Les dieux grecs ont été déchus et réduits à l'etat de mortels par leurs descendants divins, ignorés de tous. Ils ont pris leurs places et créé la Nouvelle Olympe!
 
Nous avons fortement besoin de nouveaux dieux ayant des fonctions importantes! (Ciel, Nuit, Amour etc...)
Un nouveau thème de Printemps est arrivé!

avatar
Messages : 322
Date d'inscription : 06/12/2013
Localisation : A l'Orphelinat Jean Moulin.
Dieu déchu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Une journée (extra)ordinaire [Pv : Alania, Robine]

MessageSujet: Une journée (extra)ordinaire [Pv : Alania, Robine] Jeu 9 Jan - 18:42

   
UNE JOURNÉE (EXTRA)ORDINAIRE


   
Je déteste être en retard !
   
-Je déteste être en retard ! s'exclama Anne Hopper visiblement très énervée.

Aujourd'hui était un jour spécial pour tous les parents. C'était le jour de la tant attendue; Réunion Parents-Professeur. Et comme vous l'avez certainement remarqué, Anne était en retard. Ce matin avait était très mouvementé pour la Directrice de l'Orphelinat. Premièrement, elle avait dû, comme à son habitude, crier sur les enfants pour qu'ils se dépêchent un peu, pour finalement se rendre compte, une fois qu'ils étaient partis en cours qu'elle devait ranger tout l'orphelinat. Des chaussettes dépassaient des tiroirs et des slips pendaient des lits, le reste des vêtements étaient en boule parterre et puait comme un rat mort. L'horreur. Heureusement, quand elle entre dans le dortoir des filles, elle aperçut avec soulagement qu'il était propre à quelques grains de poussière près. Bon d'accord il était très poussiéreux, Anne n'avait pas eut le temps de passer le balais ces derniers temps.
Si le dortoir des filles était propre ce n'était pas grâce à l'intervention du saint esprit (quoi que ...) mais d'une de ses pensionnaire, Robin Clase. La jeune Clase était une fillette, quoi que ce terme ne lui convienne plus trop, de 14 ans aux sublimes cheveux rubis. Madame Hooper se rappelait encore le jour ou Robin, encore un bambin à l’époque avait été déposé devant sa porte. Mais, elle se rappelait encore plus du jours ou la jeune fille usa de ses pouvoirs la première fois.

C'était un jour comme les autres où la petite Clase fêtait ses 7 ans. Elle avait alors une petite bouille toute ronde à faire fondre le cœur le plus noir. Anne avait fait des crêpes ce jour là, les crêpes disparaissaient à une vitesse folle, c'est qu'elles sont bonnes les crêpes de Madame Hooper ! Tellement bonne que Quentin, l'un des garçon de l'Orphelinat, volait celles de Robin. Aaaaah, la pauvre petite était en pleurs et rien ne pouvait sécher ses larmes. Héra était un peu paniquée elle, ne savait plus quoi faire quand, un courant d'air fit voler ses cheveux. Pourtant, la fenêtre était fermée ! Sous les yeux ébahis de la femme brune des ailes apparaissaient doucement sur le dos de la fillette tandis que le vent de plus en plus puissant faisait voler les crêpes et tomber les ustensiles. Héra savait que tôt ou tard les pouvoir de Robine se réveilleraient mais certainement pas aussitôt ! Le vent menaçait de détruire la petite pièce tandis que l'ancienne reine des dieux avait du mal à rester debout, puis tout s'arrêta. L’effort avait visiblement exténué le petit Clase, car désormais elle dormait sur le planché roulé en boule. Anne elle, était sûre d'une chose, jamais, Oh non, plus jamais Robine n'aura le droit d'utiliser ses pouvoirs. La journée crêpe se finit donc dans les pleurs des divers enfants du centre.

Actuellement, Robine se faisait traîner par Héra dans tout le collège :

-Je ne supporte plus ce stupide collège !! Je me suis perdue trois fois ! TROIS FOIS ! C'est une honte ! Sans parler du retard des professeurs !! Ils ne sont pas capables de mettre une carte claire et lisible ? c'est trop demander ?! râla-t-elle excédée

Tandis que les autres adultes avaient l’intelligence de s'écarter du chemin de la Directrice de l'Orphelinat, une personne, elle ne bougea pas et bien évidement percuta de pleins fouet la remontée ex Reine des Dieux. Ou plutôt, l'ex Reine des Dieux la percuta.

-REGARDEZ UN PEU OU VOUS ALLEZ, IMBÉCILE !!!! fut la seule excuse que reçut cette personne.

Après ce petit incident, Anne poursuivit sa foulée à travers les couloirs, sans attendre une quelconque réponse.

- Quand à toi, Robine Clase. Comment peux-tu me laisser seule dans les couloirs pour aller faire je ne sais quoi avec ce gars ?!

L’intéressée essaye d'ouvrir la bouche pour répliquer mais elle fut coupée par Madame Hooper qui recommençait à crier.

- Oui, je sais c'est lui que te cherchais, mais tu sais parfaitement ce que l'on a dit jeune fille ! On ne s'énerve pas, sous aucun prétexte, tu risquerais de blesser quelqu'un ou pire ! Ah ! Voilà, c'est ici. termina Héra coupant à court le monologue.

Anne poussa la porte, attirant en même temps tous les regards des personnes dans la salle sur elle, puis elle passa sa main sur l'épaule de Robin, dans un geste pour la rassurer et lui montrer qu'elle n'était pas fâchée, juste à cran. Et entra dans la salle.


PS; désolé un peu court, j'avais pas assez de temps (avec les devoirs pour demain ...)


   
>CODAGE by Liliebia sur Epicode

   
Revenir en haut Aller en bas
" Alania "
avatar
Messages : 757
Date d'inscription : 25/09/2013
Age : 17
Localisation : Mont Olympe dans ma serre
Nouveau Dieu
Who am i !

Personnage
Physique: Cheveux longs verts, yeux verts, 1m82, fine
Caractère: Généralement plutôt gentille et généreuse, mais n'hésites pas à se montrer cassante et têtue
Liens: Aime tous les nouveaux dieux, hait les anciens notamment Héra

Une journée (extra)ordinaire [Pv : Alania, Robine]

MessageSujet: Re: Une journée (extra)ordinaire [Pv : Alania, Robine] Dim 19 Jan - 17:02


Une journée (Extra)Ordinaire
Tiens, une demi-déesse!

feat Plumia & Héra

Le Soleil resplendissait dans ma serre Olympiale. En même temps, sur l'Olympe il y a toujours du Soleil. Mes plantes poussaient avec mon aide magique, par conséquent, elles atteignaient des tailles disproportionnées:
Les tournesols étaient hauts comme un éléphant et les palmiers était plus majestueux que le plus grand des temples grecs.

Oui, c'est moi, Alania, déesse des plantes et Chef de la nouvelle Olympe.
Je me baladais en chantonnant entre les arbustes quand je reçus comme un coup de jus:
Mon esprit avait repéré un demi-dieu. Mais pas n'importe lequel, enfin LAQUELLE. Il s'agissait de Plumia, celle que je recherchait depuis des mois et des mois dans l'espoir de l'amener à l'Olympe pour la protéger, car elle était ma nièce. En effet, c'est la fille de mon frère Erios, un dieu aigle.
De plus elle était en compagnie de ma pire ennemie: Hera. Celle que j'avais déchue avec les autres "dieux" traîtres. Je me demandais ce que Plumia faisait en compagnie de cette traîtresse.
Pour en avoir le cœur net, je me teleportai à l'endroit où elle se tenait il y a 2 minutes.
Cet endroit était une sorte d'allée avec un plafond, ah oui ça s'appelle un couloir, avec des mortels qui se bousculaient, se faufilaient, couraient et bavardaient. Il y avait des hommes, des femmes, mais ils étaient tous accompagnés par des jeunes mortels. Je devais me trouver dans un « collège », comme ils disent.
Une pancarte était accrochée sur une porte et je m'approchai pour la lire:
« Réunion Parents/Professeurs du Collège Jules Ferry »
Ah c'était donc à cause de ça tout ce raffut!
Soudain, quelque chose me percuta de plein fouet.

-REGARDEZ UN PEU OU VOUS ALLEZ, IMBÉCILE !!!! me cracha à la tête celle qui venait de me bousculer avant de déguerpir aussi vite qu'elle était arrivée.

Je restais impassible car j'avais reconnu cette bonne vieille Héra. Toujours aussi bourreau celle là!
Je décidai de la suivre quand une jeune fille rousse avec de grandes ailes blanches sortit d'une allée et s'agrippa à la manche d'Héra.

*Tiens, la voilà ma demi-déesse chérie* pensai-je avec un sourire maternel sur le visage

Ça ne faisait plus de doute, c'était bien Plumia. En même temps, si vous croisez une fille avec des ailes dans le dos, vous vous dîtes « c'est pas normal ».
Cela m'encouragea encore plus de les pister. Je m'engageai dans le couloir bondé de monde lorsque les deux divinités entrèrent dans une salle. Je passai ma tête discrètement dans l'ouverture et vis une vingtaine de mortels assis à des tables écoutant un adulte en train d'expliquer quelque chose. Lorsque Plumia et Héra franchirent la porte, tous les regards se tournèrent vers elles. Comme si de rien était elles allèrent s'asseoir au fond de la salle.
Ne voulant pas les quitter d'une semelle, je passai en mode « invisible » et m'assis à mon tour à côté de la demi-déesse.


© code by Lou' sur Epicode


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1086
Date d'inscription : 28/09/2013
Age : 18
Localisation : l'Orphelinat Jean Moulin
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique: 1m68, fine au corps ferme, cheveux long ondulés rouge, yeux rouges, mignonne :3
Caractère: gentille, aime s'amuser, n'aime pas qu'on parle mal de sa maman
Liens: maman biologique: totalement inconue; papa: nouveau dieu du vent, Zephios ; maman adoptive: Héra/Anne Hooper

Une journée (extra)ordinaire [Pv : Alania, Robine]

MessageSujet: Re: Une journée (extra)ordinaire [Pv : Alania, Robine] Dim 23 Mar - 13:23

   
 Une journée (extra)ordinaire

    
petite crise 
   
Aujourd'hui, c'est la réunion entre parents-professeurs. je devais attendre Anne à l'entrée du collège mais en chemin, le garçon qui se bat tous les jours avec moi, un certain Samuel, et se met devant moi.Il commence à m'insulter et à chercher la bagarre. Au moment ou j'allais lui mettre un pain dans sa mâchoire Anne me prend le bras et par à toute vitesse. 
 
 
 -Je ne supporte plus ce stupide collège !! Je me suis perdue trois fois ! TROIS FOIS ! C'est une honte ! Sans parler du retard des professeurs !! Ils ne sont pas capables de mettre une carte claire et lisible ? c'est trop demander ?!  commença-t-elle à crier.
 
 
tout le mode s'écarté de son passage quand, malheureusement pour cette personne, une femme qui n'a pas eu le temps de se pousser, percuta Anne. 
 
 
-REGARDEZ UN PEU OU VOUS ALLEZ, IMBÉCILE !!
 - Quand à toi, Robine Clase. Comment peux-tu me laisser seule dans les couloirs pour aller faire je ne sais quoi avec ce gars ?! 
 
 
 
j'ai voulu répliquer mais Anne me devança
 
 
- Oui, je sais c'est lui que te cherchais, mais tu sais parfaitement ce que l'on a dit jeune fille ! On ne s'énerve pas, sous aucun prétexte, tu risquerais de blesser quelqu'un ou pire ! Ah ! Voilà, c'est ici.
 
Anne ouvrit la porte et mit ses mains sur mes épaules ce qui me rassura. nous nous sommes installé un peut à l'écart des autres parents. du coins de l’œil je vis la femme qui s'était fait percuter par Anne entourée par une mystérieuse lumière autour d'elle puis disparu je ne sais comment, je devais l'avoir imaginé. La réunion avait commençait il y a déjà 10 minutes, je m'ennuyais vraiment, alors tout doucement, je sortis de la pièce sans que personne ne me vois. je me promenais dans le couloir quand je croisai Samuel qui m'attendais à quelques pas. 


-Alors, tu t'es dégonflée?! dit-il 


il continuait de m'insulter mais quand il a commençait à insulter Anne, soudainement, je me suis mise dans une colère incontrôlable. Je ne permettrais à personne d'insulter Anne. Mes ailes se sont ouvertes et devenaient noires. Un vent violent empêché qui que ce soit de m'approcher. j'étais en train de décoller. Je me suis envolée part une fenêtre du toit jusqu'au toit de l'immeuble le plus haut et le plus proche pour que personne ne me trouve et que je puisse me calmer.  
 
  
  

 
   
>CODAGE by Liliebia sur Epicode

   

 
Revenir en haut Aller en bas
" Alania "
avatar
Messages : 757
Date d'inscription : 25/09/2013
Age : 17
Localisation : Mont Olympe dans ma serre
Nouveau Dieu
Who am i !

Personnage
Physique: Cheveux longs verts, yeux verts, 1m82, fine
Caractère: Généralement plutôt gentille et généreuse, mais n'hésites pas à se montrer cassante et têtue
Liens: Aime tous les nouveaux dieux, hait les anciens notamment Héra

Une journée (extra)ordinaire [Pv : Alania, Robine]

MessageSujet: Re: Une journée (extra)ordinaire [Pv : Alania, Robine] Lun 14 Avr - 20:42


Une journée (extra)ordinaire
« Comprendre, toujours comprendre, moi je ne veux pas comprendre»
Antigone, Jean Annouilh


feat Anne "Hera" Hooper & Robine Clase/Plumia

"-Vos enfants ne doivent pas avoir de téléphones portables dans l'enceinte du collège. Ainsi que chewing-gum, multimédia ou armes.
Pendant les cours, ils ne doivent pas parler sans lever la main, ni insulter un autre élève ou personnel de l'établissement..."


Pouah que c'est chiant les discours de mortels! C'était tellement ennuyant que je somnolais.
Soudain, un mouvement à côté de moi me réveilla. Plumia s'éclipsait discrètement de la salle.
Je décidai de la suivre et sortis à mon tour (contente d'éviter ce discours) de cette salle de classe.
Je retrouvai la demi-deesse aux prises avec un élève du collège.
Elle avait l'air extrêmement en colère et au moment où j'allais m'interposer pour prévenir le garçon de quoi elle était capable, ce que je redoutais arriva:
Les ailes de la jeune fille devinrent noires et une bourrasque s'éleva dans les couloirs, semant la panique entre les mortels.
Plumia déploya ses ailes et s'envola par la fenêtre, en direction du toit le plus proche.
Je m'approchai de la racaille, abasourdie:

"-Ne l'embête plus, compris? Sinon tu auras affaire à moi.lui glissai-je à l'oreille tandis que je lui chatouillais l'autre avec une plante que j'avais invoquée.

Puis je repartis en direction de la fenêtre par laquelle s'était échappée Plumia.
Je l'aperçus en train de pleurer sur un toit. Je décidai de la rejoindre en me téléportant.

"-Ce n'est pas ta faute Plumia, lui dis je, Dis moi, te souviens tu de ton père ou à tout hasard de moi?




© code by Lou' sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 322
Date d'inscription : 06/12/2013
Localisation : A l'Orphelinat Jean Moulin.
Dieu déchu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Une journée (extra)ordinaire [Pv : Alania, Robine]

MessageSujet: Re: Une journée (extra)ordinaire [Pv : Alania, Robine] Mar 15 Avr - 21:09
>CODAGE by Liliebia sur Epicode

   




 
Ita Diis Placuit !
 


 
Anne se tenait droite sur sa chaise. Ses cheveux Auburn retenus dans un chignon impeccable, son regard fixé sur le professeur devant elle, implacable, stricte voir même un peu rigide. La chaise n'était pas confortable, le bois vernit lui faisait mal au dos et contrastait avec le fauteuil en cuir qui s'adaptait à sa position sur lequel elle avait l'habitude de s'asseoir. La directrice se consolait en se disant que ce n'était que pour une heure ou deux, elle pourrait tenir d'ici là, comment faisaient les élèves qui eux devaient rester assit sur ces instruments de torture toute le journée. D’ailleurs c'était un bon châtiment. Rester assit sur une chaise en bois, dure, sans dossier et ce pour l'éternité. Il faudra qu'elle en dise deux mots à Hadès quand ils auront regagnés leurs trônes.

Héra chassa ces pensées vagabondes et se concentra sur le discourt du prof, rien de bien différent des années précédentes, la Directrice pouvait le réciter par cœur, elle avait assisté a tant de réunions parents-profs avec ses pensionnaires qu'elle n'y allait que pour faire bonne figure. Et faire bonne figure pour Anne Hooper ça compte. La prestance, le charisme, la grâce et la rigidité faisaient parties des qualités que doivent posséder ceux qui dirigent. C'est donc pour cela qu'Anne écoutait sagement les paroles plus ou moins morne que débitait le prof. A un moment quelqu'un sortit de la classe, faisant grincer la porte, suivit quelques secondes plus tard par une autre personne. Anne ne chercha même pas à savoir qui était sortit. Mal heureusement la réalité la frappa quelques minutes trop tard quand une violente bourrasque de vent fit claquer la porte et voler les feuilles éparpillées sur le bureau du professeur. Héra avait sursauté et agrippé le rebord de la table dans un réflexe inutilement ridicule. Bien entendu a côté d'elle Robine avait disparu.

La Directrice sortit du couloir en soupirant. Tout ces incidents commençaient sérieusement à l'ennuyer, ce n'était même plus stimulant ou amusant. Dans le couloir se tenaient des mortels comme on disait autre fois, visiblement choqués. Et a en juger par le trou dans la fenêtre la demi-déesse était partie. De mieux en mieux.

Repérant son énergie au sommet d'un immeuble, Anne sortit de l'établissement et pris sa voiture direction le bâtiment.

Arrivée à destination, la directrice descendit et entre dans l'immeuble, indifférente aux regards curieux, elle monta les marches d'un pas souple et sortit sur le toit. C'est là qu'elle la vit.

Elle la reconnue immédiatement. Ses cheveux vert qui la faisaient vomir de dégoût (métaphoriquement). Ce vert tant redouté, tant critiqué,  dénigré. Ce vert qui entait toutes ses nuits, ce vert qui lui donnait des sueurs froides. Ce vert qui la terrifiait. Ce vert qu'elle haissait de tout son être. Ce vert qui parlait à  Robine. Qui parlait à sa fille. Alania. Robine.

- Éloigne-toi de ma fille immédiatement ou je jure sur le styx que je te tuerais !


 
Nil Sine Numini
 


 © Halloween


 [/color]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1086
Date d'inscription : 28/09/2013
Age : 18
Localisation : l'Orphelinat Jean Moulin
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique: 1m68, fine au corps ferme, cheveux long ondulés rouge, yeux rouges, mignonne :3
Caractère: gentille, aime s'amuser, n'aime pas qu'on parle mal de sa maman
Liens: maman biologique: totalement inconue; papa: nouveau dieu du vent, Zephios ; maman adoptive: Héra/Anne Hooper

Une journée (extra)ordinaire [Pv : Alania, Robine]

MessageSujet: Re: Une journée (extra)ordinaire [Pv : Alania, Robine] Lun 21 Avr - 20:05

   
une journée (extra)ordinaire


   
confusion
   
J'étais en train de me morfondre tranquillement sur le toit du bâtiment quand soudain, une personne sortie de nul part surgie devant moi et dit

-Ce n'est pas ta faute Plumia, Dis moi, te souviens tu de ton père ou à tout hasard de moi?

Comment elle avait fait pour monter sans que je ne l'entende arriver? encore abasourdie par l’apparition de cette inconnue, je l'a regardais et me rendis conte que cette femme, aux cheveux verts (vert? ce doit être une teinture, bon j'ai bien les cheveux rouges...) était la personne qu'Anne avait bousculé. Soudain je pris conscience de ses paroles, mon père, elle connait mon père, comment et pourquoi devrais-je me souvenir d'elle?

-je suis désolée, mais je ne sais même pas qui est mon père , alors me souvenir de vous... qui est mon père? comment est-il? que faisait-il? qu...

Ma phrase resta en suspend car Anne avait surgit de l'entrée des escaliers de service et regarda la personne avec les cheveux verts, elle l'a regarda très très longtemps, et dit enfin:

-Éloigne-toi de ma fille immédiatement ou je jure sur le styx que je te tuerais !

Quoi? pourquoi devrait-elle s'éloigner? et pourquoi parle-t-elle du styx? je ne comprends plus rien, il y a trop d'information d'un coup, je suis en pleine confusion, au secours ma tête va exploser! je sent qu'une migraine atroce est en train de pointer son nez!
 



   
>CODAGE by Liliebia sur Epicode

   
Revenir en haut Aller en bas
" Alania "
avatar
Messages : 757
Date d'inscription : 25/09/2013
Age : 17
Localisation : Mont Olympe dans ma serre
Nouveau Dieu
Who am i !

Personnage
Physique: Cheveux longs verts, yeux verts, 1m82, fine
Caractère: Généralement plutôt gentille et généreuse, mais n'hésites pas à se montrer cassante et têtue
Liens: Aime tous les nouveaux dieux, hait les anciens notamment Héra

Une journée (extra)ordinaire [Pv : Alania, Robine]

MessageSujet: Re: Une journée (extra)ordinaire [Pv : Alania, Robine] Sam 3 Mai - 15:19


   
Une journée (extra)ordinaire
★"Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme" Lavoisier

       
       
     
   
Feat
Anne Hooper
Robine Clase
...
Lors d'une simple Réunion Parents:
/profs au collège Jean Moulin, une dispute entre deux élèves éclate. L'une de ses deux élèves est en fait une demi-déesse du vent. Elle se met alors en colère, déclenche un ouragan dans les couloirs du collège, étend ses ailes et s'enfuit par la fenêtre. Sa tante Alania, déesse des Plantes, la rejoint à l'endroit où elle s'est réfugiée.


   

-Je suis désolée, mais je ne sais même pas qui est mon père , alors me souvenir de vous... qui est mon père? comment est-il? que faisait-il? qu... Hoqueta la petite

La pauvre semblait bouleversée par tous ces événements consécutifs. Il faut dire aussi que j'avais débarqué à l'improviste en lui posant ces questions...
-Je suis désolée pour tout ce chamboulement Plumia, ou je ne sais pas comment t'appellent les mortels. Ton père... Commençai-je
-ÉLOIGNE TOI DE MA FILLE IMMEDIATEMENT OU JE JURE SUR LE STYX QUE JE TE TUERAI!

Et c'est reparti la chamaillerie! (Je fais des rimes O.o)
Ah la la... Hera ne saura jamais comment faire une belle entrée en scène...
-Hera... Tu permets? Je parle avec ma nièce.
Bon, où en étions nous ma petite? Ah oui. Ton père ne t'a jamais abandonnée tu sais, à cause de sa fonction de Dieu, il a été obligé de repartir sur l'Olympe ou il risquai de devenir mortel. Il n'a jamais cessé de t'aimer. Si tu veux, viens avec moi, tu découvrira ta véritable nature et connaîtra ton père.

   

   
To be continued ...


   © Never-Utopia

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 322
Date d'inscription : 06/12/2013
Localisation : A l'Orphelinat Jean Moulin.
Dieu déchu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Une journée (extra)ordinaire [Pv : Alania, Robine]

MessageSujet: Re: Une journée (extra)ordinaire [Pv : Alania, Robine] Sam 10 Mai - 14:42
>CODAGE by Liliebia sur Epicode

 




Ita Diis Placuit !


Hera... Tu permets? Je parle avec ma nièce.
Bon, où en étions nous ma petite? Ah oui. Ton père ne t'a jamais abandonnée tu sais, à cause de sa fonction de Dieu, il a été obligé de repartir sur l'Olympe ou il risquai de devenir mortel. Il n'a jamais cessé de t'aimer. Si tu veux, viens avec moi, tu découvrira ta véritable nature et connaîtra ton père.


Comment osait-elle ? Elle ne l'avait même pas calculée, elle ne s'etait même pas retournée pour faire face à la déesse, à SA REINE !! Comment osait-elle ? COMMENT OSAIT-ELLE ?! Héra bouillonnait, fulfimaint rageais, rugissait intérieurement. Comment cette stupide déesse de pacotille osait-elle s'estimer plus importante qu'elle. Comment osait-elle parler à Robine.

Robine était sa petite. La petite d'Héra. C’est elle qui l'avait élevée, elle qui s'était occupée d'elle quand elle pleurait, elle qui l'avait soignée, choyée, protégée. Comment osait-elle ? C'est SA fille. La SIENNE !

Les yeux d'Héra s'étaient mit a briller tandis qu'une aura menaçante entourait la déesse déchue, signe de son importance passée. Ses pouvoirs divins étaient toujours enfouis en elle et les fortes émotions qu'elle ressentait les faisaient resurgir. Ce n'était qu'une aura, une sorte d'illusion, mais Anne parut plus grande, plus menaçante. Une toge royale apparaissait, comme un fantôme au dessus des habits stricts de la directrice et un halo de lumière doré enserrant sa tête rappelait son ancienne couronne. Oh oui, la reine des dieux était impressionnante. Nul ne pouvait ignorer sa colère et sa majesté.

Néanmoins, dans sa colère Héra avait oublié la présence de Robine et se dévoilait sous son vrai jour, impériale, divine, mais limité par des entraves. En effet des chaînes translucides, dorées, enserraient ses poignets et plongeaient dans les profondeurs de la terre. Certes, elle n'entravaient pas ses mouvements car elle ne faisaient qu’enchaîner le pouvoir divin de la directrice qui n'arrivait pas à faire apparaître complètement son avatar divin. Mais le message était là, « ne touche pas à ma fille ou je t'envoie au fond du  Tartare. »

Mais déjà un problème se faisait ressentir. Héra ne pouvait pas faire mieux que ça, mais heureusement, ni Robine ni Alania ne pouvaient s'en douter et la directrice gardait un masque impassible.

La tension était palpable.

-Je vais me répéter pour toi, Alania puis que tu n'as pas l'air d'avoir bien compris, ce doit être l'altitude qui t'embrouille l'esprit, tu devrais retourner sur Terre plus souvent, j'ai dit ; « Éloigne-toi de ma Fille »


Nil Sine Numini


© Halloween


[/color]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1086
Date d'inscription : 28/09/2013
Age : 18
Localisation : l'Orphelinat Jean Moulin
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique: 1m68, fine au corps ferme, cheveux long ondulés rouge, yeux rouges, mignonne :3
Caractère: gentille, aime s'amuser, n'aime pas qu'on parle mal de sa maman
Liens: maman biologique: totalement inconue; papa: nouveau dieu du vent, Zephios ; maman adoptive: Héra/Anne Hooper

Une journée (extra)ordinaire [Pv : Alania, Robine]

MessageSujet: Re: Une journée (extra)ordinaire [Pv : Alania, Robine] Mer 14 Mai - 15:04

   

   

   
Une journée (extra)ordinaire
   
feat Alania et Anne Hooper



   
Je me suis calmé pour pouvoir mieux me concentrer et comprendre la situation. J'ai respiré calmement et est commençais à analyser ce qui ce passé. La fille aux cheveux vert  et Anne semblaient ce connaitre mais ne devaient pas êtres amis vu le ton qu'a employé Anne. Puis la fille a répliqué: -Hera... Tu permets? Je parle avec ma nièce.Bon, où en étions nous ma petite? Ah oui. Ton père ne t'a jamais abandonnée tu sais, à cause de sa fonction de Dieu, il a été obligé de repartir sur l'Olympe ou il risquai de devenir mortel. Il n'a jamais cessé de t'aimer. Si tu veux, viens avec moi, tu découvrira ta véritable nature et connaîtra ton père.
Quoiiiiiiiii!!!! Héra? mais ça ne se peut pas, c'était une déesse, et mon père aussi. Le choque, mais en même temps j'étais vraiment heureuse d'apprendre que mon père ne pas abandonné parce qu'il ne m'aimait pas. Et en plus Alania me proposait d'aller le rejoindre, mais je ne voulais pas laisser Anne enfin Héra, même si elle m'a mentit, je l'aime comme ma propre mère. Soudain, Anne a commençait à briller d'une lumière magnifique et elle ressemblait vraiment à une reine. J'étais comme pétrifier devant cette incroyable phénomène. Des chaînes dorées étaient attachées à ses poignets mais ne paraissaient pas la déranger. Puis Anne a répondue:
-Je vais me répéter pour toi, Alania puis que tu n'as pas l'air d'avoir bien compris, ce doit être l'altitude qui t'embrouille l'esprit, tu devrais retourner sur Terre plus souvent, j'ai dit ; « Éloigne-toi de ma Fille »
après un bref moment de confusion, la colère est remontée très vite, pourquoi m'avait-elle mentit, pourquoi ne me faisait-elle pas asse confiance pour me révéler son secret, je croyais qu'il ne devait jamais y avoir de mensonge entre nous! Anne était vraiment menaçante avec Alania, je ne devais pas la laisser faire je devais vite l'arrêter ou elle risquait de blesser Alania et elle par la même occasion et en plus je devais lui parler de son mensonge, alors je me suis lancé:
-ARRÊTES, Alania ne me voulait aucun mal elle voulais juste me parler de mon père, elle au moins me dit la vérité! Comment as tu pu me mentir, pourquoi tu ne m'en a pas parlé? tu es la première à dire qu'il ne faut jamais mentir aux personnes que l'on aime! tu devrais te calmer pour que nous discutions de tout cela au calme autour d'un bon chocolat sans s'entre tuer! viens Alania, si ça ne te dérange pas, je commence à avoir un peu froid, nous on va à l'orphelinat.
j'avais tout dis, je me suis dirigé vers la porte pour descendre sans attendre de réponse de qui que ce soit, j'étais vraiment en colère contre Anne, j'ai été impolie mais elle l'a cherché! NA voilà
   
   

   

© Code Anéa - N-U
Revenir en haut Aller en bas
" Alania "
avatar
Messages : 757
Date d'inscription : 25/09/2013
Age : 17
Localisation : Mont Olympe dans ma serre
Nouveau Dieu
Who am i !

Personnage
Physique: Cheveux longs verts, yeux verts, 1m82, fine
Caractère: Généralement plutôt gentille et généreuse, mais n'hésites pas à se montrer cassante et têtue
Liens: Aime tous les nouveaux dieux, hait les anciens notamment Héra

Une journée (extra)ordinaire [Pv : Alania, Robine]

MessageSujet: Re: Une journée (extra)ordinaire [Pv : Alania, Robine] Sam 17 Mai - 15:26

   
   
   

   
   
Une Journée (extra)ordinaire
Feat Plumia et Anne Hooper

Lorsque je prononçai le mot Héra, Plumia écarquilla les yeux et resta bouche bée, l'air en état de choc.
Mais je pensais qu'elle savait que sa "mère adoptive" était Héra! Eh bien apparemment non...

Soudain, je sentis une chaleur dans mon dos. Mais pas n'importe quelle chaleur, pas la chaleur d'un feu, ni d'une lumière, ni du Soleil. C'etait une chaleur douce, comme lorsque l'on est bien dans son lit, ou comme quand on enfouit sont visage dans du coton doux.
Et là je compris: Héra était tellement en colère qu'elle avait pris sa forme de déesse, elle portait une majestueuse robe blanche.
Si elle n'avait pas les mains attachées par du fer, j'aurais vite pris Plumia avec moi et déguerpis avant qu'elle n'explose. Mais là, elle ne pouvait rien faire, prisonnière de chaînes en fer stygien incassables.
Elle me préviens:
-Je vais me répéter pour toi, Alania puis que tu n'as pas l'air d'avoir bien compris, ce doit être l'altitude qui t'embrouille l'esprit, tu devrais retourner sur Terre plus souvent, j'ai dit ; « Éloigne-toi de ma Fille »

Je lui lançai alors un air d'amusement, de défi, l'air de dire " Ah tu peux rien faire, hein ma cocotte? T'as qu'à implorer ton cher mari pour qu'il vienne te consoler!"
Et là, à la surprise générale, Plumia "péta un câble":
-ARRÊTES, Alania ne me voulait aucun mal elle voulais juste me parler de mon père, elle au moins me dit la vérité! Comment as tu pu me mentir, pourquoi tu ne m'en a pas parlé? tu es la première à dire qu'il ne faut jamais mentir aux personnes que l'on aime! tu devrais te calmer pour que nous discutions de tout cela au calme autour d'un bon chocolat sans s'entre tuer! viens Alania, si ça ne te dérange pas, je commence à avoir un peu froid, nous on va à l'orphelinat.
Puis elle se dirigea vers la porte de sortie.
Héra faisait une de ces têtes! XD
Alors je lui envoyai à la figure:
-Bon ben apparemment ta "chère fille" ne veut plus te voir, ça m'aurait étonné, vu comment tu la traites. Si ça ne te déranges pas, je vais la suivre et toi tu restes tranquillement ici à chercher désesperément comment retrouver Plumia!
Et je la laissai sur le toit de l'immeuble. Je m'engageai à la suite de Plumia, fis un signe de main à la déesse déchue et bloqua le passage avec des bambous et des cactus.
Je me mis à courir pour rattraper la demi-déesse et lui dis, à la manière d'une mère:
-Tu as très bien agi ma chérie. Tu sais ta mère adoptive est en réalité Héra. Moi, mes frères et mes soeurs nous sommes rebellés contre elle et les autres olympiens, ils nous avaient abandonnés à notre sort, ils n'en avaient plus rien à faire de nous. Mais aujourd'hui c'est fini. La Nouvelle Olympe règne, accomplit les souhaits les plus chers de nos fidèles et nous nous occupons des demis-dieux comme nous le pouvons.
Au fait, quel est ton nom mortel? Car ton véritable nom est Plumia, mais je pense que les autres mortels t'appellent autrement. Et aussi, quel est l'orphelinat dont tu as parlé tout à l'heure?



   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 322
Date d'inscription : 06/12/2013
Localisation : A l'Orphelinat Jean Moulin.
Dieu déchu
Who am i !

Personnage
Physique:
Caractère:
Liens:

Une journée (extra)ordinaire [Pv : Alania, Robine]

MessageSujet: Re: Une journée (extra)ordinaire [Pv : Alania, Robine] Sam 17 Mai - 19:14
>CODAGE by Liliebia sur Epicode

 




Ita Diis Placuit !


ARRÊTES, Alania ne me voulait aucun mal elle voulais juste me parler de mon père, elle au moins me dit la vérité ! Comment as tu pu me mentir, pourquoi tu ne m'en a pas parlé ? tu es la première à dire qu'il ne faut jamais mentir aux personnes que l'on aime ! tu devrais te calmer pour que nous discutions de tout cela au calme autour d'un bon chocolat sans s'entre tuer! viens Alania, si ça ne te dérange pas, je commence à avoir un peu froid, nous on va à l'orphelinat.

Héra resta tétanisée tandis que sa fille se dirigeait vers la sortie. Le vent soufflait fort. L'aura entourant le directrice clignota avant de disparaitre. Une bourrasque plus puissante fit se détacher son chignon parfait. Héra restait là les bras ballant, vide. Les mots de sa fille résonnaient dans sa tête : "Elle au moins me dit la vérité! Comment as tu pu me mentir, pourquoi tu ne m'en a pas parlé ?". La directrice n'arrivait pas à assimiler les paroles. Pour la première fois Héra se sentit vide, désemparée et indéniablement trahie, désespérée. C'était comme le jour où les dieux les ont chassés. La trainant loin de Zeus. Son mari. Son époux. Son aimé. Dans sa tête se rejouaient ces souvenirs douloureux. Elle entendait les cris des divinités que l'on sépare, la rage des dieux impuissants, la peur. La peur de perdre ces êtres chers. La peur du châtiment. L'humiliation. Tout ça, Héra le revoyait. Tout ça c'était sa faute. Alania. La bouche entre ouverte, Anne regarda la déesse suivre Robine. La divinité ne pu s'empêcher de lancer un commentaire.

-Bon ben apparemment ta "chère fille" ne veut plus te voir, ça m'aurait étonné, vu comment tu la traites. Si ça ne te déranges pas, je vais la suivre et toi tu restes tranquillement ici à chercher désespérément comment retrouver Plumia !


La déesse des plantes fit pousser des végétaux bloquant la porte pour appuyer ses propos. Héra était coincé. La reine déchue n’essaya même pas de forcer le passage parmi la verdure. Elle entendait seulement les voix des deux femmes s'éloigner. Le vent soufflait plus fort. Dans le ciel, s'amocellaient des nuages gris mais pas une goute de pluie ne tombait. C'était fini. Comme ça, POUF ! Alania arrive et lui prend sa fille et elle ne fait rien, ne dit rien. Qu'aurait-elle pu faire ? Sans pouvoirs elle n'était rien. Héra était une déesse, la seule chose qu'elle savait faire c'était agir comme une déesse. Des serviteurs apportaient le repas, elle ne savait pas cuisiner. Des héros gagnaient des batailles, elle ne savait pas se battre. Des Hommes mouraient, elle vivait, éternellement. Les dieux pour la plupart n'avaient jamais rein eut à faire par leur propre moyens, des serviteurs s'en chargeaient, et s'il devaient se battre il leur suffisait de faire gronder la foudre pour que l'ennemi tremble, il leur suffisait de faire frapper l'éclair pour que tous les vénèrent, soumis. Dans ce monde, à cette époque, à ce moment, dans ces conditions, c'était différent. Elle n'avait rien. Ni le contrôle du ciel, ni l’appui des mortels, ni la force de se battre.

Et sa fille partait avec l'ennemi et la laissait seule.

Partait. Seule.

Seule.

Encore une fois.

Anne Hooper s'était assise, ses genoux ramenés sous elle, la tête dans ses mains. Les larmes ne venaient pas malgré le vide ressentit au creux de son ventre, malgré son nez qui picotait. Non, un dieux ne pleure pas. Je crois ? Une larme de rage silencieuse coula le long de sa joue et s'écrasa par terre. Il ne pleuvait toujours pas. Soudain, des bras enveloppèrent Héra dans une chaleur rassurante, maternelle.

-Mère ...! gémit-elle.

Rhéa resta là, serrant sa fille, lui insufflant un courage et une détermination nouvelle. Après un moment, Anne se releva, l'apparition de la titanide disparue tel un mirage, une illusion. Le poids était toujours là, cette angoisse qui l’habitait depuis quelle fût déchue par les autres dieux mais une détermination nouvelle l'habitait. Zeus n'avait pas abandonné lui, quand, seul il avait dû faire face aux Titans pour les sauver. Héra devait faire face aux nouveaux dieux. Elle était la Reine. LEUR Reine. C'était à elle de montrer l'exemple. Si même sa fille, Robine se décidait à rejoindre le camp adverse, alors elle aura à se battre toute seule pour rétablir le pouvoir.

Anne allait se diriger vers la porte pour trouver un moyen de passer malgré les cactus quand un bruit derrière elle la fit sursauter, elle se retourna vivement pour voir un aigle immense. Un des Aigles du Caucase, serviteurs de Zeus. Ceux qui dévoraient le foie de Prométhée. Un allié. Un échappatoire. Un sourire qui n'avait rien de rassurant étira les lèvres de la déesse déchue. L'Aigle tenait dans ses pattes un sceptre, un sceptre rouillé, un sceptre vieux, abimé, un sceptre dont l'éclat était terni par le temps. Son sceptre.

Tandis qu'elle s'avançait vers l'oiseau le tonnerre  retentit dans le ciel comme pour célébrer le retour de sa reine légitime. Fini les mascarades et la gentille Anne, Héra la reine des dieux, Héra la jalouse, Héra la cruelle était de retour. Et ils allaient le regretter.
 


Nil Sine Numini


© Halloween


[/color]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1086
Date d'inscription : 28/09/2013
Age : 18
Localisation : l'Orphelinat Jean Moulin
Demi dieu
Who am i !

Personnage
Physique: 1m68, fine au corps ferme, cheveux long ondulés rouge, yeux rouges, mignonne :3
Caractère: gentille, aime s'amuser, n'aime pas qu'on parle mal de sa maman
Liens: maman biologique: totalement inconue; papa: nouveau dieu du vent, Zephios ; maman adoptive: Héra/Anne Hooper

Une journée (extra)ordinaire [Pv : Alania, Robine]

MessageSujet: Re: Une journée (extra)ordinaire [Pv : Alania, Robine] Mer 21 Mai - 18:50


Une Journée (extra)ordinaire
avec Anne Hooper et Alania

J'ai commençais à descendre les escaliers quand j'ai entendu des bruits de pas, je voulais tellement que ce soit Anne pour que je puisse m'excuser. Mais c'est Alania qui est venue à côté de moi et elle m'a dit:

-Tu as très bien agi ma chérie. Tu sais ta mère adoptive est en réalité Héra. Moi, mes frères et mes soeurs nous sommes rebellés contre elle et les autres olympiens, ils nous avaient abandonnés à notre sort, ils n'en avaient plus rien à faire de nous. Mais aujourd'hui c'est fini. La Nouvelle Olympe règne, accomplit les souhaits les plus chers de nos fidèles et nous nous occupons des demis-dieux comme nous le pouvons.
Au fait, quel est ton nom mortel? Car ton véritable nom est Plumia, mais je pense que les autres mortels t'appellent autrement. Et aussi, quel est l'orphelinat dont tu as parlé tout à l'heure?


Oh la la encore trop d'informations d'un coup, j'ai choisi de ne garder que la dernière partie et lui répondis:

-Ici on m'appelle Robine Clase et l'orphelinat s'appelle Jean Moulin, c'est celui de Anne ou d'Héra si tu préfère.

Tient, en parlant d'Anne, je n'entendais toujours pas ses bruits de pas (et oui j'ai l'ouïe très fine). Prise de remord, je me suis retournée vers Alania e lui ai dis:  

-Reste là, je vais chercher Anne, je n'aurais jamais dû me comporter comme ça, j'ai pété un câble et j'ai rejeté toute la faute sur Anne, je n'aurais jamais dû, je ne suis pas ce genre de fille!

Je suis arrivée sur le toit en moi de deux seconde, je devais revoir ma mère et lui présenter des excuses et vite. Mais le toit étais vide. j'ai alors marmonné:

-Elle a quant même pas sauté du toit?!

Je me suis alors assise et est réfléchie. Elle devais vraiment être en colère et même détester pour:
1) sauter du toit (même si ce n'est pas DU tout son genre)
2) utiliser ses pouvoirs pour voler, disparaître...
J'ai opté pour la deuxième possibilité qui serait la plus rationnel (même si utiliser sa magie pour voler et TOTALEMENT irrationnel). J'étais perdu et encore plus sans Anne que je chérissais de tout mon cœur, comme une fille aime sa mère.

Revenir en haut Aller en bas
" Alania "
avatar
Messages : 757
Date d'inscription : 25/09/2013
Age : 17
Localisation : Mont Olympe dans ma serre
Nouveau Dieu
Who am i !

Personnage
Physique: Cheveux longs verts, yeux verts, 1m82, fine
Caractère: Généralement plutôt gentille et généreuse, mais n'hésites pas à se montrer cassante et têtue
Liens: Aime tous les nouveaux dieux, hait les anciens notamment Héra

Une journée (extra)ordinaire [Pv : Alania, Robine]

MessageSujet: Re: Une journée (extra)ordinaire [Pv : Alania, Robine] Dim 25 Mai - 16:47

   
   
   

   
   
Une Journée (extra)ordinaire
Feat Plumia et Anne Hooper

Plumia stoppa un instant, puis se remit à marcher. Je perçus une onde de surcharge dans son âme. J'attendis qu'elle me réponde:
-Ici on m'appelle Robine Clase et l'orphelinat s'appelle Jean Moulin, c'est celui de Anne ou d'Héra si tu préfère.

Robine Clase... joli nom pour des mortels. Mais ça sonne un peu anglais tout de même.
Alors comme ça, Hera c'est reconvertie en "directrice d'orphelinat", plutôt basique, pour l'ancienne reine de l'Olympe.
Soudain, la demi-deesse pila et se retourna pour me faire face:

-Reste là, je vais chercher Anne, je n'aurais jamais dû me comporter comme ça, j'ai pété un câble et j'ai rejeté toute la faute sur Anne, je n'aurais jamais dû, je ne suis pas ce genre de fille!
Puis, elle se précipita en sens inverse.
Ignorant son ordre, je la suivis.
Je me rendis compte, en déboulant sur le toit, que la deesse déchue n'était plus là.
Plumia parut aussi étonnée que moi:

-Elle a quant même pas sauté du toit?!

J'allais lui répondre "C'est ce que j'allais dire, idiote!", mais je m'abstins.
Mon radar magique m'indiqua une présence anormale.
Je préviens la demi-deesse:
-Surtout, ne bouge pas. Quelque chose ou quelqu'un qui ne devrait pas être là est ici ou est passé par ici.

Je vis à quelques mètres un truc marron. Je m'approchai prudemment.
Une plume...
-Les Aigles du Caucase...
Je serrai la plume dans mon poing et la montra à Plumia:

-Plumia, il faut partir d'ici. Tu es en danger, des monstres sont passés par là et les demis-dieux sont les proies préférées des monstres. Ta mère adoptive a dû les appeler et s'envoler avec, elle peut être n'importe où maintenant.

Je m'approchai de l'adolescente, la pris dans mes bras, sans trop forcer mais assez fermement, fermai les yeux et exhorta mes pouvoirs de nous téléporter à l'Olympe.

Fin


   
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Une journée (extra)ordinaire [Pv : Alania, Robine]

MessageSujet: Re: Une journée (extra)ordinaire [Pv : Alania, Robine]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une journée (extra)ordinaire [Pv : Alania, Robine]
» Une journée presque ordinaire (PV Stefano)
» Otýlie ♣ je cherche l'extra dans l'ordinaire.
» Une journée en Afrique
» Une journée à Soissons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mythologie et ses amis :: Paris :: Collège Jules Ferry-