Les dieux grecs ont été déchus et réduits à l'etat de mortels par leurs descendants divins, ignorés de tous. Ils ont pris leurs places et créé la Nouvelle Olympe!
 
Nous avons fortement besoin de nouveaux dieux ayant des fonctions importantes! (Ciel, Nuit, Amour etc...)
Un nouveau thème de Printemps est arrivé!

avatar
Messages : 322
Date d'inscription : 06/12/2013
Localisation : A l'Orphelinat Jean Moulin.
Dieu déchu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Quand une bonne idée tourne au désastre ! [Robine & Isaac]

MessageSujet: Quand une bonne idée tourne au désastre ! [Robine & Isaac] Ven 17 Oct - 21:14
>CODAGE by Liliebia sur Epicode






Ita Diis Placuit !


Anne siffla de mécontentement. Devant la directrice de l'Orphelinat s’étendait un flot de mauvaises nouvelles. Un flot de factures. Bon, peut-être que le terme était un peu exagéré. Disons simplement qu'il y avait une dizaine de factures étalées devant elle. Il fallait bien qu'elles arrivent un jour où l'autre.

Prenant son courage à deux mains, elle s'assit sur son bureau, s'enfonçant légèrement dans le siège de cuir. Anne fit tourner quelques secondes un stylo entre ses doigts avant de se redresser et de se concentrer sur le travail à faire. La directrice n'avait rien contre le fait de remplir des papiers ou payer des impôts, bien que la monotonie du premier l’agaça un peu,  elle avait eu, pour le second, le temps d'emmagasiner une petite fortune en 3 siècles. Bien que cet argent là ne se fasse pas ressentir si on voyait certaines chambres de l'orphelinat. C'était juste qu'elle n'avait pas eu le temps d'engager quelqu'un pour réparer certaines choses, comme l'ampoule de la chambre 201 ou encore le chauffage de la chambre 219. Anne n'osait pas appeler quelqu'un de l'extérieur de peur qu'un quelconque incident se produise. On ne savait jamais à quoi s'attendre avec les demi-dieux.

Au bout d'un moment, elle se rendit compte qu'elle était entrain de mordiller le bout du stylo et s'arrêta. C'était un geste typiquement humain mais surtout non voulu, elle n'aimait pas trop prendre des tocs et des tics, elle ne trouvait pas ça digne d'un dieu, puis ça usait le stylo et ce n'était pas très sérieux.

Quelques heures plus tard, Anne inspira, étendant ses jambes sous le sombre bureau de bois verni. Elle s'étira quelques secondes avant de s’affaler  avec une soupir de contentement, les jambes toujours tendues sous le bureau. Elle resta dans cette position quelques instants profitant d'un moment de calme, certainement son dernier avant quelques années. Oui, Anne était paisible, malheureusement pour elle tout n'allait pas tarder à changer.

Non, même Apollon n'aurait pas pu prédire la tournure des événements tant ceux-ci étaient absurdes. Mais c'étaient ce même événement qui allaient occuper les journées de la directrice les jours à suivre. Elle n'en avait pas encore conscience et profitait pour l'instant des rayons de soleil qui filtraient à travers la vitre dans son dos.

L'Hiver était là et pourtant, il y avait toujours un timide soleil d'été, les pensionnaires avaient bien compris que celui-ci était éphémère et profitaient de leurs après-midi de libre pour jouer dehors. La plupart mais pas Robine.

La jeune fille avait décidée de rester dans sa chambre, Ouranos seul sait pourquoi ! Anne était un peu inquiète pour sa fille, peut-être était-elle malade, bien que la directrice n'en ai jamais fait l’expérience, elle savait bien de quelle manière se sentaient ceux touchés par une maladies. Néanmoins, elle se rassura en se disant que Robine devait manger des bonbons en cachette et qu'elle ne voulait pas  partager, gourmande comme elle est !

Enfin, ce n'est pas tout ça mais, Anne avait du travail à finir, encore deux signature par-ci, par-là, le versement du salaire de chef cuisto et des autres employés, il devait bien être 4heures de l'après-midi désormais. Il restait quelques heures à Anne pour faire un peu tout ce qu'elle voulait.

Elle se mit à réfléchir, peut-être finirait-elle ce livre, commencé la veille au creux du lit, ou alors, peut-être irait-elle chez le coiffeur se couper les cheveux, ils avaient un peu poussé ces derniers mois. Ne savoir que faire de son après-midi la rendait heureuse, elle était enfin tranquille et pouvait faire tout ce qu'elle voulait, aucune arrivée n'était prévue pour la journée et les surveillants n'avaient pas besoin d'elle pour gérer l'Orphelinat.

La directrice se leva de derrière son bureau pour aller dans les cuisines, elle voulait finalement grignoter un truc. Comme c'était le jour de congé du cuisinier, celui-ci n'était pas présent. Le réfectoire semblait bien vide avec ses longues tables remplissant l'espace et ce carrelage blanc,  la cuisine elle aussi était silencieuse, les ustensiles étaient suspendus dans un ordre bien précis et tous d'une propreté impeccable. Anne passa devant l'évié principal pour ouvrir le placard et y sortir un paquet de cookies. Elle pris deux biscuit avant de reposer la boite en carton presque vide. Le biscuit dans la bouche, elle rejoignit sa chambre et s'installa dans son lit, elle savait bien que c'était mal de mettre des miettes partout, mais elle ne fit rien pour changer cela, le livre à la main, elle allait commencer à lire quand soudain, la sonnette tinta.

Surprise car, elle ne s'attendais pas à avoir de la visite aujourd'hui, elle reposa le bouquin et, ayant rapidement avalé le second cookie, se leva pour accueillir le visiteur inopportun.

Elle ouvrit la grande porte du hall, et c'est là qu'elle le vit avec horreur. Anne eut un mouvement de recul, un seul nom s'échappa de ses lèvres entres ouvertes, un nom qui aurait fait frissonner d'horreur tout le Tartare :

-Bourreau …!




Nil Sine Numini


© Halloween




HS:
 
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Quand une bonne idée tourne au désastre ! [Robine & Isaac]

MessageSujet: Re: Quand une bonne idée tourne au désastre ! [Robine & Isaac] Ven 17 Oct - 23:09

❝Quand une bonne idée tourne au désastre❞
✕Anne & Robine✕

Le Tartare. Ton lieu de vie, ton lieu de travail. L'endroit où tu as passé toute ton existence, et là où tu mourras, si cela doit arriver. Tu n'as toujours vu que les étendues ardentes de l'enfer, entendu que les cris de souffrances. Ces hurlements qui t'étaient destinés, lorsque tu torturais les âmes prisonnières. En fait, cela a toujours été ta raison de vivre, c'était ta destinée. Et bien qu'Hadès ne soit plus là, tu es là, toi et les trois autres Bourreaux, pour rendre la sentence des criminels.
Pourtant, tu viens de quitter cette existence tranquille, cette habitude que tu avais depuis si longtemps. D'un vague hochement de tête, tu as dit au revoir à tes frères d'armes. Tu ne veux plus vivre dans cet Enfer.
En réalité, ce n'est pas tellement l'ambiance du Tartare qui te pose problème, non. Mais... Tu es aux ordres d'Hadès. Or, il n'est plus là. Alors, oui, tu es resté aux ordres du nouveau dieu des Enfers, mais ça ne pouvait plus durer. Ton statut n'était dû qu'à Hadès.
Depuis le départ des olympiens, ta vie n'a pas changé. Mais tu n'avais rien à faire avec ce nouveau dieu. Tu n'avais rien spécialement contre lui, mais tu n'avais rien à faire à ses ordres. Les autres Bourreaux n'ont pas eu le même "sens de l'honneur" que toi. Et puis, il fallait bien des gens pour s'occuper des criminels. Alors, tu es le seul à avoir quitté ton "nid douillet" pour aller dans le monde hostile qu'est le monde des mortels.

-----

Pour la première fois depuis bien longtemps, tu vas sortir du Tartare. Bien que tu ne sois pas particulièrement fier de ta forme humaine, celle-ci va se révéler très utile pour pouvoir te déplacer dans Paris sans trop te faire remarquer. Ce qui, avouons-le, est ton plus gros problème avec ton apparence normale.
Tu as appris qu'une ancienne déesse était dans les parages. Héra, entre autre. Bien évidemment, comme c'est une olympienne, tu la respectes. Tu te diriges vers son établissement sans vraiment savoir pourquoi. En fait, tu n'as rien à lui dire de particulier. Tu veux simplement qu'elle et les autres reviennent à l'Olympe. En résumé, que tout revienne à la normale.
Tu sais qu'elle a pris un faux nom depuis tout ce temps. Mais qu'importe, tu la nommeras Héra. Et ce même si elle te demande de l'appeler autrement. Non pas par envie de l'ennuyer, mais par habitude.

-----

Tu fais un premier pas dans la ruelle parisienne où tu viens d'arriver. Tu n'as pas changé de forme, bizarrement. Tu restes ce monstre de deux mètres cinquante de haut avec son étrange pyramide sur la tête. Et étrangement, personne ne t'a encore remarqué. En même temps, tu as suivi un tel dédale de rues que Dédale lui-même aurait pu se perdre.
Un étrange sentiment survint. Serait-ce... Le doute? Doutes-tu de la potentielle présence de la déesse? Doutes-tu de sa réaction? Ne t'inquiètes pas trop, voilà déjà les hauts murs de l'orphelinat qui se dressent devant toi.
Il fait beau, il fait chaud, et tu aperçois de loin un bon nombre d'enfants. Ce n'est pas le moment de se faire repérer, tu dois agir rapidement. T'approchant de la porte d'entrée, tu appuis calmement sur la sonnette. Et tu as eu du mal, parce que tu aurais pu trouer le mur une main.
Te voilà à attendre patiemment qu'on t'ouvre la porte. Tu as gardée ta forme de Bourreau, ce qui permettra à Héra de te reconnaître sans avoir à lui expliquer qui tu es. Tu ne te souviens d'ailleurs plus vraiment de ta forme humaine. Enfin, tu sais que tu étais un homme, adulte de surcroît. Brun... Non, blond. Après, les détails t'échappent, et tu ne cherches pas vraiment à t'en souvenir.
Soudain, la porte s'ouvre. Une femme, brune, semble étonnée de ta présence. Et toi, tu es étonné de cette apparence que la reine des dieux a adoptée. Elle semble parfaitement humaine, mais tu sais que c'est elle: tu l'as trouvé.

- Bourreau …!

Elle t'a reconnu, au moins, ce problème est réglé. Tu t'empresses alors de poser un genou à terre, tout en changeant de forme. Mais... Qu'est-ce donc? Ton apparence humaine est un peu différente que cette dont tu avais souvenir... Tu te transformes donc en jeune adolescent. Et mignon, en plus. Voilà que ce corps d'humain réagit, en plus: tu rougis de rage, et de honte.

- Je vous demande de revenir au Mont Olympe.

Ta réplique avait le mérite d'être claire.
Cela faisait bien longtemps que tu n'avais pas ressenti quelque chose. Tu ne lèves même pas les yeux, tu as trop honte de croiser le regard d'Héra. Tu fixes le sol, fou de rage, tes poings se serrent. Un vulgaire gosse, devant la reine des dieux... Quelle humiliation.



Hors-RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1086
Date d'inscription : 28/09/2013
Age : 18
Localisation : l'Orphelinat Jean Moulin
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique: 1m68, fine au corps ferme, cheveux long ondulés rouge, yeux rouges, mignonne :3
Caractère: gentille, aime s'amuser, n'aime pas qu'on parle mal de sa maman
Liens: maman biologique: totalement inconue; papa: nouveau dieu du vent, Zephios ; maman adoptive: Héra/Anne Hooper

Quand une bonne idée tourne au désastre ! [Robine & Isaac]

MessageSujet: Re: Quand une bonne idée tourne au désastre ! [Robine & Isaac] Mer 22 Oct - 0:01



Quand une bonne idée tourne au désastre

Feat Anne et isaac
Aujourd'hui, je ne me sentais pas très bien, j'étais un peu déprimé on va dire. Je m'étais cloîtré dans ma chambre, refusant de sortir. J'avais toujours un paquet de dragibus caché sous mon matelas, alors j'en pris un paquet et commençais à manger. Qu'est ce que c'était bon, ça me remonté le moral de manger des sucreries. Quand j'eu fini, je me levais, car j'étais assise par terre, et sortis enfin de ma chambre.  Je me dirigeais vers la cuisine pour prendre un muffin aux pépites de chocolat. J'emportais avec moi mon précieux, je conté le manger dans ma chambre. Puis, quelqu'un sonna à la porte, Anne se dirigea en première et ouvrit. Moi je me faufilais discrètement pour pouvoir voir l'inconnu sans que lui puisse me voir. J'étais à trois pat d'Anne quand elle cria:

- Bourreau …!

Je fus un peu surprise de sa réaction, mais quand je vis heu.... la chose qui se tenait devant elle, je compris. Il était immense, très musclé avec pour seul vêtement un tablier? Mais le plus surprenant, et le plus cool pour ma part, c'était sa pyramide immense sur sa tête. Il était vraiment trop cool, puis, il mis un genoux à terre et son enveloppe corporelle (oh un mot trop compliqué O.o) changea. Il était devenu un mignon petit blondinet. Bon pas aussi mimi que Thaumas, mais quand même! Puis il dit:

- Je vous demande de revenir au Mont Olympe.

Eh bah, il était cash, heureusement que je savais maintenant la véritable identité d'Anne si non j'aurais un peu étais choquée. Il ne se relevais toujours pas, on aurait qu'il attendait un signe de maman.  Ne pouvant résister à ma maladie incurable ma "plumiamania", maladie qui me fait agir bizarrement, je dis à maman en lui faisant les yeux du chat poté:

-dis, on peut le garder? il est trop cool et choupinou en plus!

Sans attendre la réponse de maman, je pris l'inconnu par le bras pour "l'aider" à se relever.

-Allé viens à l’intérieur, si les gens te vois agenouillé comme ça ils vont te prendre pour un fou.  




Code par Cataluña d'Epicode


il est tard, je suis fatiguéué donc oui j'ai du n'importe quoi mais bon ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 322
Date d'inscription : 06/12/2013
Localisation : A l'Orphelinat Jean Moulin.
Dieu déchu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Quand une bonne idée tourne au désastre ! [Robine & Isaac]

MessageSujet: Re: Quand une bonne idée tourne au désastre ! [Robine & Isaac] Jeu 23 Oct - 14:41
>CODAGE by Liliebia sur Epicode






Ita Diis Placuit !


Anne manqua de s'étrangler avec son biscuit. Elle toussa fortement, essayant d’expulser le morceau qui était resté coincé dans sa gorge. La raison, le choc causé par la transformation du bourreau qui était passé d'une inquiétante et massive silhouette, à … ça. Un gamin de quoi, 10, 12 ans peut-être ? Un gamin blondinet, agenouillé devant elle. Bon, ce n'était pas la seule raison qui l'avait fait s'étouffer avec le biscuit.

Car, à peine s'était-il agenouillé qu'il lui avait demandé quelque chose, le garçon n'était pas passé par quatre chemins pour exprimer sa pensée. Mais, en même temps, est-ce qu'un bourreau infernal peut, sait, faire preuve de subtilité ? :

-Je vous demande de revenir au Mont Olympe.

Anne n'avait pas qu quoi répondre au premier abord, c'était tellement insensé, un bourreau hors du Tartare, enfin, elle ne s'attendait pas à ce qu'il lui demande ça. Elle s'attendait à quelque chose du genre, quelqu'un s'est évadé du Tartare, son père Cronos c'est évadé mais, non, rien de tout ça, il lui demande ce qu'elle a toujours voulu, reprendre sa place entant que reine de l'Olympe. S'était étrange d'entendre ça de la bouche d'un être supposé sans cœur. Il avait finalement un avis et peut-être même des sentiments qui sait, Héra ne s'était jamais trop intéressé aux bourreaux, elle les avait donc plus imaginé qu'autre chose.

Une chose s'agrippa à son bras et regardant Anne avec de grands yeux de chiot battu demanda d'une voix de gamine niaise :

-Dis, on peut le garder? il est trop cool et choupinou en plus! 

Anne secoua la tête, autant pour dire non que par signe d'exaspération. Sa fille lui ôtait les mots de la bouche. Non, bien sûr que non qu'elle ne pouvait pas garder une être de plus de deux mètres avec un pyramide monstrueuse sur la tête , vêtu d'un simple tablier miteux et qui se plaisait à torturer des âmes en peine.  Bien qu'il puisse prendre l’apparence d'un jeune garçon mignon et innocent n'enlevait rien à sa vraie nature.

Mais, visiblement, ça, ça ne traversait pas le cerveau de Robine qui s'agrippa littéralement à lui, le forçant à se relever :

-Allé viens à l’intérieur, si les gens te vois agenouillé comme ça ils vont te prendre pour un fou.  

Et je crois que c'est à partir de ce moment là qu'Anne à commencé à s’étouffer. Le fait que sa fille serre le bras d'une des pires créatures des Enfers comme s'il était un ours en peluche, qu'elle le qualifie même de « choupinou » était trop pour la reine des dieux qui s'écarta de la porte de toussant, pour laisser entrer les deux. Il fallu bien une minute avant qu'elle n'arrête de tousser. Elle en avait les larmes aux yeux. Et lorsqu'elle s'adressa eux deux sa voix était encore un peu étranglée :

-Par Ouranos ! Vous êtes tous complètement … Ahh ! Bon sang, OUI, je veux retrouver mon trône, NON, on ne le garde pas ! Et par Zeus ! ÉLOIGNES-TOI de lui IMMÉDIATEMENT !

Bon, elle s'était peut-être étouffée mais elle n'en gardait pas moins son sale caractère. Son caractère explosif. Oui, Héra avait toujours était une bombe à retardement qui menaçait d'exploser à tout moment. Disons que là, elle avait fait une petite explosion.

-Vous n'avez pas une once de bon sens tous tes deux ! Vous êtes complètement inconscient ! Imagine que quelqu'un t'ai vu, c'est très malin de se balader avec une pyramide sur la tête, bravo ! Et puis toi Robine, sais-tu qui il est ? C'est le bourreau des Enfers, son loisir c'est de faire souffrir les gens alors, NON, il n'est pas choupinou.

Elle les regarda quelques secondes avant de lever les bras en l'air :

-ΑΠΟ ΟΛΟΥΣ GODS , θα με τρελάνει ! (Par tous les dieux, ils vont me rendre folle!)

Elle était vraiment, vraiment exaspérée pour jurer en grec. Enfin, on ne peut pas vraiment appeler ça jurer mais, je peux vous assurer qu'Héra devient très grossière quand elle est en colère. Ce qui n'était pas le cas pour l'instant malgré la fait qu'elle leur ai crié dessus. Non, Anne était exaspérée par leur inconscience. Car, si le ne nouveau régent des Enfers se rendait compte de la disparition de son bourreau, il irait le chercher, et Anne ne pourra pas lui faire face.



Nil Sine Numini


© Halloween


Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Quand une bonne idée tourne au désastre ! [Robine & Isaac]

MessageSujet: Re: Quand une bonne idée tourne au désastre ! [Robine & Isaac] Jeu 23 Oct - 18:01

❝Quand une bonne idée tourne au désastre❞
✕Anne & Robine✕

Genou à terre, tes yeux rivés au sol. Il était excessivement rare que tu prennes une telle posture. La quasi-totalité du temps, tu es debout, droit, dominant les âmes que tu tortures de toute ta hauteur. Bon, ce n'était pas une situation habituelle, cela dit. Devant la reine des Dieux, tu ne peux même pas concevoir l'idée de la regarder de haut. Cependant, ton apparence te pose sérieusement problème. Tu te dis que tu aurais dû essayer ta transformation plus tôt, tu aurais eu le temps de te familiariser avec cette forme beaucoup trop enfantine à ton goût. Tu te dis qu'être un homme adulte aurait été plus supportable. Non pas que ton égo soit brisé, mais apparaître devant une déesse avec un physique des plus frêles et fragiles, n'est pas tellement représentatif de toi.
En fait, tu te dis que si tes frères d'armes te voyaient comme ça, ils allaient, pour la première fois depuis leur longue existence, rire.

-----

Tu entends une voix. Ce n'est pas celle de la reine, c'est une voix plus jeune, plus enfantine. Tu lèves juste assez les yeux pour distinguer cette autre personne, sans risquer de croiser le regard d'Héra. C'était une jeune fille. De longs cheveux rouges lui tombaient dans le dos. Ses yeux étaient également de la même teinte éclatante. Tu ressentis chez elle une aura différente de celle des humains, du moins à moitié seulement. Une demi-déesse?
Quand tu l'as vu s'agripper au bras d'Héra, tu as voulu lui donner un coup d'épée. Mais, tu te ravisas bien vite. Si l'olympienne semblait avoir l'habitude de ce genre de situations, alors tu n'avais pas à intervenir.

- Dis, on peut le garder? Il est trop cool et choupinou en plus !

Cool? Choupinou? Tu es surpris: ce ne sont pas les adjectifs qui sont utilisés pour parler de toi au Tartare. On admet que tu es "méchant", "horrible", "sadique", "effrayant", "monstrueux", "violent", mais pas "cool" ou "choupinou". Cette gamine t'énerve déjà. Comme si ton apparence n'était pas assez pitoyable, il fallait en plus qu'elle te décrive avec des adjectifs idiots. Tout cela devant une divinité, bien entendu, sinon ce n'est pas drôle.

- Allez viens à l’intérieur, si les gens te vois agenouillé comme ça ils vont te prendre pour un fou.

Sans que tu ne le remarques, peut-être étais-tu trop dans tes pensées, tu sentis une pression sur ton avant-bras, te tirant pour te relever. Tu lanças un regard surpris à la jeune fille. Elle te traînait dans le hall de l'orphelinat, comme si tu étais son jouet. À peine entrés, tu repoussas son bras violemment. Depuis quand quiconque oserait poser la main sur toi? Cette apparence est vraiment une faiblesse.
Ton regard envers elle n'est plus surpris, mais flamboyant de colère. Tu passas ta main au niveau de ta ceinture, avant de te souviens d'un petit détail: tu n'as pas ton épée. Tu te contentes donc de simplement serrer les poings. Rappelle-toi, si elle peut se permettre de s'accrocher au bras d'Héra, c'est qu'elle doit avoir un rang spécial. Et la déesse ne te laisserait pas lui mettre ce coup de poing que tu souhaites tant lui donner. Dommage.

- Par Ouranos ! Vous êtes tous complètement … Ahh ! Bon sang, OUI, je veux retrouver mon trône, NON, on ne le garde pas ! Et par Zeus ! ÉLOIGNES-TOI de lui IMMÉDIATEMENT !

Tu clos tes paupières, tandis que celle que tu voulais frapper fit un pas en arrière. Tu fis face à Héra, du haut de ta taille d'adolescent. Tu aurais voulu répondre, mais elle n'avait pas fini de parler.

-Vous n'avez pas une once de bon sens tous tes deux ! Vous êtes complètement inconscient ! Imagine que quelqu'un t'ai vu, c'est très malin de se balader avec une pyramide sur la tête, bravo ! Et puis toi Robine, sais-tu qui il est ? C'est le bourreau des Enfers, son loisir c'est de faire souffrir les gens alors, NON, il n'est pas choupinou.

Puis, elle leva les bras au ciel, et semblait désespérée de cette scène.

-ΑΠΟ ΟΛΟΥΣ GODS , θα με τρελάνει ! (Par tous les dieux, ils vont me rendre folle!)

C'est avec des yeux totalement vides d'émotions que tu osas croiser le regard de l'olympienne. Elle n'avait pas tout à fait tort, parce que tu aurais très bien pu te faire remarquer. Alors tu voulais t'expliquer.

- Je sais que j'aurai pu être remarqué, mais ce n'est pas le cas. Je vous cherchais, alors je sais que si j'avais été vu, je vous aurais mis dans l'embarras, ce qui n'est absolument pas mon intention. Même le régent actuel des Enfers n'est pas au courant de mon départ.

Et sur ce point là, tu n'avais que très peu de doutes. Ton repère, c'étaient les bas-fonds du Tartare. Là où ne vont que les pires criminels que le monde ait connu. Et autant dire que le régent actuel, et même Hadès quand il régnait, n'y foutent que très rarement les pieds. Alors ta petite escapade en dehors des Enfers a dû passer totalement inaperçue.

- Je suis parti parce que je n'ai rien à faire à ses ordres. C'est à Hadès, et donc aux olympiens, que j'ai juré allégeance.

Tu continua, dans une courte révérence:

- Je veux vous aider à reprendre votre place.

Toujours aussi subtil.



HS:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1086
Date d'inscription : 28/09/2013
Age : 18
Localisation : l'Orphelinat Jean Moulin
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique: 1m68, fine au corps ferme, cheveux long ondulés rouge, yeux rouges, mignonne :3
Caractère: gentille, aime s'amuser, n'aime pas qu'on parle mal de sa maman
Liens: maman biologique: totalement inconue; papa: nouveau dieu du vent, Zephios ; maman adoptive: Héra/Anne Hooper

Quand une bonne idée tourne au désastre ! [Robine & Isaac]

MessageSujet: Re: Quand une bonne idée tourne au désastre ! [Robine & Isaac] Jeu 6 Nov - 8:40



Quand une bonne idée tourne au désastre

Feat Anne et isaac
J'ai emmené le nouveau dans le hall et tout de suite après, il enleva son bras violemment et me regarda avec colère. Il ne devait pas être très sociable, mais bon, je ne vais pas mal le prendre je lui ai quant même un peu sauté dessus. Puis Anne, la larme à l’œil, je ne sais pas pourquoi, nous dit exaspérée:

- Par Ouranos ! Vous êtes tous complètement … Ahh ! Bon sang, OUI, je veux retrouver mon trône, NON, on ne le garde pas ! Et par Zeus ! ÉLOIGNES-TOI de lui IMMÉDIATEMENT !

j'étais un peu triste qu'il ne puisse pas rester mais Anne continua de plus belle, elle était vraiment en colère:

-Vous n'avez pas une once de bon sens tous tes deux ! Vous êtes complètement inconscient ! Imagine que quelqu'un t'ai vu, c'est très malin de se balader avec une pyramide sur la tête, bravo ! Et puis toi Robine, sais-tu qui il est ? C'est le bourreau des Enfers, son loisir c'est de faire souffrir les gens alors, NON, il n'est pas choupinou.

je fis un petit pas en arrière mais l'ado lui resté droit. Elle leva les bras et dit:

-ΑΠΟ ΟΛΟΥΣ GODS , θα με τρελάνει ! (Par tous les dieux, ils vont me rendre folle!)

Je voulais lui répondre mais l'ado parla en premier:

- Je sais que j'aurai pu être remarqué, mais ce n'est pas le cas. Je vous cherchais, alors je sais que si j'avais été vu, je vous aurais mis dans l'embarras, ce qui n'est absolument pas mon intention. Même le régent actuel des Enfers n'est pas au courant de mon départ.

Je ne comprenais pas tout mais en fait, il est partit car le nouveau Dieu est un incapable? Il continua:

- Je suis parti parce que je n'ai rien à faire à ses ordres. C'est à Hadès, et donc aux olympiens, que j'ai juré allégeance.

Ah je me suis trompé en fait c'est un incapable ET qu'il ne veut pas lui obéir à ce dieu. Il fit une révérence et dit:

- Je veux vous aider à reprendre votre place.

Ouah, on aurai dit un film dramatique, je ne voulais surtout pas casser l'ambiance alors je me tus en attendant la réponse de moman.



Code par cataluña d'EpicodeEpicode


je n'arrivais pas à m'incruster dans la conversation et j'ai pas trop le temps donc vous vous contenterez de ça ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 322
Date d'inscription : 06/12/2013
Localisation : A l'Orphelinat Jean Moulin.
Dieu déchu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Quand une bonne idée tourne au désastre ! [Robine & Isaac]

MessageSujet: Re: Quand une bonne idée tourne au désastre ! [Robine & Isaac] Sam 8 Nov - 15:30
>CODAGE by Liliebia sur Epicode






Ita Diis Placuit !


-Je sais que j'aurai pu être remarqué, mais ce n'est pas le cas. Je vous cherchais, alors je sais que si j'avais été vu, je vous aurais mis dans l'embarras, ce qui n'est absolument pas mon intention. Même le régent actuel des Enfers n'est pas au courant de mon départ.

Anne toujours énervée n'écoutait que d'une seule oreille les explications du Bourreau. Il pouvait bien parler, quand Héra avait une idée en tête, elle n'en démordais pas ! Elle répliqua donc un peu sèchement :

-Encore heureux !


La directrice se serait presque mise à tourner en rond dans sa préoccupation. Elle n'en fit cependant rien, malgré ses jambes qui la démangeaient, la déesse déchue resta droite et fière face aux deux enfants. Il aurait pu être difficile pour quelqu'un d'autre de prendre le bourreau au sérieux sous cette forme, mais Anne avait l'habitude de son époux qui se transformait en tout et n'importe quoi pour aller séduire quelques damoiselles, l’apparence extérieur ne comptait donc plus vraiment pour elle. Cependant, ce qui s'en suivit de cette explication, l'interressa au plus haut point.

-Je suis parti parce que je n'ai rien à faire à ses ordres. C'est à Hadès, et donc aux olympiens, que j'ai juré allégeance. Je veux vous aider à reprendre votre place.

Anne se disait bien qu'elle avait entendu ça. Ainsi, il y avait encore quelques fidèles des Olympiens qui persistaient. Ce garçon, ce bourreau était vraiment de son côté. Cela calma aussitôt la directrice. Elle regarda le garçon blond, surprise.

-Vou-Tu … ?

Soudain, des bruits de pas se firent entendre, quelqu'un traversait le couloir et allait peut-être descendre. La directrice attrapa rapidement les deux enfants et les traîna dans son bureau, fermant la porte à clefs derrière elle. Son regard allait de Robine au Bourreau et du Bourreau à Robine. Ffinalement, elle passa une main dans ses cheveux, frappée de stupeur.

-Par Ouranos ! Tu veux réellement … ? Mon Trône … ?

Elle décolla finalement son dos de la porte et se mit à faire les cents pas dans son bureau.

-Personne en 3 siècles et maintenant tu es là ? Bon sang, mais qu'est-ce qui se passe ?

Le continua de tourner encore un peu avant de s'arrêter. Elle regarda le Bourreau, hésitant sur la décision à prendre. Anne était secoué, en 3 siècles elle n'avait jamais eu aucun espoir de pouvoir revenir un jour sur son trône et de revoir ses enfants. Maintenant, son espoir renaissait avec le Bourreau. Si elle pouvait survivre encore assez longtemps pour pouvoir retrouver tous es pouvoirs et vaincre Alania alors, tout ce cauchemar sera terminé. Cependant, l'habitant des enfers aura à rester ici, le fait qu'il puisse prendre cette forme humaine était un gros avantage. Elle n'aurait pas pu expliquer la présence d'un homme géant avec une pyramide sur la tête, quoi qu'on ne puisse même pas le qualifier d'homme. Néanmoins, Héra se sentait heureux, euphorique, ce qui n'était pas arrivé depuis des siècles, enfin, dans quelques années peut-être, Alania allait payer.

-Bourreau, tu dis vouloir m'aider à reprendre ma place, sache que j’accepte ta proposition. Tu pourras séjourner ici sous ta forme humaine, néanmoins, il va falloir te trouver un nom.

En effet, Anne ne pouvait pas appeler le garçon « Bourreau » à tout bout de champs, ses pensionnaires n'auraient pas compris. Elle passa devant sa bibliothèque parcourant les différents livres du bout de son doigt « Isaac Newton » et à côté « George R. R. Martin » deux auteurs plus ou moins connus en France. Elle regarda quelques secondes les deux livres avant de se tourner vers le Bourreau :

-Isaac Martin, tu t’appellera Isaac Martin.

[HS: BOUH ! C'est court. :/]


Nil Sine Numini


© Halloween


Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Quand une bonne idée tourne au désastre ! [Robine & Isaac]

MessageSujet: Re: Quand une bonne idée tourne au désastre ! [Robine & Isaac] Lun 10 Nov - 18:42


❝Quand une bonne Idée tourne au Désastre❞
✕Anne & Robine✕

Tu avais été tout ce qu'il y a de plus sincère. Tu voulais vraiment aider la Reine déchue à reprendre le trône qui lui revenait de droit. Bien qu'en y réfléchissant, tu ne sembles pas assez fort face à un groupe de dieux. Tant pis. Au pire des cas, un Bourreau peut-il mourir?

La jeune fille aux cheveux rouges était silencieuse. Tu trouvais ça limite louche. Tu ne la connaissais pas, mais elle te semblait déjà bien assez étrange pour avoir envie de te tenir éloignée d'elle. Peut-être est-elle un peu trop vivante pour toi? Il est vrai que tu as quand même beaucoup plus l'habitude de côtoyer des damnés. Enfin. Tu verras bien.

Lorsque tu lui disais tes derniers mots, l'attitude de l'olympienne avait changé du tout au tout. Auparavant folle de rage, elle semblait plus intriguée, comme si elle n'était pas sûre de t'avoir entendue. Sa réplique te fit confirmer cette hypothèse, d'ailleurs.

- Vou-Tu... ?

Tu ne devinais pas vraiment la fin de la phrase. Tu te doutais que cela avait un rapport avec ton petit discours, néanmoins.
Tu écoutais attentivement les mots au ton légèrement surpris d'Héra, quand celle-ci te traîna soudainement dans son bureau. C'est bizarre, quelques minutes plus tôt, tu avais voulu tuer l'autre fille et te défouler sur sa carcasse sans vie, mais là non. Bon, en même temps, tu n'as pas tellement envie de tuer celle que tu cherchais. Mais, il faut quand même le préciser, tu ne t'étais pas laisser traîné telle une vulgaire poupée. Tu avais eu le réflexe de bloquer un peu ton mouvement, mais tu t'étais laissé emmené dans la pièce, maintenant fermée à clé.
La déesse passait une main dans sa chevelure brune.

- Par Ouranos ! Tu veux réellement … ? Mon Trône … ?
- Réellement, oui.

Elle semblait un peu dépassée par les évènements. Cela était tout à fait compréhensible. Et puis, tu n'avais pas vraiment fait de tact quand tu lui avais exposé tes projets d'aide. Elle se mit à marcher de long en large dans la pièce, faisant les cents pas. Non, ta présence n'était vraiment pas prévue. Ta proposition d'aide non plus, manifestement.

- Personne en 3 siècles et maintenant tu es là ? Bon sang, mais qu'est-ce qui se passe?
- Je pense simplement que le temps est venu.

La jeune femme ne cessait de tourner en rond, avant de plonger son regard dans tes yeux émeraude. Tu ne savais pas vraiment comment réagir.
Ce petit corps humain semblait réveiller en toi des sentiments contraires. Des sentiments, déjà. C'est assez amusant de penser qu'un homme, enfin, une créature qui se plait à avoir les mains tachées du sang d'un damné se met à douter quant à la façon de se comporter quand une femme le regarde. Néanmoins, tu te repris très vite, et tu baissais les yeux. Tu ne voulais pas dévisager ainsi la Reine des Dieux.

- Bourreau, tu dis vouloir m'aider à reprendre ma place, sache que j’accepte ta proposition. Tu pourras séjourner ici sous ta forme humaine, néanmoins, il va falloir te trouver un nom.

Tu relevais alors la tête. Elle allait t'héberger? Soit. Cela te permettait de ne pas croiser le nouveau régent des enfers, ce qui était plutôt une bonne nouvelle. Ne sachant pas trop comment lui répondre, tu te contentas d'une révérence. Oui, encore une. Même pour Hadès, tu ne t'étais pas autant courbé.

- Isaac Martin, tu t’appellera Isaac Martin.

Isaac... Martin? Quel nom étrange... Bon, tu auras simplement besoin de temps pour t'habituer. Tu finiras bien par t'y faire. Et puis, tu ne resteras pas une éternité dans cet Orphelinat. Dès que l'occasion se présentera, tu aideras les anciens Dieux à reconquérir l'Olympe, et tu retrouveras ta vie d'avant, au Tartare.
Cependant, une question substituait dans ton esprit.

- Comment dois-je vous appeler?

Tu aurais préféré l'appeler Héra, ou Reine, mais tu te doutais un peu que ce genre de surnom n'était pas forcément répendu et banal dans ce monde.
Tu étais assez satisfait de la situation, néanmoins...

"J'aurai préféré ne pas rester sous cette apparence plus longtemps que nécessaire..."

Penses-tu. C'est plus drôle comme ça.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1086
Date d'inscription : 28/09/2013
Age : 18
Localisation : l'Orphelinat Jean Moulin
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique: 1m68, fine au corps ferme, cheveux long ondulés rouge, yeux rouges, mignonne :3
Caractère: gentille, aime s'amuser, n'aime pas qu'on parle mal de sa maman
Liens: maman biologique: totalement inconue; papa: nouveau dieu du vent, Zephios ; maman adoptive: Héra/Anne Hooper

Quand une bonne idée tourne au désastre ! [Robine & Isaac]

MessageSujet: Re: Quand une bonne idée tourne au désastre ! [Robine & Isaac] Jeu 13 Nov - 15:00



Quand une bonne idée tourne au désastre

Feat Anne et isaac
Après que Anne nous ai mis dans son bureau, j'étais rester debout à somnoler derrière le garçon. Je n'écoutais plus leur conversation, je sortis de ma somnolence quand Anne chercha un nom pour le blond. EH mais ca veut dire qu'il restais, cool.

-Isaac Martin, tu t’appellera Isaac Martin

Oh, ça sonnait bien. Isaac demanda:

- Comment dois-je vous appeler?

Je voulais lui dire pour m'amuser qu'il devait l'appeler votre royale méchanceté, maiiiiis, non, après ça allais se retourner contre moi et la ce ne serait plus aussi marrent. Alors je lui dis:

-Appelle la juste madame Hooper ou Anne, ça suffira.

Je me retournais vers Anne:

- je peux vous accompagner pour lui montre sa chambre? dis-je contente, ayant récupéré toute ma bonne humeur après une bonne petite sieste.



Code par cataluña d'EpicodeEpicode


y a ala et moi qui cherchions un nom diabolique à Anne mais on a pas trouvé avec nos deux cerveaux réunis un meilleur nom A part votre méchanceté , votre débilité, mon Seigneur ou votre Satanicité Ps c pas moi qui est choisis débilité me tue pas moman moi ^^'
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 322
Date d'inscription : 06/12/2013
Localisation : A l'Orphelinat Jean Moulin.
Dieu déchu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Quand une bonne idée tourne au désastre ! [Robine & Isaac]

MessageSujet: Re: Quand une bonne idée tourne au désastre ! [Robine & Isaac] Mar 25 Nov - 18:21
>CODAGE by Liliebia sur Epicode





Ita Diis Placuit !


-Comment dois-je vous appeler?

Oh ! En effet, c'était une bonne question, Anne aurait eut bien l'air maline si après tout ses efforts pour cacher son identité celle-ci devait être révélée par une stupide erreur d’inattention. Non, heureusement qu'Isaac avait posé la question, Anne n'y aurait sinon pas pensé, il tait devenu tellement naturel pour elle d'être appelé « Anne » ou encore « Madame Hooper ». Bien sûr ça n'avait pas été le cas au début, elle se trompait souvent, ne répondait pas quand on l’appelait, puis, au fil du temps, ce nom était devenu le sien au même tire qu'« Héra ». C'était assez étrange pour les mortels, les dieux eux, avaient l'habitude d'être appelé de tant de manière différentes qu'au bout d'un moment, ces noms qu'on leur attribuait devenaient réellement une part d'eux même, c'est donc le cas d'« Anne Hooper ».

-Appelle la juste Madame Hooper ou Anne, ça suffira. 

-Plutôt « Madame » Hooper, comme le font tous les autres pensionnaires, c'est mieux, compléta Anne.

La directrice se disait maintenant qu'elle ferait bien d'emmener le nouvellement « Isaac Martin » dans sa chambre. Mais quelle chambre lui donner. Anne aurait bien aimé l'avoir sous les yeux afin de le surveiller, elle ne savait pas comment un bourreau des Enfers pouvait réagir en présence d'enfants, ou plutôt pour le coup d'adolescents. Le mettre au second étage était donc assez dangereux puis que c'était là qu'était rassemblé la plus part des pensionnaires. La reine déchue jouait un peu avec les clefs, les faisant tourner, rouler, entre ses doigts tout en réfléchissant, les bouts de ferrailles teintaient entre ses doigts. Oui, le premier étage était pas mal, à distance égale entre son bureau pour qu'elle puisse garder un œil sur lui mais, en même suffisamment éloigné pour ne pas le couper des autre pensionnaires. C'était certainement la meilleure solution. La chambre 104 lui paraissait un bon compromis. De plus, cette chambre était juste en dessous de celle de Robine pour que cette dernière puis garder un œil sur lui, au cas ou.

-Je peux vous accompagner pour lui montrer sa chambre?

Anne sourit presque à la coïncidence, il suffisait juste qu'elle pense justement à elle pour que la jeune fille, qui était restée à l'écart depuis la petite engueulade, refasse surface. Enfin, pourquoi pas, de toute manière, qu'elle vienne ou non cela ne changeait rien.

-Bien sûr, Suivez-moi.

Anne sortit donc de son bureau suivie des deux enfants. Elle avait comme un pressentiment, ces deux là allaient lui causer quelques ennuis. Elle espérait bien sûr, de tout cœur, qu'elle avait tord, après tout pourquoi aurait-elle raison, elle était la déesse du mariage non pas des prophéties ! C'était Apollon qui remplissait cette dernière fonction. Enfin, la directrice gravit lentement les marches de grand escalier central avant de rejoindre ensuite la porte fermée de la chambre 104. Elle enfonça la clef dans la serrure avant de tourner un fois, un déclic retentit doucement, la porte était ouverte. Anne retira sa clef de la serrure avant de se tourner vers Isaac.

-Tu dormiras ici, c'est ta propre chambre, pour l'instant tu n'as aucun colocataire et je ne pense pas t'en donner. Aussi, tu sais où se trouve mon bureau donc s'il y a un soucis, tu sais où aller. Je vais essayer -je ne garantit rien- de t'inscrire au collège pour que tu puisses suivre les cours comme tout enfant normal car, c'est désormais ce que tu seras. Robine pourra t'expliquer les quelques choses que tu as besoin de savoir. Tu ne devras parler à personne, je dis bien PERSONNE, des dieux et de tout ce que tu sais encore moins de sa forme originelle, je me suis bien faite comprendre ? D'ailleurs, tu n'auras le droit de reprendre celle-ci qu'avec mon autorisation, je ne veux pas voir des gamins affolés venir se réfugier dans mon bureau parce qu'il ont vu un géant armé avec une pyramide en guise de tête se balader dans les couloirs ! As-tu autre chose à ajouter ?

Anne se tenait toujours droite, la porte derrière elle, face aux deux adolescents. Elle espérait sincèrement qu'ils n'allaient pas lui causer de problèmes.

[HS: Désolé c'est tout court et tout pourri ! T^T]


Nil Sine Numini


© Halloween


Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Quand une bonne idée tourne au désastre ! [Robine & Isaac]

MessageSujet: Re: Quand une bonne idée tourne au désastre ! [Robine & Isaac] Mar 9 Déc - 18:10


❝Quand une bonne Idée tourne au Désastre❞
✕Anne & Robine✕

- Appelle la juste Madame Hooper ou Anne, ça suffira.  

- Plutôt « Madame » Hooper, comme le font tous les autres pensionnaires, c'est mieux.

Tu ne voyais pas vraiment en quoi c'était mieux, mais si c'est son choix, ce sera comme ça que tu l'appelleras. Du moins, tu essaieras de l'appeler Madame Hooper, même si tu sais pertinemment que ce sera Héra qui sortira la plupart du temps de ta bouche.

-Je peux vous accompagner pour lui montrer sa chambre?

-Bien sûr, Suivez-moi.

Une chambre? Et oui, Isaac Martin, en tant que "mortel", tu te dois d'avoir un endroit où crêcher. Et, le côté positif est que la Reine des Dieux t'offre un lit. Tiens, un lit. Tu vas avoir du mal à prendre des habitudes humaines. Rien que répondre quand on appellera Isaac Martin te sera difficile.
Tu suivais silencieusement l'olympienne, accompagnée de l'autre jeune fille. Le trio montait dans un calme olympien, c'est le cas de le dire, les marches de l'Orphelinat.
Te voilà devant une porte. 104? Que signifit ce nombre? En fait, a-t-il une signification? Tu secouais rapidement ta tête. Beaucoup trop de questions inutiles se bousculaient dans ta pauvre petite tête blonde.
Héra, enfin... Madame Hooper plongea une petite clé dans la serrure, qui laissa entendre un déclic après avoir fait un tour. Puis, la jeune femme se tourna vers toi, te regardant de haut. Pas de manière hautaine, mais simplement à cause de votre différence de taille.

- Tu dormiras ici, c'est ta propre chambre, pour l'instant tu n'as aucun colocataire et je ne pense pas t'en donner. Aussi, tu sais où se trouve mon bureau donc s'il y a un soucis, tu sais où aller. Je vais essayer -je ne garantit rien- de t'inscrire au collège pour que tu puisses suivre les cours comme tout enfant normal car, c'est désormais ce que tu seras. Robine pourra t'expliquer les quelques choses que tu as besoin de savoir. Tu ne devras parler à personne, je dis bien PERSONNE, des dieux et de tout ce que tu sais encore moins de sa forme originelle, je me suis bien faite comprendre ? D'ailleurs, tu n'auras le droit de reprendre celle-ci qu'avec mon autorisation, je ne veux pas voir des gamins affolés venir se réfugier dans mon bureau parce qu'il ont vu un géant armé avec une pyramide en guise de tête se balader dans les couloirs ! As-tu autre chose à ajouter ?

Beaucoup d'informations d'un coup. Analysons tout ça un à un.
Un colocataire? Tu n'en a pas, tu n'en veux pas, tout va bien.
Oui, tu sais où se trouve son bureau, mais tu ne penses pas avoir le besoin d'y aller.
T'inscrire au collège? C'est cet endroit où les enfants vont la journée pendant que leurs parents, futures âmes damnées, se livrent à des pratiques peu recommandables? Si la déesse pense que c'est une bonne idée, à elle de voir.
Robine t'expliqueras des choses. Robine? Ah, elle doit faire référence à la jeune fille aux cheveux rouges. Celle qui t'a simplement fait ressentir pour la première fois de la honte.
Ne parler à personne de ta forme originelle et ne pas la reprendre sans son autorisation, c'est noté. Tout à fait compréhensible. En même temps, il est vrai qu'elle n'est pas vraiment très agréable.

- Je n'ai rien à ajouter, je pense.

En fait, si. L'idée te vint un peu en retard, mais elle vint quand même. C'est louable.

- Je suppose que ça se fait dans ce genre de circonstances alors... Merci.

Un sourire amical vint étirer tes lèvres. Enfin, un sourire vaguement amical, puisque ce n'est pas vraiment dans tes habitudes de sourire.

Que tu es mignon.

Hors RP:
 


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1086
Date d'inscription : 28/09/2013
Age : 18
Localisation : l'Orphelinat Jean Moulin
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique: 1m68, fine au corps ferme, cheveux long ondulés rouge, yeux rouges, mignonne :3
Caractère: gentille, aime s'amuser, n'aime pas qu'on parle mal de sa maman
Liens: maman biologique: totalement inconue; papa: nouveau dieu du vent, Zephios ; maman adoptive: Héra/Anne Hooper

Quand une bonne idée tourne au désastre ! [Robine & Isaac]

MessageSujet: Re: Quand une bonne idée tourne au désastre ! [Robine & Isaac] Ven 26 Déc - 15:29



Quand une bonne idée tourne au désastre

Feat Anne et isaac
 Elle me répondit:

-Bien sûr, Suivez-moi.

je fis un petit sourire. Je l'ai suivis jusqu'à la chambre que Anne lui avait attribué. Elle tourna la clef et nous dit:

-Tu dormiras ici, c'est ta propre chambre, pour l'instant tu n'as aucun colocataire et je ne pense pas t'en donner. Aussi, tu sais où se trouve mon bureau donc s'il y a un soucis, tu sais où aller. Je vais essayer -je ne garantit rien- de t'inscrire au collège pour que tu puisses suivre les cours comme tout enfant normal car, c'est désormais ce que tu seras. Robine pourra t'expliquer les quelques choses que tu as besoin de savoir. Tu ne devras parler à personne, je dis bien PERSONNE, des dieux et de tout ce que tu sais encore moins de sa forme originelle, je me suis bien faite comprendre ? D'ailleurs, tu n'auras le droit de reprendre celle-ci qu'avec mon autorisation, je ne veux pas voir des gamins affolés venir se réfugier dans mon bureau parce qu'il ont vu un géant armé avec une pyramide en guise de tête se balader dans les couloirs ! As-tu autre chose à ajouter ?

J'étais resté en retrait, puis Isaac répondit:

- Je n'ai rien à ajouter, je pense. puis ajouta quelques instants après, Je suppose que ça se fait dans ce genre de circonstances alors... Merci.

Il sourit, il était........trop chouu~!!!!! il était mieux en souriant..... non, ce n'était pas de l'amour.... je le considéré plutôt.... comme un doudou, voila, quelque chose de mimi et attachant. Je souris en l'imaginant en doudou.    




Code par cataluña d'EpicodeEpicode


m'en fiche, c'est nul mais je suis en VACANNNNNNNNNNNNNNNCE *^* levée à 12H et glandage toute la journée
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Quand une bonne idée tourne au désastre ! [Robine & Isaac]

MessageSujet: Re: Quand une bonne idée tourne au désastre ! [Robine & Isaac]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une infiltration qui tourne au désastre...
» Quand la musique est bonne.. (RP LIBRE)
» Que faire quand on s'emmerde sur LC FRA?
» Quand une skin party tourne mal//pv:
» TYLER. ♔ « Voir une araignée, c'est rien. Le pire c'est quand tu la vois plus... »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mythologie et ses amis :: Paris :: Orphelinat Jean Moulin-