Les dieux grecs ont été déchus et réduits à l'etat de mortels par leurs descendants divins, ignorés de tous. Ils ont pris leurs places et créé la Nouvelle Olympe!
 
Nous avons fortement besoin de nouveaux dieux ayant des fonctions importantes! (Ciel, Nuit, Amour etc...)
Un nouveau thème de Printemps est arrivé!

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Messages : 106
Date d'inscription : 22/11/2014
Age : 21
Localisation : au Ritz, Paris
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Quand un comte voie le passé revenir

MessageSujet: Quand un comte voie le passé revenir Dim 23 Nov - 17:51
Le juste et bienveillant Comte Rhadamanthe se trouvait assit sur la terrasse du Ritz au pieds de la place Vendôme, quand il se trouvait à Paris c'est la qu'il descendait depuis que le fondateur de l’hôtel avait contracter une dette envers lui. Il buvais tranquillement une tasse de thé agrémenter de rhum qu'il faisait venir directement des Antilles.

-"Alors il arrive ce pains perdu oui ou non?" hurlait il à un serveur qui passait par la, "Cela fait une éternité que j’attent pour être servit".

Un très léger vent se fit sentir, ce qui fit flotter les cheveux d'or du Comte en lui donnant l'aspect d'un personnage sortant tout droits du passé. De son sombre regarde il embrassait la foule et jugeait les hommes et femmes qui l'entourait en un instant, si seulement ces sale traîtres n'avait pas renversé les dieux il serait encore dans son palais des champs Elysée. Ce qui inquiétait surtout était le faite que n'étant plus en place au tribunal des enfers qui jugeait les Âmes qui se présentait, les envoyait on directement au tartare ou bien quelqu'un avait il pris sa place. Qui que cela puisse être il ne lui faisait pas confiance car pour juger il était le meilleur de tous.
 Tout à coups une brise plus forte vain du bout de la rue il regardât et vit alors un être qui était tous saufe banale, une âmes comme Rhadamanthe n'en avait pas vue depuis des siècles. il se levât instinctivement et dit aux serveur

-" dresser immédiatement une table pour deux et dite au chef de faire chauffer les fourneau".
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1086
Date d'inscription : 28/09/2013
Age : 18
Localisation : l'Orphelinat Jean Moulin
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique: 1m68, fine au corps ferme, cheveux long ondulés rouge, yeux rouges, mignonne :3
Caractère: gentille, aime s'amuser, n'aime pas qu'on parle mal de sa maman
Liens: maman biologique: totalement inconue; papa: nouveau dieu du vent, Zephios ; maman adoptive: Héra/Anne Hooper

Quand un comte voie le passé revenir

MessageSujet: Re: Quand un comte voie le passé revenir Jeu 27 Nov - 18:19



Quand un comte voie le passé revenir

Feat comte Rhadamanthe


Aujourd'hui, j'avais enfin eu mon argent de poche, Anne en donne rarement et en petite quantité. J'avais décidé de me promener dans Paris et par la même occasion, essayer de me détendre, de décompresser. Je pris des endroits peu fréquentés et, pour aller plus vite, je dépliais mes ailes et plana à quelques centimètres du sol, pour ne pas trop me faire remarquer. Comme toutes les fois ou je pouvais sortir, je m'étais habillée comme une poupée, ce que je ne fais pas d'habitude. J'étais passé par le parc, les oiseaux venaient vers moi et se posaient sur mes épaules, c'était marrent, ils étaient mignons et me chantaient un petit air fort agréable. Cela me détendis énormément. Puis, je me dirigeais vers la  Place Vendôme. J'utilisais le même procéder que tout à l'heure pour ne pas perdre trop de temps mais surtout parce que j'aimais voler. J'arrivais quelques minutes plus tard en provoquant un courant d'air. Je fis comme si de rien était et continua ma marche décontracté. Il y avait beaucoup de monde, tout le monde se bousculaient, on aurait dit des animaux, mais j'évitais agilement les potentielles coups que je pouvais me recevoir. La ville me fatiguait, et oui, quand je suis seul, j'ai un tout autre visage. A l'orphelinat, je suis toujours joyeuse, je fais la bête et je suis active, mais quand il n'y à personne que je connaisse, je me détend, je suis calme et je "redeviens" intelligente on va dire. Je réfléchis plus et agis moins instinctivement.



Code par Cataluña d'Epicode


bon j'ai essayer de poffiner pour le rendre plus long ^^'
et isaac, je suis INTELLIGENTE, >.< je ne suis pas toujours bébé :p
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 106
Date d'inscription : 22/11/2014
Age : 21
Localisation : au Ritz, Paris
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Quand un comte voie le passé revenir

MessageSujet: Re: Quand un comte voie le passé revenir Jeu 27 Nov - 18:54
Cela ne pouvait pas être vrais, après t'en d'années où il avait crus que tous avait disparut voila qu'une jeune fille au cheveux rouge venait d'apparaitre à l'autre bout de la rue, le plus surprenant n'était pas sa couleur de cheveu ni le faite qu'elle emballeuse se mouvoir dans la foule comme dans de l'eau, mais bien son âme que le juge aurait reconnut entre mille. Un demi dieux, ou dans le cas présent une demi déesse. Que faisait elle ici seul et sent protection ,alors que les traître rodaient partout, à moins qu'elle ne soit la fille d'un d'entre eux, au quel cas tous s'expliquais.

Le comte se levât et lui fit signe de venir s’asseoir à sa table, la plus par des gens aurait refuser mais quand il s'agit du domaine divin le comte savait si prendre; Avant qu'elle n'arive il composa un numéro de téléphone qui sonnât chez une personne que l'on ne dérangeait pas pour rien.

-" je suis sur la terrasse du Ritz, la fille au cheveux rouge près de moi, tu à 5 minutes. n'agit que sur mon ordre."

-"oui monsieur"

-"pas de trace du tir si je fait signe!"

Il raccrocha et se tournât vers cette fameuse demi déesse, qui qu'elle soit il ne pouvait pas prendre de risque.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1086
Date d'inscription : 28/09/2013
Age : 18
Localisation : l'Orphelinat Jean Moulin
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique: 1m68, fine au corps ferme, cheveux long ondulés rouge, yeux rouges, mignonne :3
Caractère: gentille, aime s'amuser, n'aime pas qu'on parle mal de sa maman
Liens: maman biologique: totalement inconue; papa: nouveau dieu du vent, Zephios ; maman adoptive: Héra/Anne Hooper

Quand un comte voie le passé revenir

MessageSujet: Re: Quand un comte voie le passé revenir Jeu 27 Nov - 21:38



Quand un comte voie le passé revenir

Feat comte Rhadamanthe


Pendant mon parcours d'obstacle, je vis attablé sur la terrasse d'un café chic, un jeune homme blond qui me fit signe de venir. Je ne comprenais pas ce qu'il me voulait, alors je vins vers lui. Quand il me vis me diriger vers lui, il composa un numéro et quand je fus à quelques mètres de lui, il raccrocha et se tourna vers moi. Il était asse grand, mince et beau garçon, mais le plus surprenant, était cette corde autour de son cou. Mais cela n'entachait en rien sa beauté, il devait être très populaire au près des femmes. Il avait l'air riche a cause de ses vêtements, de l’endroit où il se trouvait et son comportement, il devait avoir l'habitude à ce qu'on lui obéisse. Je le regardais dans les yeux et lui demanda:

-Oui monsieur? Vous vouliez...?

Je n'arrivais pas à être en confiance en sa présence, il y avait un truc qui cloché mais quoi? Je regardais dans tous les coté le plus discrètement possible mais ne voyais rien.



Code par Cataluña d'Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 106
Date d'inscription : 22/11/2014
Age : 21
Localisation : au Ritz, Paris
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Quand un comte voie le passé revenir

MessageSujet: Re: Quand un comte voie le passé revenir Jeu 27 Nov - 21:57
Elle viens finalement vers lui, ce qui ne pouvait indiquer que deux chose, soit elle s'avait qui il était soit elle n'en avait aucune idée. le téléphone du comte vibrât très légèrement, c'était le signale du sniper, il était en place et près à agir.

-" discuter avec vous et par la même occasion prendre le thé, ou autre chose si vous n'aimer pas."

tout en disant ces mot Le comte s'était rassit et des serveur apportait déjà du thé et des tranches de pain perdu doré à souhait, avec diverse confitures.

-" il rare de croisé une personne tel que vous par les temps qui coure, une personne d'ascendance divine je veut dire."

Tout en disant cela il gardait un œil dur les geste de la jeune fille, il ne pouvait pas laisser échapper une occasion de renouer avec son passer.

" s'avez vous qui son vos parent jeunes fille?" c'était une question des plus sincère car lui même n'en avait aucune idée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1086
Date d'inscription : 28/09/2013
Age : 18
Localisation : l'Orphelinat Jean Moulin
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique: 1m68, fine au corps ferme, cheveux long ondulés rouge, yeux rouges, mignonne :3
Caractère: gentille, aime s'amuser, n'aime pas qu'on parle mal de sa maman
Liens: maman biologique: totalement inconue; papa: nouveau dieu du vent, Zephios ; maman adoptive: Héra/Anne Hooper

Quand un comte voie le passé revenir

MessageSujet: Re: Quand un comte voie le passé revenir Jeu 27 Nov - 22:20



Quand un comte voie le passé revenir

Feat comte Rhadamanthe


Il me répondit tout simplement:

' discuter avec vous et par la même occasion prendre le thé, ou autre chose si vous n'aimer pas.

Me parler..... il ne me connait pas, et il veut me parler?! nan, y avait autre chose. Il se rassit et des serveurs apportaient du pain perdu et du thé et me dit:

-il rare de croisé une personne tel que vous par les temps qui coure, une personne d'ascendance divine je veut dire.

Il avait maintenant toute mon attention, je le regardais en soutenant son regard et continua:

-s'avez vous qui son vos parent jeunes fille?

Je m'assis en face de lui, je lui répondais:

- et bien, on peut dire que vous êtes direct. Mon père est un nouveau dieu de l'olympe et ma mère une humaine apparemment, mais je considère Héra comme ma mère, elle ma élevé depuis que je suis bébé comme sa propre fille. je pris une tasse de thé et en bu une petite gorgée, puis reporta mon regard vers l'inconnue, mais, je ne connais pas votre nom, vous êtes...?  Moi, je suis Robine Clase, enchanté



Code par Cataluña d'Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 106
Date d'inscription : 22/11/2014
Age : 21
Localisation : au Ritz, Paris
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Quand un comte voie le passé revenir

MessageSujet: Re: Quand un comte voie le passé revenir Jeu 27 Nov - 22:39
- et bien, on peut dire que vous êtes direct. Mon père est un nouveau dieu de l'olympe et ma mère une humaine apparemment, mais je considère Héra comme ma mère, elle ma élevé depuis que je suis bébé comme sa propre fille.

A l'instant même ou il sur que son père étais un des traîtres il fit signe au tireur de faire feux!



Mais ildonnat immédiatement un contre ordre, car elle avait été élevé par Héra, le reine des dieux déchu, sa reine et elle n'aurait pas, fait sa sans une très bonne raison.

-" Je suis le Rhadamanthe fils de Zeus et d'Europe, juges des enfer et souverain de champs Élisée, ou plutôt je l'étais avant que votre père et les autres traîtres ne renverses les dieux et ne m'inflige ceci"

Tout en parlant il avait déganté une de ses mains, dévoilant les horribles cicatrices tracé dans la chaire par ceux qui l'avait déchu de son rôle.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1086
Date d'inscription : 28/09/2013
Age : 18
Localisation : l'Orphelinat Jean Moulin
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique: 1m68, fine au corps ferme, cheveux long ondulés rouge, yeux rouges, mignonne :3
Caractère: gentille, aime s'amuser, n'aime pas qu'on parle mal de sa maman
Liens: maman biologique: totalement inconue; papa: nouveau dieu du vent, Zephios ; maman adoptive: Héra/Anne Hooper

Quand un comte voie le passé revenir

MessageSujet: Re: Quand un comte voie le passé revenir Ven 28 Nov - 11:21



Quand un comte voie le passé revenir

Feat comte Rhadamanthe


-Je suis le Rhadamanthe fils de Zeus et d'Europe, juges des enfer et souverain de champs Élisée, ou plutôt je l'étais avant que votre père et les autres traîtres ne renverses les dieux et ne m'inflige ceci

Il défit un de ses gant et me montra sa main où se trouvait une horrible cicatrice. Je ne bronchais pas, certes, ce n'était pas beau à voir, mais ça ne me dégouttais pas. Alors comme ça, il était lui aussi un demi-dieu. Je pris un pain, pourquoi se gêner alors que c'était lui qui m'avait invité. Je croquais dedans, il était délicieux, je fermais les yeux pour mieux savourer et pour avoir la sensation que ce moment durerait plus longtemps. Je dis à Rhadamanthe avec un petit sourire de satisfaction:

-C'est délicieux, vous avez bon goût.

Je repris une gorgée de thé.



Code par Cataluña d'Epicode


manque inspiration T.T dsl, bonne chance pour la suite noble seigneur :p
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 106
Date d'inscription : 22/11/2014
Age : 21
Localisation : au Ritz, Paris
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Quand un comte voie le passé revenir

MessageSujet: Re: Quand un comte voie le passé revenir Ven 28 Nov - 16:28
Elle ne sembla pas réagir face à la blessure du comte, celui ci eu un sourie ,elle avait du en voir d'autre dans sa vie. Il pris une gorgé de thé alors que Robine elle gouttait un morceau de pain perdu, les deux étais excellent car le comte avait bien fait comprendre au personnel qu'il n’aimait que la perfection.

-"C'est délicieux, vous avez bon goût."

fit elle remarqué après une bouché de pain.

-" je vous remercie mademoiselle."  

Dit le comte, un brin de vent vins soulever ses cheveux blond et il affichât un sourire carnassier tout en regardant Robine dans les yeux comme pour sonder son âme. Le temps semblait propice au combat et le soudain retour de ses pouvoir ne pouvait signifier qu'une chose, la guerre aurait bientôt lieux.

-"Puis je vous demander ou se trouve Héra et quelle est sa situation actuelle ma chère?"

Il reçut alors un appelle sur son portable, d'un correspondant qui ne se dérangeait pas pour une broutille. Cependant il raccrochat car la jeune personne assis en face de luis était bien plus importante à ses yeux.

-"avant que vous ne répondiez à ma question puis je savoir le nom de votre père sil vous plait"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1086
Date d'inscription : 28/09/2013
Age : 18
Localisation : l'Orphelinat Jean Moulin
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique: 1m68, fine au corps ferme, cheveux long ondulés rouge, yeux rouges, mignonne :3
Caractère: gentille, aime s'amuser, n'aime pas qu'on parle mal de sa maman
Liens: maman biologique: totalement inconue; papa: nouveau dieu du vent, Zephios ; maman adoptive: Héra/Anne Hooper

Quand un comte voie le passé revenir

MessageSujet: Re: Quand un comte voie le passé revenir Ven 28 Nov - 18:26



Quand un comte voie le passé revenir

Feat comte Rhadamanthe



-je vous remercie mademoiselle.

Il afficha un sourire et me fixa dans les yeux, je ne baissé pas le regard, je n'allais pas courber l'échine quand même, je suis tenace. Comme dirait le bourreau, je suis un nuisible qui n'abandonne jamais. Il y avait comme une tension qui nous entourait.

-Puis je vous demander ou se trouve Héra et quelle est sa situation actuelle ma chère?

Je plissais les yeux, je ne savais pas si je pouvais lui faire confiance, il voulais peut être faire du mal à Anne. Il y eu une sonnerie, mais Rhadamanthe raccrocha aussi tôt. Il continua:

-avant que vous ne répondiez à ma question puis je savoir le nom de votre père sil vous plait

Je me détendis, ça, je pouvais lui dire, je lui répondis:

-Je pense qu'il se prénomme Zephyos et occupe la fonction de nouveau dieu du vent, en revanche, je ne peux vous le confirmer. Mais il y a de fortes probabilités que mes dires soient exacte en voyant mes ailes.

Je lui souris, et lui posa une question en retour:

-Avant de vous dire ce que devient An-Héra, oups, je n'avais pas l'habitude de l’appeler pas son nom divin, je voudrais savoir ce que vous lui voulez, on est jamais trop prudent.



Code par Cataluña d'Epicode


un pitit bourreau que je ne lâche pas *sourire sadique*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 106
Date d'inscription : 22/11/2014
Age : 21
Localisation : au Ritz, Paris
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Quand un comte voie le passé revenir

MessageSujet: Re: Quand un comte voie le passé revenir Sam 29 Nov - 0:03
-Je pense qu'il se prénomme Zephyos et occupe la fonction de nouveau dieu du vent, en revanche, je ne peux vous le confirmer. Mais il y a de fortes probabilités que mes dires soient exacte en voyant mes ailes.

A ces mots Rhadamanthe hurlât de colère et fit valse toute la vaisselle de la table avant de planté son couteau profondément dans celle ci, les serveur voulurent intervenir mais un regard du Comte les en dissuadant. Il jeta un regard furieux à Robine et dit la voie pleine de haine et de vengeance.

-" ne prononce plus jamais le nom de ce sale traître face à moi ou je te tus dans la seconde suis je bien claire, il à aider à renverser les dieux et c'est octroyer des pouvoir qu'il ne méritait pas, et par dessus tout leur rébellion aura laisser les âmes de millier d'innocents sens jugement, livré au hasard des enfers."

Le comte n'étais pas vraiment un demi Dieu, mais pas un dieux non plus, il avait été nommer juge des enfer par Zeus alors que les olympien étais encore en guerre contre Typhon. L'idée qu'un autre fils de Zeus est pus s'allié  au traître le répugnait et lui donnait envi de faire abattre sur le champs le fille qui se trouvait devant lui, même si elle n'avait rien à voir dans tous ça.

Il respirant un grand coup et pur calmement dire.

-Avant de vous dire ce que devient An-Héra, je voudrais savoir ce que vous lui voulez, on est jamais trop prudent.


-"Je souhaite juste prendre de ses nouvelles ainsi que m'entretenir des différente personne que nous avons perdu, et surtout du sort réserver à ton père."

Il décrochât son téléphone et dit "monsieur le préfet je suis à la recherche d'un dénommer Zephyos trouvera tout ce que vous pourrez sur lui." Et raccrochât.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1086
Date d'inscription : 28/09/2013
Age : 18
Localisation : l'Orphelinat Jean Moulin
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique: 1m68, fine au corps ferme, cheveux long ondulés rouge, yeux rouges, mignonne :3
Caractère: gentille, aime s'amuser, n'aime pas qu'on parle mal de sa maman
Liens: maman biologique: totalement inconue; papa: nouveau dieu du vent, Zephios ; maman adoptive: Héra/Anne Hooper

Quand un comte voie le passé revenir

MessageSujet: Re: Quand un comte voie le passé revenir Sam 29 Nov - 13:36



Quand un comte voie le passé revenir

Feat comte Rhadamanthe


Ça réaction m'avait un peu surprise, je le voyais plus en maîtrise de ses émotions, mais apparemment il haïssait vraiment beaucoup les nouveau Dieux. Je ne donnais pas chère de la peau d'un des nouveaux Dieux s'il rencontrais cette personne. Il me lança un regard de haine, je voyais dans ses yeux qu'il voulait me réduire en charpie mais n'en fit rien, à la place, il répondit à ma question:

-Je souhaite juste prendre de ses nouvelles ainsi que m'entretenir des différente personne que nous avons perdu, et surtout du sort réserver à ton père.

Puis, il appela quelqu'un:

-monsieur le préfet je suis à la recherche d'un dénommer Zephyos trouvez tout ce que vous pourrez sur lui.

Et raccrocha aussi tôt. Un préfet, rien que ça, il avait beaucoup de ressources, je lui dis avec étonnement:

-Un préfet!! Vous avez dû lui rendre un grand service pour que vous lui donniez des ordres. Mais je doute que vous trouviez mon père, bon je l'admet il n'est pas très malin, ni très chanceux, le pauvre, apparaître juste devant notre voiture et se faire écraser pas Héra n'était pas de la plus grande intelligence. Mais il ne doit pas prendre la même forme ni le même prénom, donc votre préfet ne trouvera rien. enfin je l’espérais, je ne voulais pas qu'il lui fasse du mal, c'était quant même mon père. Concernant Héra, elle s'occupe de l'orphelinat Jean Moulin, elle se porte bien et l'orphelinat est devenu, semblerait-il, un refuge pour les demi-dieux et un bourreau. Voilà tout ce que je peux vous dire, car je ne peux pas savoir si je peux vous faire confiance, Je ne veux pas que Anne ait des ennuis pas ma faute. Je voulais changer de conversation, mais, si vous êtes juge, c'est vous qui allez juger tous les nouveaux Dieux, mais vous les haïssez tellement, votre jugement ne risque pas d'être guidé par votre haine plutôt que votre raison? Je voulais savoir comment il faisait pour avoir les bons jugements et ne pas se laisser emporter pas ses émotions. J'étais curieuse d'entendre sa réponse en espérant qu'il ne rentre pas encore dans une colère noire.



Code par Cataluña d'Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 106
Date d'inscription : 22/11/2014
Age : 21
Localisation : au Ritz, Paris
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Quand un comte voie le passé revenir

MessageSujet: Re: Quand un comte voie le passé revenir Sam 29 Nov - 17:01
-Un préfet!! Vous avez dû lui rendre un grand service pour que vous lui donniez des ordres. Mais je doute que vous trouviez mon père, bon je l'admet il n'est pas très malin, ni très chanceux, le pauvre, apparaître juste devant notre voiture et se faire écraser pas Héra n'était pas de la plus grande intelligence. Mais il ne doit pas prendre la même forme ni le même prénom, donc votre préfet ne trouvera rien.

Il est vrai que depuis qu'il étais entrer dans la noblesse le juge avait toujours mit son don de jugement au service des autre pour finir par se construire une armé de personnes redevables et importantes.

Concernant Héra, elle s'occupe de l'orphelinat Jean Moulin, elle se porte bien et l'orphelinat est devenu, semblerait-il, un refuge pour les demi-dieux et un bourreau. Voilà tout ce que je peux vous dire, car je ne peux pas savoir si je peux vous faire confiance, Je ne veux pas que Anne ait des ennuis pas ma faute.

La reine des dieux avait donc renouer avec ses instinct maternelle et avait ouvert un orphelinat, ou elle centralisait les demi dieux et même un des ancien collègue du juge ,un bourreau du tartare.

-" ne vous en faite pas je vous jure de ne pas causer de tort à Héra."

Mais, si vous êtes juge, c'est vous qui allez juger tous les nouveaux Dieux, mais vous les haïssez tellement, votre jugement ne risque pas d'être guidé par votre haine plutôt que votre raison?

-" Mon jugement ne fait pas appelle à ma raison, je peut tout simpelement voir les âmes et le conséquences des acte des personne qui me sont présenter pour jugement, en ajoutent à cela mon sens morale je puis vous assurer que la peine infliger au traître sera juste et équitable par rapport au tors qu'ils aurons causer. Mais je ne vous cache pas que les dieux vont surement les envoyer dans les tréfonds du Tartare ou ils seront torturé pour l'éternité sens que j'ai mon mots à dire, même si cela n'est pas juste celons moi."

Le comte avait une vrai peur que les dieux bafouent leur propre lois en ne fesant pas juger les traîtres, cela lui laisserait un gout amère dans la bouche et il espérait qu'il n'aurait pas à assister à cela.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1086
Date d'inscription : 28/09/2013
Age : 18
Localisation : l'Orphelinat Jean Moulin
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique: 1m68, fine au corps ferme, cheveux long ondulés rouge, yeux rouges, mignonne :3
Caractère: gentille, aime s'amuser, n'aime pas qu'on parle mal de sa maman
Liens: maman biologique: totalement inconue; papa: nouveau dieu du vent, Zephios ; maman adoptive: Héra/Anne Hooper

Quand un comte voie le passé revenir

MessageSujet: Re: Quand un comte voie le passé revenir Sam 29 Nov - 18:24



Quand un comte voie le passé revenir

Feat comte Rhadamanthe


Mon jugement ne fait pas appelle à ma raison, je peut tout simpelement voir les âmes et le conséquences des acte des personne qui me sont présenter pour jugement, en ajoutent à cela mon sens morale je puis vous assurer que la peine infliger au traître sera juste et équitable par rapport au tors qu'ils aurons causer. Mais je ne vous cache pas que les dieux vont surement les envoyer dans les tréfonds du Tartare ou ils seront torturé pour l'éternité sens que j'ai mon mots à dire, même si cela n'est pas juste celons moi.

Alors il jugeait par rapport aux actions passé de l'accusé et de ses conséquences sur le présent. Si seulement tous les juges étaient comme lui, il y aurait moins d'injustice dans ce monde. Je demandais innocemment:

-Mais, pourquoi aucun des deux camps ne veulent parler avant de se faire de suite la guerre? Peu être que vous pourriez trouver une solution qui arrange les deux camps et de ce fait vivre en harmonie, sans conflit. Vous agissez comme les humains, vous créez un monde divin d'injustice, de haine et de destruction. Vous qui êtes juge, votre jugement ne peut être qu'exacte, dites moi comment auraient dû agir les nouveaux Dieux et comment vous tous devez agir maintenant. Je veux savoir votre point de vu.

Je connaissais déjà la sentence d'Héra, elle voulait les faire disparaître, les éradiquer, enfin de ce que j'ai compris, mais son jugement à lui m’intéressait plus, comme il l'avait dit, il jugeait par rapport aux actes et non avec ses sentiments.



Code par Cataluña d'Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 106
Date d'inscription : 22/11/2014
Age : 21
Localisation : au Ritz, Paris
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Quand un comte voie le passé revenir

MessageSujet: Re: Quand un comte voie le passé revenir Dim 30 Nov - 11:53
la réponse de la jeune fille ne se fit pas attendre.

-Mais, pourquoi aucun des deux camps ne veulent parler avant de se faire de suite la guerre? Peu être que vous pourriez trouver une solution qui arrange les deux camps et de ce fait vivre en harmonie, sans conflit. Vous agissez comme les humains, vous créez un monde divin d'injustice, de haine et de destruction. Vous qui êtes juge, votre jugement ne peut être qu'exacte, dites moi comment auraient dû agir les nouveaux Dieux et comment vous tous devez agir maintenant. Je veux savoir votre point de vu.

L'innocence et la pureté de sa réponse fit sourire le comte, mais au fond de lui il avait peur que ces qualité ne résiste pas à la guerre a venir,Malgré toute la bonne volonté du monde l'heure du dialogue et des pour-parlé était depuis longtemps révolu et celle de la guerre et du combat approchait à grand pas.

-"Ne te méprend pas sur moi, je désir ardemment les combattre et les tuer jusqu'au derniers, la justesse de mon jugement n'a d'égale que mon manque de pitiés au combat. Mais quand nous les auront vaincu et que l'heures du jugement sonnera, si elle sonne un jours alors je serait présent et il répondrons de tous leur actes, les bons comme les mauvais. Le Jugement donner ne sausait être influencer par autre chose, mais une fois encore il y à peut de chance que les dieux adepte que je juges les traîtres. La seule exception à mon jugement sera ton père, il à déshonorer la ligné de Zeus, dont je fait partit il ne pourra donc pas échapper au tartare quelque soit les bonnes actions et le rôle qu'il aurait put jouer."

Le comte eu alors un aire triste en regardant Robine -" je suis désoler pour toi mais il viendra un jour ou tu devrasprendre parti pour un camp ou pour l'autre, choisit avec ton âmes et ton cœur, mais choisit bien."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1086
Date d'inscription : 28/09/2013
Age : 18
Localisation : l'Orphelinat Jean Moulin
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique: 1m68, fine au corps ferme, cheveux long ondulés rouge, yeux rouges, mignonne :3
Caractère: gentille, aime s'amuser, n'aime pas qu'on parle mal de sa maman
Liens: maman biologique: totalement inconue; papa: nouveau dieu du vent, Zephios ; maman adoptive: Héra/Anne Hooper

Quand un comte voie le passé revenir

MessageSujet: Re: Quand un comte voie le passé revenir Lun 1 Déc - 19:02



Quand un comte voie le passé revenir

Feat comte Rhadamanthe


Il sourit et me répondit:

Ne te méprend pas sur moi, je désir ardemment les combattre et les tuer jusqu'au derniers, la justesse de mon jugement n'a d'égale que mon manque de pitiés au combat. Mais quand nous les auront vaincu et que l'heures du jugement sonnera, si elle sonne un jours alors je serait présent et il répondrons de tous leur actes, les bons comme les mauvais. Le Jugement donner ne saurait être influencer par autre chose, mais une fois encore il y à peut de chance que les dieux accepte que je juges les traîtres. La seule exception à mon jugement sera ton père, il à déshonorer la ligné de Zeus, dont je fait partit il ne pourra donc pas échapper au tartare quelque soit les bonnes actions et le rôle qu'il aurait put jouer.

Oh, alors c'était trop tard, pour eux en tout cas, pour parlementer, trouver un arangement. Il rajouta, semblerait-il, avec un peu de pitié à mon égare:

-je suis désoler pour toi mais il viendra un jour ou tu devras prendre parti pour un camp ou pour l'autre, choisit avec ton âmes et ton cœur, mais choisit bien.

J'étais troublé, comment choisir entre ma mère et mon père? entre celle qui m'avait élevé depuis bébé et l'homme qui était mon paternel et qui m'avait abandonné? pour certain le choix semblait simple, mais c'était tout l'inverse, car même si Zephios m'avait abandonné, il restait quant même mon père. Je n'entendais plus rien autours de moi, je réfléchissais à ce choix que je devrais faire un jour prochain. Puis, la personne que je ne voulais surtout pas voir en ce moment de réflexion vint. Je vis Anne dans la foule. Comment choisir? je voulais soutenir Anne, mais aussi Zephios. Bien sur, mon choix retournait toujours sur ma mère, mais, si je participais à cette "guerre" qui ne servait à rien, comment pourrais-je combattre mon père? Mon attention se reporta sur Anne, pour une fois, je ne voulait pas qu'elle me voit. Je me fis glisser sur la chaise pour me rendre plus petite, mais comment passer inaperçu avec mes cheveux rouges et mes ailes? Je dis au comte:

-Vous vouliez voir Héra/Anne, et bien la voici, je tendis, discrètement, un doigt vers Anne.  



Code par Cataluña d'Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 106
Date d'inscription : 22/11/2014
Age : 21
Localisation : au Ritz, Paris
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Quand un comte voie le passé revenir

MessageSujet: Re: Quand un comte voie le passé revenir Mar 2 Déc - 18:16
Les mots que prononçât le comte la troublère, cela étais prévisible. Mais il n'avait pas d'autre choix, il valait mieux qu'elle en prenne conscience maintenant, que quand la guerre sera ouverte.
Pendant quelque minute elle fut perdu dans ces pensées, puis une chose attirat sont regard, mais Rhadamanthe ne pouvais le voir car il se trouvait en face de Robine. Il décrocha son téléphone et dit

-"du changement dans la foule qui se trouve derrière moi? suis le regard de la fille assise avec moi et dit moi ce que tu vois."

afin de ne pas éveiller les soupsons de ce qui approchait, quoi que ce soit, le comte restait nonchalamment au téléphone, mais les muscle de son corps se bandait un à un sous sa chemise, près à bouger si quelle que chose d’inattendu arrivait, il sentit que l'air devenait lourd et pesant, un être surnaturelle arrivait.

-"femme de taille moyenne, cheveux châtain yeux vert, les gens ne l'évitent pas mais semble se déplacer pour ne pas la heurter, je tire?"

-"non! Mais garde la en joue."

Sa charmante compagnie de table se fit alors toute petite, et désigna du doigt un point dans le dos du comte.

-Vous vouliez voir Héra/Anne, et bien la voici

Il se retournât, et ce qu'il vit alors le frappas, la Reine des dieux en personne, il n’avait eu l'occasion de la voire qu'une fois , quand il avait dut demander de l'aide auprès de l’Olympe pour un jugement que même lui ne pouvait rendre. Elle n'avait rien perdu de son aura sévère et interagissante, ses yeux d'émeraude dominait totalement les gens qui l'entourait, mais la voir ainsi dans un corps humain rappela douloureusement au comte que tous avait été déchus. Il la fixa de ses yeux rouge sombre et fit signe au serveur de redresser la table pour trois.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 322
Date d'inscription : 06/12/2013
Localisation : A l'Orphelinat Jean Moulin.
Dieu déchu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Quand un comte voie le passé revenir

MessageSujet: Re: Quand un comte voie le passé revenir Mar 2 Déc - 20:40
>CODAGE by Liliebia sur Epicode





Ita Diis Placuit !


Quelle belle journée, vraiment. Le ciel, azur comme à son habitude, était parcouru de cotonneux nuages d’albâtre qui semblaient naviguer doucement dans cet océan d'azur, paisibles et calmes. Ils avançaient à leur rythme, parfois accélérant sous la pression d'un vent du nord, parfois stagnant nonchalamment, coupa du soleil les piétons qui semblaient pour le coup beaucoup plus agités. En contraste total, la vieille ville de Paris fourmillait, valsait en accord avec le rythme du tempo rapide de la chanson du travail. Les employés, plus ou moins bien payés, se bousculaient dans les rues, percutant de temps en temps des touristes émerveillés par quelques bricoles. Vite, vite tout ce petit monde se pressait pour suivre la pulsation de la capitale. Dans ce bruyant désordre de vies humaines, Anne faisait tâche. Calquant son pas sur celui des nuages, elle avançait sans se soucier de l’agitation générale, elle passait devant le garçon qui se traînait par terre pour avoir sa glace, évitait l'homme d'affaires en retard, doublait une mamie qui rouspétait envers un marchant de fruits, frôla une jeune adolescente qui prenait des photos. Elle semblait ors du monde, et l'était très certainement dans un sens.

La directrice de l'orphelinat parcourait ces rues sans réel but, allant là où ses pas la menaient, passant l'obélisque de la Concorde sans même y jeter un coup d’œil, bien que cette dernière lui rappela quelques bons souvenirs d'une nuit passée, alors qu'elle revoyait son fils pour la première fois depuis des siècles, elle arrive ensuite après moultes détours et retours, à la grande place Vendôme. Ici, l’afférence est telle que les piétons se toucheraient presque d'épaules à épaules, l'effervescence du lieu lui faisait alors penser à diverses choses, déterrant d’anciens souvenirs d'une époque passée, elle revoyait presque le grand marché d'Athènes, ou encore, plus morbide, la populace des Enfers. Ces humains erraient, tels des âmes en peine suivant comme des moutons le cour de leur vie, sans chercher à se défaire du fils tressé par les moires, tels des chiens, dociles.

La reine déchue n'était cependant pas là pour juger de l'agitation générale quelle ne connaissait que trop bien pour avoir vécu des décennies dans cette ville mais, pour récupérer un paquet. Elle avait commandé il y a quelques jours un cadeau pour sa fatigante mais tellement attachante fille,  c'était, après tout, bientôt Noël et Anne préférait s'y prendre à l'avance pour les cadeaux. Elle resserra donc un peu plus sa veste dans l'espoir de couper un peu le froid mordant de l'hiver. C'était une belle journée certes, mais une belle journée hivernale. L'air glacial semblait passer au travers de ses vêtements comme l'eau passerait au travers d'un barrage grossièrement réalisé. C'était d'ailleurs pour cela qu'elle avait allongé son parcourt dans l'espoir de se réchauffer en marchant. Les bottes de la déesse déchue claquaient contre le sol dallé, il fut un temps, ou le son des pas de la déesse en aurait effrayé plus d'un, aujourd'hui pourtant, on semblait à peine la remarquer parmi la foule, parfois, c'était assez frustrant, bien qu'Anne avait fini par s'y habituer. Nous ne sommes jamais rien qu'un autre dans les rues de Paris.

La boutique n'était plus qu'a quelques pas lorsque que son œil fut attiré par un éclat familier. La reine déchue aurait presque soupiré d'ennui. Par Ouranos, qu'est-ce que sa fille était-elle entrain de faire ici, à ce moment même ? Parfois, Anne regrettait qu'Isaac ait raison, Robine Clase avait vraiment le don d'être là où on ne l'y attend pas en plus, d'être la où il ne faut pas être. La directrice était un peu embêtée, si ce n'est ennuyée. Elle pouvait toujours revenir plus tard chercher la chose, néanmoins, elle n'avait pas envie de refaire tout le trajet. Avec un peu de chances sa fille ne l'avait pas vue … raté. En toute logique elle était repérée, sinon Robine n'aurait pas pointé ostensiblement son doit vers elle et l'homme avec qui elle était assise ne se serait pas retourné vers elle.

D'ailleurs, qui était cet homme à la longue chevelure blonde tressée et à l'habit de l'ancienne époque. Un homme étrange assurément, riche, certainement. Un étranger dans tous les cas. L'instinct de la maman ours comme s'amusait à dire certains se réveilla chez Héra. La déesse était devenue quelque peu paranoïaque au fils des ans et cela n'avait rien fait pour s'arranger ces derniers mois. Aussi, voir sa fille parler, non, manger avec un inconnu n'était pas pour la rassurer. Elle parcouru sans réfléchir la distance qui la séparait de sa fille et de son mystérieux interlocuteur sans même penser aux conséquences et entra dans le restaurant sans gène, n'adressant pas même un regard au serveur éperdu. Elle nota avec curiosité que la table était prête pour trois personnes, une coïncidence trop flagrante pour en être réellement une. Anne n'aimait pas ça. Elle jeta un regard à l'inconnu avant  de se tourner vers Robine, le sourcil levé, en attendant des explications :

-Eh bien, jeune fille ? Qu'est-ce que cela signifie ? Demanda-t-elle d'un ton sévère.

Elle voulait bien faire comprendre à Robine qu'être inconsciente dans ce monde de dieux et de monstres était comme se balader avec une cible sur la poitrine. Elle avait parfois l'impression de gronder un enfant. En même temps, ce n'était la faute de l'enfant s'il manquait quelques cases à son père. Elle se tourna ensuite vers l'homme :

-Je suis désolé Monsieur, j'espère que ma fille ne vous a pas importuné, elle ne recommencera plus.

La directrice espérait que la demi-déesse comprenait bien le sous-entendu de cette phrase qui signifiait pour la fillette : « Tu vas voir quand on va rentrer, sa va barder, tu as intérêt à m'expliquer ce qui t'es passé par la tête ! »



Nil Sine Numini


© Halloween


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 106
Date d'inscription : 22/11/2014
Age : 21
Localisation : au Ritz, Paris
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Quand un comte voie le passé revenir

MessageSujet: Re: Quand un comte voie le passé revenir Mer 3 Déc - 8:41
La reine déchu se mit soudainement à accéléré et il ne lui fallut que quelque instant pour se retrouver dans le restaurant, face au comte et à Robine, telle une tornade qui n'avait qu"un but, celui de protéger sa fille contre toute les menace extérieur. Le serveur qui s'approchait fut chasser des regard impérieux et quand elle jetât un regard au comte , celui ci su qu'il ne valait mieux pas énerver Héra, même sous cette forme diminuée.

-"Eh bien, jeune fille ? Qu'est-ce que cela signifie?" Demanda-t-elle d'un ton sévère.

Il était bien normale quelle s'inquiète, après tout Rhadamante n'avait pas une apparence des plus chaleureuse et voir un inconnu ainsi habillé, à table, parlant et mangeant avec sa protégée avait du réveiller chez Anne des instinct de maman ours. Elle se tournât vers lui et dit d'un ton sévère à l'attention de Robine plus que du juge.

"-Je suis désolé Monsieur, j'espère que ma fille ne vous a pas importuné, elle ne recommencera plus."

Le comte arborât un large sourire pendant quelque seconde avant de rire au éclat, il se ressaisit et but une gorgé de thé en gardant le regarde dans celui d'Anne.

-"Vous êtes adoucis, depuis la dernière fois, il fut un temps ou vous auriez détruit celui qui se serait approché trop près de vos protégés. Ne vous en faite pas, c'est moi qui l'est invité à venir me rejoindre à table, tout comme je vous y invite maintenant.Je manque à tout les usage , je sais qui vous êtes mais vous n'avez pas idée de qui se trouve en face de vous, quelle mauvais hôte fait je."                                                                                                                                            
Le comte se levât et fit une petit courbette."Je suis le Comte Rhadamanthe, Juge des enfer et fils de votre très chère moitiés...Zeus."

Sens attendre de réaction il se resservit du thé et fit signe à Héra de s’asseoir parmi eux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1086
Date d'inscription : 28/09/2013
Age : 18
Localisation : l'Orphelinat Jean Moulin
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique: 1m68, fine au corps ferme, cheveux long ondulés rouge, yeux rouges, mignonne :3
Caractère: gentille, aime s'amuser, n'aime pas qu'on parle mal de sa maman
Liens: maman biologique: totalement inconue; papa: nouveau dieu du vent, Zephios ; maman adoptive: Héra/Anne Hooper

Quand un comte voie le passé revenir

MessageSujet: Re: Quand un comte voie le passé revenir Jeu 4 Déc - 18:22



Quand un comte voie le passé revenir

Feat comte Rhadamanthe


Le comte, après avoir vu Anne, fit dresser un troisième couvert. Comme je le pensais, Anne me vit direct, elle se dirigea à grand pas dans le café et arriva à l'intérieur quelques après. Elle avait l'air.... énervé? elle lança un regard glaciale au serveur, puis reporta son attention sur le comte et enfin sur moi:

-Eh bien, jeune fille ? Qu'est-ce que cela signifie ? Demanda-t-elle d'un ton sévère.

Je n'arrivais pas à trouver mes mots, j'étais encore troublé par ma conversation avec le comte. Puis, Anne se retourna vers lui et dit:

-Je suis désolé Monsieur, j'espère que ma fille ne vous a pas importuné, elle ne recommencera plus.

aïe, ça allé barder, je ne ressortirais pas vivante de l'orphelinat. J'allais m'expliquer quand Rhadamanthe ria aux éclats.

-Vous êtes adoucis, depuis la dernière fois, il fut un temps ou vous auriez détruit celui qui se serait approché trop près de vos protégés. Ne vous en faite pas, c'est moi qui l'est invité à venir me rejoindre à table, tout comme je vous y invite maintenant.Je manque à tout les usage , je sais qui vous êtes mais vous n'avez pas idée de qui se trouve en face de vous, quelle mauvais hôte fait je.

Il fit une petite courbette et se présenta:

-Je suis le Comte Rhadamanthe, Juge des enfer et fils de votre très chère moitiés...Zeus.

Il se rassit et proposa à Anne de faire de même. Je n'osais toujours pas parler, pourquoi Anne devait venir pile au moment ou j'étais troublé, ou je ne savais pas qui choisir?!



Code par Cataluña d'Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 322
Date d'inscription : 06/12/2013
Localisation : A l'Orphelinat Jean Moulin.
Dieu déchu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Quand un comte voie le passé revenir

MessageSujet: Re: Quand un comte voie le passé revenir Dim 7 Déc - 12:58
>CODAGE by Liliebia sur Epicode





Ita Diis Placuit !


Anne haussa un sourcil devant l’attitude de cet étonnant personnage. Elle n'avait pas bien compris que qui était comique dans sa phrase au point de faire rire cet homme aux éclats. Il avait l'air quelque peu décalé, presque hautain. Aussi, la directrice pouvait voir qu'il possédait un certain dédain, il devait être de ces hommes riches qui aiment étaler leur fortune aux yeux de tous, comme des coqs, ces hommes là essayent de paraître forts et impressionnant à travers leurs privilèges. Réellement, Anne n'avait rien contre ce type de personnage qui devaient subir toutes les critiques du monde, elle se rappelle d'un temps ou elle aussi possédait une fortune, un pouvoir  que tous jalousaient. Certains plus que d'autres car, la voilà maintenant déchue, ses privilèges envolés.

-Vous vous êtes adoucie, depuis la dernière fois, il fut un temps ou vous auriez détruit celui qui se serait approché trop près de vos protégés.

A ces mots révélateurs, la reine sentit son sang se figer dans ses veines. Cet homme, il savait qui elle était. Il la connaissait même. Elle tentait de se souvenir de lui, quand est-ce qu'elle l'avait croisé, qui était-il mais, rien ne venait. Il aurait tout aussi bien pu être un des traîtres qu'un de ces dieux mineurs. L'inconnu avait pour l'instant toutes les cartes en mains et elle n'aimait pas ça. Par Zeus, que faisait Robine avec un gars comme ça ?

-Ne vous en faite pas, c'est moi qui l'ai invité à venir me rejoindre à table, tout comme je vous y invite maintenant. Je manque à tout les usage , je sais qui vous êtes mais vous n'avez pas idée de qui se trouve en face de vous, quelle mauvais hôte fait je. Je suis le Comte Rhadamanthe, Juge des enfer et fils de votre très chère moitiés...Zeus.

Étrangement, Anne se détendit après avoir entendu ce nom assez familier. Elle n'aurait peut-être pas dû. En effet, elle ne savait rien de ce Rhadamanthe bien que sa réputation soit parvenue jusqu'aux oreilles de la déesse, il restait le fils d'Europe. Non pas que cette dernière soit particulièrement dangereuse mais le fils aurait pu garder un grief envers elle. Quoi que … avait-elle seulement punie cette humaine ? Elle ne s'en rappelait pas, ce n'est pas comme si elle se rappelait de tous les châtiments infligés à touts les amants de Zeus, Europe par contre ne lui disait strictement rien. Néanmoins, elle n’appréciait pas le fait qu'il ai l'arrogance de revendiquer son ascendance devant elle.

-Il fut un temps ou je vous aurait foudroyé  pour moins que ça, je suppose que je me suis ramollie en effet...

Sur-ce Anne lança un regard dédaigneux vers le « Comte » avant de s'asseoir finalement. De toute manière elle n'avait rien à perdre et l'homme voulait visiblement s'adresser à elle, aussi, elle était curieuse quand au sujet de la conversation précédente. De quoi pouvait bien parler le juge des Enfers avec une fillette de 14 ans. Elle mit les coudes sur la table et enlaça ses doigts posant sa tête sur ceux-ci, ses jambes croisées.

-Alors, qu'est-ce que vous me voulez ? De quoi parliez-vous avec Robine ?

[HS : Désolé c'est pourri T^T]



Nil Sine Numini


© Halloween


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 106
Date d'inscription : 22/11/2014
Age : 21
Localisation : au Ritz, Paris
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Quand un comte voie le passé revenir

MessageSujet: Re: Quand un comte voie le passé revenir Sam 13 Déc - 12:20
Finissant sa tirade la comte observait la réaction de la reine déchu, celle ci se radoucit quelque peut. elle se ressaisit et lui répondit;

-Il fut un temps ou je vous aurait foudroyé  pour moins que ça, je suppose que je me suis ramollie en effet...

De veine menace qui aujourd’hui comme hier ne saurait atteindre Rhadamanthe, Lui qui avait été nommé alors que les dieux étaient encore en guerre contre Typhon avais reçut plus de menace que n’importe qui sur cette terre. Après un regarde plein de dédain envers lui elle se s'assit et lui demanda de quoi il parlait avec Robine.

-"Avant de vous réponde je doit mettre une chose au claire avec vous."

Le comte décrochât son téléphone et dit "laser sur la fille".

-"si autrefois vous étier l'une de personne les plus puissante du monde, sachez qu'aujourd’hui je suis la personne la plus influente de cette ville. Bien que vous soyer probablement capable de survivre à une balle, ce n'est pas le cas de notre jeune amis ici présent, alors je vous prierait de bien mesurer vos parole, n'utiliser que les mots les plus juste et tous se passera bien."

au même moment un point rouge apparut sur la tête de d’Héra puis se positionnât sur Robine. Le comte partat son vers à ses lèvre et tout en sentant le liquide alcoolisé glisser dans sa gorge il observait sa réaction.

-"Pour en revenir à notre discussions, nous parlions des traîtres, de la guerre à venir et surtout du sort qui les attendrait après notre victoire. Avant de vous donner mon point de vue j'aimerais connaitre le votre ma chère."


(Hs: je part du principe que Rhadamanthe à été nommer juste avant que les olympiens ne soi en place, durant la guerre contre typhon, ce qui justifie son statue de divinité ancienne. Héra si cela ne te vas pas je modifierait le moment venu)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 322
Date d'inscription : 06/12/2013
Localisation : A l'Orphelinat Jean Moulin.
Dieu déchu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Quand un comte voie le passé revenir

MessageSujet: Re: Quand un comte voie le passé revenir Sam 13 Déc - 19:02
>CODAGE by Liliebia sur Epicode





Ita Diis Placuit !


Si on avait voulu faire une métaphore de ce que ressentait Héra  on l'aurait certainement comparée a une tempête dévastatrice ou un terrible ouragan quoi qu'un volcan en éruption fusse pas mal non plus. Il est un temps ou le ciel aurait reflété cette rage, mais, depuis longtemps maintenant le ciel ne répondait plus à ses appels. Elle se sentait dangereusement seule et incapable face à ce soit disant comte qui pour l'instant menait le jeun d'une main de maître. Elle aurait dû se douter de ce qui aller se passer, elle avait fait preuve inattention maintenant, elle s'en mordait les doigts. Elle s'en voulait d'avoir mit Robine dans une telle situation. Si seulement elle avait réagit a ce moment là quand il avait prononcé ces mots :

-Avant de vous réponde je doit mettre une chose au claire avec vous.

Elle s'était crispée a ce moment là, quand il avait prononcé ces mots. Elle avait sentit que quelque chose clochait, qu'un danger planait sur elles. Elle était pourtant restée-là a regarder l'homme d'un œil interrogateur, se demandant ce qu'il allait dire. La suite avait gelé son sang des ses veines.

-Si autrefois vous étier l'une de personne les plus puissante du monde, sachez qu'aujourd’hui je suis la personne la plus influente de cette ville. Bien que vous soyer probablement capable de survivre à une balle, ce n'est pas le cas de notre jeune amis ici présent, alors je vous prierait de bien mesurer vos parole, n'utiliser que les mots les plus juste et tous se passera bien.

Anne avait écarquillé les yeux, dans ses orbites émeraude se mêlaient stupeur, incompréhension, rage et désespoir. Comment osait-il ce fou ? Menacer sa fille. La faire chanter, elle la reine des dieux. Mais pire que tout, elle réalisa avec une boule au ventre, sentant l'angoisse monter en elle comme un flot impétueux, sa fille était en danger. Elle était en danger par sa faute et Anne ne pouvait rien faire pour la protéger de cette menace extérieure. Les ongles de la déesse s’enfoncèrent dans son accoudoir tandis qu’inconsciemment, sa respiration s'accélérait. Elle jeta un coup d’œil éperdue aux alentours sans trouver l'aide qu'elle recherchait. Les civils vaquaient a leurs occupations inconscient du drame qui se jouait. Si Lunt ou même Isaac avaient été là, rien de tout cela ne ce serait passé.

-Pour en revenir à notre discussions, nous parlions des traîtres, de la guerre à venir et surtout du sort qui les attendrait après notre victoire. Avant de vous donner mon point de vue j'aimerais connaître le votre ma chère.

Connaître son point de vue ? Pour le coup elle n'en était plus sûre, elle aurait imploré Alania a genoux si cette dernière avait pu sauver sa fille. Elle se serait mise a terre devant Zephios pour garder Robine saine et sauve. Zephios, ou était-il celui-ci, il devait être là pour protéger sa fille, lui qui en avait le pouvoir. Mais pas un vent, pas une brise n'indiqua la présence de l'être divin. Anne était terriblement seule face à Rhadamanthe.

L'angoisse fut bientôt remplacée par une rage bestiale au fur et à mesure que les yeux de la déesse s’assombrissaient et que ses lèvres se retroussaient, les dents serrées. COMMENT OSAIT-IL MENACER SA FILLE ?! Elle voulait hurler, se jeter à la gorge de Rhadamanthe, avec le couteau l'éventrer même. Elle n'en fit rien. Qu'était-elle, elle déesse déchue face à un sniper. Elle se mit a implorer mentalement de l'aide, Ouranos, Zephios, Zeus, Cronos, n'importe qui.

Puis, elle se mit à réfléchir au fur et a mesure que le silence s’allongeait, interminable moment de torture. Elle devait trouver une solution, peut-être serait-elle assez rapide pour s'interposer avec la balle et protéger sa fille de son corps. Car contrairement à ce qu'avait dit Rhadamanthe, Anne doutait fortement du fait qu'elle ne puisse pas mourir. Il existait de nombreux immortels qui, épargné par la vieillesse, mouraient d'un coup d'épée. Mais, cela importait-il vraiment plus que la vie de sa fille ? Non, bien sûr que non. Elle s'interposerait. Elle devait gagner du temps.

-Je pense …

Elle savait que si elle continuait a parler qu'elle allait le regretter. Cependant il osait. Il osait … Robine était sa fille, certes, ce n'était pas sa fille biologique, mais … dans son cœur, Héra savait que Robine était sa fille. Et personne, sur le Styx, personne ne lui fera du mal. Elle la protégerait comme tout mère le ferait avec son enfant, elle la protégera, quoi qu'il en coûte. C'est mue par cette détermination nouvelle, qu'Anne regarda droit dans les yeux Rhadamanthe.

-Je pense que les nouveaux dieux... ne sont rien a côté de toi. Tu n'es qu'un Monstre de la pire espèce qui mérite de croupir au fin fond du Tartare à agoniser pour l'éternité, Anne s'avança un peu, les coudes sur la table, le regard fixé sur Rhadmanthe mais les sens aux aguets, Tu t'en es prit à la mauvaise personne monsieur le « Juge » et tu vas amèrement le regretter. Si tu touche a un seul des cheveux de ma fille, je te tue, si tu tente quoi que ce soit qui puisse la mettre en danger, je te tue, si tu t'approche d'elle, je te tue. Tu vas gentiment disparaître de ma vue si tu ne veux pas finir aux côtés de Cronos. Je jure sur le Styx et devant tous les dieux … Si tu blesse ma fille, si tu l'assassine, je te pourchasserais jusqu'en Enfer ou tu recevras le châtiment mérité toi qui aime tant la justice, je vais te faire découvrir la mienne et je te préviens, elle n'est pas belle a voir ! Maintenant, du balai vermine avant que je ne ravise et décide de te tuer immédiatement !!

Héra ne bluffait pas, elle l'exterminerait s'il faisait du mal à sa fille. Cependant, son premier réflexe sera bien sûr de se prendre le tir pour éviter à sa fille de mourir. Avec un peu de chance, Zephios ou un autre dieu l'aurait entendu et exécutera sa volonté, peut-être se dernière.

[HS: Rhada' ne peux pas être né pendant la guerre contre Typhon puisque c'est le frère de Minos. ^^

PS: Ne jamais sous-estimer une Maman, Rara va massacrer Rhada'. u.u]


Nil Sine Numini


© Halloween


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1086
Date d'inscription : 28/09/2013
Age : 18
Localisation : l'Orphelinat Jean Moulin
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique: 1m68, fine au corps ferme, cheveux long ondulés rouge, yeux rouges, mignonne :3
Caractère: gentille, aime s'amuser, n'aime pas qu'on parle mal de sa maman
Liens: maman biologique: totalement inconue; papa: nouveau dieu du vent, Zephios ; maman adoptive: Héra/Anne Hooper

Quand un comte voie le passé revenir

MessageSujet: Re: Quand un comte voie le passé revenir Sam 20 Déc - 18:45



Quand un comte voie le passé revenir

Feat comte Rhadamanthe


Je n'avais pas suivis la conversation, mais je repris mes esprits en apercevant un point se positionner sur le front de maman puis se déplaçait vers moi. Je n'avais pas compris d'où venait ce point, mais maman avait l'air....... furieuse, prête a faire un meurtre.

-Je pense …    Je pense que les nouveaux dieux... ne sont rien a côté de toi. Tu n'es qu'un Monstre de la pire espèce qui mérite de croupir au fin fond du Tartare à agoniser pour l'éternité, elle s'avança un peu de Rhadmanthe  Tu t'en es prit à la mauvaise personne monsieur le « Juge » et tu vas amèrement le regretter. Si tu touche a un seul des cheveux de ma fille, je te tue, si tu tente quoi que ce soit qui puisse la mettre en danger, je te tue, si tu t'approche d'elle, je te tue. Tu vas gentiment disparaître de ma vue si tu ne veux pas finir aux côtés de Cronos. Je jure sur le Styx et devant tous les dieux … Si tu blesse ma fille, si tu l'assassine, je te pourchasserais jusqu'en Enfer ou tu recevras le châtiment mérité toi qui aime tant la justice, je vais te faire découvrir la mienne et je te préviens, elle n'est pas belle a voir ! Maintenant, du balai vermine avant que je ne ravise et décide de te tuer immédiatement !!

Puis je compris pourquoi elle était furieuse, le point rouge devait être un laser pour viser....... et donc..... il me visé?! pourquoi? on avait si bien parlé, pourquoi tout gâcher comme ça? je lui demandais:

-pourquoi nous menacer et risqué d'être l'ennemi de maman? c'est, désole, mais complètement débile!! on parlait tellement bien.

J'espérais que mon mini discours l'ai calmé et qu'il redevienne comme tout à l'heure sans que je ne sois menacé, j'avais peur qu'il tire, je ne pouvais pas mourir maintenant.



Code par Cataluña d'Epicode


c'est nul, burk...... mais bon ^^'
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 106
Date d'inscription : 22/11/2014
Age : 21
Localisation : au Ritz, Paris
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Quand un comte voie le passé revenir

MessageSujet: Re: Quand un comte voie le passé revenir Dim 28 Déc - 18:16
La réaction d'Héra  ne se fit pas attendre, elle se déchaînât sur lui comme si toute sa rage accumuler depuis la chute des dieux explosait à ce moment:

-Je pense …    Je pense que les nouveaux dieux... ne sont rien a côté de toi. Tu n'es qu'un Monstre de la pire espèce qui mérite de croupir au fin fond du Tartare à agoniser pour l'éternité.
elle s'avança un peu de Rhadmanthe.
-Tu t'en es prit à la mauvaise personne monsieur le « Juge » et tu vas amèrement le regretter. Si tu touche a un seul des cheveux de ma fille, je te tue, si tu tente quoi que ce soit qui puisse la mettre en danger, je te tue, si tu t'approche d'elle, je te tue. Tu vas gentiment disparaître de ma vue si tu ne veux pas finir aux côtés de Cronos. Je jure sur le Styx et devant tous les dieux … Si tu blesse ma fille, si tu l'assassine, je te pourchasserais jusqu'en Enfer ou tu recevras le châtiment mérité toi qui aime tant la justice, je vais te faire découvrir la mienne et je te préviens, elle n'est pas belle a voir ! Maintenant, du balai vermine avant que je ne ravise et décide de te tuer immédiatement !!

Le comte resta de marbre, le doigt suspendu haut dessus du bouton de son téléphone, près à envoyer le message qui signerait l'arrêt de mort de l'une des personne présente dans cette pièce.
Il jeta alors à la reine des dieux un regard sans émotions, comme si tout ce qui s'étais passé n'avait aucune importance, au milieu de cette étrange scène une voie se fit entendre.

-pourquoi nous menacer et risqué d'être l'ennemi de maman? c'est, désole, mais complètement débile!! on parlait tellement bien.

entre une mère furieuse et près à tuer et un comte qui semblait déconnecter de la réalité elle étais un oasis de fraîcheur.

-NON!

un simple mot mais qui sortit de sa bouche sans aucun ton particulier, juste assez fort pour qu'on l'entende.

-Si vous pouviez me tuer je serait mort, si je voulais vous tuer vous le seriez.
vous ne me comprenez pas, même si cela vous ennuis je vais devoir remettre les choses au clair me concernant. De mon vivant je fut le plus juste possible avec mes sujets, mais mes sentiment et émotions me firent trop souvent à mon goûts faire des erreurs. Quand Zeus me nommât Juge infernal il fit disparaître en moi ce qui pouvait altérer mon jugement, ainsi je devins l'instrument de justice parfait, pas de sentiment ni d'état d’âmes pour les un et les autre, je rendait la justice en fonction des acte passer et de leur conséquence actuel.


Il fit une pause et posât son portable sur la table avant de le faire glisser vers Héra.

-Quand la chute des Dieux eu lieu et que fut comme vous réduit à l'état de mortel je restait le même, un être juste mais incapable de ressentir quoi que se soit envers lui même ou envers les autres. Et que deviens un outils sans travaille?
Il meure à petit feu. Puis une question germât dans mon esprit, qu'allait devenirs les mort si personne ne les jugeaient, et c'est alors qu'une et une seule émotions me revint. la Haine, profonde et horrible, celle qui vous dévore et vous transforme en machine de mort. La haine que je ressentait envers les Traîtres fut la seule chose qui me teint compagnie pendants des siècle.
Alors vous qui pouvez ressentir, aimez, rire, détester, pleurer et sourire. Vous qui vous inquiétez pour ceux qui vous sont chère et qui ne prenez pas le temps de connaitre avant de jugez vous osez me traité de monstre et me comparer Au traîtres.
NON!


Au fur et à mesure qu'il parlait la voie de Rhadamanthe de venait de plus en plus forte et grondait comme une tempête, pour finir telle un ouragan, la corde au tour de son coup se métant à se mouvoir comme un serpent pour finalement se retrouver serrer autour de son bras droit. Il se radoucit soudainement mais la voie encore grondante il demandât à Héra

-Quelle est votre avis sur le sort à donner au nouveau dieux ma reine?

PS: désoler pour la lenteur de la réponse, un trop gros dilemme dans la direction à prendre pour le comte.dsl ^^'
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Quand un comte voie le passé revenir

MessageSujet: Re: Quand un comte voie le passé revenir
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Quand un comte voie le passé revenir
» Quand les fantômes du passé reviennent vous hanter.
» Yvendil ou la Sonate du Diable
» Quand les fantômes du passé reviennent à la surface (Pv Derek)
» Quand le présent m'échappe et que le passé me traque [PV:Damon]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mythologie et ses amis :: Paris :: Rues de Paris :: Place Vendome-