Les dieux grecs ont été déchus et réduits à l'etat de mortels par leurs descendants divins, ignorés de tous. Ils ont pris leurs places et créé la Nouvelle Olympe!
 
Nous avons fortement besoin de nouveaux dieux ayant des fonctions importantes! (Ciel, Nuit, Amour etc...)
Un nouveau thème de Printemps est arrivé!

" Invité "
avatar
Who am i !

La vie, un long fleuve tranquille ?

MessageSujet: La vie, un long fleuve tranquille ? Ven 25 Juil - 16:33
La vie, un long fleuve tranquille ?


Toujours se méfier de l'eau qui dort

  Le ciel était dégagé, si l'on oubliait les oiseaux qui le traversaient. Le soleil était bien présent, mais un vent léger soufflait. C'était un bon mercredi après-midi, un comme je les aime. Les devoirs ayant été faits et les leçons apprises, j'avais pu sortir, et avais pour seule limite de revenir à temps pour le dîner. Je me promenais donc sur un skate orange et vert que j'avais acheté dans la semaine. Mon casque sur les oreilles, je circulais entre les passants, les évitant tous. Heureusement, là où j'étais, la rue était loin d'être étroite et ce n'était pas Tokyo. J'aime pas trop la foule, on se noie. Et puis, on peut mourir écrasé, vous savez !
  Au bout d'un moment, j'arrivais à destination : j'étais sur le Pont Neuf. Contrairement à ce que peut laisser entendre son nom, le Pont Neuf est le plus ancien pont de Paris. Marrant je trouve.
  Le coin semblait calme à cette heure-là. Il y avait quelques adolescents, des petits vieux, des parents... Toutes sortes de gens. Même les pigeons s'invitaient sur ce pont.
  Je m'approchais du rebord du pont. L'eau qui passait en dessous brillait à la lumière. On aurait cru que des milliers de miroirs recouvraient le fleuve. Il ne manquerait plus que l'air marin, le sable fin, les galets et les cris des mouettes pour que ça soit parfait. Mais non, à la place, on a l'odeur de la pollution, des pavés et des routes goudronnées ainsi que des gosses qui hurlent à la mort pour des raisons inconnues. Ah là là, c'est pas très mythique tout ça...
  Je posai un pied sur le sol, laissant l'autre sur ma planche à roulettes, et me penchai un peu pour mieux voir ce spectacle naturel. Dans mon dos, j'entendis des enfants rire. C'est beau la jeunesse...
  C'est alors que je sentis des mains me précipiter vers l'avant ; on me poussait du pont. Peut-être les gamins qui riaient de leur mauvais coup à venir, qui sait.
  Je poussai un cri de peur et essayai d'attraper quelque chose pour me retenir. Malgré le rebord qui s'était présenté à moi, je n'avais pu m'y agripper et me disais que j'allais chuter dans l'eau. Une sorte de saut à l'élastique, mais non voulu et surtout, sans élastique.
  Je fermais les yeux, attendant le choc entre l'eau et moi, préférant ne pas voir quand arriverait ma fin. A un moment donné, je sentis des bras m'encercler pendant ma chute. Je rouvris mes yeux, tournai la tête et vis une femme aux longs cheveux d'un bleu majestueux avec des yeux océans me tenir. Dans d'autres circonstances, j'aurai trouvé cette femme absolument magnifique, sauf que là, je la trouvais juste dingue et suicidaire. Vous voyez un gars qui tombe d'un pont et vous, vous sautez avec lui ? A moins d'aimer les sensations fortes - et encore-, vous ne faîtes pas ça. Ou alors, c'est pour mourir en héros, je sais pas.
  Nous allions rentrer en contact avec l'eau quand quelque chose nous enroba. Était-ce... une bulle ? D'où elle venait ? Serait-ce cette femme qui l'a créée ? Non, je me fais des idées, c'est sûr. A moins que...

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

La vie, un long fleuve tranquille ?

MessageSujet: Re: La vie, un long fleuve tranquille ? Ven 25 Juil - 17:20
Je décidais un mercredi après midi d'aller sur le pont Neuf, c'est à ce moment que je vis un jeune homme aux cheveux blancs et aux yeux bleus et je ne pus m'empêcher de m'amuser grâce à mes pouvoirs je le poussait vers l'avant et je sautais avec lui. Au moment du contact je nous englobai dans une bulle fallait pas le tuer non plus . Quand le contact se fit on se laissa porter sur l'eau calme , je m'allongeais dans la bulle et intima le jeune homme à faire pareil. Ce qu'il fit sans se faire prier , il me regarda d'un air interrogateur et je lui dit avec une voix teinte d'amusement:

-Je m'appelle Aqua et toi c'est quoi ton petit nom gamin?

Il était en colère maintenant et je ris encore plus. Pour une déesse je suis un peu immature mais c'est plus fort que moi.
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

La vie, un long fleuve tranquille ?

MessageSujet: Re: La vie, un long fleuve tranquille ? Dim 27 Juil - 16:46
La vie, un long fleuve tranquille ?


L'eau ne reste pas sur les montagnes,
ni la vengeance sur un grand coeur


  J'ouvris un oeil, puis l'autre : j'étais dans une bulle d'air, vu que je pouvais respirer. A moins que l'on m'ait fait boire clandestinement et sans mon autorisation des larmes de nymphes dans mon sommeil afin que je puisse vivre sous l'eau, mais bizarrement, je ne crois pas à cette version.
  La femme aux cheveux bleus m'invita à m'allonger après l'avoir elle-même fait auparavant, ce qui me prouva la résistance de la bulle. Je m'installai donc, diverses questions tournant dans ma tête : comment a-t-elle fait ça ? C'est une demi-déesse ou bien peut-être... Une déesse ? Mais surtout, c'est qui, d'où elle sort et pourquoi elle m'a balancé dans le fleuve ? C'est vrai quoi, j'aurai pu crever en me cognant contre le pont et me noyer !
  Je soupirais. Cette femme a beau avoir l'air plus âgé que moi, elle est clairement irresponsable. M'enfin, je suis en vie, c'est déjà ça.
  Aucun mot n'était échangé. Je la regardais d'un air curieux. Bah ouais, après tout, j'sais pas qui c'est !
  D'un coup, comme si elle avait lu dans mes pensées, elle se présenta, d'un air amusé :

- Je m'appelle Aqua. Et toi, c'est quoi ton petit nom, gamin ?

  Gamin ? J'ai quand même quinze ans ! Et puis, entre nous, qui est le plus gamin ? Cette femme, qui m'a sûrement poussé du haut d'un pont, ou moi, qui n'aie rien demandé à personne ?
  Je gardais cette remarque pour moi et répondis néanmoins avec une pointe d'agacement :

- Aris.

  Je regardai à travers la bulle et déclarai :

- A moins que l'on ne soit invisible, tout Paris peut voir cette bulle bizarre flotter sur l'eau. Ce n'est pas parce que vous avez des pouvoirs qu'il faut les exposer aux yeux de tous.

  Je soufflais. C'est quand même le b.a.-ba quand on est d'origine divine.
  D'un coup, je me rappelais de son prénom. Aqua. Je ris, en pensant au Pokémon Aquali, au groupe Aqua qui a fait Barbie Girl, au parfum Aqua de Perry Ellis... En y repensant, on a de quoi charrier avec ce prénom.
  Je reposais mon regard sur elle et souris. Aqua me dévisageait, visiblement perdue. Bah, faut pas chercher, je suis dans un délire solo.

- Mais dîtes-moi Aqua, vous êtes la fille de Poséidon ? Ou peut-être la fille de la nouvelle déesse de l'eau... Ou bien, plus simplement, la déesse de la mer de la Nouvelle Olympe ? Ne me sortez pas que vous ne savez pas de quoi je parle, je connais trèèès bien ce sujet, terminai-je avec un sourire en coin.

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

La vie, un long fleuve tranquille ?

MessageSujet: Re: La vie, un long fleuve tranquille ? Dim 27 Juil - 18:28
A un moment celui qui se fait appeler Aris déclara:

- A moins que l'on ne soit invisible, tout Paris peut voir cette bulle bizarre flotter sur l'eau. Ce n'est pas parce que vous avez des pouvoirs qu'il faut les exposer aux yeux de tous.

Il me prenait pour qui bien sûr que cette bulle est invisible !j'ai beau être irresponsable et immature, je suis pas idiote , d'un coup Aris se mit à rire Je le regardait perdu et un peu vexée et il dit un autre truc:

- Mais dîtes-moi Aqua, vous êtes la fille de Poséidon ? Ou peut-être la fille de la nouvelle déesse de l'eau... Ou bien, plus simplement, la déesse de la mer de la Nouvelle Olympe ? Ne me sortez pas que vous ne savez pas de quoi je parle, je connais trèèès bien ce sujet.

Il termina sa phrase avec un sourire en coin , elle avait bien compris qu'il n'était pas humain sinon elle n'aurai jamais fait ça alors elle soupira et expliqua:

-Pour commencer je veux que tu me tutoie , ensuite cette bulle est invisible et je suis la déesse de la mer de la nouvelle olympe et fière de l'être. Mais dit moi Aris tu ne serai pas un demi-dieu ou bien un dieu? Et ne fait pas comme si tu ne savait rien je le sais trèèès bien

Elle lui rendit son sourire et la bulle continuait doucement sa traversée.
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

La vie, un long fleuve tranquille ?

MessageSujet: Re: La vie, un long fleuve tranquille ? Dim 27 Juil - 23:17
La vie, un long fleuve tranquille ?


La méfiance est la sagesse des faibles.
Suis-je faible, ou prudent ?


  La femme aux cheveux bleus me regarda, poussa un soupir que je ne compris pas et m'expliqua :

- Pour commencer je veux que tu me tutoies, ensuite cette bulle est invisible et je suis la déesse de la mer de la nouvelle olympe et fière de l'être. Mais dis-moi Aris, tu ne serais pas un demi-dieu ou bien un dieu? Et ne fais pas comme si tu ne savais rien, je le sais trèèès bien.

  Ah la garce, elle m'a coincé à mon propre jeu ! Mais comment sait-elle pour moi ? Sûrement une intuition, un truc qui permet de reconnaître les personnes d'ascendance divine. Une sorte d'aura qui se dégage des dieux et demi-dieux, peut-être. Enfin, en tout cas, je ne pense pas qu'Héra apprécierait que je passe du temps avec une déesse de la Nouvelle Olympe.

- D'accord, si tu préfères, je te tutoierai.

  Je posai mes mains sur la "paroi" de la bulle et ajoutai :

- Tu as des pouvoirs très intéressants. J'imagine que tu peux sûrement contrôler l'eau.

  Je jetai un coup d'oeil vers Aqua et poursuivis :

- Je ne vois pas en quoi l'on aurait honte d'être descendant de dieux. C'est très amusant je trouve.

  Je reposai mes yeux en fermant les paupières, puis fis flotter la bulle au dessus de l'eau par la pensée avant de terminer :

- Je maîtrise la télékinésie.

  Je préférais ne pas en dire trop. En réalité, je ne connais cette déesse que depuis quelques minutes. Et puis, Héra a toujours insisté pour ne pas en dévoiler de trop sur nous et de rester vigilant, encore plus face aux dieux de la Nouvelle Olympe !
  Je continuais d'analyser l'actuelle déesse de l'eau. C'est troublant, sa chevelure me parle. Sens figuré bien sûr, hein ! Manquerait plus que ça, des cheveux qui parlent...
  Soudain, je me rappelais d'une fille aux cheveux de la même couleur. Je l'avais vu lors de ma fête de bienvenue je crois. Melody, il me semble.

- As-tu une fille ? osai-je demander, du tac au tac.

  Si la réponse est positive, je pourrais peut-être être un peu plus à l'aise. Enfin, peut-être, hmm.

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

La vie, un long fleuve tranquille ?

MessageSujet: Re: La vie, un long fleuve tranquille ? Dim 27 Juil - 23:46
Après ma réponse il parla:

- D'accord, si tu préfères, je te tutoierai

oui c'est bien car je suis pas si vieille quand même quoi que...il m'arreta dans ma réflexion en touchant les parois de ma bulle

- Tu as des pouvoirs très intéressants. J'imagine que tu peux sûrement contrôler l'eau.

Bien sûr que je peux la contrôler je suis la déesse de l'eau et des océan pff , il me regarda et ajouta

- Je ne vois pas en quoi l'on aurait honte d'être descendant de dieux. C'est très amusant je trouve.

Il n'ya aucune honte à être descendant d'un dieu c'est même honorable , je souriais en pensant à ma fille que je n'avais pas vu depuis longtemps, il souleva la bulle d'eau j'en fut surprise

- Je maîtrise la télékinésie.

Mais bien sûr je vais le croire , je sais qu'il est un dieu ou un demi dieu quelqu'un qui maîtrise la télékinésie peut être humain mais son aura ma disais que non . Peut être que Héra il y'est pour quelque chose. Non d'un tsunami que je la hait ,on est pas méchant et eux ils nous ont pas vu à force de nous mépriser. Une légère vague fit son apparition en dessous de nous et nous allions plus vites. Avant que je lui dise deux mots il ajouta directement:

- As-tu une fille ?

Alors là cette question je m'y attendais pas, alors je lui répondit d'une voix mature pour une fois et inquiète pour ma fille:

-oui j'en ait une , elle s'appelle mélody la connait tu arris?

Je repris mon air d'enfant et alla un peu plus vite avec la bulle et avant tout je lui dit:

-ne crois pas tout ce que te dit héra car des fois c'est faux
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

La vie, un long fleuve tranquille ?

MessageSujet: Re: La vie, un long fleuve tranquille ? Lun 28 Juil - 2:11
La vie, un long fleuve tranquille ?


Dur dilemme

  Ma question suscita une réaction immédiate de la déesse qui répondit, d'un air mature :

- Oui, j'en ai une. Elle s'appelle Melody. La connais-tu Aris ?

  J'allais répondre quand elle fit accélérer la boule, encore, toujours. Puis, d'une voix enfantine, elle poursuivit :

- Ne crois pas tout ce que te dit Héra car des fois c'est faux.

  C'est fou la manière dont elle parle, elle fait penser à une petite de huit ans. La bulle serait comme un ballon géant. En fait, à ce moment-là, on avait plus l'air de deux hamsters dans une boule qui bouge quand on se déplace. Super comparaison.

- Effectivement, je connais Melody, même si je n'ai pas eu la chance de faire très ample connaissance avec elle, lâchai-je.

  Je levai la tête vers Aqua et continuai :

- Je suis d'accord. Héra est parfois très stricte et reste sur ses idées. Mais je pense qu'elle fait tout cela pour nous protéger. Et puis, il faut la comprendre : elle a été bannie. C'est dur à vivre je pense, et la connaissant, elle semble plutôt rancunière et encline à la vengeance, comme l'illustre de nombreux mythes. C'est pour cela qu'elle vous déteste désormais.

  Je soufflais et regardais dehors. On était au beau milieu de la Seine toujours, flottant entre les bateaux. Je ne sais pas du tout où je suis. Allez savoir comment je vais retrouver l'Orphelinat. C'est que c'est grand, Paris !

- Mais qui sait ! Un jour peut-être, vous ferez la paix. Regarde, les Français et les Allemands sont bien en paix désormais, alors qu'il y a une soixante-dizaine d'années, l'Allemagne occupait la France et on la haïssait ! narrai-je. Ceci dit, les gens ne sont plus les mêmes. La plupart des gens qui ont vécu cette guerre ne sont plus tous jeunes, s'ils sont encore en vie, ajoutai-je.

  J'esquissai un sourire. Je donne un cours d'histoire à une déesse. On aura tout vu dans ce monde.
  Je plongeai mon regard vert d'eau dans celui azur d'Aqua et réfléchis. Puis-je lui dire qui je suis, ma vraie identité, sans risque ? Si elle le sait, elle pourrait très bien en parler à plusieurs dieux et déesses de la Nouvelle Olympe et ça, ça serait pas bon. Mais à vrai dire, pourquoi en parlerait-elle à d'autres ? Hmm, si la situation l'exige, ça peut. Dois-je cacher de qui je suis le fils ? Oui, c'est mieux ainsi.

- Et ne cherche pas, je suis juste Aris Sylvaner. Je n'ai pas grand-chose de super extraordinaire, mentis-je.

  Je n'ai rien de "super extraordinaire" à part deux parents divins et des pouvoirs pouvant être utiles. Mais cela, ça doit rester sous clé et inconnu aux étrangers de l'Orphelinat pour l'instant. Je ne veux pas prendre de risque. Je craindrais trop que mes parents ne se retrouvent pour une quelconque raison dans une situation délicate à cause de cette information donnée à la première venue. Il faut de la confiance pour que je puisse me confier.

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

La vie, un long fleuve tranquille ?

MessageSujet: Re: La vie, un long fleuve tranquille ? Lun 28 Juil - 9:53
Il lâcha comme ça:

- Effectivement, je connais Melody, même si je n'ai pas eu la chance de faire très ample connaissance avec elle,

Ah d'accord c'est normal je suppose, il leva la tete vers moi:

- Je suis d'accord. Héra est parfois très stricte et reste sur ses idées. Mais je pense qu'elle fait tout cela pour nous protéger. Et puis, il faut la comprendre : elle a été bannie. C'est dur à vivre je pense, et la connaissant, elle semble plutôt rancunière et encline à la vengeance, comme l'illustre de nombreux mythes. C'est pour cela qu'elle vous déteste désormais.

Héra est trop rancunière , mais nous aussi quand on y pense nous sommes rancunier . On en avait assez d'elle et des autres. Il se croyaient supérieur c'était énervant ... Héra , je la déteste je l'admet à cause de sa grande jalousie et de sa rancune. Il faut qu'elle arrête un peu. Je repris un air mature entre temps et regardait dehors , Aris ajouta:

- Mais qui sait ! Un jour peut-être, vous ferez la paix. Regarde, les Français et les Allemands sont bien en paix désormais, alors qu'il y a une soixante-dizaine d'années, l'Allemagne occupait la France et on la haïssait ! narrai-je. Ceci dit, les gens ne sont plus les mêmes. La plupart des gens qui ont vécu cette guerre ne sont plus tous jeunes, s'ils sont encore en vie

La paix ? avec eux ? impossible ils ne pensent qu'à eux mais peut être que d'un côter ... ce gamin n'a pas tord par contre le cours d'histoire , il aurai pu éviter . Les dieux reste en général sur leurs position c'est pour ça que peut être il nous ait pas possible....Je réfléchissait un moment mais il me coupa net dans me petitee réflexion:

- Mais qui sait ! Un jour peut-être, vous ferez la paix. Regarde, les Français et les Allemands sont bien en paix désormais, alors qu'il y a une soixante-dizaine d'années, l'Allemagne occupait la France et on la haïssait ! narrai-je. Ceci dit, les gens ne sont plus les mêmes. La plupart des gens qui ont vécu cette guerre ne sont plus tous jeunes, s'ils sont encore en vie

La paix avec eux? Impossible Héra nous déteste elle n'hésitera pas à nous faire des coups dans le dos si on la fait. Je dis pas pour les autres..qui sait nous vivront un jour en paix pas grâce à Héra mais on y arrivera , je fit un petit sourire triste.Par contre le cours d'histoire il aurait pu éviter.

- Et ne cherche pas, je suis juste Aris Sylvaner. Je n'ai pas grand-chose de super extraordinaire

Je vais le croire , je le regarda comme une mère et lui souris. Je sais qu'il ment son aura me le dit. Mais si il a peur de quelque chose , je ne sais pas quoi mais il a peur alors je déclarais:

-Je sens que tu mens , une intuition, je ne te force pas à me le dire mais...si tu as peur quelque chose n'hésite pas à en faire part . Je suis immature mais je sais garder les secret, si tu as peur des représailles saches que rien ne sortira d'ici. Pour la paix , je pense que tu as raison mais je ne pense pas que Héra nous acceptera quand même . Comme tu l'a si bien dit elle est rancunière et même si on fait la paix , elle n'hésitera pas à nous faire des coups dans le dos.

Les discours n'ont jamais été mon domaine de prédilection mais j'ai été honnête espérons qu'il comprendra ce que je veux dire. Je regardait dehors et je regardais un peu Paris .
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

La vie, un long fleuve tranquille ?

MessageSujet: Re: La vie, un long fleuve tranquille ? Lun 28 Juil - 13:41
La vie, un long fleuve tranquille ?


Se jeter à l'eau ?

  Après ma dernière réponse, Aqua fit un speech :

- Je sens que tu mens, une intuition, je ne te force pas à me le dire mais... Si tu as peur de quelque chose, n'hésite pas à en faire part . Je suis immature mais je sais garder les secrets, si tu as peur des représailles saches que rien ne sortira d'ici. Pour la paix, je pense que tu as raison mais je ne pense pas que Héra nous acceptera quand même. Comme tu l'as si bien dit, elle est rancunière et, même si on fait la paix, elle n'hésitera pas à nous faire des coups dans le dos.

  Je soupirais. C'est quand même triste de voir que presque aucun dieu, ancien ou nouveau, n'a l'espoir de vivre en paix les uns avec les autres. C'est désolant, oui...
  Vaincu, je commençais à raconter :

- C'est vrai, tu as raison, je n'ai rien d'humain. Mes deux parents sont des dieu et déesse déchus : ma mère est Aphrodite, et mon père Morphée. Je n'ai jamais eu la chance de rencontrer, de voir ma mère, contrairement à mon père qui me parle via la pensée, qui est là pour moi.

  Je regardais l'heure sur mon portable et poursuivis, en relevant la tête :

- Je suis le dieu de la pensée. Je n'ai jamais vu l'Olympe et on a dû me laisser à un couple, les Sylvaner. Couple qui a fini par m'ignorer et me renier après avoir eu leur premier enfant. Et me voilà à l'Orphelinat. Dans le fond, je suis très heureux d'y être, on s'amuse bien. Et puis, on y rencontre des gens géniaux.

  Je sortis deux Arlequins de ma poche et en tendis un à Aqua avant de déballer le mien et de le manger.

- Je pense que l'on peut faire la paix, mais via des intermédiaires. Et ces intermédiaires, ce sont les enfants de l'Orphelinat Jean Moulin. Ce sont eux qui lient les anciens dieux aux nouveaux. Ce sont eux qui peuvent convaincre les dieux déchus et les dieux actuels que chacun n'est pas si mauvais. Sérieusement, je ne crois pas qu'il existe une divinité malfaisante... A part la Discorde, et encore. Chacun a des raisons de détester ses "ennemis", mais ce n'est pas la solution, je pense. Si tout le monde reste méfiant et agressif, la situation sera toujours la même et n'évoluera jamais.

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

La vie, un long fleuve tranquille ?

MessageSujet: Re: La vie, un long fleuve tranquille ? Lun 28 Juil - 13:58
Il commençait à raconter:

- C'est vrai, tu as raison, je n'ai rien d'humain. Mes deux parents sont des dieu et déesse déchus : ma mère est Aphrodite, et mon père Morphée. Je n'ai jamais eu la chance de rencontrer, de voir ma mère, contrairement à mon père qui me parle via la pensée, qui est là pour moi.

Donc j'avais raison , c'est bien un dieu , je souriait tendrement et il continua en regardant l'heure de son portable:

- Je suis le dieu de la pensée. Je n'ai jamais vu l'Olympe et on a dû me laisser à un couple, les Sylvaner. Couple qui a fini par m'ignorer et me renier après avoir eu leur premier enfant. Et me voilà à l'Orphelinat. Dans le fond, je suis très heureux d'y être, on s'amuse bien. Et puis, on y rencontre des gens géniaux.

Ah ça c'est affreux n'empêche que c'est pareil avec mélody je l'ai laissée tombée , mais tant de choses se sont produites , il me tendit un bonbon avant de terminer:


- Je pense que l'on peut faire la paix, mais via des intermédiaires. Et ces intermédiaires, ce sont les enfants de l'Orphelinat Jean Moulin. Ce sont eux qui lient les anciens dieux aux nouveaux. Ce sont eux qui peuvent convaincre les dieux déchus et les dieux actuels que chacun n'est pas si mauvais. Sérieusement, je ne crois pas qu'il existe une divinité malfaisante... A part la Discorde, et encore. Chacun a des raisons de détester ses "ennemis", mais ce n'est pas la solution, je pense. Si tout le monde reste méfiant et agressif, la situation sera toujours la même et n'évoluera jamais.

Je l'écoutait religieusement, ce gamin à raison , Pour faire la paix il faut des intermédiaire . Alors avec un sourire je lui dit calmement:

-tu as raison,pour faire la paix nous avons besoin de vous . Entre adulte c'est dur de parler car chacun reste sur ses position . Seul les enfants peuvent nous concillier .

Je me levais dans la bulles et continua mon speach:

-Je vais miser sur vous , ramenez nous la paix , jeunes dieux , demi-dieu et humain.

je lui souriait avant de me rassoir :

-Je te dépose quelque part en passant?

Je lui fis un clin d’œil .
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

La vie, un long fleuve tranquille ?

MessageSujet: Re: La vie, un long fleuve tranquille ? Lun 28 Juil - 14:49
La vie, un long fleuve tranquille ?


... Please ?

  Aqua sourit et répondit :

- Tu as raison. Pour faire la paix, nous avons besoin de vous. Entre adultes, c'est dur de parler car chacun reste sur ses positions. Seuls les enfants peuvent nous concilier.

  J'hochais la tête tandis qu'elle se mettait debout dans la bulle.

-Je vais miser sur vous. Ramenez-nous la paix, jeunes dieux , demi-dieux et humains, ajouta-t-elle.

  Elle se rassit en souriant. Je n'ai pas compris pourquoi elle s'est levée pour se rasseoir. Peut-être pour faire plus classe, j'en sais rien. Bref, poursuivons.

-Je te dépose quelque part en passant ? me proposa-t-elle en me faisant un clin d'oeil.
- Euh oui, je veux bien, merci. A l'Orphelinat, s'il te plait. Ou non en fait. Pourrais-tu m'emmener à l'atelier Lutherie Dupont des Arts, au 3 Avenue Daumesnil ? C'est normalement à une douzaine de minutes à pieds du Pont Neuf... Le gars de l'atelier m'a assuré qu'il a conçu un instrument qu'il n'a pas l'habitude de faire, je veux voir ça ! m'exclamai-je, plein d'entrain.

  Avant même de pouvoir lui laisser le temps de me donner sa réponse, j'enchaînais :

- Promis, je ne vous ferai pas acheter l'instrument pour moi ! Faut pas rêver non plus...

  A vrai dire, avec ma persuasion, je serais capable de convaincre le luthier de me la donner. Mais bon, je suis pas un être mauvais. Enfin, je crois.

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

La vie, un long fleuve tranquille ?

MessageSujet: Re: La vie, un long fleuve tranquille ? Lun 28 Juil - 15:12
Lors de ma proposition , il me répondit plein d'entrain:

- Euh oui, je veux bien, merci. A l'Orphelinat, s'il te plait. Ou non en fait. Pourrais-tu m'emmener à l'atelier Lutherie Dupont des Arts, au 3 Avenue Daumesnil ? C'est normalement à une douzaine de minutes à pieds du Pont Neuf... Le gars de l'atelier m'a assuré qu'il a conçu un instrument qu'il n'a pas l'habitude de faire, je veux voir ça !

Oui je vois où c'est, la bulle fit demi tour pour retourner vers là où il m'a indiquer , on y arriva rapidement et avant que je puisse dire quoique ce soit , il ajouta:

- Promis, je ne vous ferai pas acheter l'instrument pour moi ! Faut pas rêver non plus...

Ah bah d'accord, et vu la tête qu'il faisait , il préparait un sale coup , je riai un peu avant de le redéposer sur le pont , je lui dit un dernier truc:

-Aurevoir Aris , passe une bonne fin d'après-midi, et pas de bêtises.

Je disparut de sa vue grâce à la foule . Avec un petit sourire quand même .
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

La vie, un long fleuve tranquille ?

MessageSujet: Re: La vie, un long fleuve tranquille ? Lun 28 Juil - 17:23
La vie, un long fleuve tranquille ?


Paris, music only

  La déesse de la mer me déposa sur le pont, sous le regard éberlué d'une mamie avec son cabas à roulettes. Je lui souris et fis un signe de la main, puis me retournai vers Aqua qui me lança :

- Au revoir Aris, passe une bonne fin d'après-midi, et pas de bêtises.

  Comment ça, pas de bêtise ? Je ne suis pas du genre à en faire !
  Elle partit dans la foule et je la perdis des yeux. Je marchais donc, direction la Lutherie Dupont des Arts.
  Une dizaine de minutes plus tard, j'arrivais à destination. Je me retrouvais en dessous d'un pont en briques cacahuète. L'atelier était en face de moi, sous l'arc d'un pont. Les murs, fenêtres et porte étaient en verre, entourés de bois d'acajou je dirais. Je souris et entrai à l'intérieur. L'atelier, pas très grand d'ailleurs, était désert ; seul le luthier était là, un air joyeux se peignant sur son visage quand il me vit arriver.

- Tiens, c'est le p'tit Aris ! Alors, t'es venu voir mon nouvel instrument ?
- Carrément ! répondis-je avec enthousiasme.

  Il monta à l'étage, farfouilla un peu et revint avec un violon. Enfin, ça ressemblait à un violon, mais ça avait une allure toutefois différente : il avait des trous dans la table d'harmonie, n'avait pas de caisse de résonance et, pour couronner le tout, il n'était pas en bois.

- C'est un violon ? tentai-je.
- Oui, mais pas n'importe lequel : il s'agit d'un violon électrique ! déclara l'homme d'une cinquantaine d'années, d'un air fier.
- J'imagine que le son est différent d'un violon acoustique et que, du coup, on ne joue pas forcément la même chose, devinai-je.
- Exact ! Mais il peut faire des sons proches de ceux du violon acoustique et est beaucoup plus léger.

  J'étudiais l'instrument : le violon électrique était noir avec une seule ouïe, au lieu des deux que l'on trouve habituellement sur les violons acoustiques.

- Puis-je en jouer ? demandai-je.

  Le luthier hocha la tête, effectua quelques réglages et me rendis l'instrument. Je pris le violon et un jack, le branchai à l'instrument et à un ampli par loin et m'installai. Étonnamment, ce violon était plus léger que celui de mon "père". Oui, Monsieur Sylvaner jouait du violon, et il m'a appris à en jouer.
  Je commençai à jouer : un medley de plusieurs musiques de Zelda. Vallée Gerudo, la Berceuse de Zelda, le thème principal...
  Une fois mes musiques finies, je levai les yeux vers le luthier aux cheveux poivre et sel et lui demandai :

- Combien ?
- T'as pas assez p'tit... commença l'autre.
- Combien ? insistai-je.
- Cent soixante-quinze euros.

  Effectivement, ce n'était pas donné. Je baissais les yeux quand la voix de mon père résonna dans ma tête :

- Aris, tu es le dieu de la pensée, tu peux tout créer grâce à ça. Un peu comme Green Lantern... Tu as juste à penser très fort à ce que tu veux et tu pourras le créer.

  J'écarquillais les yeux. Sérieux, je peux faire ça moi ? Imaginez, si je veux une bombe, je peux en faire une ! I'm shocked !
  Je mis mes mains dans le dos, fermai mes paupières et pensai à de l'argent. Des billets. Cent soixante-quinze euros.
  J'attendis un peu, quelques secondes peut-être. Puis, d'un coup, je sentis des papiers apparaître dans mes mains. Je rouvris les yeux, un sourire aux lèvres, et fis mine de les sortir de ma poche de derrière. Un billet de cent euros, un de cinquante, un de vingt et un de cinq. Le compte y était !

- Le compte est bon ? demandai-je.

  Le vieux me regarda, hébété. C'est clair que des gosses qui se baladent avec autant d'argent dans le pantalon, ça doit pas courir les rues !

- Euh, oui oui. Tiens, je t'offre la house avec et, bien sûr, le jack.
- Merci Monsieur ! m'écriai-je.
- Hum, par contre, tu as absolument besoin d'un ampli, m'informa-t-il.
- Ne vous inquiétez pas, j'ai tout ce qu'il faut.

  Je lui donnai les billets, rangeai le violon dans la house dure, la pris à la main et sortis, tout souriant. Je regardai le ciel sur le chemin pour rentrer à l'Orphelinat et soufflai :

- Merci Papa.

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

La vie, un long fleuve tranquille ?

MessageSujet: Re: La vie, un long fleuve tranquille ?
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La vie n'est qu'un long fleuve tranquille (ou pas)
» Quand la vie est un long fleuve tranquille.... (Libre)
» La vie est un long fleuve tranquille.
» La vie, un long fleuve tranquille ?
» Louise - "La vie n'est pas un long fleuve tranquille…"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mythologie et ses amis :: Paris :: Rues de Paris :: Pont Neuf-