de ne pas la voir au réfectoire, ce n'était pas dans ses habitudes. J'avais pris la décision d'aller la voir après mangé.

Je me dirigeais vers son bureau et toqua, aucune réponse, j'ouvris doucement la porte et ne vis personne au bureau, je me dirigeais vers sa chambre:

-maman? tout va bien?

Je rentrais et la vis, en boule, sur le lit. Je me précipité vers elle:

-maman? tout va bien? tu as mal quelque part?

je posais ma main sur son épaule.



Code par cataluña d'EpicodeEpicode


c'est trèèèsè court mais je savais pas quoi écrire dsl maman U.U
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 322
Date d'inscription : 06/12/2013
Localisation : A l'Orphelinat Jean Moulin.
Dieu déchu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Quand les rôles s'inversent [PV: Robine]

MessageSujet: Re: Quand les rôles s'inversent [PV: Robine] Mar 10 Mar - 17:47
>CODAGE by Liliebia sur Epicode





Ita Diis Placuit !


Le bruit de la porte grinçant au moment de l'ouverture, la pièce restée dans la pénombre, éclairée par le rideau de lumière qui sortait de la dite porte, comme le soleil qui illumine la terre après la nuit, la voix qui demande doucement avec une trace d’inquiétude. Héra détestait sentir la pitié dans le regard des autres. Cette lueur qui indique à quel point tu es faible, a quel point tu as besoin des autres. La reine déchue s'était toujours débrouillée par elle-même, probablement la cause d'une fierté mal placée, d'un ego démesuré, alors simplement par peur de voir ce regard.

-Maman ? Tout va bien ? Tu as mal quelque part ? 

La petite main posée légèrement sur son épaule comme un appel. Anne grogna un peu. Elle aurait souhaité à défaut de pourvoir remplir son rôle de directrice, rester seule, au calme, en attendant que ce qu'elle supposait être un mauvais sort passe. Robine en avait fait autrement. Rassemblant le restant de volonté et quelques poignée d'énergie, Héra se redressa doucement, tentant d'éviter de grimacer malgré son crane qui la lançait. Un semblant de sourire qui se voulait rassurant apparu sur le visage blafard de la déesse déchue.

La porte ouverte avait illuminé la pièce sombre jusqu'à lors dévoilant un mobilier assez ancien par son style. La chambre était tiède grâce au petit chauffage installé dans un coin pourtant la directrice frissonnait de temps en temps. Sur le mur un vieux papier peint un peu délavé par le temps était en partie caché par de vieilles photos, la plus part était en noir et blanc représentant un femme à l'air strict devant un immense bâtiment, l'orphelinat. Sur la photo d'à côté on revoyait cette femme aux côtés d'une célèbre rebelle français, Jean Moulin, les deux semblaient assez complices, comme des amis de longue date. Il y avait quelques autres photos de temples antiques dévastés par le temps et sur les quelques rares photos en couleur on pouvait voir l'évolution d'une jeune fille au cheveux rouges. Sur la table de chevet se trouvait une photographie solitaire posée à plat à côté du réveil et de la lampe, d'une statue antique censée représenter Zeus le Roi des Dieux. Les coins étaient usés et il y avait de nombreuses marques de doigts dessus. Une armoire sombre contenait les vêtements de la directrice alors qu'une autre porte donnait sur sa salle de bain personnelle.

Cette chambre était comme le cocon de la déesse. Son nid.
Elle ne laissait personne entrer à l'intérieur, si ce n'est Robine et quelques pensionnaires en quête de réconfort.

-Oui … oui tout va bien. Ne t'inquiète pas.

Héra fut quelque peu surprise de voir à quel point sa voix sortait rauque, tremblante. Elle tenta néanmoins de faire comme si de rien n'était malgré tout.

-Ehm... Je suppose que je me suis couchée un peu trop tard hier soir, j'avais quelques papier à finir...

Elle tentait de se justifier de rendre son mensonge croyable. Certainement en vain vu son apparence et sa voix mal assurée. La déesse n'avait jamais été écrasé, ni même piétinée par quoique ce soit mais elle supposait que c'était cette sensation là que devaient avoir ceux qui passent sous les sabots d'un taureau. Une pensée assez stupide lui traversa l'esprit. Es-ce cela qu'avait ressentit Zeus avant la naissance d'Athéna ?


Nil Sine Numini


© Halloween


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1086
Date d'inscription : 28/09/2013
Age : 18
Localisation : l'Orphelinat Jean Moulin
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique: 1m68, fine au corps ferme, cheveux long ondulés rouge, yeux rouges, mignonne :3
Caractère: gentille, aime s'amuser, n'aime pas qu'on parle mal de sa maman
Liens: maman biologique: totalement inconue; papa: nouveau dieu du vent, Zephios ; maman adoptive: Héra/Anne Hooper

Quand les rôles s'inversent [PV: Robine]

MessageSujet: Re: Quand les rôles s'inversent [PV: Robine] Mar 21 Avr - 13:08



Quand les rôles s'inversent

Feat Anne
J'entendis maman grogner un peu et se releva tant bien que mal. Une fois assise, elle me fit, ou essaya du moins, de sourire,............ mais ça n'avait rien de rassurant. Elle était tellement blanche, je ne l'avais jamais vu comme ça, j'étais inquiète, que lui arrivait-il? Elle frissonnait même si, pour moi, il faisait trop chaud, elle me répondit ensuite:

-Oui ... oui tout va bien. Ne t'inquiète pas.

En entendant sa voix, j'ai voulu lui répliquer que ça n'allait pas, mais elle reprit :

-Ehm... Je suppose que je me suis couchée un peu trop tard hier soir, j'avais quelques papier à finir...

Je la regardais, elle était en piteuse état, blanche, non, blafarde, fatigué, elle était malade et pas qu'un peu. Je pris un air sérieux et lui dis:

-non maman ça ne va pas, même pas du tout, tu es malade et ça ne va pas partir en claquant des doigts, il faut te soigner. Donc pour commencer, tu vas te rallonger je la prends par les épaules et la rallonge doucement, Ensuite, je vais te faire une bonne tisane bien chaude pour te réchauffer et essayer de trouver des médoc........... si je les trouve tu ne bouges pas et ne t'occupe de rien, cette fois à moi de s'occuper de toi.

je partis faire une tisane, je réfléchissais à comment soigner maman, déjà elle avait mal à la gorge, ensuite, avait de la fièvre donc du paracétamol devrait faire l'affaire contre la fièvre au moins, le paracétamol c'est e remède a tout. Elle devait avoir attrapé un bon rhum ou même la grippe. Je revins quelques minutes plus tard lui poser une tasse fumante sur sa commode

-voilà, j'ai mis un peu de miel pour ne plus que tu es mal à la gorge.




Code par cataluña d'EpicodeEpicode


désolé pour avoir mis autant de temps moman Y.Y
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 322
Date d'inscription : 06/12/2013
Localisation : A l'Orphelinat Jean Moulin.
Dieu déchu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Quand les rôles s'inversent [PV: Robine]

MessageSujet: Re: Quand les rôles s'inversent [PV: Robine] Sam 2 Mai - 10:57
>CODAGE by Liliebia sur Epicode





Ita Diis Placuit !


-Non maman ça ne va pas, même pas du tout, tu es malade et ça ne va pas partir en claquant des doigts, il faut te soigner. Donc pour commencer, tu vas te rallonger. Ensuite, je vais te faire une bonne tisane bien chaude pour te réchauffer et essayer de trouver des médoc........... si je les trouve tu ne bouges pas et ne t'occupe de rien, cette fois à moi de s'occuper de toi.

Anne lança un vague regard en direction de sa fille pendant qu'elle parlait. Ne pouvait-elle pas la laisser tranquille. Elle voulait simplement qu'on la laisse en paix, la douleur finirait bien par partir d'elle même. Simplement, la laisser seule. Était-ce trop demander pour une fois ?

La directrice se laissa faire quand la jeune fille la força à se recoucher, pour tout dire, Anne ne comptait pas vraiment rester assise toute la journée, elle était bien dans son lit et ne voulait pas le quitter. Quand est-ce qu'Héra était-elle devenue aussi paresseuse, il fut un temps ou, peut-importe son état elle se serait levée pour rejoindre son époux. Mais Zeus n'était plus là. N'est-ce pas ? Il était partit. De temps en temps Anne pensait à lui, le matin et le soir généralement, malgré tous ces siècles passé, elle se réveillait certaine fois surprise de ne pas le trouver à côté d'elle. Pourquoi avait-il fallut que cela arrive ? Tout se passait pourtant pour le mieux à cette époque, « tout est parfait dans le meilleur des mondes » disait Pangloss dans Candide. Pourtant il avait tord, tout n'était pas parfait, son mariage déjà ne l'était pas et ne l'avait jamais été malgré les efforts de la déesse, mais Héra avait finit par s'y habituer, plus ou moins. Elle avait essayé de fermer les yeux sur certaines des aventures de son époux. Elle avait essayé d'être un peu plus conciliante avec Apollon et Artémis. Sans grand changement apparent cependant. Et puis Dionysos était venu avec sa fête stupide. Tiens, c'était encore la faute d'un des fils de Zeus, comme c'est étrange. Notez l'ironie dans sa voix. Si seulement elle n'avait pas but ainsi, d'habitude la reine des dieux se restreint à quelques verres pour garder son esprit un tant soit peu clair, histoire de ne pas faire quelque chose qu'elle regretterait, malheureusement elle s'était laissée emportée dans la fête. Si elle avait eu un tant soit peu plus de jugeote elle ne serait là, dans ce lit, à être … malade.

Anne s'en rappelait maintenant, elle avait déjà été malade deux ou trois fois durant son exil, cependant elle n'arrivait toujours pas à identifier les symptômes qui annonce la maladie, étant déesse, elle n'était jamais tombée malade, puis déchue, elle gardait un système immunitaire différent des humains qui la préservait de la plus part des maladies. Une fois elle était tombée malade durant les années 1600, à moins que ce ne soit au cours du XVIII ème siècle. Elle ne gardait pas vraiment de souvenir de sa convalescence, juste ce que Bianca, la vieille dame qui s'était alors occupée d'elle, lui avait raconté.

Même lorsque ses pensionnaires étaient malades, ce qui était arrivé assez souvent malgré tout, elle ne faisait rien d'autre que les rassurer doucement, faute de connaissance médicales, ses quelques employés s'occupaient alors de soigner les malheureux. En tant de siècle d'errance on aurait pu croire qu'elle aurait pris du temps pour apprendre à se soigner. Non. Comme elle ne tombait, sauf rares exceptions, jamais malade, elle n'avait pas eu le besoin d'apprendre, les autres pouvait bien se débrouiller tout seuls. Elle regrettait maintenant. Elle aurait préféré ne dépendre de personne et s'occuper d'elle même toute seule comme elle l'avait toujours fait. Il faudra vraiment qu'elle se renseigne sur les soins à apporter et les médicaments plus tard. Peut-être que Peter s'y connaissait un peu. La directrice remua un peu lorsque la porte s'ouvrit une nouvelle fois, laissant Robine entrer. Elle portait une tasse. Anne espérait sincèrement que ce n'était pas du chocolat chaud. Elle déteste le chocolat.

-Voilà, j'ai mis un peu de miel pour ne plus que tu es mal à la gorge. 

Anne hocha doucement la tête et se redressa pour prendre la tasse dans ses mains, c'était bien la peine de la forcer à se coucher. Elle eu un petit froncement de sourcil, imaginant le goût que pouvait avoir du chocolat chaud au miel, avant de prendre une première gorgée, hésitante. Le breuvage était chaud, peut-être un peu trop mais, ça la réchauffait plutôt bien. La directrice aurait presque pu pousser un soupir de soulagement en découvrant un simple tisane, elle connaissait les goûts de sa fille et craignait qu'elle n'essaye de la soigner à sa manière. Le miel apportait une saveur sucrée qui n'était pas pour la déplaire.

-Merci.

Elle continua de boire en silence, un peu honteuse. Laissant ses doigts se réchauffer sur la tasse en porcelaine.

-Au fait, tu ne devrais pas être en cours toi ?


Nil Sine Numini


© Halloween


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1086
Date d'inscription : 28/09/2013
Age : 18
Localisation : l'Orphelinat Jean Moulin
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique: 1m68, fine au corps ferme, cheveux long ondulés rouge, yeux rouges, mignonne :3
Caractère: gentille, aime s'amuser, n'aime pas qu'on parle mal de sa maman
Liens: maman biologique: totalement inconue; papa: nouveau dieu du vent, Zephios ; maman adoptive: Héra/Anne Hooper

Quand les rôles s'inversent [PV: Robine]

MessageSujet: Re: Quand les rôles s'inversent [PV: Robine] Ven 22 Mai - 13:30



Quand les rôles s'inversent

Feat Anne
Je la voyais boire doucement mais elle avait l'air satisfaite, donc ça devait marcher.

-Merci.

J'étais contente de moi, j'avais hésité à mettre du chocolat mais........chocolat miel ça le fait pas trop donc j'ai évité d'en mettre et j'ai eu l'air de bien faire.

-Au fait, tu ne devrais pas être en cours toi ?

Question qui tue, je me suis crispé d'un coup, droite comme un piqué cherchant quoi lui répondre.

-Heu ......et bien...tu vois...........je m’inquiétai vraiment pour toi.........? oui oui je m’inquiétai tu ne venais pas ce n'était pas dans t'es habitudes..........

J'avais parlé rapidement priant pour qu'elle ne me tue pas ou du moins pas trop.

-Et toi? tu devais descendre manger avec nous?

ai je dis avec précipitation et un grand manque de tact. Je disais des mots sans qu'ils ne passent par la case cerveau.

-oooh tu as vu comme y fait beau........ooooooh mais tu as bu toute la tisane elle était bonne?..........




Code par cataluña d'EpicodeEpicode


'-' .......
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 322
Date d'inscription : 06/12/2013
Localisation : A l'Orphelinat Jean Moulin.
Dieu déchu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Quand les rôles s'inversent [PV: Robine]

MessageSujet: Re: Quand les rôles s'inversent [PV: Robine] Sam 23 Mai - 18:11
>CODAGE by Liliebia sur Epicode





Ita Diis Placuit !


La réaction même de Robine constituait une réponse en elle-même. La jeune fille avait la même tête qu'un cerf pris dans les phares d'une voiture, ou alors la tête d'un coupable prit sur le fait. Elle hésitait entre le devoir de rouspéter et l'envie de la remercier pour rester avec elle.

-Heu ......et bien...tu vois...........je m’inquiétai vraiment pour toi.........? oui oui je m’inquiétai tu ne venais pas ce n'était pas dans t'es habitudes.........

La réponse complètement décousue ne pouvait être plus comique sur le moment. Voire Robine de dépatouiller pour tenter de se justifier tant bien que mal de trouver une justification plausible l'amusait beaucoup. Ça changeait des mensonges de Zeus. C'était aussi un exploit, si l'on peu dire, qu'Anne aie compris les paroles de la jeune fille malgré le débit d’énonciation. La directrice avait en quelque sorte développé un super-pouvoir lui permettant de comprendre ce que lui racontait sa fille adoptive. Quand elle était plus petite c'était un véritable miracle si quiconque parvenait à comprendre le charabia sur aigu qui sortait de la bouche du bambin aux cheveux écarlates, bien qu'elle aie ralentit le rythme en grandissant.

-Et toi? tu devais descendre manger avec nous?

Anne fut prise d'un pincement de culpabilité. En effet c'était son devoir et elle était incapable de le faire. Elle avait honte, toujours, depuis la nuit des temps, elle avait toujours fait son devoir et, depuis l'intervention d'Alania, elle n'était plus capable de le remplir. Et encore, ce n'était pas totalement vrai, elle n'avait jamais fait son devoir de mère. La directrice ne fit plus attention au babillage de la jeune fille, elle la coupa dans son élan.

-Tu as raison. J'aurais dû venir manger avec vous. Combien de temps ? Dans Combien de temps penses-tu que je serais guérie ?

Déjà Anne ressentait le besoin de se lever et de s'activer, de ne pas rester en place. Mais le mal de tête lui restait sur ses positions à son grand damn. Qu'est-ce qu'elle ne donnerait pas pour pouvoir claquer des doigts et être soignée, ou plutôt claquer des doigts et regagner son trône. La déesse déchue soupira avant de reposer sa tasse désormais vide sur la table de chevet.

[HS: Désolé c'est tout court et tout pourri !]


Nil Sine Numini


© Halloween


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1086
Date d'inscription : 28/09/2013
Age : 18
Localisation : l'Orphelinat Jean Moulin
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique: 1m68, fine au corps ferme, cheveux long ondulés rouge, yeux rouges, mignonne :3
Caractère: gentille, aime s'amuser, n'aime pas qu'on parle mal de sa maman
Liens: maman biologique: totalement inconue; papa: nouveau dieu du vent, Zephios ; maman adoptive: Héra/Anne Hooper

Quand les rôles s'inversent [PV: Robine]

MessageSujet: Re: Quand les rôles s'inversent [PV: Robine] Dim 21 Juin - 17:44



Quand les rôles s'inversent

Feat Anne
Elle me fit arreter et dis, avec une once de culpablité il me semble dans la voix:

-Tu as raison. J'aurais dû venir manger avec vous. Combien de temps ? Dans Combien de temps penses-tu que je serais guérie ?

je ne répondis pas tout de suite, je suis resté planté la à réfléchir. bon...... elle est dans un état................. burk et peut même pas se lever............ en sachant que je sais pas quoi lui donner pour la guérir, ça va être compliqué, il faudra compter environ 1 semaine pour le rétablissement complet je pense, bon après je suis pas médecin.

-Pour moi, une semaine devrait suffire à un rétablissement complet ,je lui sourie, ne t'inquiète pas je vais m'occuper des pensionnaires si tu veux et puis je prendrai soin de toi, toi reste au lit bien au chaud d'accord? et puis si tu veux on peut appeler un médecin pour qu'il vienne voir ce que tu as.



Code par cataluña d'EpicodeEpicode


passage en coup de vent ^w^ (je tient de mon popa X) )
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Quand les rôles s'inversent [PV: Robine]

MessageSujet: Re: Quand les rôles s'inversent [PV: Robine]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Quand les rôles s'inversent [PV: Robine]
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Quand la vie va tout va!!! [PV: toute la clic^^]
» Quand l’État est en faillite, la Nation est en péril
» A QUAND UN NOUVEAU DEPART POUR EVITER UN AUTRE 29 FEVRIER ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mythologie et ses amis :: Paris :: Orphelinat Jean Moulin-